Shibuya, le coup de coeur de mon arrivée à Tokyo

Aujourd’hui c’est le grand départ pour Tokyo, je quitte en effet Takayama et plus généralement les Alpes japonaises afin de rejoindre la grande mégalopole pour mes 4 derniers jours au Japon. Je n’ai pas vraiment préparé mon voyage dans la capitale, je n’ai rien de vraiment précis à découvrir si ce n’est tous les conseils qu’on m’a donnés au fur et à mesure de mon voyage. Je souhaite juste aller voir l’énorme croisement de Shibuya (on en parle plus bas).

Mon expérience dans le Shinkansen

Je rate mon réveil, heureusement je dors souvent mal avant les grandes échéances et je ne me réveille que légèrement en retard, une douche rapide et je fonce prendre mon train, c’est bon je suis à l’heure dans le train.

shinkansen-nagoya-tokyo (1)

Après quelques heures dans un train classique j’arrive à Nagoya, l’organisation japonaise a prévu 7 minutes entre mes deux trains, c’est largement assez puisque je dois même attendre que le train précédent quitte le quai. Je reste quand même émerveillé par cette ponctualité alors que je suis dans une très grosse gare. Pour information Nagoya est  un grand centre industriel au Japon, le port est très important et de nombreuses entreprises produisent à Nagoya (Toyota, Mitsubishi…).

Je suis désormais (et pour la première fois) dans le fameux Shinkansen, c’est le nom du TGV au Japon qui possède un design futuriste et qui constitue la base des transports en train, le Shinkansen est la démonstration de l’efficacité nippone, toujours propre et à l’heure.

shinkansen-nagoya-tokyo (2)

Dedans c’est tout confort de chez tout confort, je m’endors donc très rapidement. J’arrive dans les environs de Tokyo, le train s’arrête assez fréquemment dans des gares, évidemment je ne sais pas où descendre, je tente ma chance à un moment, il est alors 11h. En discutant avec un employé dans la gare je comprends que je ne suis pas au bon endroit mais que finalement ça me fera gagner du temps, première bonne nouvelle de la journée alors qu’il pleut très fort sur les vitres de la gare. Je cherche à rejoindre mon hôtel le plus vite possible , je fais évidemment chier tout le monde avec mes sacs dans le métro, de Paris à Tokyo les sacs dans le métro c’est le même combat.

Facile à prononcer.

Facile à prononcer.

L’arrivée au croisement de Shibuya

J’ai réservé dans une guesthouse très bien placée au centre de Tokyo, le prix reste très abordable mais c’est vraiment une usine, 10 étages avec 30 lits et une hygiène loin d’être irréprochable, je trouve très facilement l’hôtel mais il pleut vraiment beaucoup, du genre “mousson indienne”. Je pose mes affaires, une petite douche et je m’envole directement vers Shibuya, un quartier très attirant pour les touristes. Le bon dieu a été réceptif à mes prières, il décide d’arrêter la pluie (il a vraiment le bras long ce mec).

passage-pieton-shibuya

Shibuya, le quartier de la mode à Tokyo

Shibuya est un quartier très animé de Tokyo, c’est le quartier de la mode avec des centaines de magasins répartis sur des dizaines d’étages (à Tokyo tout est à la verticale).  Après avoir observé tout ça, je décide d’aller me perdre dans les environs en faisant pas mal de photos, la densité de population est vraiment démentielle et il y a du monde partout. Plus qu’en Inde, c’est surtout l’impression d’ordre avec une telle population qui est impressionnante. Pour être honnête avec vous j’adore Shibuya, il y a beaucoup de monde mais c’est vraiment vivant et pour moi qui souhaite faire des photos c’est juste impressionnant, des enseignes lumineuses un peu partout, des gens vraiment différents, bref j’adore.

rue-shibuya (2) tag-shibuya rue-shibuya (1)

Je n’ai absolument rien préparé pour Tokyo, je suis donc au milieu de l’après-midi dans Shibuya sans savoir où aller. Le métro est facile à utiliser, je reprends donc les couloirs interminables des stations de Tokyo dans le but d’aller à Harajuku, un quartier où le cosplay est censé être encore actif (le cosplay est le fait d’imiter des personnages de manga, jeux vidéo ou film dans la vraie vie).

Dans le métro.

Pas grand monde pour une fois, j’en profite pour faire des photos !

Départ de Shibuya pour rejoindre Harajuku

Mais avant d’arriver à Harajuku, je m’arrête en bas de Omotesandõ, les Champs Élysées de Tokyo. Je remonte toute cette avenue entouré par les marques françaises, comme d’habitude Louis Vuitton, Dior et Chanel sont aux avant-postes avec des magasins type “on concurrence IKEA niveau superficie”.

louis-vuitton-omote-sando

10 secondes après cette photo une dame sort du magasin avec un très gros sac, l’employé s’incline à 90° en signe de respect, je me demande comment physiquement on peut se pencher si bas sans bouger !

Après avoir remonté quasiment toute l’avenue, je me trouve à un carrefour où je sens que je vais faire de belles photos, l’endroit est très photogénique et je repère rapidement un endroit très en hauteur auquel je peux accéder (j’aime bien quand je le peux prendre des photos en hauteur).

Je commence par faire quelques photos de la sortie d’un centre commercial, j’attends pendant bien 30 minutes pour pouvoir faire de belles photos, la foule est si imposante que tout le monde s’en fout de moi, impeccable.

japonais (2)

Je continue sur le carrefour en me postant au second étage d’une galerie marchande, je pose mon sac à dos et je peux faire toutes les photos que je veux, j’ai l’impression d’être dans mon terrain de jeu, un peu comme quand tu es petit et que tu arrives à Disneyland.

japonais (3)

Après avoir fait pas mal de photos, je continue vers Harajuku, je ne suis maintenant qu’à quelques centaines de mètres du quartier, sur la route j’en profite pour faire quelques magasins, je remarque que les Nike sont quand même à un prix très abordable (pas folle la guêpe, il y a peut être moyen de rapporter une paire…).

reflets-eau-tokyo-2

Harajuku, un quartier complètement différent de Shibuya

J’arrive enfin à Harajuku, au final il n’y a que très peu de personnes en cosplay mais le quartier est quand même assez sympa.

harajuku-tokyo-4 harajuku-tokyo-3

Je rentre finalement à l’hôtel pour me reposer un peu, j’en profite pour manger avec des gens de la guesthouse et je repars vers le quartier de Shibuya mais cette fois-ci de nuit. J’apporte mon trépieds pour la photographie mais je ne me rends pas compte que j’ai oublié le support pour poser l’appareil, je pense très fort “bien joué mongolito”.

Aller visiter Shibuya de nuit

J’arrive à Shibuya de nuit, je fais quelques photos puis je rentre me coucher, de nuit l’effet de foule est encore plus impressionnant, tout comme la luminosité de cet endroit, on a réellement l’impression d’être de plein jour tellement les panneaux publicitaires agressent les yeux.

shibuya-de-nuit-1 shibuya-de-nuit-4 shibuya-de-nuit-3

C’est désormais l’heure de rentrer à l’hôtel pour dormir, je dors comme un bébé car oui c’est quand même assez fatiguant de marcher toute la journée (j’essaye de trouver une excuse, désolé).

Fin de ma visite de Shibuya, direction mon lit

Tokyo c’est fini pour aujourd’hui, demain sera ma journée la plus chargée puisque je vais participer à un Tokyo Safari, une visite guidée de la ville effectuée par un français qui habite ici, une expérience qui s’annonce géniale.

Tokyo

Et on va voir des trucs cool !

Leave a Reply

Type to Search

See all results