J’ai visité Isfahan, une ville mythique du centre de l’Iran

Isfahan est la ville incontournable de tout voyage en Iran, c’est une ville très impressionnante de par tous ses monuments, de la magnifique place de l’Imam aux fameux ponts qui s’illuminent la nuit en passant par des mosquées grandioses qui sortent tout droit d’Aladin (remarque du coup c’est peut être l’inverse). Dans cet article je t’emmène découvrir les endroits les plus marquants de la ville et dieu sait qu’il y en a !

ponts-isfahan-3

Un pont “normal” à Isfahan

La place de l’Imam : le coeur d’Isfahan

La place de l’Imam c’est un peu le truc que tu veux aller voir tout de suite, c’est vraiment la place super connue d’Isfahan et l’endroit où tu t’arrêtes pour regarder les gens (ouai j’aime bien regarder les gens). C’est un immense place en forme de rectangle et tout autour il y a 2 étages de bâtiments qui donnent cette forme assez unique, à quelques endroits dépassent en plus des mosquées que tu vas découvrir plus bas dans cet article.

isfahan-iran

La mosquée’ de l’Imam en rénovation qui dépasse du champs !

La place est vraiment immense, il y a quelques fontaines et surtout aucune circulation… enfin il y a quelques calèches qui passent mais c’est très reposant.

place-de-l-imam-1

Il y a un peu de tout sur cette place, des jeunes qui viennent discuter, des groupes de touristes qui suivent le guide, des gens qui attendent 10 minutes que tout le monde se pousse pour faire une photo (je suis dans cette catégorie).

place-de-imam

Les fontaines qui s’activent sur la place de l’Imam

Mosquée du Chah ou mosquée de l’Imam

Sur la place de l’Imam il y a logiquement la mosquée de l’Imam (aussi appelée mosquée du Chah, honnêtement les noms en Iran c’est compliqué j’espère que je vais froisser personne), je vais couper court c’est la plus belle mosquée que j’ai vu en Iran, une tuerie.

mosquee-imam-isfahan-7

L’entrée de la mosquée

Le malheur c’est que la mosquée de l’Imam était en pleine rénovation ce qui m’a donc gâché un peu la visite. En relisant cette phrase je m’aperçois que je deviens un petit con snob, même avec des échafaudages partout il n’en reste pas moins des couleurs incroyables et il y a toujours moyen de faire de belles photos sans les mecs en train de rénover.

mosque-imam-travaux-1

mosquee-imam-isfahan-3

mosque-imam-travaux-2

L’intérieur de la mosquée est niquel et il y a vraiment de quoi se faire très plaisir niveau photo, pas d’échafaudages mais des couleurs et des formes magnifiques.

mosquee-imam-isfahan-5

mosquee-imam-isfahan-2

Lorsque je ressors je fais une nouvelle photo de l’entrée, qu’est ce que ça tabasse comme endroit.

mosquee-imam-isfahan-6

Mosquée du Cheikh Lotfallah, la petite mosquée qui fait mal au porte-monnaie

Après avoir pris ma claque dans la mosquée du Chah je continue mon petit tour de la place pour arriver jusqu’à la mosquée du Cheikh Lotfallah qui se trouve à 5 minutes à pied.

place-de-l-imam-3

Honnêtement j’ai pas vraiment compris car le prix de l’entrée était le même sauf que la mosquée se visite en 10 minutes chrono.

mosquee-cheikh-lotfallah

Je ne vais pas faire mon gros con, la salle centrale est vraiment magnifique et donne de superbes photos. Je pense qu’avec un guide j’aurais sûrement mieux compris ce qu’il se passait mais sans explicitations je reste sur un “bof” car payer 200 000 rials pour ça m’a fait mal au coeur.
cheikh-lotfallah-2

cheikh-lotfallah-1

Passage par le bazar d’Isfahan

Lorsque vous quittez la place de l’Imam par le Nord vous vous retrouvez alors dans le bazar d’Isfahan. Ce n’est pas le bazar de Téhéran mais c’est aussi sympa.

baza-isfahan-1

Il y a tout un tas de vendeurs de safran au début, sans que je sache si c’est pour les touristes ou pour les locaux.

saffran

Ensuite le bazar est pas mal mais consiste simplement en plusieurs longs couloirs avec quelques belles pièces sur les côtés.

baza-isfahan-2

Comme à Téhéran je me suis fait engueuler par l’équipe des pousseurs des chariots, il faut dire qu’ils sont partout ! Dans les bazars il faut évidemment beaucoup de bras car les voitures ne passent pas, toutes les marchandises sont donc transportées par des personnes qui poussent des chariots.

baza-isfahan-3

Masjed-E Jame ou la mosquée du vendredi ou la mosquée qui tabasse

Je suis arrivé dans cette mosquée un peu par hasard car d’après le Lonely Planet la mosquée était fermée. Comme d’habitude pour l’Iran tu peux jeter ton guide papier c’est comme consulter un guide de Paris de 1950.

masjed-e-jame-isfahan-2

La mosquée est tout simplement magnifique de l’extérieur même si là aussi elle est en pleine rénovation (de quoi rendre dingue). Il y avait des câbles un peu partout ce qui est assez embêtant pour les photos mais en réfléchissant bien on peut s’en sortir facilement (c’est tellement beau que même bourré avec un iPhone 2 tu ferais de belles photos).

