Pourquoi j’ai été déçu par la forteresse de Sigiriya au Sri Lanka ?

La forteresse de Sigiriya est censé être le lieu incroyable du Sri Lanka, un endroit unique qui doit te donner l’impression de visiter un Taj Mahal, sans renier la beauté du lieu je n’ai pas trouvé ça extraordinaire en grande partie à cause de la foule !

forteresse-sigiriya

Sigiriya c’est quoi ?

Sigiriya dont la traduction signifique rocher du lion est une forteresse située dans le centre du Sri Lanka qui fait partie du triangle culturel du Sri Lanka (avec Dambulla et Polonnaruwa notamment). La forteresse fait 370m de hauteur et repose vraiment comme un rocher au milieu d’une énorme plaine. Evidemment Sigiriya est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

terrasse (1)

Arrivée très tôt, et pourtant !

Lorsque j’arrive à Sigiriya il y a déjà beaucoup de monde, de loin on ne s’en rend pas vraiment compte mais la foule est déjà bien présente. Cela ne m’empêche pas de profiter de cette première vue qui est vraiment magnifique, le rocher en jette !

sigiriya

L’accès aux escaliers n’est pas horrible puisqu’il reste quelques réservoirs comme à Polonnaruwa.

réservoir

Le début de la montée et le début des problèmes

Le tout début des escaliers est assez beau mais fait mal aux jambes, c’est du bon escalier bien raide et tu enchaînes quelques centaines de marches (et une fois passé le “c’est bon pour les fesses” il reste plus grand chose pour tenir le choc).

sigiriya-sri-lanka (4)

Une fois arrivée en dessous de grands escaliers c’est parti pour l’attente, il y a vraiment du monde de chez monde comme j’ai rarement vu. Dans l’idée j’ai un peu l’impression de retourner au Tiger Hill de Darjeeling, le thé en moins !
sigiriya-sri-lanka (5)

En fait cette attente est causée par l’utilisation d’un seul escalier vraiment étroit pour observer de magnifiques peintures, il y a donc un gros goulot d’étranglement (c’est pas tous les jours qu’on utilise cette expression, je préfère le souligner).

peinture (1) peinture (2)

La montée continue vers la terrasse du lion

Je continue de monter par des escaliers qui ne sont pas si compliqués que ça jusqu’à arriver à la terrasse du lion. En fait Sigiryia possède trois terrasses assez connues dont celle-ci.

voyage-sirigiya

La dernière montée se fait par un escalier qui bouge parfois, on a quand même vraiment l’impression de se retrouver sur l’A7 un 15 août pare-choc contre pare-choc.

sigiriya-sri-lanka (10)

Au sommet de la forteresse de Sigiriya

Autant j’ai pu ne pas être très contente de la montée ou de ce que j’ai vu pendant cette montée, autant le haut de la forteresse est vraiment magnifique.

terrasse (2)

La vue est grandiose sur les environs et le haut est vraiment dans un bon état.

terrasse (3)

La terrasse supérieure est bien plus vaste que les escaliers et les autres endroits où l’on passe. Le monde est donc vraiment dilué sur cette espace vraiment important. On se sent donc beaucoup moins à l’étroit tout en haut que lors de la montée.

terrasse (5)

En plus il y a des escaliers partout et les gens ne se baladent pas tous, vous pouvez donc faire mumuse un peu partout, il y aura des gens sur vos photos et vous croiserez d’autres personnes mais cela reste acceptable.

sigiriya-sri-lanka (16)

On redescend rapidement

Une fois le tour du sommet effectué c’est déjà l’heure de redescendre, cela prend vraiment assez peu de temps et c’est aussi agréable de tout redescendre d’un coup. Certains marches sont vraiment “mauvaises” donc attention.

sigiriya-sri-lanka (17)

Conclusions, c’est nul ou pas ?

Vous l’aurez remarqué, je n’ai pas apprécié plus que ça Sigiriya. Le monde ne m’a pas mis dans les meilleures dispositions pour visiter cet endroit qui je pense peut s’avérer très sympa. La disposition est quand même assez unique et la terrasse supérieure demeure magnifique. Malheureusement c’est aussi ces tous petits escaliers qui donnent une impression très rapide d’être en plein milieu d’une foule importante si vous visitez pendant la haute saison !

Conseils

  • La montée est relativement simple, il faut compter 1h et à peu près 1200 marches. La plupart sont faciles mais il y a quelques enchaînements fatigants (rien à voir avec les 1800 marches de Kotohira par exemple). La descente est bien plus rapide avec à peine 30 minutes.
  • Essayez d’arriver là bas vraiment pour l’ouverture pendant la  haute-saison, si vous aurez beaucoup de monde (exactement comme moi).
  • Il y a de nombreux guides à l’arrivée qui vous proposeront leurs services, le prix est à 2000 roupies.

sigiriya-sri-lanka (2)

Questions ?

