Ce blog aide le monde, clique pour savoir comment tu peux aider

Derrière ce titre un brin accrocheur se cache une nouvelle opération que je lance à partir de début 2016 pour réinvestir l’argent gagné sur ce blog dans le micro crédit, donc en gros de permettre à vos réservations d’hôtels ou de voyages faites sur ce blog de servir à quelque chose de concret. Ca parait trop beau ? je t’explique tout ci-dessous, comme l’idée m’est venue à l’esprit et comment ce projet va se concrétiser (car tu fais aussi partie du truc !).

Historique :

L’idée n’est pas arrivée dans ma tête un beau matin, c’est tout simplement une amie qui a lu un article du blog de Thibault (Thibinspore) et qui me l’a transmis. Dans cet article je lis que ce blogueur réutilise l’argent qu’il gagne grâce sur son blog dans le microcrédit, à chaque fois qu’il gagne de l’argent grâce à un partenariat il l’investit dans Katrina qui lance son commerce aux Philippines ou Fernando qui a besoin de graines pour ses champs au Pérou, une fois que Katrina et Fernando ont récupéré leur investissement ils rendent l’argent à Thibault qui peut le réinvestir dans d’autres projets. Diablement bête, diablement facile mais surtout diablement efficace.

prêts-thibaut

Déjà 162 prêts pour Thibaud !

Le principe me parle très rapidement puisque j’ai pu voir de l’immense pauvreté dans mes voyages et que j’ai écrit mon mémoire sur le marché des consommateurs pauvres, un constat m’a profondément marqué : comment un consommateur d’un bidonville de Mumbai peut payer le même produit qu’un habitant riche de Mumbai entre 5 et 25 fois plus cher, ça te parait dingue ? En fait le pauvre est dépendant de beaucoup trop de choses (il ne peut pas acheter 2 2L de lessive mais doit acheter des petits sachets qui coûtent proportionnellement plus cher, il y a besoin de 2 tuktuks et d’un camion en plus pour que la lessive arrive au petit magasin de quartier, le commerçant du coin a un petit monopole et vend donc ses produits légèrement plus chers, etc.).

première-page-mémoire

La première page de mon beau mémoire !

C’est bon on a tous lâché une larme ? maintenant je t’explique comment on va procéder (car je réutilise l’argent que tu utilises et qui normalement irait dans une entreprise) pour essayer d’agir à notre échelle.

Les sites de microcrédit :

Pour le microcrédit on utilise le site Babyloan qui est un site français qui met en relation des préteurs avec des personnes qui ont besoin de crédit. Le principe est très simple, vous sélectionnez les projets qui vous intéressent, vous lisez la description de la personne, de ce qu’elle a besoin et d’où elle vit puis vous décidez de donner. La personne va ensuite vous rembourser selon un planning inscrit dans son profil. Le principe n’est pas parfait à 100% bien évidemment et il faut compter que certains projets peuvent faire défauts (généralement le taux de remboursement dans le microcrédit est au dessus des 95%). Sachez que contrairement à d’autres sites dans le genre Babyloan est une association et n’a donc pas à but lucratif. On verra par la suite pour d’autres projets et si vous avez d’autres idées n’hésitez pas dans les commentaires.

micro-crédit

Les liens affiliates :

Tu ne t’en es peut être pas rendu compte mais ce blog comporte des liens affiliates (ou affiliation en français). Ces liens comportent un code spécial qui envoie au site (Amazon, Booking, etc.) un signal expliquant que ce client vient de mon site. Si le client venait à réserver quelque chose (une nuit d’hôtel, un appareil photo, un voyage en Birmanie, etc.) je prends une commission. Cette commission est en fait prise de la marge du site, c’est  plus intéressant pour Agoda de récupérer des clients supplémentaires même s’il me reverse X% de sa marge, pourquoi ? Tout simplement car vous n’allez pas réserver ce même hôtel sur Booking, Expedia, Hostelworld ou AirBnB !

agoda-affiliate

Le numéro c’est mon code, donc si tu réserves le Classique Inn après avoir cliqué sur mon site dans l’article sur les hôtels de Birmanie, je vais récupérer une petite commission !

Bien évidemment le prix est le même et il n’y a pas d’augmentation de prix de votre côté, c’est simplement du gagnant-gagnant. Vous ne vous en êtes pas rendu compte mais énormément de sites fonctionnent comme cela, du blog beauté en passant par les sites de test de matériel électronique en passant par tous les grands sites de voyage, etc.

Comment tu peux augmenter mon capital ?

