L’arrivée à Luang Prabang

C’est pas très compliqué d’aller à Luang Prabang, tout le monde va dans cette ville, c’est un peu comme suivre la grande migration des gitans qui vont aux saintes-maries de la mer , il suffit de suivre les caravanes. Le gros point fort du trajet entre Vang Vieng et Luang Prabang est la route qui est absolument sublime. Vous avez déjà pu apercevoir les paysages dans un article sur Vang Vieng, cette fois c’est encore plus beau puisqu’on enchaîne les vallées encastrées dans des montagnes, sublime.  Le seul problème c’est que le trajet dure entre 6 et 7 heures, pas le temps de s’arrêter toutes les deux minutes pour prendre des photos.

route entre Vang Vieng et Luang Prabang

On dirait la pub’ pour Volvic non ?

Je suis dans un mini-van avec 2 américains de l’ambiance (un frère et une sœur de Seattle, la fille est cartographe pour l’armée en Afghanistan, on se la ramène moins là hein ?) et un autre gros voyageur des Pays-Bas. Je vais passer tout mon temps libre pendant deux jours avec eux. Le reste du minivan n’est pas dingue. En revanche petite particularité on a deux coréennes qui parlent couramment anglais, (vous y avez cru ? vraiment ?).

Inutile de préciser qu’elles étaient les championnes du monde de la photo, à toutes les pauses mais aussi dans le van, sur le Samsung (elles sont coréennes) ou l’appareil photo, elles ont fait des tentatives avec le flash en pleine nuit, fallait pas être épileptique… elles auront également la spécialité de faire à peu près tout tomber lors du trajet et surtout de provoquer l’hilarité de tout le monde à un arrêt. Elles ont complètement pété un câble lorsqu’un chien s’est approché d’elles puis se sont réfugiées derrière moi. La pauvre bête devait pas dépasser les 30 centimètres de haut et avait des yeux qui réclamaient juste à manger (remarque elles sont peut être plus habituées à l’avoir dans l’assiette que dans les jambes).

Photos sur la route entre Vang Vieng et Luang Prabang

Sur le moment on dirait pas mais d’après un sondage TNS Sofres – Le Parisien celle de droite était pas mal !

Luang Prabang est une ville au patrimoine mondial de l’UNESCO (quand je pense que j’habite depuis 3  ans à côté de la cathédrale de Reims et que je ne suis jamais rentré dedans…). En général cet organisme des nations unies ne fait pas n’importe quoi, la ville est vraiment belle. Il y a aussi de nombreux chantiers de restauration, et oui l’UNESCO apporte pas mal de $$.

Elle possède un quartier très bien conservé avec des bâtiments de l’époque coloniale, j’ai très rapidement l’impression d’être de retour en Malaisie à Penang ou Malacca. Il est très agréable de se balader et de simplement découvrir ces vieux bâtiments. Ce paragraphe n’est pas un copier/coller de l’office du tourisme du Laos (oui elle existe, j’ai vérifié).

Rue de Luang Prabang

La rue principale, sur la droite Tching et Tchang qui démarchent tous les touristes pour faire un tour en tuktuk !

La rue principale comporte tous les classiques restaurants et hôtels, je déniche avec le néerlandais une guesthouse pour 5$ la nuit, ce n’est pas le meilleur logement au monde mais je suis en plein centre, ça va pas mal m’aider pour travailler. De plus on est vraiment au milieu de la famille, il y a des enfants qui m’adoptent tout de suite (bon je l’avoue j’ai acheté des bonbons pour les gosses, c’était pour la bonne cause).

Maison dans Luang Prabang

Ceci n’est pas mon hôtel, en revanche dans 15 ans quand je paierai l’ISF pourquoi pas !

Luang Prabang est le centre touristique du Laos, pas besoin d’être un aventurier pour visiter la ville et c’est vraiment adapté pour le grand public (très peu de circulation, quartier assez petit pour pouvoir tout visiter à pieds…). Du coup vous pouvez discuter avec des retraités néo-zélandais en prenant votre petit-déjeuner, ça change des backpackers (je te vends du rêve là non ? ne me remercie pas).

rue de Luang Prabang 2Bon le gros problème de la ville est aussi son point fort, c’est touristique donc c’est très très cher, le prix d’un tuktuk est absolument hallucinant (je sais pas qui contrôle le marché mais le mec doit représenter 10% du PIB du pays). La location d’un scooter coûte le double des prix habituels au Laos, les tuktuks je préfère même pas en parler, j’ai cru avoir une attaque cardiaque lorsque j’ai du payer le premier (pour dire vraie j’ai failli ne pas le payer surtout en pensant qu’il se moquait de moi, j’ai du demander à des commerçants si c’était vraiment le prix…).

Transports dans Luang Prabang

En plus c’est pas le grand luxe…

J’ai quand même visité quelques temples dans la ville, je crois que je fais vraiment une allergie au temple en Asie du sud-est, franchement c’est tout le temps la même chose, c’est pire qu’en Inde… non je déconne y’a pas pire que les temples en Inde mais vous m’avez compris.
C’est sûr qu’ils bossaient bien à l’époque (d’ailleurs je me demande combien de temps ça devait leur prendre compte-tenu de la productivité locale qui est assez faible).

  temple Luang Prabang

Le Laos est toujours un pays à dominante communiste, il y a évidemment des Range Rover et des Mercedes de partout mais il reste beaucoup de drapeaux  avec la faucille et le marteau. Quelques statues tiennent encore le coup:

Communisme au Laos

Je sais pas qui c’est mais il a une belle moustache !

Après la découverte de la ville Je passerai après cela quelques soirées au bar avec les américains et le néerlandais, vraiment une belle rencontre mais il sera l’heure pour moi de commencer à beaucoup travailler (et oui qui dit beaucoup de touristes dit beaucoup de travail pour bibi).

Le prochain article sera consacré à mon jour de repos sur Luang Prabang, malheureusement j’ai pris pas mal d’eau sur mon scooter !

En attendant je vais publier quelques articles sur les guides et les conseils de voyage, si vous avez apprécié cet article n’oubliez pas de le partager dans le vaste monde de “l’internet”.

communiste au laos

Le cauchemar du MEDEF !

Leave a Reply

3 comments

  1. Pingback: Un dimanche à Luang Prabang | World Wild Brice

  2. Pingback: Guide de Voyage: Phnom Penh | World Wild Brice

  3. Pingback: Guide de voyage – Vang Vieng | World Wild Brice

Type to Search

See all results