Ma dernière journée à Kyoto

Après une excellente expérience culinaire dans le nord de Kyoto et une journée d’excursion à Nara, j’aborde mon dernier jour à Kyoto avec un plan assez simple, il faut que je visite tout ce que je n’ai pas encore visité (le plan de la journée tient sur un bout de PQ, un peu comme le scénario d’Avatar). J’ai donc plusieurs noms ronflants au programme de ma journée parmi lesquels le pavillon d’argent et la promenade du philosophe.

Vue de l'intérieur à l'ombre avec une vue superbe sur les arbres

Et aujourd’hui vous pouvez me croire, on va voir et manger du Japon !

On se motive pour aller visiter Kyoto

Je me lève en sachant que je vais vraiment en baver toute la journée, je retourne dans la zone d’Higashiyama que j’ai déjà faites et dans laquelle j’avais beaucoup trop marché à mon goût. Mais si c’était lors de mon premier jour à Kyoto lorsque j’ai visité le Kiyomizu-Dera ou le Shõren-In.

vue sur un des bâtiment du temple avec une passerelle sur la rivière

On avait même vu le Kodai-ji !

Je pars beaucoup plus tôt que d’habitude, cette fois je ne demande pas mon chemin 10 fois à la réception, “je connais”.
Evidemment je me trompe de bus comme un gros naze, je dois en prendre un autre, je rate le suivant de quelques secondes, le début de la journée est un énorme échec. Je dors une heure de moins que d’habitude mais j’arrive super tard pour mon premier temple, génial, en route je fais quelques photos de ce que je trouve.

nord-higashiyama-kyoto-1 nord-higashiyama-kyoto-2

Nanzen-Ji, le premier temple de la journée:

Le premier temple que je visite est sympa mais pas dingue, je n’ai vraiment pas grand chose à en dire, je pose mes chaussures à l’entrée, je paye pour visiter et je ressors “ok c’était cool mais bon” (la moitié des franciliens vient de fermer la page). Le Lonely Planet est vraiment pas fou concernant Kyoto, en gros les trucs géniaux ne sont jamais en avant, n’hésitez pas à aller voir mon guide de voyage sur Kyoto pour avoir mon ressenti.

nanzen-ji-temple-kyoto-4 nanzen-ji-temple-kyoto-1 jardin-temple-ginkaku-ji-kyoto-2

On enchaîne sur des meilleurs temples !

Juste derrière Nanzen-Ji se trouve un autre temple, j’arrive aux alentours et je découvre qu’il est encore très actif, je me retrouve en plein milieu d’une cérémonie à côté de certaines tombes, je me demande ce que je fous là et je quitte les lieux tout de suite avec l’impression de ne pas être à ma place (évidemment les autres touristes prennent des photos, je suis encore plus circonspect que lors des interviews de Ribéry).

les statues bizarres du japon

Du coup j’ai qu’une photo, mais bon elle est sympa !

Je me dirige vers le prochain temple, en chemin je me dis “Fuck le Lonely Planet” et je bifurque vers le temple d’Eikan-dõ (oui je suis un énorme rebelle, il me reste 2-3 gènes de Mai 68).  Ce temple se révèle magnifique, des jardins sublimes, une vue sur toute la ville, une grosse balade à l’intérieur du temple et des processions en cours. Que demande le peuple ?

eikan-do-temple-kyoto-3 eikan-do-temple-kyoto-5 eikan-do-temple-kyoto-2 eikan-do-temple-kyoto-7

Grosse déception à Honen-In:

Je continue vers le prochain temple, lui aussi très chaudement conseillé par le LP. Je n’ai pas aimé du tout mais au moins il est gratuit (c’est déjà ça, on gratte de partout au Japon), il me prendra en tout et pour tout 10 minutes, je ne comprends pas ce qu’il y a d’intéressant. Il a sûrement une valeur historique mais pour le reste je passe mon tour, c’était un peu comme se brancher sur NRJ 12, tu passes 15 minutes mais tu ne te souviens plus vraiment pourquoi tu as fait ça.

Escaliers à l'entrée du temple avec un japonais en haut des marches.

L’entrée du temple de Honen-In

Après quelques recherches le temple est censé être un havre de paix pour les gens qui souhaitent se reposer, visiblement c’est un incontournable de Kyoto, si j’avais su j’aurais contourné…

temple-honen-in-kyoto-3 temple-honen-in-kyoto-2

La promenade du philosophe à Kyoto

Je me dis que c’est l’heure de la pause repas, j’ai repéré sur Tripadvisor un restaurant qui est dingue, je dois cependant parcourir toute la promenade du philosophes avant d’y accéder.

Vue sur la promenade du Philosophe

C’est ça pendant 30 minutes !

