Comment se passe un échange universitaire en Inde ?

Mise en lumière de ce qui se passe lors d’un échange universitaire en Inde, en occurrence à l’IIM Lucknow, la quatrième meilleure école de commerce d’Inde. 

Un cours en Inde ça donne quoi ?

Les cours en Inde ressemblent beaucoup aux cours en France. Un professeur fait classe avec son PowerPoint en attendant un minimum de participation des étudiants. Un cours n’est pas très long puisqu’on part généralement sur une base de deux heures. En revanche ces cours peuvent être annulés ou déplacés à n’importe quel moment, quand je dis à n’importe quel moment c’est qu’on a déjà eu cours jusqu’à 22h car le professeur voulait simplement rentrer à Delhi plutôt dans la semaine. Un échange universitaire c’est aussi s’adapter à un autre système, et en Inde c’est parfois pas facile.

echange-universitaire-en-Inde-02

En plein cours de Promotional Strategies !

Un échange universitaire en Anglais, enfin pas complètement.

C’est comme si vous parliez très bien français mais qu’on vous présentait quelqu’un avec un accent nordiste qui parle à toute vitesse

La première chose à laquelle on pense lorsque l’on parle d’un échange universitaire en Inde est l’anglais, la réalité est toute autre. Les indiens ont un accent tellement prononcé qu’il est quasiment impossible de comprendre leurs remarques. Ils parlent en effet très vite en plus de l’accent. Il faut comparer avec la France, c’est comme si vous parliez très bien français mais qu’on vous présentait quelqu’un avec un accent nordiste qui parle à toute vitesse, incompréhensible. Les professeurs sont bien conscients de ce problème mais personne n’a encore trouvé de solution. Dans tous les cas vous progressez car vous utilisez constamment l’anglais mais c’est parfois assez compliqué de comprendre les cours.

La demande de visa étudiant pour l’Inde, un sacré parcours du combattant.

Demander un visa pour l’Inde c’est toujours beaucoup de sport. Il y a deux points qui sont vraiment éreintants pour tous les visas en Inde:

  • Il faut remplir un questionnaire en ligne avec des informations vraiment bizarres (en gros si tu coches la case “je suis pakistanais” tu risques d’avoir des problèmes).
  • Il faut faire des photos à un format de l’impossible (2,5′ x 2,5).

Pour le visa étudiant il faut en plus avoir des garanties bancaires qui sont assez compliquées à avoir, bref lorsque vous faites la demande pour votre visa vous avez déjà mis un pied en Inde: tout est compliqué. Lorsque vous en avez ras le bol des démarches administratives, vous pensez très fort au Taj Mahal pour vous remonter le moral…

photo-taj-mahal (1)

La vie sur un campus indien.

On dort où ?

Sur le campus de l’IIM Lucknow, les étudiants en échange universitaire ont la chance d’avoir une chambre individuelle (ce n’est pas forcément le cas partout). Ce n’est pas le grand luxe puisque la chambre se compose d’un lit, d’une chaise, d’un bureau et d’une petite table basse mais on a au moins une certaine intimité. Je dis certaine car il n’y a pas de fenêtre, il y a un emplacement mais il fait tellement chaud qu’une vitre est inutile, l’architecte a préféré mettre des moustiquaires à la place, un choix pragmatique.

université-en-Inde

C’est une mise en scène pour faire “comme si”

Et au niveau de l’hygiène c’est comment ?

La principale différence est au niveau de l’hygiène, et oui on ne fait pas le radin avec le papier toilette et tous les européens ont toujours un stock important.

papier-toilette-echange-universitaire-en-Inde

L’or blanc, l’essayer c’est l’adopter !

Le restaurant universitaire sur le campus

La façon de se nourrir la plus commune est d’utiliser le MESS, comprendre le restaurant de l’école. Evidemment il y a du riz tous les jours et de la nourriture dans 3 énormes bacs surnommés affectueusement “yellow shit, brown shit, green shit”. Les étudiants étrangers ont l’avantage de pouvoir prendre quelques potatoes (et ouai VIP mon gars).

restaurant-universitaire-en-Inde (2)

restaurant-universitaire-en-Inde (6)

Le repas classique pour les étudiants en échange

Les activités sur un campus indien

La bonne nouvelle c’est qu’à l’IIM Lucknow le campus est vraiment superbe, les installations sont vraiment au dessus du lot et on ne peut quasiment pas s’ennuyer.

La piscine

C’est le lieu incontournable de toutes les fins d’après-midi, en effet il fait très chaud à Lucknow et la piscine est tout simplement indispensable. Plutôt que de nager on passe clairement son temps à discuter et à rencontrer du monde tout en restant au frais.
piscine-campus-IIM-lucknow

Du sport

Et oui comme souvent vous pouvez faire du sport, le campus possède de très bonnes infrastructures (squash, tennis, salle de sport, terrain de football…) et tout ça pour quasiment rien (30€ pour la licence à l’année et l’accès à toutes les installations de façon illimitée). Il y a aussi très peu de véhicules sur le campus et l’on peut facilement faire un footing très agréable à l’ombre des arbres.

basket-ball-inde

Il n’y a pas des moments où tu es au bout du rouleau ?

