Fushimi Inari – le temple aux portes à Kyoto

Suite de mon quatrième jour à Kyoto. Après avoir tranquillement marché dans la montagne entre les villages de Kurama et de Kibune (relire l’article) je me dirige désormais vers le temple de Fushimi-Inari.

fushimi-inari-kyoto-temple-portes (8)

On va visiter ce truc !

Je quitte donc Kibune en train en direction du temple, j’ai bien organisé le voyage puisque je prends le même train jusqu’au temple et je sors à la station du même nom (faut bien s’envoyer des fleurs à un moment).

train-kibune

J’ai même plus envie de répéter que c’est propre !

L’arrivée au temple de Fushimi Inari à Kyoto

La journée est déjà bien avancée et je sais qu’il va falloir se dépêcher pour visiter tout ça, le soleil se couche rapidement sur Kyoto et tous les temples ferment assez tôt (à 17 heures tout est fermé, c’est pas les seuls à être aux 35 heures on dirait). Après quelques minutes de marche j’arrive aux pieds du temple, la vue se révèle sublime.

l'entrée du temple avec son majestueux portail

On pose les bases !

Je dois vous avouer que je ne comprends pas vraiment tout ce qui se passe, je n’ai absolument pas planifié ma visite dans ce temple (j’ai failli ne pas y aller, heureusement que 2 anglaises de la guesthouse ont qualifié le temple de “Amazing – Awesome – Fabolous”). Oui je tiens à préciser que j’aime bien les anglaises en voyage, à part quand elles viennent de Manchester car du coup je comprends rien.

fushimi-inari-kyoto-temple-portes (5)

Un renard, animal considéré comme le messager du dieu Inari !

Après quelques minutes de marche je me retrouve directement face au fameux couloir, la vue est vraiment saisissante. Il y a beaucoup de monde et je dois patienter avant de pouvoir prendre une photo sans visiteurs. Je suis vraiment subjugué par la beauté de ces lieux.

Le couloir de portes du temple de fushimi-inari

En live ça calme un peu tout le monde !

Mais Brice c’est quoi toutes ces portes dans le temple ?

Une petite explication s’impose, le temple de Fushimi-Inari est un temple dédié aux divinités de l’agriculture (c’est un peu la Politique Agricole Commune de l’époque). Tous les portails sont en fait des dons au dieu Inari faits par une famille ou une entreprise.
Comme pour le téléthon tout le monde peut donner, c’est d’ailleurs votre nom qui sera gravé sur les côtés du portail.

Fin du paragraphe culture générale

portes de toutes les couleurs dans le temple

Je me balade dans le temple au gré de mes envies, il est absolument gigantesque et il y a des énormes couloirs de portails, les couleurs changent parfois tout comme la taille.

perspective avec toutes les portes dans le temple

Il y a aussi de sacrées lignes à utiliser pour faire ses photos !

Je fais une rencontre assez bizarre au milieu de ma visite, je crois voir 2 japonais qui se prennent en photos mais c’est tout simplement 2 américains qui ont loué des costumes, évidemment c’est deux américains d’origine japonaise, je risquais pas de deviner. Ensemble nous formons un petit bouchon histoire de pouvoir avoir 15 secondes de répit pour les photos, ça fonctionne, l’effet costume marche à plein.

fushimi-inari-kyoto-temple-portes (7)

La photo n’est pas très nette mais j’ai du faire très vite !

Arrivé à 70% du temple je sens que la luminosité baisse vraiment beaucoup et que le soleil se couche vraiment très vite (et oui pour prendre des photos il faut s’adapter à la nature, je vais finir dans un champs du Larzac à faire des carottes bio moi je sens). Je décide donc de repartir à l’entrée du temple pour me dégager un peu l’horizon.

fushimi-inari-kyoto-temple-portes (1)

Il est l’heure de dire adieu à mes petits portails !

En sortant je me dis que j’ai pas trop mal joué le coup puisque j’arrive sur la fin du coucher de soleil, je fais quelques photos avant de m’en aller, pas facile-facile ces photos avec le soleil dans la tête mais j’essaye de faire de mon mieux (vous pouvez retrouver d’autres photos du coucher de soleil un peu plus bas).

le soleil se couche entre la porte du temple

Je quitte donc le temple très content de moi, en repartant vers la station de train j’ai l’impression de me déplacer dans un film d’horreur, toutes les échoppes sont déjà fermées, à croire qu’il n’y a pas que les français aux 35 heures.

La sortie du temple de Fushimi-Inari

Du coup je prends en photo un truc bizarre, si quelqu’un sait ce que c’est qu’il n’hésite pas à le dire dans les commentaires !

Je rentre à la guesthouse comme un enfant, la journée n’était pas redondante du tout, j’ai passé des heures à visiter mais c’était juste agréable. J’ai vraiment enchaîné de la nature avec des temples et je suis très heureux de ma journée.

