Découverte des backwaters en houseboat au Kerala

Aujourd’hui nous allons nous balader dans un houseboat sur les fameux backwaters. une immense zone de canaux au sud de l’Inde dans l’état du Kerala et qui constitue un décors enchanteur.

Les backwaters, un décors paradisiaque en Inde.

On ne peut pas comprendre ce que sont les backwaters avant d’y arriver. Pour faire simple ça ressemble à une rivière qui traverse la jungle et les lacs. Les canaux s’enchaînent encore et encore débouchant parfois sur des petits lacs, ou longeant d’autres canaux. La différence marquante avec le reste de l’Inde est ici qu’on est au calme, pas de bruit et assez peu de gens (youpie).

backwaters-Inde (1)

Là t’es bien !

Parfois vous allez croiser des bateaux ou des pirogues avec un peu n’importe quoi dessus. Il faut bien se rendre compte que cette zone est habitée (comme 99,9% de l’Inde) et qu’en étant chanceux vous allez voir les enfants aller à l’école ou quelqu’un qui travaille dans sa rizière.

backwaters-kerala

Un houseboat, le moyen idéal de découvrir les backwaters.

Un houseboat est comme son nom l’indique un bateau qui remplit la fonction de maison. Dans les backwaters les houseboat sont des anciens bateaux de transports reconvertis pour l’accueil des touristes. Il en existe de tailles très différentes allant d’un confort sommaire au grand luxe. Nous savions que les backwaters allaient être une expérience géniale (on avait bien bossé sur le programme), nous avons donc pris un houseboat assez onéreux avec tout le confort (et ouai mon pote, on a un palace flottant). On ne sait pas trop pourquoi mais notre houseboat (comme beaucoup d’autres) a une télévision, on a failli rater les ch’tis à Mykonos…

houseboat-kerala

Un houseboat classique !

Qui fait quoi sur un houseboat ?

Il y a 3 personnes qui travaillent sur le bateau:

  • Alain Prost
  • Joel Robuchon
  • Monsieur Propre

Vous l’avez compris chacun a sa petite mission et on peut dire qu’ils n’ont pas le travail le plus stressant au monde. On a très rapidement un problème avec Alain Proest qui met un coup de klaxon alors qu’un bateau ne part pas assez vite (oui ils ont mis un klaxon de voiture sur le bateau). Evidemment on est pas venu sur notre bateau pour entendre Dédé klaxonner comme un fou car il y a des bouchons sur le périph’, on lui fait rapidement comprendre qu’il ne faut pas utiliser le klaxon à part si le bateau coule.

capitaine-houseboat-kerala

Prochain coup de klaxon on te coupe la main !

Après ce petit problème nous pouvons voguer à nos occupations, c’est à dire ne rien faire et contempler ce paysage magnifique.

backwaters-Inde (2)

Découvrir la vie dans les backwaters.

En utilisant un houseboat on peut voir la vie le long des backwaters, les femmes qui font la lessive (toujours un bonheur de voir les autres bosser que ça soit chez toi ou à l’autre bout du monde), les enfants qui jouent dans l’eau où les embarcations qui transportent des noix de coco. Il est visiblement encore mieux de se balader en pirogue pour pouvoir aller dans des endroits encore plus reculés (mais on avait pas de pirogue sous la main, comme quoi il manquait un truc dans mon sac à dos).

vie-sur-les-backwaters

Le 35 tonnes mais en plus local

vie-dans-les-backwaters-au-kerala

Lave plus blanc que blanc

On continue à nous déplacer sur les backwaters et je dois dire qu’à chaque changement de canal c’est un nouvel émerveillement.

allepey-backwaters (2)

Propriété de charme avec vue sur la mer, proche (enfin presque) toutes commodités.

On profite du paysage sur le houseboat.

C’est l’heure de manger et on ne sait pas trop à quoi s’attendre (tu paniques un peu pendant tes premiers repas en Inde). Le capitaine largue les amarres et le cuisinier prend sa canne à pèche (jusque là ça reste logique, je pense avoir perdu personne), au moins on est sûr d’avoir du poisson frais. Après une attente assez longue (l’Inde c’est un peu comme pôle emploi, il faut toujours attendre), tous les plats arrivent et je dois avouer que ça donne vraiment faim.

repas-houseboat-backwaters

Pas besoin de chercher, il n’y a pas de bœuf sur cette photo !

Une fois le repas apprécié, on se repose calmement en faisant tous un truc différent, ça bouquine, ça écoute de la musique ou ça dort comme un gros sac (je suis dans la dernière catégorie).

houseboat-backwaters-kerala (2)

Ça bosse monsieur le directeur, ça bosse fort !

Lorsque nous repartons nous tombons rapidement sur une église, curieuse rencontre qu’une église à cet endroit. Elle sort un peu de nulle part pour être honnête avec vous.

houseboat-backwaters-kerala (1)

On arrive à l’église !