Evidemment lorsque vous êtes loin de votre maison, il y a parfois des moments plus difficiles. La solution se trouve tout simplement dans la nourriture.

  • Domino’s est un peu la base lorsque ça va mal, la livraison est gratuite et l’on peut facilement commander en ligne. Pas besoin de prendre 5 minutes pour se faire comprendre du mec au téléphone, la base de notre alimentation sur la fin de l’échange universitaire lorsque l’on en avait marre du MESS.

commande-dominos-en-Inde

  • Mac Donald’s est plus occasionnel, il faut en effet aller directement en plein centre-ville de Lucknow (donc braver la circulation indienne). L’autre problème de Ronald c’est qu’il n’y a pas de bœuf (logique) et qu’on se limite simplement au Mc Chicken, bref pas dingue.

macdonalds-lucknow

  • Subway est arrivé sur le campus lors d’un événement au cours de l’échange universitaire, une sorte de grande fête entre les écoles de commerce indiennes. Evidemment on a squatté le subway non-stop, simplement trop bon après un régime de 3 mois à ne manger que du riz, du riz et encore du riz.

subway-sur-campus-IIM-Lucknow

Et les soirées c’est comment ?

Alors oui évidemment il y a aussi des soirées. Pour être franc avec vous on est loin des soirées déjantés de France et de Navarre mais on se marre quand même bien sur un campus indien. J’ai pu assister à deux sortes de soirées lors de cet échange universitaire:

  • Les soirées organisées par un immeuble complet (il y a 16 immeubles d’étudiants sur le campus). Tout le monde n’est pas invité et il faut payer un droit d’entrée pour la soirée pour la simple et bonne raison que l’on mange et boit en même temps, le prix comprendre différents barbecues, des pizzas et tout l’alcool disponible. C’est le type de soirée qui se rapproche le plus d’une soirée étudiante classique.
  • Les soirées organisés par l’école, ça c’est un truc déjà plus nouveau puisqu’il y a carrément un budget prévu pour ça. Pédagogiquement je ne pense pas que ça soit dingue mais pouvoir faire la fête gratuitement grâce à l’école est quand même un concept sympa. De plus toute l’école vient à cette fête organisée sur le campus, bref impeccable.
soirée-campus-indien

Désolé pour la qualité de la photo mais c’est pas le moment où t’es au max de ton potentiel !

Est-ce que tu as le temps de voyager pendant un échange universitaire en Inde ?

Vous êtes donc disponible pour voyager du mardi soir au lundi matin

La réponse est oui, oui et encore oui. En fait l’Inde permet de placer tous ses cours sur seulement 2 jours de la semaine, vous êtes donc disponible pour voyager du mardi soir au lundi matin. Les journées sont très chargées mais c’est largement faisable. Si par miracle il y a des vacances ou un jour férié sur vos 2 jours de cours vous pouvez facilement vous retrouver avec quasiment 2 semaines pour voyager, de quoi faire de belles choses.
L’exemple le plus criant est un trip dont vous allez entendre parler bientôt, en plein milieu de l’échange nous avons pu partir quasiment 3 semaines pour voyager en ratant seulement une journée de cours, de quoi faire de beaux voyages. Pouvoir placer ses cours sur quelques jours est possible dans quasiment toutes les universités indiennes et on ne se prive pas pour le faire.

village-bardia-nepal (4)

5 jours pour voyager ? pas de problème !

Une expérience inoubliable

Dans ce pays tu ne vas recevoir que ce que tu es prêt à donner

Pour donner le mot de la fin, cette échange universitaire à Lucknow a vraiment été fantastique d’un point de vue culturel. Avec un échange universitaire et plus particulièrement en Inde vous pouvez vraiment découvrir une nouvelle culture et sur des aspects vraiment très différents. L’organisation des cours, la réaction des étudiants aux problèmes du quotidien, les voyages lors de votre échange ou le changement de nourriture pendant 4 mois. C’est vraiment une expérience que je conseille à tout le monde mais attention, il faut avoir le coeur bien accroché pour aller en Inde. Tout est difficile et tout est vraiment différent, dans ce pays tu ne vas recevoir que ce que tu es prêt à donner, avoir des préjugés sur ce pays rendra cette expérience assez horrible, en revanche si vous venez pour découvrir vous n’allez qu’en tirer de grandes leçons.

parc-national-bardia (2)

Dans le prochain article on va aller au Népal mais dans la partie où il n’y a pas de montagnes (ça reste assez cool pas d’inquiétudes)

Leave a Reply

11 comments

  1. Cécile

    Très intéressant cet article ! J’ai une amie qui avait fait un échange en Inde aussi (je ne me souviens plus de la ville par contre), et je crois qu’elle avait beaucoup aimé.
    J’aime beaucoup l’Asie, mais perso, l’Inde est un pays qui me fait un peu peur, j’ai eu pas mal d’échos de gens qui disaient que c’est un voyage qui pouvait être traumatisant (ça dépend sans doute des endroits). Tu en penses quoi ?

