Ma demi-journée de visite à Kobe depuis Osaka

Aujourd’hui je me réveille assez tard pour passer une demi-journée à Kobe. Cette ville connue mondialement pour son bœuf ne se trouve qu’à 30 minutes de train d’Osaka et offre quelques lieux d’intérêts. Je vous emmène visiter tout ça !

Aller d’Osaka à Kobe en train

Pour aller d’Osaka à Kobe c’est très simple, tu vas à la gare d’Osaka, tu demandes à l’office du tourisme et on te donne un petit bout de papier sur lequel tout est marqué, t’as plus qu’à savoir lire. C’est encore plus simple que de commander à la borne chez Mac Do.

comment-aller-de-osaka-a-kobe

Trop facile !

Arrivé sur le quai 9 3/4, c’est parti pour uniquement 30 minutes de train. Chose assez saugrenue pour le Japon, mon voisin pue la merde (il faut appeler un chat un chat).

quai-osaka-kobe

Ne vous inquiétez pas tout est marqué !

La gare de Kobe

Une fois arrivée à la gare de Kobe je suis un peu perdu, il faut dire qu’ils ont bien caché l’office du tourisme. Je la trouve enfin non loin des casiers, je récupère ma petite carte de la ville et c’est parti. J’ai encore croisé aucun touriste donc je suis content (c’est aussi ça le principe du touriste, il veut voir aucun autre touriste, vous ne comprenez pas la logique et c’est normal).

mall-kobe (4)

Je vais systématiquement aux offices du tourisme au Japon, tout est organisé et tu peux donc récupérer des informations importantes en 5 minutes, une carte de la ville, un coupon de réduction… bref un peu de tout !

mall-kobe (1)

J’apprends qu’il y a un bus comme à Kanazawa, du genre un petit bus magique qui fait le tour des quartiers touristiques pour aider les visiteurs à se déplacer, parfait je vais pas avoir besoin de regarder 10x la carte pour comprendre où est le Nord (les japonais ne mettent quasiment jamais le Nord en haut, ce qui n’est pas très pratique pour nous autres français).

bus-kobe

Le bus vraiment pratique !

Le port de Kobe

Je prends donc directement la direction du Port, j’ai tout simplement envie de voir la mer (mon côté De Kersauson).

port-kobe-japon

Pas ouf !

Bon en fait le port de Kobe est naze, enfin pas naze mais pas loin quand même. Il n’y a pas grand chose à voir. Je suis parti assez tard d’Osaka (j’étais en Osaka Safari le jour d’avant donc j’ai fini sur les rotules) et j’ai donc vraiment faim. Il n’y a pas grand chose dans le secteur, on va donc maller.

mall-kobe (3)

Brice c’est quoi maller ?

Maller c’est le truc qu’il faut savoir faire en Asie, c’est tout simplement le fait de passer du temps dans un Mall (un énorme centre commercial). Pourquoi ? et bien parce que c’est un endroit avec la clim quelle question. En fait le mall est l’endroit où les asiatiques vont pour passer le temps, évidemment il y a des parcs et des trucs à faire en dehors mais le Mall permet de se balader, de manger une glace et de faire du lèche-vitrines avec ses amis.

mall-kobe-japon

Là ça mall pas mal !

Bref je m’arrête directement au Subway, j’avais oublié à quel point c’était bon ! (comme d’habitude le premier qui se plaint dans les commentaires je l’envoie chercher un Subway en Birmanie…).

subway-kobe

Et commander au Subway en japonais c’est pas facile !

Les collines de Kobe

Après le repas je décide de reprendre le bus magique et d’aller directement dans les collines de Kobe. Visiblement il y a un quartier avec des vieilles maisons très sympas.

kitano-kobe-japon (2)

Kitano, le quartier des Ijinkan

Si tu n’as rien compris au titre sache que c’est normal. Kitano est le quartier occidental traditionnel de Kobe. Concernant les Ijinkan ce terme signifie simplement les maisons des étrangers, pourquoi à Kobe me direz-vous ? Et bien je suis là pour ça, explications.

kitano-kobe-japon (6)

