Kyoto: Arashiyama et sa forêt de bambous

Après les deux premières journées à Kyoto où je découvre le temple de Shõren-In et le fameux pavillon d’or, je me lance cette fois-ci dans une aventure à l’écart de la ville, mon troisième jour est en effet programmé à l’Ouest de Kyoto et plus précisément à Arashiyama, endroit connu pour sa forêt de bambous, mais pas que (sinon l’article fait 3 lignes donc c’est un peu chiant).

foret-bambous-kyoto

Non il n’y aura pas de panda !

Le grand départ pour Arashiyama:

Je pars donc le matin en direction de cette zone, pour une fois je ne vais pas prendre le bus mais le train. Enfin je dois prendre une espèce de métro pour aller là-bas, après 30 minutes je suis enfin arrivé, évidemment je suis rentré dans un train au hasard et c’était le bon (j’ai suivi les vieux en baskets, je me disais qu’ils allaient forcément en dehors de la ville).

carte-arashiyama-kyoto

Le plan en arrivant !

Avec le plan je me dis que ça va être très facile, je m’arrête donc à un 7/11 (sorte de petit casino en mieux) pour prendre un petit déjeuner (le croissant décongelé depuis une semaine n’était pas dingue).

Je me fais avoir par les japonais qui tournent tous à droite en sortant de la station. En fait il semblerait qu’un concours de marche pour les seniors soit organisé dans les environs. Je vais à droite, pour le tourisme il fallait aller à gauche… je fais demi-tour et je continue de marcher sous un soleil de plomb (quand j’écris ça ne se ressent pas trop mais sur le coup tu es vraiment énervé).

collines-arashiyama-kyoto

Arrivé non-loin de la forêt je me fais encore avoir par des vieux japonais qui ne vont pas au bon endroit, je me pose contre une pierre et je me dis que j’en ai juste marre et que j’ai envie de rentrer. A ce moment ça fait 5 jours que je suis au Japon et que je n’arrête pas de visiter tout la journée ou de préparer la journée du lendemain, je sens donc clairement la fatigue qui s’accumule et j’en ai marre (oui bon ça va je mange aussi des sushis mais ça ne compte pas).

statues-kyoto

Elles sont quand même cool mes pierres non ?

Je fais une dépression pendant 10 minutes (c’est rapide la dépression nippone), je reprends mon sac à dos et je continue de marcher.

Le premier temple de la journée arrive à point nommé:

Histoire de me faire tenir le coup je trouve très rapidement un temple à visiter et la vue “principale” est très belle.

Un temple dans la foret d'Arashiyama à l'ouest de Kyoto

Je sors 3 bonnes photos dans le temple, je me dis que le bon dieu m’envoie un message et c’est reparti pour de la bonne visite à balle (oui il m’en faut peu pour me remonter le moral, en France habituellement c’est un bout de saucisson mais ici ils sont pas au courant des dernières tendances sur le marché de la charcuterie).

tenryu-ji-arashiyama-kyoto1

interieur-temple-arashiyama1

La forêt de bambous, c’est tout ?

Lorsque j’arrive à la forêt de bambous c’est exactement ce à quoi je m’attendais, je suis donc un peu déçu, j’espérais un truc grandiose et en fait c’est pas si grand, la déception classique du mec qui en attendait trop, ça m’arrive parfois malheureusement.

La fameuse foret de bambou d'arashiyama à l'ouest de kyoto

Chose assez ridicule drôle, les gens ont tendance à laisser des messages incrustés sur du bambou, des Tchang + Yoko = Coeur se trouvent un peu partout dans la forêt.

inscription-bambou-japon

“Max m’a tuer”

Après la forêt, retour dans les temples:

A la sortie de la forêt je me retrouve en face d’un lieu qui a l’air intéressant, un monument répondant au doux nom d’Õkõchi Sansõ (2 minutes pour l’écrire, c’est pas possible d’avoir un nom pareil), l’entrée a l’air jolie et le Lonely Planet dit que c’est bien (la bible je te dis). Le problème majeur c’est le droit d’entrée, la jeune fille de l’accueil me demande 1000Y – 8€ – pour rentrer, c’est du délire mais pour essayer de me convaincre elle me fait comprendre (et non, fallait pas rêver d’une phrase correcte en anglais) que j’aurai le droit à du thé et un bon de gâteau “ah ben si j’ai 2 Oreo ça doit valoir le coup”.

okochi-sanso-kyoto-arashiyama1 lanterne-arashiyama

Je rentre dans la zone à la découverte de plusieurs bâtiments et de jardins, j’attends à peu près 15 minutes à l’entrée que les gens partent ou que le soleil revienne (c’est assez insupportable de voir les nuages passer et du coup manquer de lumière quand personne n’est dans le champs #MaVieMonCanon).