Les différentes tailles d’houseboat

Pendant cet après-midi on tombe sur quelques bateaux qui font plus penser à des limousines qu’à des houseboats. En effet il en existe de différentes tailles et certains ont carrément un étage, remarque ça doit être sympa de glander à l’étage. Je me questionne sur les équipement à l’intérieur des bateaux, il doit y avoir quelques trucs assez farfelus parfois.

bateau-backwaters-kerala

La Mercedes flottante

L’après-midi suit son cours et après une courte pause dans un magasin au beau milieu de nul part (pas d’inquiétudes, il y a toujours du coca à vendre même au bout du monde) nous sommes hélas témoins du soleil qui décline rapidement. Nous restons abasourdis (4 syllabes, pas mal) par la beauté du paysage et par son calme, c’est vraiment très reposant dans un pays comme l’Inde.

bateau-sur-les-backwaters

Explorer les backwaters à pieds.

Avant que le soleil ne se couche définitivement le bateau accoste le long d’une petite île et nous pouvons descendre à pieds pour faire une petite balade. Enfin en théorie on ne doit pas trop mais l’envie et trop forte et l’on va faire un petit tour à pieds.

rizieres-backwaters-kerala

Et comme d’habitude les rizière sont pas mal !

J’en profite pour tirer le portrait de mon nouveau pote, pas peu fier de son premier shooting (j’avoue il était un peu timide au début).

enfant-backwaters-kerala

Dans 10 ans c’est la star de Bolywood !

S’en suivra une nuit classique sur un houseboat ponctuée d’un peu de bière et de beaucoup de moustiques (et non l’inverse, malheureusement). La nuit sera d’ailleurs très agréable mais un léger problème de réveil (du genre uppercut dans l’iPhone) entraînera une grasse matinée involontaire. A peine le temps de prendre un petit déjeuner qu’on est déjà de retour à Allepey et qu’il nous faut quitter le houseboat, on a failli lâcher une petite larme en reprenant le bus et en retournant à la civilisation.

gouvernail-houseboat-kerala

Dès le lendemain nous serons d’attaque pour découvrir Munnar, si tu ne sais pas ce qu’est Munnar (bouh la honte) sache que c’est un peu Darjeeling puissance 1000. Du thé, du thé et encore du thé.

paysage-munnar-champs-de-thé (6)

Il est où mon houseboat ?

Leave a Reply

9 comments

  1. Le Kerala et les backwaters, c’est définitivement quelque chose que j’aimerais faire si je retourne en Inde. Si j’ai bien compris, la balade sur les backwaters n’est que d’une nuit, c’est ça ? Est-ce qu’il y a plusieurs formules ou c’est tous du pareil au même ? Et au niveau des prix, ça ressemble à quoi ? Désolé de poser toutes ces questions. En tout cas, d’après votre retour d’expérience, je crois que vous le recommandez fortement !

    • Oui les backwaters c’est vraiment superbe si tu retournes en Inde Mario, par contre il faut faire attention car en haute saison visiblement c’est un peu l’enfer… nous on était pendant la mousson là et il y avait quand même un petit peu de monde (ça restait très négligeable en comparaison au reste de l’Inde).

      Il y a plusieurs formules et tu peux même faire 2 nuits, si j’avais su je pense qu’on serait resté plus longtemps sur le houseboat, 2 nuits à mon avis c’est le mieux si tu as un peu le temps.

      Au niveau des prix ça dépend vraiment, de mémoire on a payé genre 9000 roupies pour le bateau et il était vraiment vraiment bien, nous on avait réservé de Kochin car on avait pas trop le temps mais pour avoir les meilleurs prix à mon avis il faut aller directement à Allepey, l’avantage là c’est qu’on est direct montés sur le bateau et que c’était go-go-go.

      Oui si tu passes dans le Kerala pour moi c’est un incontournable absolu comme Munnar.

  2. Pingback: Balade dans les champs de thé de Munnar | World Wild Brice

  3. Marianne

    Bonjour,

    Je pars au Kerala dans 1 mois… Aurais tu le nom de la compagnie avec laquelle tu as passé une nuit sur un houseboat?

    Merci!

    Marianne

    • Salut Marianne,

      Malheureusement je n’ai pas les contacts concernant le houseboat, tu pourras néanmoins en trouver, attention à Décembre car il y a beaucoup de monde 🙂

      Bon voyage au Kerala

  4. Mathelin catherine

    Bonjour,
    J’ai lu avec grand plaisir votre visite de l’Inde …. Nous nous y rendons dans un mois et serait il possible de m’indiquer les coordonnées de votre guesthouse a cochin ? De plus connaissez vous un chauffeur qui louerait ses services avec sa voiture?
    Merci pour nous avoir fait voyager un peu avant l’heure …..

  5. FOURNIER

    Nous sommes 4 adultes et serons le 26 juillet au matin en direction de ALAPPUZHA et souhaiterons rejoindre KOLLAM ou TRIVANDRUM le lendemain matin.
    Des conseils pour trouver un house-boat sympa sur ce trajet de 24H? Merci de votre retour

    • Salut,

      Malheureusement aucun, je n’ai aucun contact là bas 🙁

Type to Search

See all results