Kochi, visite d’une ville emblématique du Kerala

Aujourd’hui je vous emmène à la visite de Kochi (anciennement Cochin). Cette ville était un comptoir de commerce pour les portugais, puis les néerlandais et enfin les britanniques. Inutile de préciser que la ville tire un certains cachet de cette histoire très riche et qu’elle demeure une étape obligatoire de tout voyage au Kerala.

L’arrivée en bus à Kochi.

Avant de pouvoir profiter de cette nouvelle ville il faut malheureusement passer la journée dans le bus. Oui on est en Inde et même s’il n’y a que 300kms depuis Wayanad où nous étions le jour d’avant, ce voyage en bus nous prendra 7 heures.

bus-kozhikode-kochi-cochin (1)

Toute la journée dans ce truc !

Lorsque vous commencez à voyager en Inde, le transport est vraiment une nouvelle aventure, une partie intégrante du voyage où vous passerez des heures. Lorsque je dis passer la journée dans le bus ça veut dire qu’on va changer régulièrement de voisin (de nombreuses personnes ne font qu’une partie du voyage) et qu’on aura une mince pellicule de pollution sur le bras (Nicolas Hulot a hélas peu de pouvoir en Inde et il faut ouvrir les fenêtres pour ne pas mourir de chaud).

Evidemment puisque c’est la mousson le bus change plusieurs fois de look, ouvert lorsque tout va bien, fermé sur un côté quand il pleut un peu et fermé de partout lorsque c’est la guerre (synonyme: la mousson).

bus-kozhikode-kochi-cochin (4)

Là c’est quand ça va !

Une fois arrivé à Kochi il faut quand même prendre un tuktuk pour arriver à bon port, c’est le premier tuktuk un peu customisé que je prends, le mec a 2000 balles de sono dans le coffre (comme quoi il n’y a pas qu’a Lens qu’on utilise la moitié de ses revenus dans la sono d’une voiture).

rickshaw-kochi

Les interrupteurs sur la gauche sont mortels !

La guesthouse dans laquelle on réside est vraiment très sympa. Il est déjà tard lorsque nous arrivons dans nos chambres et le voyage en bus a été éprouvant.

La douche des éléphants.

Après une bonne nuit de sommeil nous partons en direction d’un endroit où l’on douche les éléphants. Je ne tiens pas à aller à cet endroit mais les filles insistent énormément… finalement je plie sous la pression du groupe (et oui lorsque l’on ne voyage à plusieurs on ne peut pas faire ce que l’on veut). Evidemment c’est le gros truc pour touristes avec des éléphants qui ne sont pas dans un super état. C’est toujours impressionnant de voir des éléphants mais bon…

éléphants-kochi

Bientôt pire qu’au cirque…

Une fois revenu de l’épisode “éléphant” nous allons visiter la cathédrale Santa Cruz. C’est assez sympa mais j’ai tendance à ne pas être très église. Il commence en plus à faire très chaud (il faut réellement s’imaginer dans un micro-onde) mais je dois avouer que voir des cathédrales similaires à celles en occident est toujours surprenant.

santa-cruz-kochi

Un restaurant indien typique et pas cher.

Il est déjà l’heure de manger, on se retrouve dans un restaurant vraiment indien. Il n’y a qu’un seul plat cuisiné à base de riz (on est en Asie hein) et servi avec un liquide d’origine douteuse (c’est le moment où tu ne poses pas de questions car t’as pas envie de connaitre la réponse).  Au final c’est très bon et l’on paye 320 roupies soit moins de 4 euros, pas mal pour un repas de 4 personnes.

rahmathulla-hotel-kochi (1)

Forcément c’est pas un gastro (ni la gastro d’ailleurs).

 

rahmathulla-hotel-kochi (2)

Mais le rapport qualité prix est imbattable !