Le “chemin” ou “Promenade” du philosophe est un lieu phare de Kyoto, c’est un chemin où marchait et réfléchissait tous les jours un grand philosophe japonais du nom de Kitarõ Nishida. Ce lieu se révèle être sublime lorsque les cerisiers fleurissent, malheureusement quand les cerisiers sont normaux c’est beau mais pas non plus à se rouler par terre (regardez cette photo pour comprendre ce que ça donne au printemps).

sentier-du-philosophe-kyoto promenade-du-philosophe-kyoto

J’arrive à la fin de la promenade, la journée est déjà bien avancée et je m’arrête donc au restaurant que j’ai sélectionné. Le repas était absolument dingue, j’ai dégusté des noodles (les grosses pâtes ci-dessous) à tomber par terre, le compte-rendu sera disponible d’ici quelques jours sur le blog. Je vous laisse cependant avec une petite photo pour patienter.

noodles-kyoto

Plonge tes noodles dans le bol de gauche dans lequel tu as préalablement mélangé les ingrédients du haut avec des graines de sésame, un délice !

Le pavillon d’argent à Kyoto

Je finis ma journée par le Ginkaku-ji ou le pavillon d’argent, c’est un temple très beau mais il y a beaucoup beaucoup de monde. Il a été construit par le petit-fils du Shogun ayant construit le pavillon d’or, à l’origine il voulait rivaliser avec celui de son grand père en le recouvrant d’argent, cependant une guerre accaparant beaucoup de ressources l’a obligé à changer ses plans, c’est désormais un monument plébiscité par les japonais pour sa “beauté dans la simplicité”, un concept très important au Japon.

vue depuis le petit étang devant le pavillon

La bête !

J’en fais le tour pour prendre mes photos et visiter un peu le parc, malheureusement c’est assez compliqué car tout le monde veut sa photo souvenir devant le temple et que ça prend des heures, il y a juste trop de monde.

temple-ginkaku-ji-kyoto-2 pavillon-argent-kyoto

Après en avoir fait le tour, je reviens vers l’endroit de la photo classique et j’attends que le soleil se couche pour avoir une meilleure lumière, j’en profite pour engager la discussion avec un photographe qui attend aussi une meilleure lumière, il a vraiment du matériel de dingue et je lui demande d’essayer son Nikon, D800, un appareil à 3000€, c’est un sacré délire, le truc pèse 200kgs mais il est tellement réactif à tout ce que je fais, c’est de la folie et je suis comme une gosse avec son matériel (un peu comme lorsque tu passes d’un Nokia 3310 à un iPhone).

temple-ginkaku-ji-kyoto-10 temple-ginkaku-ji-kyoto-12 temple-ginkaku-ji-kyoto-3

Je suis sur les rotules lorsque je rentre à l’hôtel, il a fait chaud toute la journée et j’ai l’impression d’avoir encore perdu 5kgs. La bonne nouvelle est que je retrouve le couple de français rencontré la veille et qu’on va manger des sushis dans mon restaurant préféré, la classique quoi !

Les sushis !

C’est la quatrième fois que je viens déguster mes sushis dans ce restaurant, c’est pourtant la première fois que j’y viens avec des français, ils sont vraiment très sympas et ils sont venus car le garçon qui est ingénieur avait une conférence sur Nagoya (il a rencontré des geishas, quelle chance). On discute pendant quelques heures, je leur donne mes conseils concernant Kyoto (ils viennent d’arriver) puis nous rentrons nous coucher. Ça y est, Kyoto c’est fini.

restaurant-sushis-kyoto-2 restaurant-sushis-kyoto-6

La suite:

Je suis bien obligé de faire ma valise en rentrant à l’hôtel car je quitte Kyoto très tôt le matin, je me dirige désormais dans le centre du Japon et plus particulièrement vers la ville de Kanazawa, ville que j’ai adoré mais où je n’ai malheureusement passé qu’une demi-journée.

lanterne au bord de l'étang dans les magnifiques jardins de Kanazawa

La lanterne de Kanazawa, l’emblême de toute une ville !

Si vous avez apprécié l’article, n’hésitez pas à liker l’article et à le partager sur la page Facebook. Vous pouvez suivre l’actualité du blog et recevoir tous les nouveaux articles en inscrivant votre adresse email dans la petite case tout en haut à droite de cette page internet. Le prochain article relatera mon expérience dans le restaurant de noodles, une expérience vraiment inoubliable, tant d’un point de vue “gustatif” que d’un point de vue “vivez le Japon”.

Les légumes et le sésame qu'il faut incorporer dans la soupe avant de mélanger avec ses noodles

Des produits du terroir !

Leave a Reply

3 comments

  1. Pingback: Expérience Japonaise – déguster des noodles | World Wild Brice

  2. noobv

    Salut, pour info les ‘noodles’ que tu as mangé ça s’appelle des udon. Et même avis que toi sur le chemin des philosophes, ça ne vaut pas le coup en dehors des cerisiers en fleurs.

    • Merci pour la petite précision concernant les noodles 🙂

      Oui concernant le chemin des philosophes, bof bof, au final j’ai trouvé Kyoto dingue mais je sais pas vraiment ce qui m’a marqué dans cette ville, peut être la densité de monuments plus que les monuments eux mêmes, c’est très beau c’est sûr mais en y repensant j’ai rien qui me vient en tête.

Type to Search

See all results