Visite de Fatehpur Sikri, une excursion incontournable depuis Agra

Pour notre second jour à Agra nous allons visiter Fatehpur Sikri, cette ville constitue une excursion incontournable non-loin du Taj Mahal à la frontière entre l’Uttar Pradesh et le Rajasthan.

Fatehpur Sikri, les bouchons.

Fatehpur Sikri se situe non loin du Taj Mahal, la distance depuis Agra est de seulement 40 kilomètres et on s’attendait à passer un temps relativement court dans la voiture (ça parait logique en commençant sa phrase par voiture + 40 kilomètres). En fait on a pris l’embouteillage de l’année dans les rues d’Agra, mais genre le truc que tu ne vois qu’à la télé où les voitures ne bougent pas d’un pouce pendant 2 heures. Du coup je fais 2 photos cool de l’endroit où est stationné la voiture et le reste du temps je suis légèrement dominé par le soleil qui me brûle la peau.

habitant-agra (1) habitant-agra (2)

Une fois l’embouteillage passé c’est un train qui nous bloque la route. Ici tu n’es pas sur un vieux passage à niveau du fin fond de la France, en Inde on bloque la route 5 minutes avant que le train passe (et 5 minutes de circulation en Inde c’est des milliards de véhicules).

passage-a-niveau-Inde

En théorie plus rien ne peut nous arrêter mais l’Inde c’est un peu comme Mac Gyver, c’est plein de ressources (je sais pas d’où sort cette comparaison mais bon). On se prend un troupeau de boeuf qui veut traverser la route pile à ce moment.

boeufs-qui-traversent-en-Inde

Une fois arrivé à Fatehpur Sikri on se rend bien compte que l’endroit “claque” comme disent les jeunes, l’entrée par la porte de Burland Darwaza est saisissant. Fatehpur Sikri est une ancienne capitale de l’empire Moghol, à ce titre et grâce à ses richesses architecturales la ville est inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

buland-darwaza-fatehpur-sikri

La mosquée de Jama Masjid.

Cette porte donne accès à la mosquée de Jama Masjid qui est entourée par de vieux bâtiments dans une énorme cours, si tu n’as rien compris à cette phrase c’est normal et on va plutôt faire ça en quelques photos pour présenter cette architecture assez particulière.

mosquee-fatehpur-sikri-indefatehpur-sikri-inde-02jama-masjid-fatehpur-sikri (3)

Evidemment un guide nous suit pour nous expliquer ce qu’on visite même si on lui dit 30 fois qu’on ne veut pas de guide. Pas besoin de m’insulter dans les commentaires (oui j’ai parfois des justiciers des pays en développement qui lisent le blog), au final on lui a donné de l’argent car il avait fourni une prestation de qualité.

guide-fatehpur-sikriAlors qu’on passe dans une allée j’ai le droit à un rabatteur qui veut me vendre des statues que son frère a moulé dans son village à côté de Fatehpur SIkri et qui fait survivre 50 personnes et qui pourra bientôt soigner le cancer, la classique alors qu’ils vendent tous le même à 50 kilomètres à la ronde. Je crois que ça a fonctionné sur une occidentale qui voyageait toute seule un peu plus tard.

burland-darwaza-fatehpur-sikri-inde (1)

Le palais de Jodha Bai.

Après la mosquée on se dirige vers le palais de Jodha Bai qui est là aussi un énorme complexe. La négociation avec le guide précédent m’a un peu échaudé, je négocie donc avec le prochain guide en me prenant pour la centrale d’achat de Carrefour “nous on veut -70% sinon on prend rien”, au final ça fonctionne légitimant le fameux slogan “Carrefour la vie, la vraie”.

palais-jodha-bai-fatehpur-sikri

Le complexe est vraiment sympa mais il fait très chaud, du coup on expédie ça assez rapidement car on a tous déjà perdu 2 litres d’eau. Au milieu de notre visite notre guide se barre car il a trouvé un groupe qui le paye plus, à la place il nous envoie un autre de ses potes (on est un peu sur le cul lorsqu’il se barre puis 5 minutes après on voit son pote arrivé ni vu ni connu en mode “j’en étais où ?”). Nous finissons tranquillement la visite du complexe avec notre nouveau copain. A la fin de la visite nous le payons et nous quittons Fatehpur Sikri pour rentrer à Agra.

diwan-I-khas-fatehpur-sikri fatehpur-sikri

Après l’effort, le réconfort au KFC à Agra.