Vous avez des questions sur la forteresse de Sigiriya au Sri Lanka ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

13 comments

  1. Sev

    Moi j’ai adoré cet endroit, d’ailleurs nous sommes restés 5 jours!
    Comme nous étions arrivés en fin d’après midi, nous nous sommes baladés dans le parc et vérifier l’heure d’ouverture du site pour arriver juste avant tout le monde le lendemain.
    C’était en avril 2014.
    Le lendemain matin, levé matinal et nous étions devant le guichet à l’ouverture, 7 heures, de mémoire.
    Nous n’avons pas trop trainé en bas afin d’arriver au sommet rapidement. Effectivement nous étions les premiers, d’ailleurs une gentille chienne errante dormait au sommet et nous a fait la fête en nous voyant…
    Nous avons pu faire pas mal de belles photos, c’était très chouette. Nous avons pris notre temps puis nous sommes redescendus. Il commençait à faire bien chaud! Effectivement les groupes étaient arrivés et faisaient la queue pour monter. C’était bruyant.
    Nous avons terminé notre visite par les bassins, le parc, etc. De nombreux singes également.

    L’après midi nous avons fait un safari pour voir des éléphants à une heure de route environ.
    Le lendemain, nous avons loué des vélos puis nous sommes allés jusqu’aux pieds de l’autre rocher en face de Siguyria.Un chemin traversait une forêt puis la dernière partie était un peu plus difficile dans les rochers. De toute la matinée, nous avons croisé 3 touristes, la vue du sommet est vraiment sympa, la roche est noire. Nous avons aussi vu de loin la foule qui montait à Siguyria.

    Notre auberge était tout près de l’entrée de Siguyria mais ce n’était pas l’entrée principale. Nous avions une petite chambre avec un jardin et derrière les arbres, des lacs. Le soir il fallait rentrer avant la nuit car les éléphants pouvaient être très proches. Vraiment nous avons aimé le coin, les habitants étaient très sympas, ils n’avaient rien à nous vendre et nous saluaient. Nous avons vu pas mal d’animaux aussi durant nos balades.
    Un endroit paisible au milieu de la nature…où je pourrais rester longtemps!

  2. alex s

    bonjour ,
    moi aussi j´ai adoré …c´est le plus beau paysage que j´ai pu voir de tout mes voyages ! Lac d´une couleur verdâtre splendide surplombé par des montagne tout simplement sublime ! En septembre pas foule de touriste ,on était presque tout seul .Ne surtout pas louper le tour de vélo a faire autour ,vous pourrez voir d´anciennes ruines dans la foret et le 2 eme rocher tout aussi imposant et….en continuant vous devriez voir ce qu´on appelle le TANK (un lac immense avec des oiseaux de partout )le 2 eme plus beau paysage que j´ai pu voir de ma vie …surtout comme le dit Sev n´hésiter pas a dormir sur sigirya même (demandé leur une carte pour le tour a vélo ,il ce feront un plaisir de vous en prêter une )! et attention au éléphant sauvage !

  3. Elodie Jérémie

    C’est vrai qu’il y a beaucoup de monde et qu’il faut arriver avant l’ouverture pour en profiter sans les bus de touristes qui doivent arriver dans les 8h00 mais la terrasse supérieure et sa vue en valent la peine.

    Vous remarquerez qu’il y a des panneaux avec écrit de ne pas parler trop fort pour ne pas affoler les abeilles-frôlons… Cela nous a fait sourire… Sauf qu’une fois arrivé devant les pâtes du lion, terrasse intermédiaire, nous faisions une pause boisson, on entend des cris de panique, des gens courir dans tous les sens, on pense à un escalier qui s’effondre… C’est en fait un essaim de frôlons qui attaque, les gens sont coincés dans les escaliers à se faire piquer. On a juste le temps de se réfugier dans des cabanes prévues pour ça, on prend des K-way par terre pour se protéger mais certains sont enfermés avec nous… L’armée viendra nous libérer avec des fumigènes. Des gens sont évacués vers l’hôpital à moitié dans les vapes tellement ils sont piqués. Visiblement cela arrive souvent, ce sont les gardiennes du rocher, ils ne veulent pas les tuer. Il est 10h00, ils veulent que l’on évacue le site, ne remboursant pas les 30$ somme plus qu’importante pour l’Asie. On patientera plus de deux heures, ils nous autoriseront à monter avec des K ways, il n’y a plus rien et on est maxi 20 personnes en haut, quelle aventure !

