Vang Vieng: l’histoire d’un trek où j’ai réellement failli mourir

Aujourd’hui j’ai réservé un trek à Vang Vieng, j’ai rendez-vous à 9h pour un trek de 6 à 7 heures dans la montagne. D’après l’organisateur le terrain allait être “un peu boueux”, j’ai pas vu le coup venir…

Tout part bien, ils sont à l’heure pour venir me chercher (c’est choquant en Asie), le guide a des bananes et de l’eau, je suis chaud chaud chaud !

Nous roulons pendant un gros quart d’heure jusqu’à arriver à l’endroit du début du trek, je sors de la voiture et le paysage est malheureusement assez fade.

trek vang vieng (2)

Manque plus qu’une fille dénudée sur la photo pour qu’elle soit parfaite !

Nous commençons à marcher dans la montagne pendant une petite demi-heure, pas grand chose à signaler au programme. Mon guide s’arrête pour changer de tee-shirt en me lâchant un petit “là on commence”. Je ne le sais pas encore mais je vais désormais passer quasiment 6 heures à tomber dans la boue, à me couper les mains dans les rochers ou alors à carrément tomber sur les rochers. Avant le Laos je pensais que l’aventure c’était surtout de déposer son dossier d’APL un samedi matin à la CAF, maintenant je sais qu’il existe pire.

trek vang vieng (6)

Tu peux être guide de trek au Laos et toujours avoir le SWAG, rien n’est impossible !

Je commence déjà à pas mal ramasser, pendant les 5 premières minutes à monter dans la boue j’essaye de rester propre puis je comprends très vite que mon plan est voué à l’échec, après 15 minutes de marche j’ai déjà les chaussures assez boueuse et les mains complètement immondes. Je prends seulement quelques photos en tenant l’appareil avec un sachet plastique. Mon statut est précaire.

Pour faire simple mon parcours ressemble à l’épreuve de combat dans la boue de Fort Boyard. Lorsque la boue disparaît c’est pour faire place à de très gros rochers. Les vacances quoi…

trek vang vieng (7)

Viendez viendez tomber dans les rochers, on va se marrer et c’est super agréable !

J’ai vraiment eu pour la première fois l’impression que j’allais mourir (ça fait assez bizarre). Alors que nous marchons au bord d’une falaise avec une dizaine de mètres de vide, je prends malheureusement appui au mauvais endroit, mon pieds sur lequel repose tout mon poids se dérobe et je me rattrape comme je peux à du bambou alors que je glisse sur les bords de la falaise. Je me retrouve avec les 2 bras tenant du bambou, un pieds qui tient encore la route dans la boue et ma seconde jambe dans le vide. Je n’ai pas eu le temps de réaliser ce qu’il se passait et j’ai tout fait de manière instinctive, mon guide a pris 10 ans en 15 secondes et j’ai enfin compris ce que ça faisait d’être Bruce Willis. Croyez moi c’est pas facile-facile tous les jours son boulot.

trek vang vieng (10)

Tu vois pas le chemin ?

Après ce petit passage je maudis mon côté “je veux pas faire comme les autres” et je me demande pourquoi j’ai pas fait un tour en vélo toute la journée, c’est bien aussi le vélo !

trek vang vieng (11)

Tout beau tout propre !

Nous arrivons au premier point de vue, l’impression de profondeur est très prenante. Lors de notre petite pause des locaux nous dépassent, ils marchent comme sur un route normale, je me sens légèrement incompétent.

trek vang vieng (9)

Admirez la petite cabane dans le coin en bas à droite

Une petite heure à descendre uniquement des rochers et nous arrivons sur le plat. Je suis bien content mais je me débrouille quand même pour me vautrer sur le chemin, faut pas déconner il y a aussi de la boue partout ici…

trek vang vieng (13)

L’endroit où nous allons faire à manger

La cabane sert uniquement de refuge pour les familles qui cultivent le maïs, mon guide commence à faire un petit barbecue. Il y a énormément de maïs devant la cabane ce qui attire des dizaines d’insectes, j’ai une bonne dizaine d’abeilles, de mouches ou d’autres OVNI sur les bras. J’en profite pour prendre une photo de tous les papillons qui traînent dans le coin.  Je sociabilise avec eux, en fait c’est super cool un papillon et ça fait super bizarre sur la peau.

Après cette petite pause repas nous remontons la montagne par un autre chemin. Enfin nous mettons un peu de temps à trouver le chemin car le guide est un peu perdu, il a une technique vachement sympa pour retrouver son chemin, il marche tout droit en cassant toutes les branches. Ça a le mérite d’être très discret.

