La météo à Kampot pendant la saison des pluies…

Le plan de base me paraissait simple:

“Je prends le bus à 7h30 du matin, 3 heures plus tard je suis à Kampot dans le sud, je peux profiter facilement de la journée pour visiter la ville et finir par un tour en bateau au coucher de soleil.”

Kampot c'est en bas avec Kep !

Kampot c’est en bas avec Kep !

La première chose à laquelle je n’ai pas pensé est que je n’étais pas en France mais en Asie. L’autre chose que je ne savais pas est que la route bis qui relie Phnom Penh à Kampot est complètement défoncée, ce n’est que de la terre avec des travaux partout, pour ne rien arranger il y a eu des grosses précipitations ces derniers jours. Tchang le conducteur du bus à dû penser que ce n’était pas assez, il s’est donc démerdé pour que le bus tombe en panne.

kampot worldwildbrice bus phnom penh kampot

Evidemment le mec tombe en panne, donc le temps de s’arrêter il reste en plein milieu de la route. POURQUOI ?

Heureusement il y a une justice, nous roulons vraiment dans une boue infâme et c’est le chauffeur qui doit réparer, Il en a de partout après avoir réparé, intérieurement j’exulte (niark niark), tous les cambodgiens sortent pour pisser, je n’ose pas prendre de photos mais l’envie (pour la photo) était là. Au final en lieu et place d’un trajet de trois heures, le bus ne mettra que 6 heures et 30 minutes, “Merci Sorya Bus pour ce trajet fantastique”.

kampot worldwildbrice (1)

Se laver avec l’eau de la rizière, tout un programme

J’arrive à la guesthouse en début d’après-midi je ne m’étais pas méfié mais je suis désormais en bord de mer pendant la saison des pluies, inutile de préciser qu’on est très loin des 1014 hectopascals. Je demande au patron comment c’est en ce moment la météo, il me confie qu’aujourd’hui est la meilleure journée depuis au moins une semaine, je fais légèrement la mou en voyant la taille des flaques d’eau dans la rue…

Je prends mon sac à dos et je m’en vais tenter de prendre des photos !

kampot worldwildbrice (4)

Lorsque je prends en photo ce temple dans la rue j’entends plein d’enfants me courir après. Habituellement je me méfie comme de la peste des groupes d’enfants, aux Philippines c’est un peu les brigands locaux. Il sautent à 10 sur un mec en étant très gentils et pendant ce temps le dernier te pique tes chaussettes sans enlever tes chaussures (expression du soir, bonsoir).

En fait c’est tout bête mais l’école leur fait faire un jeu de piste et une des épreuves est de se prendre en photo avec un étranger, évidemment je dis oui et en échange je demande une photo du petit groupe.

kampot worldwildbrice (5)

On en parle du pyjama de la seconde en partant de la gauche ou pas ?

Je continue de marcher dans la rue, je suis perdu, heureusement il y a les panneaux pour m’aider à retrouver mon chemin.

kampot worldwildbrice (7)

“Ah d’accord, j’y vois plus clair d’un coup”

Evidemment pendant ce temps je continue de me prendre des averses, je m’abrite quelques minutes, ça s’arrête puis je continue de marcher avant la prochaine averse… Je me retrouve le long de la rivière où un pécheur a ses 2 cannes à pêche dans tout un tas de bouteille en plastique, au moins t’es sûr que le poisson a du goût.

kampot worldwildbrice (10)

“t’inquiètes j’ai le label rouge” “ah ça va alors”

Il se met à pleuvoir de plus en plus, tous les tuktuks s’arrêtent pour me proposer de continuer abrité mais c’est un non catégorique, au final je continue de prendre quelques photos mais c’est vraiment la crise, il pleut de plus en plus.

kampot worldwildbrice (16)

L’auto-portrait est pas dingue du coup…

kampot worldwildbrice (13)

Sont organisés les loulous !

La vue de personnes avec des parapluies sur des motos me conforte dans l’idée qu’il est l’heure de rentrer et que je n’obtiendrai plus rien de cette ville, je rentre donc à l’hôtel, j’ai du voir le soleil pendant 30 secondes, impeccable.

kampot worldwildbrice (15)

Donnez moi un S, donnez moi un O, donnez moi un L, donnez moi un E, donnez moi un I, donnez moi un L, donnez moi du SOLEIL

J’ai retenté une sortie aux alentours des 17h mais je n’ai même pas pu sortir l’appareil tellement il pleuvait…

Demain je vais me lever assez tôt et prier pour que le temps soit ensoleillé (je croise les doigts) puis je vais faire l’aller-retour vers Kep dans l’après-midi, je n’en attends pas grand chose mais c’est une petite station balnéaire qui est supposé être super agréable, on va voir si c’est agréable avec la pluie !

Leave a Reply

8 comments

  1. Pingback: De Kampot à Kep | World Wild Brice

  2. sebsurlenet

    Bonjour, vous avez voyagé à quelle periode au cambodge ?

    merci de faire découvrir ce pays.

    • Salut Seb,

      Merci pour le compliment !

      J’étais au Cambodge en Juillet et en septembre, Kampot et le sud du Cambodge date de fin juillet si je ne m’abuse.

      • salut, nous, nous y allons en août, donc pluie pluie pluie aussi je pense…..

        mais pas le choix, alors on verra,

        Nous irons aussi vers kampot, le pays de naissance de mon épouse.

        j’essaierai de faire partager mes photos sur ce site…

        a bientôt et merci pour ta réponse.

        • Non tu auras aussi du beau temps ne t’inquiètes pas, mais tu vas prendre de la pluie et quasiment tous les jours en fin de journée !

          Profite bien !

          • merci pour ta réponse, et en ce qui concerne le matos, photo, je équipé d’un zoom 70 200 assez imposant, croit tu que ce serait un risque de l’utiliser là bas, que cela attiserai des convoitises de certains voleurs eventuels… que me conseilles tu ?

            bonne journée.

            sebastien

          • Assez dur à dire, moi je considère que voyager c’est pas dangereux du tout si tu fais un minimum gaffe, va lire mon article dans conseils pour éviter les problèmes.

            J’ai plus l’impression que je peux me faire voler mon appareil photo en France qu’au Cambodge personnellement 🙂

Type to Search

See all results