IMG_3263

Je continue l’exploration du jardin, c’est vraiment très sympa à visiter, même si ça reste cher ce n’est pas la plus grosse arnaque de Kyoto, la balade est assez longue et les jardins sont somptueux, Õkõchi Sansõ est en fait l’ancienne maison d’un réalisateur très connu de films de samouraïs au Japon, le mec voulait visiblement pas vivre dans un HLM.

Un temple dans la zone d'Arashiyama, endroit très prisé des touristes pour sa fameuse foret de bambous, emblème de Kyoto

Le gourbi pour ranger 2-3 râteaux…

A la fin de mon périple petit tour je passe récupérer mon thé et mon gâteau. Au final le thé est épicé, c’est dégueulasse (j’ai été formé à l’école indienne “on met 50% de sucre, 40% de lait et le reste c’est la saleté qui reste dans la tasse”). Je le bois quand même par politesse (message pour ma maman, tu vois que j’ai réussi à intégrer quelques uns de tes concepts). Concernant le gâteau, la photo parle d’elle-même…

gateau-the-temple-arashiyama

Plus petit et avec moins de goût c’est possible ? merci !

Repartons à la découverte des temples:

Je sors de ce très beau jardin et je me dirige vers les temples qui jalonnent le chemin, mais avant ça je me retrouve en face d’un super plan d’eau avec quelques restaurants attenants, j’hésite à m’arrêter pour déjeuner mais je décide quand même de continuer, à la place j’achète une bouteille de coca, tout aussi nourrissant (je vais recevoir un mail d’insultes de l’union des diététiciens français mais c’est pas grave).

okura-ike-arashiyama

J’enchaîne sur 2 autres temples, le premier n’est pas vraiment intéressant, le second est mieux, je pose mes lunettes pour faire des photos, lorsque je souhaite reprendre mes lunettes 5 minutes plus tard elles sont mortes, la japonaise a marché dessus avec ses talons, aujourd’hui je peux vous affirmer que les talons gagnent contre le verre. J’ai légèrement les boules en sortant. Je vous laisse avec quelques photos (pas de panique c’est une expression, je suis toujours là).

temple-foret-arashiyama1 nison-in-entree-arashiyama1statue-samourai1

jojakko-ji-entree-arashiyama1

De toute façon je commençais à en avoir marre des temples, je me dirige donc vers la gare et je décide de manger. En effet très souvent je ne mange pas le midi pour gagner du temps, cette fois je passe devant une vitrine avec de la nourriture et ça me donne envie, je commande en montrant ce que je veux et 10 minutes plus tard je reçois mon plateau repas, il était malade, vous allez donc découvrir mon premier Bento. Le Bento pour faire simple c’est un repas contenu dans une boite que les gens apportent au travail (c’est un Tupperware sans le plastique et le micro-onde), la seule différence c’est qu’il y a au minimum 4 à 5 petits plats différents à l’intérieur.

Bento à Kyoto au Japon, c'est un repas traditionnel de l'archipel nippon

Gargantuesque !

Je reprends le train pour rentrer, je suis de bonne humeur, je décide donc de repartir dans les vieux quartiers autour de ma guesthouse.

train-arashiyama

C’est pas le RER D…

Je me retrouve dans la rue des Geishas, je vois 2 jeunes filles en vêtements traditionnels et je me dis “bon j’ai pas encore de photos comme ça, c’est parti on va en faire quelques unes”. On va encore mettre en application mes conseils pour prendre en photos les gens lors de vos voyages. Evidemment tout fonctionne comme sur des roulettes et je récupère ma photo.

vêtements-traditionnels-japon

Je me dirige alors vers une des plus belles rue de Kyoto qui répond au doux nom de Shinbashi. Il a 2 filles dans les habits traditionnels qui veulent se prendre en photos le long du pont, les autres touristes hésitent (exactement comme je le décris dans l’article sur les photos). Moi j’applique ma technique à la lettre, énorme sourire, on s’approche, on demande une photo et après on voit ce qui se passe, elles sont super gentilles et j’ai mes 2 belles photos. Je dois aussi prendre des photos d’elles avec leurs iPhones, elles sont très contentes du résultat.

kimonos-kyoto-japon

J’attends dans la rue que le soleil continue de tourner pour avoir une meilleure luminosité (si on s’amuse beaucoup à regarder le soleil bouger pendant 10 minutes, enfin on voit surtout plus rien en 30 secondes), une dizaine de minutes plus tard 2 autres filles arrivent pour faire des photos à un autre endroit, même technique, évidemment ça fonctionne et j’ai encore ma photo ! Sur le coup ça me fait marrer car je dois encore prendre des photos avec les iPhones, cette fois j’ai le droit à un gros “Wahou” lorsqu’elles regardent les photos, on dirait que mon cadrage était pas mal !

kimono-japon-kyoto

Je repars un peu plus au centre de la rue pour prendre des photos dont celle-ci.

shinbashi-kyoto

C’est paisible !