Nous mettons quasiment 45 minutes à monter, je suis très content de penser qu’on va finir en avance. Que nenni, le guide m’annonce que la descente risque de nous prendre quasiment 2 heures. Je suis fatigué et la descente est un enfer absolu, même le guide tombe. Je suis en enfer, j’ai l’impression de regarder Vidéo Gag sauf que là j’en suis partie prenante. Je vais tomber une bonne dizaine de fois, mes vêtements sont couverts de boue, je saigne des 2 mains et j’ai 2 hématomes à la jambe à force de tomber sur les rochers (ça donne vraiment envie de venir hein ?).

trek vang vieng (8)

Le guide m’explique que cette nuit c’était une chute d’eau à cet endroit “oui oui il a beaucoup plu”

Alors que nous arrivons bientôt sur la fin du trek mon guide commence à récupérer du bambou pour en remplir son sac, il m’explique qu’il va revendre tout ça au marché, il espère en tirer quasiment 10$ (il en met vraiment partout, dans un élan d’amitié franco-lao j’en porte une partie). Lorsque nous arrivons enfin en bas de la montagne la nature nous a réservé une petite surprise que mon guide a résumé dans l’expression “Buffalo Way”. C’est un véritable champs de boue qui nous attend pendant 5 minutes, je m’enfonce dedans jusqu’au dessus des chevilles, je suis vraiment au bout de ma vie, à ce moment j’ai 3 choix:

  1. Me mettre à pleurer
  2. Étrangler le guide
  3. Me marrer en pensant à la scène la plus ressemblante dans un film français “Les pizzas 4 chaussures”

J’opte évidement pour la troisième solution que vous pouvez découvrir pour les incultes dans “La Tour Montparnasse infernale” (le premier qui dit que c’est un film de merde dans les commentaires il ira lire le blog de Nabila pendant 1 mois):
Après être sorti de cette galère nous arrivons enfin dans le village, j’en profite pour nettoyer mes chaussures dans la rivière, mon dieu que ça fait du bien.

trek vang vieng (15)

Beau comme un camion comme dirait ma grand mère !

La première échoppe que nous croisons fait son chiffre pour la semaine, j’engloutis 2 canettes de coca en 1 minute (record du Laos battu, j’ai failli passer à la télé locale).

Avant de partir je fais une dernière photo, je suis quand même bien content d’en avoir fini, j’ai perdu 1 short qui sera impossible à nettoyer mais ça valait le coup.

trek vang vieng (16)

Merci de votre fidélité, vous êtes toujours plus nombreux à lire mes bêtises au cours de la semaine, j’espère simplement que vous avez bien rigolé en lisant mes problèmes pendant ce trek, dieu sait que c’était vraiment une sacrée galère.

Dans un tout autre registre le sondage pour choisir mes prochaines vacances arrivera normalement demain, stay tuned !

Leave a Reply

25 comments

  1. jemin64

    je découvre et j’aime… 😉
    à la recherche d’infos sur le laos, j’arrive ici, la porte était grande ouverte… j’entre et découvre de succulente et divertissante anecdocte …merci

    • Malheureusement je n’ai pas encore le temps d’écrire mes guides sur le Laos, j’ai tout de noté et j’écrirai ça lorsque je vais revenir à Phnom Penh à partir de ce weekend.

      Si tu as des questions n’hésite pas à poster en commentaire ou à me joindre directement par mail.

  2. Pingback: Guide de voyage – Vang Vieng | World Wild Brice

  3. Pingback: Comment améliorer ses photos ? | World Wild Brice

  4. Ben je suis déçue, il semble qu’il n’y avait pas de sangsues pour couronner tout ça !

    • Je précise même pas pour les sangsues 😀 j’en ai eu quelques unes et le guide était surpris que j’enlève si bien ces saloperies 😀

  5. Pingback: Guide voyage : Malaisie – Langkawi | World Wild Brice

  6. Pingback: Langkawi | Voyages en îles de rêve

    • On fait ce qu’on peut ! c’est pas facile tous les jours un trek à Vang Vieng !

  7. Carla

    Salut ! Superbe les photos ! Est-ce que tu peux me dire qui était ce guide? Je cherche à faire un trek au même endroit que toi ! Merci d’avance ! 🙂

    • Salut Carla,

      Je n’ai pas les coordonnées, j’étais passé par Green Discovery Laos, ils ont une petite agence dans la rue principale. C’est une des meilleurs agences du Laos pour organiser ce genre de trucs, vraiment très bien !

    • Ou peut être Green Aventure Laos, un truc green mais qui ne joue ni au golf ni avec lilou.

  8. yulia

    Ce moment où tu te demandes si aller au Laos est vraiment la meilleure idée du monde…

  9. bobby dennie

    hacha très drôle ça me rappelle une situation très similaire a Luang Prabang même genre de trek a tout risque, mais combien formatrice j’aimes mon Laos bien rustique et parfois douloureux, car a la fin on a une vue ou un souvenir impérissable, a la dure Bo pen Nyang

  10. Axelle

    J’ai beaucoup, beaucoup ris . Bravo et merci

  11. agnes

    Morte de rire !

    J’adore tes reportages !!!

  12. ledys

    merci pour ce récit , vous m’avez fait beaucoup rire.

  13. Mathieu.D

    Ah j’en ai pleuré de rire !! Merci beaucoup !!
    Je prépare un voyage pour l’Asie du sud-est et tes récits m’inspire beaucoup pour savoir où je vais aller, mais je ne sais pas si je vais faire ce trek 😉

  14. Pingback: Astuces de Voyage – Mzelle Any

  15. Catherine

    Bravo, l’humour est au rendez-vous, j’aime. Moi aussi je voyage et les galères de ce genres j’apprecie, pas vraiment sur le coup , seulement après.

Type to Search

See all results