Après le repas nous allons visiter le Dutch Palace qui est censé être une attraction majeure de Kochi, un endroit à ne pas rater… qui est en fait nul (comme d’habitude je reste très mesuré). Sur le coup on attendait un peu mieux que cette espèce de petit musée décrépi. En plus interdiction totale de prendre des photos… il cumule les défauts ce truc.

dutch-palace-kochi (1)

L’entrée était déjà pas dingue…

Le quartier juif et ses épices.

En revanche le quartier juif de la ville ne déçoit pas, c’est vraiment magnifique avec une synagogue qui sort un peu de nul part. Nous nous baladons vraiment dans ce vieux quartier qui ressemble à beaucoup d’autres vieilles villes coloniales d’Asie (un peu comme Melaka ou Penang en Malaisie).

quartier-juif-kochi-kerala

Kochi était pendant des siècles la plateforme du commerce d’épices en Inde, il y a donc énormément de boutiques proposant de vendre des épices sous un peu toutes les formes. C’est assez intéressant de visiter ces magasins où il y a vraiment des centaines de trucs différents, j’en profite pour acheter 2-3 sachets pour la famille.

  épices-fort-kochi (3)

Après être resté dans la partie un peu “touristique” du quartier, nous marchons un peu plus pour découvrir d’autres endroits. On se retrouve dans une arrière-cour avec des indiens qui trient et rassemblent des épices, autant vous dire que l’odeur est envoûtante et surtout très forte. C’est clairement pas facile de supporter ces émanations et ça donne légèrement le tournis (au moins pas besoin de mettre de parfum…). Nous rencontrons des indiens qui nous montrent comment ils font pour trier les épices, intéressant.

récolte-épices-kochi-kerala (2)

Après avoir admiré tout ça, nous rentrons à la guesthouse. La chaleur est vraiment injouable et on se fatigue très vite (en plus d’acheter beaucoup d’eau). En rentrant on propose une magouille au tuktuk. A chaque fois qu’un tuktuk amène des touristes dans des magasins pour touristes (comprendre sculptures, épices, vêtements…) il reçoit 1 litre d’essence du magasin. On offre donc nos services à un conducteur pour qu’il nous amène dans plusieurs magasins, qu’on parle un peu en prétextant qu’on veut acheter un truc puis qu’on reparte sans rien, le chauffeur fait quelques litres pendant qu’on ne dépense rien et qu’on se marre pas mal. En contrepartie il nous amènera gratuitement à la gare routière le lendemain matin.

visiter-kochi

Quand je dis que c’est une belle ville !

Les carrelets chinois au coucher de soleil.

En début de soirée nous nous dirigeons vers le front de mer pour aller observer les carrelets chinois, l’emblème de Kochi. Je dois avouer qu’ils sont assez photogéniques. Après avoir passé un peu de temps à découvrir tout ça, nous allons boire quelques bières et manger du poisson le long de la mer.

carrelet-chinois-kochi

C’est déjà la fin de notre visite de Kochi ou Cochin, cette ville est une étape très intéressante lors de tout voyage au Kerala. J’ai été assez déçu par ce qu’on m’annonçait comme superbe mais vraiment impressionné par les quelques expériences inhérentes au voyage comme ce repas dans un restaurant typique ou la découverte des personnes qui trient les épices. Dès le lendemain nous allons découvrir les backwaters, une région absolument sublime faites de centaines de kilomètres de canaux que nous allons explorer sur un bateau pendant 2 jours, simplement dingue.

backwaters-allepey-Kerala (1)

Un petit aperçu des backwaters !

Leave a Reply

3 comments

  1. Pingback: Comment organiser son voyage à Manille ? | World Wild Brice

  2. Kamseta

    Bonjour,

    Où se trouve cette ballade d’éléphants ?

    Merçi

    • Salut,

      Pas la moindre idée, de mémoire c’était genre à 1h de Kochi par la route, peut être un peu plus. C’était pas du tout une balade, juste les voir !

Type to Search

See all results