C’est l’heure de rentrer à la guesthouse pour se reposer, je me pose une petite heure puis je vais déguster mes sushis, j’ai tellement faim que je prends une seconde tournée, bon le problème c’est qu’après il faut payer (logique), j’en ai pour 15 € pour 12 rolls, 5 Gunkans et 5 sushis.

sushis-japon-kyoto

J’ai un peu honte de le dire mais de mon point de vue c’est clair qu’il y a un monde entre les sushis “normaux” et les sushis au thon rouge… Nicolas Hulot si tu m’entends sache que je suis désolé mais c’est mon estomac qui s’exprime !

La suite:

Dans le prochain article je vous emmène dans les collines du nord de Kyoto mais surtout dans le temple de Fushimi Inari, un temple que je classe directement au même niveau qu’Angkor et que le Temple d’Or d’Amritsar. N’oubliez pas de liker l’article sur la page Facebook et de vous inscrire par email à WorldWildBrice afin de recevoir tous les nouveaux articles (en haut à droite de cette page).

Le temple de Fushimi Inaria à Kyoto est connu comme le temps aux portes, des centaines de portes se succèdent et rendent la visite fabuleuse !

Mais oui c’est le temple avec toutes les portes ! vous en saurez plus dans le prochain article

 

Leave a Reply

10 comments

    • Merci beaucoup 🙂 N’hésite pas à liker la page Facebook pour être sûre de ne rien rater !

      Ca prend beaucoup de temps de prendre les photos ! Merci pour les compliments !

    • J’ai pas été si captivé que ça par la forêt, au final j’avais vu trop de photos je pense ! C’est peut être aussi que Kyoto c’est tout simplement trop beau !

  1. Ines

    Bonjour de Kota Kinabalu !
    Merci pour tes articles et conseils.
    Je pars avec mes enfants de 4 et 5 ans à Kyoto une journée et demi, il va falloir essayer de caser ces temples et ruelles magnifiques…

    • Salut Ines,

      Le truc vraiment incontournale de chez incontournable à Kyoto c’est de faire le Fushimi-Inari, sur Arashiyama je suis plus nuancé si tu n’as qu’une journée et demi, ça fait pas mal de transports simplement pour la forêt.

      Passe par le marché dont j’ai oublié le nom (ça commence avec un T et j’en parle dans mes articles, ça devrait plaire aux enfants).

      Bon voyage, et si tu veux être certaine de pas louper ton coup tu peux contacter Kyoto Safari 😉

      Hésite pas si tu as des questions !

      • Ines

        Merci pour les infos !
        Oui, nous allons effectivement éviter la forêt.
        Pour la demi-journée au programme: déjeuner / goûter au Nishiki Market, Fushimi Inari, et le spectacle touristico-culturel de geisha à Gion Corner.
        La journée du lendemain: Ryoan-ji, Kinkakuji , (ça a l’air loin donc peut-être en taxi) Palais Impérial, Ginkakuji, et Kiyomizudera ( mon clavier souffre !); pour le déjeuner nous essaierons tes udon favorites afin de faire passer l’indigestion de temples à mes nains !
        J’ai trouvé un appart sur airbnb près de la gare.
        Encore merci !

        • Salut Ines,

          Ca a l’air niquel du peu que je connais de Kyoto.

          Par contre Kiyomizudera je n’ai pas trouvé ça dingue dingue pour être honnête, c’est sympa mais pas non plus incroyable. Enfin ça reste un détail, tout me parait niquel !

          Bon voyage !

  2. lugnia

    oh non, dommage pour la “forêt ” de bambous (j’espérais avoir plus de renseignements sur elle) mais de bonnes infos sur Kyoto (Y)

    • Salut Lugnia,

      Il n’y a pas grand chose à dire sur la forêt, c’est vraiment petit, 2 couloirs max. Donc à part brasser du vent je peux pas te dire grand chose, en 15′ c’est réglé (mais les environs sont sympas !).

Type to Search

See all results