  4. Pascal

    Hier, nous avons décidé de nous rendre au rocher du lion. Déjà 30 dollars à payer!! Cela fait beaucoup même si ce site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous sommes arrivés vers 15h30, afin d’avoir le temps de visiter les lieux indiqués par le lonely planète et avant de commencer l’ascension. Des groupes de touristes bruyants, italiens parlant haut et fort même devant l’indication de se taire pour ne pas réveiller les frelons. Passons, la chaleur est écrasante et le soleil à l’Occident continue de taper fort sur le roche. Des marches, des marches, des échelles pour se rendre auprès des peintures rupestres que l’on ne doit pas photographier, certains ne s’en privent pas. Un control des billets, pourquoi?? Puis encore des échelles avant d’atteindre le mur des miroirs, rien d’exceptionnel, puis des marches av ant d’accéder aux pattes du lio, plus exactement ses griffes, de toutes beautés et sa gueule ouverte qui nous invite à grimper par des échelles en détaillés alors que des marches creusées dans la paroi granitique étaient utilisées par nos prédécesseurs en son temps. Encore des marches métalliques pour atteindre le sommet. Du monde qui monte, du monde qui descend. Nous y sommes, une petite pose eau en bouteille et quelques biscuits sous l’œil attentif des macaques et notre œil vigilant pour ne pas se les faire dérober. Un panorama grandiose avec une vue sur son voisin le rocher de Pidurangala.
    Le toi en est relativement vite fait, une heure environ. Nous nous interrogeons sur l’intérêt du coucher de soleil??d’en haut, puis décidons de redescendre car l’Occident va nous livrer à mis parcours voire en bas des couleurs magnifiques protégées par le soleil couchant sur le rocher du lion et sans personne dans les jardins.
    Je dois dire que je n’ai pas été conquis par ce lieu en tant que site archéologique majeur du Sri Lanka, de plus c’est très cher pour ce que c’est et il n’est pas entretenu, si l’UNESCO venait y faire un tour!!!??? Que dirait il? Avec les 30 dollars payés, l’État Sri lankais pourrait largement salarier des personnes pour le nettoyage et l’entretien du site et surtout de ses abords. Il ne suffit pas de mettre des poubelles à disposition avec une inscription “mon pays Sri Lanka je le garde propre” sacrée ironie.
    Voilà, c’est mon ressentis!
    Pascal

  5. Dominique

    Comme toujours tes récits de voyage sont formidables et donc, bravo ET merci. Sur Sigiriya que je connais un peu car j’ai habité 15 ans au Sri Lanka et suis monté environ 30 fois en haut du rocher, le mieux en fait c’est … le soir ! ou plutôt de monter dans les derniers vers 16.00 heures quand il fait beaucoup moins chaud et d’être en haut pour le coucher du soleil sur les réservoirs et la jungle alentours, c’est magique ! Toujours prendre un guide : on fait une bonne action, il fiat gagner du temps et …. il écarte les autres guides, solliciteurs incessants. Bonne escalade !

  6. Dania

    Je suis allée à Sigiriya l’année dernière et j’ai adoré. Pour éviter la foule nous sommes arrivés à 7h30
    J’ai trouvé la montée plutôt facile avec ma fille de 12 kg sur le dos pourtant.
    A faire ou refaire 😉

    • Salut Dania,

      Oui on y était tôt aussi mais bon, j’ai croisé beaucoup de gens qui avaient adoré le rocher mais pour moi bof bof !

  7. Finjisse

    Complètement d’accord avec toi sur l’aspect trop de monde surtout les Chinois par contre si on arrive vraiment de bonne heure on peut éviter la foule et c’est vraiment grandiose pour moi les marches c’est la rigolade c’est tellement impressionnant! Moi j’ai adoré même si je te l’accorde il y a trop de monde!

  8. Pingback: La paisible Sigirya – Une petite carte postale de là-bas

  9. ChaCha

    La montée était dure?? Cela me surprend beaucoup de lire ça! As-tu monté Adam’s Peak?

    • Bonjour ChaCha,

      Je comprends pas trop ? Cf :
      “La montée est relativement simple, il faut compter 1h et à peu près 1200 marches. La plupart sont faciles mais il y a quelques enchaînements fatigants (rien à voir avec les 1800 marches de Kotohira par exemple). La descente est bien plus rapide avec à peine 30 minutes.”

  10. alex

    Conclusions, c’est nul ou pas ?
    toi tu es nul !

Type to Search

See all results