Lorsque nous revenons à Agra la journée est déjà bien avancée, plutôt que de chercher un restaurant puis d’attendre 1 heure pour avoir nos plats (on commence à connaitre la musique), on s’arrête directement au KFC histoire de manger un repas sain et équilibré.

KFC-agra

Itimad-Ud-Daulah, enfin leBaby Taj quoi.

A la fin du repas on fonce vers un monument qui répond au doux nom de Itimad-Ud-Daulah (à écrire c’est juste l’enfer), du coup on préfère l’appeler le baby taj. L’avan-taj (jeu de mot ramucho) de ce monument c’est que même si tu prends tes photos à l’envers, le baby taj est tellement beau que ça fera une belle photo.

baby-taj-agra

Si vous vous demandez ce qu’est cet édifice, tout comme le Taj Mahal c’est un mausolée pour le père de la femme de l’empereur (tu viens de comprendre ces quelques mots seulement si tu aimes Stéphane Bern et que tu lis Voici chez ton coiffeur). A la fin de la visite, nous partons en direction d’un bazar car on en a marre de visiter de la vieille pierre.

porte-utulad-ud-daulah

Vue sur la porte

Plongée dans le bazar de Kinari.

Au début tu te dis qu’un bazar c’est cool, tu te retrouves dans la rue au milieu d’un peu tout et n’importe quoi, du coup tu prends plaisir à respirer de l’Inde authentique.

kinari-bazaar-agra (1)

Vendeur dans la rue

rue-agra (2)

Du monde partout, bref c’est l’Inde

Puis après tu te perds complètement, chacun donne son avis sur où aller (évidemment personne n’est d’accord) et au final tu galères à sortir de ce dédale de ruelles mais c’est pour la bonne cause, tu es loin du tourisme et proche de l’Inde. L’avantage c’est que tu tombes parfois sur des scènes un peu loufoques qui définissent bien ce pays.

rue-agra (1)

Jo’ les bricolos !

Le train entre Agra et Lucknow.

Une fois le bazar quitté, on rentre à notre hôtel afin de dîner et de dormir quelques heures car oui, on a encore un train à 3h du matin pour rentrer à l’université de Lucknow (et on commence à en avoir ras le bol des trains à des heures impossibles après celui-pour venir à Agra).

train-agra-lucknow

J’ai un peu pris la porte dans la gueule mais ça fait une belle photo.

Après un trajet bien trop long on arrive enfin en gare de Lucknow, terminus tout le monde descend. Il ne nous reste plus qu’à trouver un rickshaw qui veuille bien nous prendre pour le prix normal (forcément à force on connait le prix de la course entre la gare et l’université), et oui l’aventure n’est jamais finie en Inde.

gare-lucknow

La visite de Fatehpur Sikri c’est fini.

C’est déjà la fin de notre petit voyage à Agra, après la découverte évidente très belle du Taj Mahal nous avons été vraiment content de notre visite de Fatehpur Sikri. On ne s’attendait vraiment pas à ça et c’était très clairement une excursion intéressante. Mais pour nous c’est désormais d’études en Inde que l’on va parler, dans le prochain article je vais vous présenter comment se déroule un échange universitaire en Inde.

echange-universitaire-en-Inde

En plein cours de marketing !

Leave a Reply

4 comments

  1. alain

    j ‘ai beaucoup aimé Fatehpur Sikri mais c’est le seul endroit ou j’ai trouvé les rabatteurs tres pénibles
    j’ai vraiment eu envie d’en prendre un pour tapper sur l’autre
    j’ai eu droit à un papy (qui a du connaitre le dernier vice roi des Indes!) qui m’a soutenu etre étudiant! je me demande combien de fois il a du redoubler…

    • Bonjour Alain !

      Merci beaucoup pour tes commentaires (aussi sur les autres posts). Oui c’était globalement ma pire expérience au niveau des rabatteurs avec Jaisalmer où la sortie de la gare était infernale !

      Il n’y a pas d’âges pour les magouilles, surtout en Inde 🙂

  2. Mehdi

    Salut Fabrice. Comment as-tu rejoints Fatehpur Sikri ? Par le biais d’une agence ? d’une excursion depuis ton hotel ? Via des amis ? Merci

    • Salut,

      Pourtant c’est pas compliqué c’est marque World Wild Brice ! Je suis passé par mon hôtel pour avoir un chauffeur !

Type to Search

See all results