Abyaneh – Un village à ne pas manquer entre Kashan & Isfahan

Abyaneh est un petit village iranien niché dans les montagnes du centre de l’Iran, je suis parti découvrir cela en une journée depuis Kashan et le moins que l’on puisse dire est que j’ai adoré, les routes de montagnes de la région sont grandioses, le village magnifique et les quelques visites autour de celui-ci sont peut être même encore plus intéressantes. Je te propose donc un petit compte-rendu de cette journée dans le centre de l’Iran.

village-abyaneh (9)

Abyaneh, un village traditionnel au centre de l’Iran

Abyaneh est un des villages les plus anciens d’Iran et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est terriblement photogénique. Gardez à l’esprit que c’est un endroit assez hostile du point de vue du climat et que même à la mi-avril ça caille vraiment beaucoup (j’ai eu l’impression de retourner habiter à Reims… et niveau climat c’est pas incroyable).

paysages-abyaneh (2)

Au niveau de l’emplacement c’est assez facile, Abyaneh se trouve légèrement à l’écart de la route entre Kashan et Isfahan dans le centre de l’Iran. C’est plus proche de Kashan donc de nombreuses personnes font l’excursion depuis cette ville (moi c’était juste après ma journée de visite de Kashan), néanmoins encore plus de monde fait ça sur le chemin en descendant à Isfahan ou au contraire en remontant sur Kashan. Si tu ne connais pas la géographie de l’Iran tu n’as probablement rien compris (voir la carte ci-dessous) mais si tu prépares ton voyage dans ce pays ça a déjà dû t’aider.

carte-route-kashan-abyaneh-isfahan

Départ à 9h00 d’Abyaneh avec Laurent & Aria

Au petit matin je dois normalement rester à Kashan pour visiter d’autres trucs, et puis pendant le petit-déjeuner je discute avec Laurent & Aria qui sont deux français qui vont faire une journée à Abyaneh,il reste une place dans la voiture et je me joins donc à eux. Il est 9h00, le chauffeur est là et nous quittons Kashan en direction d’Abyaneh.

taxi

Notre chauffeur est vraiment marrant et a dû participer à quelques “Star Academy” du coin car c’est un sacré chanteur, il nous fait notamment une démo acapela de chants du coin, c’est quand même impressionnant mais loin des paysages qui défilent devant nous, simplement magique.

route-kashan-abyaneh

La route serpente entre les montagnes, ça et là on retrouve quelques voitures mais les paysages sont simplement très impressionnants. Au bout d’un moment le chauffeur me dit qu’il faut surtout pas prendre de photos car on va arriver devant les installations nucléaires iraniennes, pour une fois j’accepte et je range bien au fond de mon sac mon appareil (pas si débile le Brice).

route-abyaneh

Arrivée à Abyaneh et découverte du village

Une fois arrivé juste en bas d’Abyaneh il faut s’acquitter de 50 000 rials pour accéder à la ville, notre chauffeur nous lâche en bas et l’on part tous les trois dans le village.

village-abyaneh (2)

Le village semble plutôt sympa même si les maisons sont vraiment dans un piteux état (pas toutes je vous rassure), tu sens quand même que t’es pas arrivé dans une zone ultra-riche.

village-abyaneh (5)

village-abyaneh (7)

C’est une suite sans fin de descentes et de montées entre les vieilles maisons, le cadre est quand même sympa et ça respire l’Asie Centrale comme on l’imagine avec ses montagnes impressionnantes en arrière-plan.

village-abyaneh (3)

A un moment on croise une personne âgée qui insiste pour que je fasse une photo, ça pue le piège et bien évidemment elle me demande de l’argent après. Qu’est ce que je déteste ce truc !

portrait-abyaneh

Une fois au bout du village on comprend son comportement, en fait c’est là que sont tous les autres touristes et c’est du coup en meilleur état et plus peuplé pour ainsi dire. Je vous rassure c’est pas non plus les Champs-Elysées un 31 décembre et c’est facile de faire quelques photos sans personne.

village-abyaneh (11)

L’autre côté du village

Plutôt que se de balader dans le village on décide d’essayer de rejoindre l’espèce de petit-fort que l’on avait vu en face, on passe alors sur de petits chemins et ça tabasse vraiment.

village-abyaneh (8)

On arrive ensuite de l’autre côté et le moins que l’on puisse dire c’est que la vue sur le village d’Abyaneh est belle, c’est pas l’Iran comme je l’attendais mais ça me plait beaucoup.

abyaneh-iran

On continue de monter un peu plus haut jusqu’au petit fort. Là on se sépare en deux groupes avec un groupe “fort” constitué de moi uniquement qui retourne dans le village pour se balader et un groupe “faible” qui part randonner dans les montagnes (bon c’est peut être moi l’être faible du coup). En fait on est en altitude, il y a un vent terrible et comme aurait dirait Baudelaire : “on se gèle les glaouis” (source: on sait pas trop).

village-abyaneh (10)

Je fais un dernier tour dans le petit village en prenant la route principale, il y a du monde et c’est sympa mais on termine sur un “mouai”, toujours moins sympa de terminer par la rue avec le boutiques.

village-abyaneh (1)

Direction Natanz et sa magnifique mosquée !