IMG_3780

Après m’être reposé pendant quelques temps à la guesthouse je retourne dans mon restaurant habituel pour mes sushis, je suis accompagné d’un allemand assez marrant, j’ai pas tout compris au but de son voyage en Asie mais on est d’accord sur un point, le Japon ça défonce !

Quelques photos du temple de Fushimi Inari à Kyoto

fushimi-inari-kyoto-temple-portes-4

fushimi-inari-kyoto-temple-portes-13 coucher-soleil-fushimi-inari-1 fushimi-inari-kyoto-temple-portes-9

La suite:

La journée suivante sera une excursion dans la ville de Nara, ancienne capitale du Japon c’est un endroit très connu pour ses temples et ses biches. Il y a en effet des dizaines de biches qui se baladent dans le parc et dans le ville !

biche-nara

Bambi en plein centre-ville !

N’oubliez pas de liker l’article sur la page Facebook pour soutenir le blog et de vous inscrire à WorldWildBrice en rentrant votre email tout en haut à droite de cette page afin de recevoir tous les nouveaux articles.

Leave a Reply

13 comments

  1. Ce temple, avec cette enfilade de toris est assez connu mais on ne se lasse pas des ses photos, c’est vraiment splendide. Mais du coup, j’imagine que toi aussi, tu l’avais vu pas mal de fois en photos avant Brice. L’effet de surprise n’est pas un peu gâché en arrivant ?

    • Justement c’est ça le délire en fait, je l’avais vu peut être 2-3 fois donc j’avais une vision du “couloir” mais dans le rush de Kyoto (physiquement c’était éprouvant tellement j’étais dehors) je réalisais même plus qu’il fallait que je visite ce truc.
      C’est tellement dense comme ville que j’allais oublier de visiter le Louvre à Paris en gros. Au final j’ai vraiment beaucoup hésité entre ce temple et le village d’Ohara mais je crois que j’ai fait le bon choix !

      Du coup l’effet de surprise je me le suis mis en pleine tête sans faire exprès si on peut dire, l’effet manque de surprise à clairement manqué pour la forêt de bambous d’Arashiyama par contre, dans mon article je dis un truc du genre “c’est exactement ce à quoi je m’attendais, je suis donc un peu déçu”.
      Tout le monde m’en avait fait des caisses de ce truc pour pas grand chose au final !

  2. ENFIN! Je me suis toujours demandée ce que c’était ces portes, enfin du moins à chaque fois que je regarde “The memory of a Geisha”. Merci oh Grand Brice, bientôt tu vas reussir à me faire cracher un poeme à ta gloire ahah.

    • Une fois de plus content de pouvoir aider 🙂
      Franchement ce temple était vraiment superbe et ça restera comme une grande image de mon voyage au Japon, les articles vont aller crescendo là normalement puisque j’étais beaucoup plus inspiré niveau photo sur la fin de mon voyage (enfin c’est l’impression que j’en avais).

      ps: faudrait que je vois ce film du coup, c’est pas la première fois qu’on m’en parle !

  3. Magnifique ! Je comprends que tu aies aimé découvrir ce temple : rien qu’en photo, cela en jette … alors en vrai, cela devait vraiment en imposer.
    J’aime beaucoup ces portes, et cela faisais un petit temps que je les avais vues et me demandais ce que c’était, merci pour ces éclaircissements ^^

    J’ai hâte de découvrir le Japon ! En voyant certaines de tes photos, j’ai vraiment l’impression d’être en plein manga 😉

    • Merci !

      Oui il y a beaucoup de choses au Japon que l’on a déjà vu mais dont on ne comprend pas la signification, pas facile ce pays !
      C’est vrai que ça fait manga par moment mais c’est simplement le Japon, c’est vraiment une expérience nouvelle de voyage pour moi, rien à voir avec ce que j’avais pu voir autre part, peut être un fossé aussi important qu’en Inde !

      Les photos suivantes vont être de mieux en mieux, et puis j’ai fait Tokyo les derniers jours donc là c’est clair que t’es en plein manga !

  4. Pingback: Expérience Japonaise – Déjeuner sur une rivière | World Wild Brice

  5. Pingback: Visite de Nara, la première capitale du Japon | World Wild Brice

  6. Pingback: Les huttes de Shirakawa-go | World Wild Brice

  7. Pingback: La découverte du Taj Mahal à Agra | World Wild Brice

  8. Fredo, Carnet de Voyage et Festival !

    Je suis jamais allé en Asie mais en voyant tous les blogs qui en parlent et tous les articles dessus, ca commence vraiment à me titiller. Ton article est super et m’a fait voyager à travers les portes du Fushimi Inari. J’ai adoré les biches en ville, c’est assez insolite. Bonne continuation et à très vite !

    • Ah ben tu peux prendre le premier vol direction Tokyo 🙂

      Moi au contraire je n’ai quasiment fait que ça !

      Merci beaucoup pour les commentaires, ça fait très plaisir !

  9. Pingback: Road trip et visites autour de Kyoto - H in the world

Type to Search

See all results