Langkawi: la vraie découverte

Aujourd’hui était dimanche et comme tous les dimanches c’est la super vitrine au Bigdil le jour de repos pour bibi, donc le jour où je fais le plus de trucs possible en mode Jacky le touriste avec ses airmax.
J’ai commencé par du vélo, qu’on se le dise ce n’était pas fou mais le guide assurait à mort par contre, donc au final j’ai passé une super bonne matinée. Le guide est Malais, il parle thaï, anglais, il a les notions pour tenir une conversation en japonais et en finnois. Assez massif…
Je vais pas cracher dans le soupe, j’ai quand même vu de très beaux paysages, le petit plus de Langkawi c’est qu’il y a pas mal de montagnes donc lorsque tu prends une photo il y a tout de suite un très beau rendu même si au final la photo est pourrie.
En fin de journée je suis reparti faire un tour dans la jungle en passant au début par un énorme resort ultra-luxueux. En fait le resort est tellement riche qu’ils ont une politique de protection de la nature très poussée. Ul y a donc une super bio-diversité dans certaines zones du resort.
En passant devant ce genre de “chalet” (c’est le nom officiel du truc) tu te rends vraiment compte qu’il y a vacances et vacances.
Le parc est absolument magnifique, il y a tellement d’arbres vraiment magnifiques que je préfère ne même pas prendre de photos et contempler, je me sens quand même obligé de prendre celui là en photo car je le trouve magnifique, le guide m’a dit qu’il était importé de Madagascar, j’ai donc passé 10 minutes à me demander comment je pourrai aller visiter Madagascar.

Au niveau des animaux nous n’avons pas eu trop de chance, enfin j’ai quand même trouvé les deux potes de l’image ci-dessous géniaux. Après on a eu pas mal de reptiles, de l’insecte à profusion (dont une chenille qui a fait super flippé le guide, il avait très peur que je touche la bestiole et que je parte une semaine à l’hôpital). Malchanceux sur les singes, j’en ai vu quelques uns de très loin mais le temps de s’approcher ils étaient déjà à l’autre bout du monde.

Je trouvais ma guide charmante jusqu’à ce qu’elle me lâche un bon rot dans le museau, ça surprend.
J’ai rencontré deux américaines de Seattle qui sont en place, elles sont un peu dans le même esprit que moi pour voyager donc on s’entend super bien.

Leave a Reply

Type to Search

See all results