Tu l’auras compris mais le moyen d’augmenter mon capital c’est tout simplement de réserver grâce aux différents outils qui sont sur le site, pour cela tu as donc 2 façons de faire :

  • Tu dois réserver une chambre d’hôtel ? Alors tu peux cliquer sur le nom Agoda
    pour réserver ton hôtel. A chaque réservation je prends une partie de la commission du site, cela peut aller de 1$ pour une nuit en dortoir dans un hôtel de backpacker a plusieurs dizaines de dollars pour plusieurs dans un hôtel déjà plus sympa.
  • Tu souhaites organiser un voyage en Asie ? Ça tombe bien je travaille pour une agence de voyage locale et je m’occupe de créer des voyages sur-mesure (c’est pas pour rien que je voyage autant). Si tu réserves (j’ai bien dit réserver) un voyage (j’ai bien dit un voyage, pas 2 bus et un transfert en voiture !) en cliquant sur ce lien j’empoche une commission proportionnelle au montant de la réservation. Donc en réservant ton voyage qui sera dingue (faut pas oublier la base !) tu permets aussi de financer des initiatives de développement local.

Pour l’instant tu gagnes combien ?

C’est un peu une question qui veut tout dire et rien dire, auparavant je ne m’occupais pas de monétiser le site, c’est à dire que j’avais un trafic peut être double de certains autres blogs qui arrivent à faire 500-600€ par mois mais moi je m’en foutais (ça parait un peu bateau mais je fais pas ça pour l’argent). Désormais j’ai un peu développé cette partie et j’ai mis en place plusieurs outils, depuis le 1er octobre (nous sommes le 15 janvier) j’ai gagné 600 € soit à peu près 200€ par mois.

statistiques-agoda

Le mois de Décembre sur Agoda avec donc 145€ d’argent gagné (c’était un petit mois, vous étiez occupés à ouvrir les cadeaux)

Oui mais ça semble pas trop beau ?

La question un peu con que tu vas te poser c’est pourquoi je garderais pas l’argent, pourquoi je m’achèterais pas un iPad, ou même un objectif d’appareil photo voir même un billet d’avion pour un voyage. Et bien d’une part car j’ai déjà tous ça mais aussi car j’ai vécu assez longtemps en Birmanie pour penser qu’en faisant le bonheur autour de soit on le récupère, du coup je vais simplement rembourser l’hébergement du site (500€ par an, cela devrait être remboursé rapidement) et tout le reste sera réinvesti. J’ai déjà un boulot donc je n’ai pas forcément besoin de cet argent pour vivre.

On va essayer ça pour l’année 2016 et on verra ce que ça donne ! Gardez à l’esprit que c’est du microcrédit donc que l’on récupère l’argent après l’avoir prêté pour d’autre projet !

Les projets :

Cette partie sera mise-à-jour dans le futur avec l’argent récolté, vous pouvez cliquer sur le nom de la personne pour découvrir succinctement son projet !

18.01.2016 :

J’ai placé 110€ sur Neng en Indonésie et Carmen en Honduras

prêt-micro-finance

27.02.2016

J’ai placé 165€ sur Nurhayatti & Fenti en Indonésie, Amine au Maroc et Asiimwe en Ouganda. Certains montants sont bizarres (28 et 47) car il fallait terminer les cagnottes.

prets févriers babyloan

27.03.2016

J’ai prêté 320€ à Minah en Indonésie, Oscar en Honduras, Fiorella au Pérou et Jawad au Maroc.

prêts-worldwildbrice

21.05.2016

J’ai prêté 400 € répartis en 8 * 50 € à : Yani en Indonésie, Ai en Indonésie, Dario au Pérou, Kyamanywa en Ouganda, Gina en Honduras, Queen en Ouganda, Jackeline en Equateur et Enice en Haïti. Pour information c’est la première fois que l’on prête de l’argent (un peu plus de 50€) d’argent que des personnes du dessus ont remboursé, on va faire plein de petits !

babyloan ai yani

ai yani

20.08.2016

J’ai prêté 300 € répartis sous la forme de 6 prêts à 50€. Siti en Indonésie, Ariele au Benin, Malakhat en Azerbaïdjan, Alfred en Ouganda, Léonidas au Pérou et Arnel aux Philippines ont reçu des prêts de 50€. Sachez que depuis le dernier paiement en Mai il n’y a toujours pas eu d’entrée d’argent pour le blog (Agoda ne paye les commissions qu’après la nuit effectué à l’hôtel, il y a donc pas mal de réservations en ce moment mais plutôt sur Octobre – Décembre que pour la basse saison en juin/juillet, j’espère recevoir un virement fin août donc il pourrait y avoir un autre paiement rapidement). Tout cet argent est donc de l’argent qui “tourne” et de l’argent issu de prêts qui se remboursent !

pret-babyloan

11.10.2016

J’ai prêté 327 € à Carmen en Equateur, Hilda au Pérou, Mayra au Nicaragua, Tomasa en Honduras, Enung en Indonésie et Nasem elle aussi en Indonésie.

prets-babyloan

J’ai bien compris Brice et le projet a l’air cool mais explique moi en 2 phrases comment je peux t’aider :

