Ma journée de visite à Osaka

Cet article est la suite de mon premier jour à Osaka, si vous avez raté le premier jour vous pouvez lire (ou même relire pour le plaisir) le premier article sur Osaka.

En théorie mon second jour devait démarrer à 8h, cependant j’ai vite compris lorsque mon réveil a sonné qu’il fallait que je dorme un peu plus, on ne peut pas ignorer le nuit beaucoup trop courte de la veille (oui l’article commence avec un brin de philosophie).

ile-osaka-mairie

La statue est bizarre !

La gare d’Osaka, remake de seul au monde

Finalement je quitte mon hôtel sur les coups de 10 heures, je suis complètement perdu à la station de train, je dois prendre la ligne périphérique pour rejoindre le château d’Osaka, je n’ai pas connaissance de la ligne et tout est écrit en japonais, bref je suis un peu seul au milieu de la gare. Je suis pas loin de commencer à parler à mon appareil photo, un peu comme Tom Hanks avec Wilson dans Seul au monde. Au moment où je suis complètement perdu je me dis que pour quelqu’un de pas débrouillard et agoraphobe il est quand même préférable d’aller en Irlande plutôt qu’au Japon (à méditer).

wilson

C’est un peu comme ça mais sur mon Canon !

Heureusement je repère un occidental qui a l’air de tenir la route, il habite ici donc il m’aide très rapidement. Je me retrouve sur le bon quai à attendre le bon train. J’en profite pour faire une photo de la rigueur nippone, admirez les gens qui attendent tous dans les flèches. Pour reconnaître un occidental qui tient la route au Japon c’est très simple, c’est le seul qui pointe des trucs du doigt sans lever la tête pour regarder où il va.

station-JR-Osaka

En étant pointilleux le monsieur à droite a quand même le pied qui dépasse.

Les vêtements traditionnels au Japon

J’arrive à la station du château d’Osaka, assez content de moi je me retrouve cependant avec plein d’adolescents venus là pour en découdre, le sport n’est pas encore très clair, probablement un battle de danse en costumes traditionnels.

danse-traditionnelle-japon-osaka

Et ça c’est pas la Macarena !

Je reste là à observer plusieurs passages, c’est assez marrant de les voir et franchement ils sont quand même super forts, il faut voir les enchaînements par moment, on est pas dans dance avec les stars ! Une équipe passe toutes les deux minutes, ils sont entre 10 et 40 et les chorégraphies s’enchaînent vraiment bien, personne ne parle un mot d’anglais mais cela semble être des écoles.

danse-traditionnelle-costume-osaka

De enchaînements à la Jacky Chan !

A ce moment là je réalise que Canon doit faire 50% de ses bénéfices au Japon, toutes les personnes qui ont un appareil photo possèdent des modèles absolument dingues, je vais pas rentrer dans les détails mais concrètement il n’y a pas un appareil photo à moins de 3000€. Même les mecs qui prennent tout en automatique avec le flash ont du matériel pour shooter Carla Bruni nue sur un canapé (de quoi ? c’est mon rêve ?). Je m’en rendrai compte un peu plus tard, le duty-free de Singapour vend des appareils à 700€ alors que celui de Tokyo vend rien à moins de 2000€ (et on peut pas dire que Singapour soit la ville des Smicards).

matériel-photo-japonais-osaka

Ils ont bien compris que Rambo n’allait pas à la guerre avec un cure dent !

Osaka-Jo, le château d’Osaka

Je continue de marcher sous un soleil de plomb pour enfin arriver en bas du château, il n’y a pas à dire c’est pas une petite maisonnette. C’est mon premier château japonais, exactement ce à quoi je m’attendais.

chateau-Osaka

Ose me dire que ça ne respire pas le Japon ?

J’en profite pour visiter le château, bon c’est de l’histoire incompréhensible sur les seigneurs locaux pendant 8 étages, c’est un peu comme si t’apprenais en une heure toute l’histoire des ducs de Bourgogne, assez chiant.

horizon-chateau-osaka

Au moins la vue depuis le 8ème est sympa !

Le dernier samouraï en live

En sortant de l’enceinte du château j’entends des bruits énormes provenant d’un gymnase, je me rapproche et lorsque j’entre je découvre des Samouraïs. C’est complètement malade et ils se battent avec des épées en bois, je ne comprends rien aux règles (surprenant) mais ça à l’air assez physique.
J’imagine furtivement les français entrain de faire les mousquetaires en tenue d’époque, dingue !

samurai-osaka-dojo

Là ils transpirent tellement que ça sent littéralement le sushi !

Lorsque je quitte le gymnase/dojo je me retrouve avec un vieux monsieur qui engage la conversation, il ne comprend pas tout ce que je lui dit et il est émerveillé car je lis et parle anglais couramment (toujours important sur le CV), je dois lui expliquer trois fois qu’en France on parle quand même français. Après avoir entendu pendant 10 minutes des “Really ?” j’en ai un peu marre et j’en profite pour m’enfuir.

porte-entree-chateau-osaka

Mais dégagez je veux faire une photo !

En sortant de cet endroit touristique je passe dans une supérette afin d’acheter du coca (je changerai jamais), même dans le petit casino local on vend des Mangas !

manga-magasin-osaka

Pour les noms c’est vraiment compliqué par contre !

L’île d’Osaka, un havre de paix:

C’est l’heure de la coupure déjeuner pour Brice, honnêtement je suis très content de ma matinée, j’ai vraiment trouvé le château très beau et pouvoir apercevoir tous ces costumes traditionnels et les samouraï était super, j’adore déjà le Japon !