L’histoire de Kobe

Kobe est une ville qui a une consonance internationale, c’était en effet la porte d’accès commerciale lorsque le Japon était encore un pays fermé vers l’extérieur. Kobe jouait donc en quelque sorte le rôle de comptoir commercial, attirant naturellement des commerçants étrangers. De façon assez classique les riches marchands ont investi le même quartier, ce qui donne désormais un charme particulier à ces grandes demeures très occidentales.

rhine-house-kobe (3)

La découverte du vieux quartier

Lorsque j’arrive je comprends pourquoi les gens disent que c’est un quartier sympa, c’est vraiment tout mignon. Ça ne ressemble pas vraiment à d’autres villes coloniales comme Diu ou Penang, tout à l’air plus neuf (il faut pas oublier qu’on est au Japon, je suppose que les maisons peuvent supporter un seisme d’au moins 9 sur l’échelle de Richter).

ijinkan-kobe

Je me balade donc dans ces allées, je dois dire que les pentes sont parfois vraiment raides (évidemment sur toutes mes photos il y a 4 pauvres marches, en vérité ça monte vraiment fort).

kitano-kobe-japon (4)

Visite de la Rhine House

Je visite d’ailleurs rapidement une maison au doux nom de Rhine House, c’est une maison qui est gratuite (et à 5€ l’entrée de la maison je peux te dire que t’en évites quelques unes). Je vous propose donc la visite en images:

rhine-house-kobe (4)

rhine-house-kobe (5)

rhine-house-kobe (1) Après la visite de cette superbe maison je continue ma marche, je passe devant plusieurs maisons que je ne visite pas par manque d’argent (comme pour le téléthon, envoyez vos dons, je compte sur vous). Je continue alors jusqu’à arriver à une petite place sympa avec quelques statues.

kitano-kobe-japon (1)

kitano-kobe-japon (8)

Visite de la Moegi House

Je vois alors une seconde maison qui a l’air sympa (oui je m’improvise parfois agent immobilier).

moegi-house-kobe (2) moegi-house-kobe (3) moegi-house-kobe (9) moegi-house-kobe (10)

L’après-midi est déjà bien avancée, je continue donc ma petite balade dans ce quartier avant de rejoindre le bus. Evidemment et grâce à mon Karma à 2000 points, il se met à pleuvoir juste quand je rentre dans le bus.

kobe (1)

Avec mon nouvel appareil photo on va dire que je suis rarement équipé contre l’eau. Je décide donc de rentrer à Osaka, m’équiper contre la pluie s’il pleut à Osaka et d’aller faire mumuse avec des photos sous la pluie dans un environnement que je connais mieux. Au final c’était sympa mais je ne suis passé que quelques heures, c’était un peu ma journée de transition pas trop chargée, il en faut aussi et je ne peux pas être tout le temps à fond de 8h à 22h. Place désormais à une petite escapade nocturne dans mes quartiers préférés à Osaka, mais ça c’est dans le prochain article !

kobe (2)

Ciao Kobe !

Kobe est très facilement accessible depuis Osaka, néanmoins la ville n’est pas d’un intérêt vital lors de votre passage au Japon. Je pense que c’est une ville parfaite pour une journée de transition, son accès facile (à peine 30′ d’Osaka) ainsi que son bus qui évite de beaucoup marcher permettent de voir autre chose tout en ne finissant par sur les rotules. Attention quand même au nom de la ville qui attire beaucoup de monde, je vous conseille très fortement de dormir à Osaka plutôt qu’à Kobe. De nombreux autres quartiers peuvent être visités, Chinatown, l’observatoire… et vous devriez donc pouvoir remplir une journée complète si l’envie vous prend de visiter en profondeur la ville.

Leave a Reply

2 comments

  1. Alain

    Je savais que Brice avait des influences littéraires certaines j’hésitais entre Nietzsch et Schopenhauer ….non c’est Harry Potter : le quai 9 3/4 ! Ouf on l’a échappé belle
    Plus sérieusement j’adore toutes ces maisons. ..

    • Ouai les maisons sont cool, mais pour être franc c’est beaucoup plus impressionnant pour des japonais 🙂 On fait ce qu’on peut avec la littérature, chacun a ce qu’il mérite 😉

Type to Search

See all results