    • Merci Cécile,

      En général en échange tu aimes bien, ça arrive que les gens se recroquevillent complètement mais en général ça se passe bien.

      Oui l’Inde c’est vraiment une expérience à part, c’est hard par moment, il y a du monde, c’est une explosion au niveau de tous tes sens mais c’est aussi ça qui fait la beauté du pays. C’est vraiment énorme et c’est plus un continent qu’un pays.

      Je pense que si tu commences par le sud ça sera beaucoup plus calme et facile à faire. Le Kerala par exemple c’est superbe, il n’y a pas trop de monde, beaucoup de choses différentes à faire et ça reste assez soft (regarde les articles sur Munnar, Kochin ou les Backwaters on ne peut pas dire que je suis entouré de beaucoup de monde).

      Par contre si tu te fais Delhi + Varanasi + Calcutta et Mumbai sur ton premier trip en Inde là tu risques de vraiment sentir le mur indien !

  2. J’ai fait un échange en Inde également et cet article me rappelle pleiiin de souvenirs. C’était à peu près pareil pour moi sauf que je n’habitais pas sur le campus et que je n’allais jamais en cours aha.

    • T’étais sur Delhi du coup ? Genre nous à Lucknow impossible de vivre autre part de base mais en plus le campus est à genre 45 minutes du centre-ville en taxi si ça roule bien (bon et c’est pas à toi que je vais apprendre comment ça roule en Inde).

      Marrant de pas aller en cours du tout, t’avais pas des points en moins de partout du coup ? (ça comptait pas pour valider ? t’as fait science-po non ?).

    • Laurent

      Ouais, il me semblait bien avoir lu en jour aussi de Joana n’allait pas en cour. C’est du joli. De mon temps (mode vieux con) … ah bah non, on n’allait pas non plus toujours en cour … oupsss
      C’est clair que comprendre les Indiens au début, c’est pas gagné. J’ai souvenir de conf call au boulot où je ne captais rien. J’étais cela dit un peu rassuré quand mes collègues Irlandais m’avouaient avoir aussi pas mal de difficulté à comprendre !
      En tout cas, c’est un saut un peu plus grand qu’Erasmus ce genre de plan, bien joué !

  3. Claire

    Salut !

    Je pars en échange dans cette université en Décembre prochain jusqu’à Mars ! Donc je suis super contente d’être tombée sur ton blog !
    Merci pour cet article ! Est-ce que tu peux en dire un peu plus sur ta relation avec les étudiants ? Et avec la population en général ?
    Et si tu as d’autres conseils je suis preneuse !!!

    Merci bien !

    Claire

    • Salut Claire,

      J’ai fait mon échange en 2012, tu es de quelle école ?

      Tous les voyages en Inde sur ce blog ont été fait pendant l’échange à l’IIM Lucknow dont 15 jours avant l”échange au Kerala et 15 jours après sur Mumbai / Ellora / Nasik / Diu / Sasan Gir.

      Je n’ai pas forcément cherché à devenir un pote de dingue avec les étudiants indien pour être honnête avec toi, l’aspect voyage passait avant tout.

      Les potes indiens que j’avais été tous du basket car j’en ai toujours fait à RMS et donc aussi là bas. Pour les autres étudiants c’était avec parcimonie (j’ai pas envie de me la raconter genre je connaissais tout le campus).

      Le cas était très similaire pour tous les échanges (13 au total, 3 français sur les 13) sauf pour un Danois qui lui était pote avec tout le campus.

      Avec la population à Lucknow t’as 0 contact car le campus est loin de la ville, t’as facile 1h de route pour être dans le centre donc le campus est vraiment un ilot où tu fais tout, on a évidemment fait quelques dîners en ville mais sinon quand on allait à Lucknow c’était pour prendre le train ou l’avion !

      Pour les conseils prends rien niveau chambre car tu pourras tout acheter là bas (genre si tu veux des draps, une poubelle ou un truc X ou Y). La poste fonctionne bien à l’école donc tu peux te faire envoyer des trucs (en rapide par la poste FR ça a pris 10 jours départ Aix en Pce arrivée IIM Lucknow).

      Oublie pas le numéro de Dominos car tu en pourras plus du MESS assez rapidement, nous à l’époque on avait demandé pour avoir des patates en plus.

      Si t’as un souci hésite pas à faire remonter les infos au Bureau International et au respo en leur foutant bien la pression sinon ça avance jamais.

      Tu vas voir c’est une expérience géniale ! L’Inde c’est un truc global 🙂

  4. Kays

    Salut Brice je pars dans cette université en Septembre. J’ai une question concernant le visa étudiant. Après la fin de l’année scolaire est ce possible de rester un peu pour voyager ? Ou faut il quitter le territoire des la fin de l’année scolaire ?

    • Salut,

      Et bien ça dépend de la date de ton visa 🙂

      • kays

        Merci et tu penses que je pourrais demander un visa de 10 mois meme si sur la lettre d’acceptation c’est indiqué 7 mois

Type to Search

See all results