Après Abyaneh on part en direction de Natanz, bon déjà on y va en premier lieu pour manger car on a tous très faim (même le chauffeur… d’ailleurs surtout le chauffeur), on galère comme pas possible pour trouver un truc d’ouvert et puis hop on est installé et il y a le même du coca (que demande le peuple ?).

repas-natanz

Ensuite on reprend la route pour la mosquée de la ville, bon autant te dire que la mosquée déboîte vraiment.

mosquee-natanz (1)

De dehors c’était pas mal mais alors de dedans c’est encore mieux (aucune blague sexuelle), c’est tout simplement magnifique. En plus ça tombe bien mais c’est symétrique pour les photos, c’est pas Numérobis qui a fait les plans.

mosquee-natanz (2)

mosquee-natanz (3)

Il y a pas mal de vieilles inscriptions sur les murs et au plafond, sans guide difficile de savoir ce que ça donne mais ça a l’air important (je suis autant dans le flou que ce que tu as pu ressentir dans cette phrase).

inscriptions

plafond

On fait quelques photos sur la tombe adjacente à la mosquée puis on reprend la voiture.

tombe-natanz

La cite sous-terrainne de Nashubad… enfin plutôt la route !

On prend alors la route pour la cité enfouie de Nashubad, je vais couper court direct mais la cité c’était pas vraiment ça, en revanche la route pour y aller c’était quelque chose.

paysages-abyaneh (3)

Comme plus tôt pour aller à Abyaneh les paysages sont simplement fantastiques, on a d’ailleurs croisé un étranger en vélo qui devait avoir des étoiles plein les yeux (bon et des crampes plein les jambes car c’est pas tout plat).

paysages-abyaneh (1)

Nashubad c’était OK, pas de quoi sauter au plafond. C’est relativement intéressant pour comprendre comment des gens pouvaient vivre ici mais j’ai pas vraiment accroché, grosso-modo c’était une ville sous terre et on t’explique comment les gens respiraient, mangeaient et se défendaient des agresseurs.

nashubad-iran

Ensuite on reprend la route pour rentrer à Kashan, c’était clairement une super journée et on est vraiment tous crevés.

Conseils pour visiter Abyaneh et les alentours de Kashan

  • Le prix d’une voiture pour faire l’aller/retour entre Kashan et Abyaneh est à 800 000. Pour la journée complète en ajoutant Natanz et Nashubad c’est 1 200 000 rials.
  • Pour visiter Abyaneh, faire tout le tour du village et vraiment prendre son temps il faut compter 3h sur place, ce n’est pas le village en lui-même qui prend beaucoup de temps mais plutôt de faire tout le tour et d’aller en face pour avoir de belles vues sur les maisons.
  • Très clairement je vous conseille vraiment de visiter Abyaneh, c’est vraiment très différent de ce que j’ai pu voir d’autres en Iran.
  • La zone est sûrement la plus belle zone montagneuse que j’ai vu en Iran (mais j’en ai pas vu beaucoup tu me diras), ça vaut presque plus le coup d’aller à Abyaneh pour la route que pour le village, c’est dire si c’est beau.
  • N’hésitez pas à placer Abyaneh entre Kashan et Isfahan, ça se fait très bien et si possible négociez pour aller voir Natanz, la mosquée vaut vraiment le coup d’œil.
  • Prenez pas de photos des installations nucléaires. Vraiment, prenez pas de photos !
  • Il y a quelques avis mitigés sur la page Tripadvisor d’Abyaneh, franchement j’ai pas trop compris. Oui c’est pas aussi beau que Shaxi en Chine (si t’as pas encore lu l’article c’est sur ce lien) mais c’est vraiment très sympa.

village-abyaneh (6)

Questions ?

Vous avez des questions sur mon excursion à Abyaneh depuis Kashan ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

9 comments

  1. LadyMilonguera

    L’Iran m’est tout à fait inconnu et il est vrai que ce village a un petit quelque chose de bien agréable… Et cette mosquée… vraiment très belle !

  2. nicolas

    Village sympatique visité en 2005 qui était déjà dans le Lonely planet ! oui l’intérêt est de diversifier et quitter le top 5 touristique de l’ Iran. La photo payante a fait malheureusement son apparition en Iran dans quelques coin selon plusieurs témoignages.

  3. anne-sophie F

    Bonjour, merci pour ces articles sympas!
    Je me demandais comment faire pour réserver des taxis/voitures à la journée? Par des agences? Ou y a-t-il des moyens différents pour trouver un chauffeur privé? (genre dans les terminaux de bus etc…)
    Merci

    • Salut Anne-Sophie,

      Tu peux sans problème passer par ton hôtel, mais tu verras c’est facile si tu dois aller à Abyaneh !

  4. neguzel

    Toujours intéressant. C’est formidable de n’être pas blasé même en ayant beaucoup voyagé. Et de partager si bien vos impressions. Je suis contente d’être tombée une première fois sur un de vos articles.

  5. FRANCOIS

    Merci Brice pour tes super articles yu ns fait bcp rire.
    sommes a Kashan pour 2 jrs. La chambre pas formidable.
    Ds quel hotel etais tu?
    Combien as tu payé la voiture pour la journée a Abyaneh ( partagée avec 2 autres personnes)

    Merci bcp

  6. Neguzel

    Bon, finalement j’y suis allée à Abyaneh. De mon point de vue : un village sans intérêt, des maisons en pisé (vous en verrez d’autres) rouge (c’est moins courant) qui tombent en ruine. Des femmes qu’on déguise et pose sur leurs pierres le matin pour les photos payantes et qu’on revient chercher le soir. Triste journée.

Type to Search

See all results