Après la pause-déjeuner c’est l’heure de se déplacer vers l’île centrale d’Osaka, d’une superficie relativement faible elle accueille néanmoins la mairie et est connue pour sa quiétude. C’est important car je suis dans une énorme ville et je peux vous dire que ça grouille constamment de monde (bon c’est pas des chinois/indiens à brailler partout mais quand même).

panneaux-osaka-mairie

En gros tout est interdit, tu te promènes à pieds ou tu vas en prison.

Sur l’île tout est reposant et pour une fois tout le monde à l’air cool (forcément dans le métro il y a parfois quelques stressés). La circulation est même coupée sur toute la partie sud, je peux donc me mettre en plein milieu de la route pour prendre des photos, sortir des normes au Japon n’est pas chose courante (c’est un peu comme vouloir manger dans le métro de Singapour, jouer à la roulette peut te coûter 500$).

sortie-bureau-osaka

Oui il faut passer pour une demeuré afin de sortir des photos comme ça !

Evidemment avoir un comportement qui sort de la norme est bizarre au Japon, alors se mettre assis en plein milieu de la route pour prendre des photos c’est carrément un mec qui pète un plomb pour eux, bon moi je m’en fiche ça me fait quelques belles photos.

photo-rue-osaka

Je prends le métro et j’évacue vers une autre zone, je retourne à Uméda (mais si c’est le quartier vivant la journée donc je parle ici)

Honnêtement j’ai marché toute la journée donc ma motivation est au plus bas, par chance je retombe sur un autre spectacle costumé ! On envoie les photos les mecs !

costumes-traditionnels-Osaka

J’essaye de me perdre dans le quartier mais je me retrouve sous des tunnels sinistres, c’est l’heure pour moi de quitter la zone et de renter à la guesthouse histoire de me reposer pendant une heure (j’ai à ce moment une pensée pour les mecs qui font 50 kilomètres en marchant au JO, déjà en faisant le touriste c’est chiant mais alors autour d’une piste…).

50-km-marche

Bon aussi c’est plus facile sans le Lonely Planet et l’appareil photo mais bon…

Après la pause, On repart dans le centre d’Osaka:

Le soir je retourne donc faire mumuse dans le quartier vivant de la ville, dans une envolée dont j’ai le secret je pars sans plan histoire de pouvoir me la raconter par la suite “non Osaka tu comprends c’est super facile de se déplacer, après une journée j’utilisais même plus le plan du métro”.
Evidemment  je me suis trompé de ligne, je fais le mec “qui connait” pour changer de ligne une seconde fois, je me fais sanctionner directement puisque je me trompe d’une station et je repars dans l’autre sens. Je perds une petite demi-heure, ça m’apprendra…

metro-osaka

Je n’ai jamais attendu une seule fois dans le métro ! organisé ce pays !

J’arrive finalement à l’endroit où je voulais (de quoi j’ai passé 5 heures dans le métro ?). Après avoir fait un petit tour du quartier américain histoire de vérifier que j’avais bien tout vu (bon en l’occurrence j’avais tout vu) je me retrouve une fois de plus à Dõtombori, cette fois je prends une photo avec l’effet foule histoire de varier.

foule-dotombori-nuit

C’est un peu la photo X-Files

Un japonais m’aborde et je discute pas mal avec lui, je finis par lui demander un bon endroit pour manger des sushis, il me montre un endroit cool et je fonce donc pour enfin tester la nourriture japonaise d’un point de vue français. Pas d’inquiétudes ce n’était pas un rabatteur, simplement un japonais qui souhaite parler avec des étrangers.

sushis dans un restaurant d'Osaka

Douche de Sushis !

Le restaurant était simplement excellent, la serveuse était tellement serviable à faire des courbettes tout le temps (rien de sexuel je vous rassure), j’ai mangé sur une petit table et pieds nus comme les vrais !
bon les sushis valaient 13€ mais pour moi qui ne suit pas un fan inconditionnel du poisson c’était succulent.

restaurant-traditionnel-osaka

Je rentre donc à l’hôtel l’estomac bien plein, je dois maintenant me préparer car demain matin c’est le grand départ pour Kyoto. Cette ville sera ma plus grosse étape du voyage puisque je vais y rester 6 jours, Kyoto est le centre culturel du Japon, c’est aussi une ville qui à la réputation d’être du niveau de Rome et Paris, j’ai hâte !

Le pavillon d'or à Kyoto

C’est censé être “pas mal”

Le mot de la fin:

N’oubliez pas de partager et de liker cet article si vous l’avez apprécié, de le donner en dictée à votre classe si vous êtes instituteur ou d’en parler à votre pause-café si vous êtes un jeune actif. Le prochain article sera consacré à mon premier jour dans la magnifique ville de Kyoto.

Leave a Reply

7 comments

  1. Les costumes traditionnels sont encore plus colorés et magnifiques que je ne le pensais.
    Je rêve de partir au Japon pour découvrir tout ce dont tu parles…

  2. Bonjour Brice,
    très sympa votre article. Moi aussi, je me suis lancée dans un blog de voyage après des vacances géniales au Japon et en Thaïlande et je suis en train de raconter tous mes voyages en remontant le temps. Votre style me plait beaucoup. Bravo ! et bons voyages !

    • Salut Nathalie !

      Merci beaucoup pour le compliment, j’espère que tout fonctionnera pour ton blog, tant qu’on y prend du plaisir c’est l’essentiel 🙂

      Brice

  3. Pingback: Organiser son séjour à Osaka | World Wild Brice

  4. Pingback: Le pavillon d’or, apogée du second jour à Kyoto | World Wild Brice

  5. Pingback: Ma journée de visite à Kanazawa | World Wild Brice

Type to Search

See all results