  • Pour tout le monde – Si tu veux réserver un hôtel lors de ton voyage en Asie clique sur Agoda, en réservant par ce lien je vais récupérer une partie de l’argent que se fait Agoda (d’un point de vue des prix c’est le mieux, c’est le site que j’utilise constamment pour voyager), tu peux commenter l’article et je te dirai dans quel projet est parti ton argent ! Ça fonctionne même si tu réserves un dortoir pourri à Bangkok ou un hôtel de luxe en Birmanie !
  • Pas pour tout le monde : Si tu veux organiser un voyage sur mesure en Asie clique sur Shanti Travel, en réservant ton voyage par l’agence pour laquelle je bosse je vais récupérer une partie de l’argent et la réinvestir dans le microcrédit (et tu pourras me demander dans quel projet !), niveau qualité c’est moi qui organise donc t’auras du mal à trouver quelqu’un qui connait mieux le terrain !

Maintenant c’est à vous de jouer et n’hésitez pas à prêter vous-même directement ! Si vous avez des questions sur ce projet ou des recommandations n’hésitez pas à laisser un petit commentaire

Leave a Reply

11 comments

  1. Romain

    C’est sympa ce concept, j’en avais déjà entendu parlé mais moi même ayant eu longtemps des soucis financier ça ne me passait pas vraiment par la tête, d’ici à ce que mes finances se stabilisent enfin faudrait que j’y songe aussi !

  2. Anonyme

    Super initiative ! Bravo 🙂

  3. seb de nantes

    Salut,
    il faut savoir que les belles histoires des sites de microcredit sont vraiment une minorite.
    la plupart du temps les personnes qui empruntent ont beaucoup de difficultes a rembourser et sont dans une situation encore pire qu’avant.
    les gagnants sont les organismes preteurs qui chargent des taux d interets exhorbitants et profitent de ces pauvres gens.
    comme les banques normales en somme.

    • Salut,

      Le microcrédit n’est pas parfait cependant et pouvoir avoir en partie aussi étudié ça pendant mon mémoire c’est une meilleure solution que le prêt usurier dans pas mal de pays. Généralement le micro-crédit avec des organismes sérieux ça tourne autour des 30-50%, même si ça parait dingue en France c’est un taux qui n’est pas scandaleux dans un PED.

      Si tu as une meilleure idée ou un autre plan n’hésite pas à partager (vraiment !), comme c’est marqué je suis ouvert à tout !

      • seb de nantes

        le don, tout simplement.

        • Salut Seb,

          Oula alors par contre je ne suis pas du tout d’accord, enfin quand je bossais (plutôt vivais d’ailleurs) pour une ONG grosso-modo le don n’apportait pas grand chose, on améliorait de façon matérielle le quotidien (souvent de façon très éphémère) mais grosso-modo la vie ne changeait pas d’un poil. Après je suppose que ça reste un débat sans fin de toute façon 😀

          • arpege

            Très impliqué au Bangladesh, y compris dans le micro-crédit, mais sous la forme d’un seasonal loan, avec un paiement en fin de crédit de 6 ou 8 mois, , je partage les interrogations de Seb, et plus encore celles des analyses éclairantes de notre compatriote, Esther Duflo : Expérience, Science et Lutte contre la Pauvreté (2008-2009) au Collège de France (Chaire internationale – Savoirs contre pauvreté – AFD). Le microcrédit, avec son système de taux à 50% l’an et à remboursement immédiat ne peut intéresser que les population pauvres pour une activité commerciale générant des revenus immédiat. le mode agricole, essentiel dans nombre de région asiatiques en est de facto exclut. Gonoshastaya Kendra intervient lui dans le domaine du crédit saisonnier, pour permettre au paysan d’attendre la vente de la récolte ou du bétail pour rembourser intérets et principal. Les préteurs n’aiment pas, qui voient leur risque augmenter jusqu’au denouement bon à 95% ou mauvais! (cf comgksavar.org).
            La création de jardins familiaux dans les Sundarbans est autrement plus efficace à brève échéance pour lutter contre l’extrème pauvreté. Vaste problème. Jacques Arpege

          • Salut Jacques,

            Donc qu’est ce que tu recommanderais niveau investissement ?

          • Yaya

            J’ajouterais qu’étant donné que c’est un crédit et que tu récupères donc l’argent mis à disposition, l’aide est bien plus en ta faveur qu’en celle des personnes démunies que tu es censé soutenir par le biais de micro-crédits dont tout le monde sait qu’ils sont inefficaces. Ironie du sort ?

          • Salut Yaya,

            Je ne comprends pas vraiment ton post, l’argent j’en fais que dalle ? Moi pour l’avoir vu aux Philippines et au Cambodge (en micro-leasing même) ça aidait pas mal de gens, ça faisait bien entendu gagner de l’argent à des gens mais ça permettait à des personnes d’avoir accès à des choses impossibles sinon.

Type to Search

See all results