isfahan-masjed-e-jame-isfahan

Elle est aussi très belle de l’intérieur, il y a quelques groupes qui passent et j’essaye de comprendre ce que racontent les guides mais c’est beaucoup d’amis teutons et je ne comprends pas grand chose car j’ai fait espagnol au lycée (remarque avec 6 au bac c’est pas sûr que j’aurais compris grand chose si le guide avait été espagnol).

interieur

Malgré une lumière vraiment naze pour les photos à l’extérieur je dois dire que l’intérieur est vraiment impressionnant. Les voûtes sont grandioses et dans un style très différent des mosquées de la place de l’Imam (il n’y a pas de tuile de toutes les couleurs).

masjed-e-jame-isfahan-3

La cathédrale de Vank

Pour aller jusqu’à la cathédrale j’ai franchement eu l’impression de traverser la moitié du pays, la cathédrale est vraiment super loin au Sud de la ville et à pied c’est vraiment une sale histoire (il doit y avoir bien 45 minutes à pied).

carte

Bon par contre quand tu arrives dans le quartier la sale histoire se transforme en petite pensée “ah remarque y’a peut être un truc”.

cathedrale

Puis tu arrives dans la cathédrale et là tu passes 10 minutes à contempler chaque détail du plafond tellement c’est beau.

cathedrale-vank

J’en ai vu des belles églises mais si on m’avait dit que je verrais un truc pareil en Iran j’aurais mangé ma carte SD.

interieur-vrank

Les ponts d’Isfahan

Le dernier truc vraiment impressionnant c’est les ponts, il y a en a plusieurs le long de la rivière et ils ont tous un petit truc.

ponts-isfahan-2

Tous les ponts sont globalement assez différents, ce qui est vraiment cool c’est que les ponts sont bien vivants, il y a du monde dessus et ça donne de belles ombres avec le soleil qui se couche.

pont

Je rencontre d’ailleurs 2 iraniens avec lesquels je discute longuement en marchant (dont un qui s’appelle Darius, facile pour se rappeler), un fait des études littéraire et me parle de poètes français. La culture des iraniens est vraiment super impressionnante par moment et il me parle ensuite de ses poètes iraniens favoris.

habitant-isfahan

Je termine ensuite la journée à grelotter jusqu’au coucher de soleil puis à la nuit sur le pont, franchement je suis en sweat mais je suis quand même frigorifié, l’Iran ça caille !

pont-khaju-nuit

Conseils pour visiter Isfahan

  • Vous allez entendre et lire qu’il faut beaucoup de temps pour visiter Isfahan, la vérité c’est qu’en 2 jours vous aurez largement le temps de découvrir tous les monuments incontournables mentionnés ici, les ponts et bien profiter.
  • La mosquée de l’Imam est vraiment dingue de chez dingue.
  • Suivez une logique géographique pour visiter, vous pouvez sans souci remonter de la place de l’Imam jusqu’à la mosquée MAsjed-E Jame, c’est assez logique en remontant et redescendant par le bazar.

carte-conseils-visites-isfahan-iran

  • Pour accéder à la mosquée  Masjed-E Jame il faut y aller avant 12h ou après 14h, les horaires indiqués sur les guides sont faux.
  • Le plus joli pont et aussi le plus important et le “Khaju Bride” dont je ne connais pas la traduction en français, c’est celui le plus à l’Est. Je vais l’appeller pont de Khaju même si ça fait un peu nom à la noix.carte-ponts-isfahan

Où dormir à Isfahan

Au niveau de l’hôtel je suis resté au Sepahan Hotel qui est vraiment bien situé à 5 minutes de la place de l’Imam, c’était un peu plus cher que d’habitude mais c’était vraiment réglo. J’ai moins eu l’impression de me faire arnaquer que dans les autres hôtels. Vous pouvez voir tout ça sur le site de l’hôtel.

Où manger à Isfahan

Isfahan comme d’ailleurs le reste de l’Iran ne m’a pas laissé une bonne image pour la nourriture, il est très compliqué de trouver des restaurants normaux où l’on va te faire manger autre chose que des kebabs.

Changer de l’argent

Vous pouvez sans problème changer de l’argent au Nord-Ouest de la place de l’Imam, attention cependant car il y a 2 possibilités, dans les bureaux et avec les mecs à la sauvette. Une personne à la sauvette m’a proposé plus mais j’ai vraiment dû insister très lourdement pour avoir la fin de mon argent (il voulait pas me donner la fin en gros, genre 5-6€), moins de complication dans les bureaux de change.

carte-changer-argen-isfahan-iran

Comment arriver / repartir d’Isfahan

Isfahan est une immense ville et vous aurez donc des bus pour un peu partout en Iran, pour ma part :

  • Je suis arrivé depuis Kashan jusqu’à Isfahan en bus, pour ce bus cela a pris 3h et les paysages étaient magnifiques (c’était la route pour Abyaneh donc forcément…). Je suis arrivé dans le sud d’Isfahan au Soffeh bus terminal, le taxi m’a un peu arnaqué mais je ne pouvais pas faire grand chose.
  • Je suis reparti d’Isfahan vers Varzaneh, pour cela c’est très simple il suffit de prendre un taxi qui coûte à peu près 100 000 rials pour la gare de bus Jey. Ensuite il y a un bus toutes les heures pour Varzaneh, c’est du vieux bus tout pourri mais ça fait l’affaire. Visiblement c’est la même gare de bus pour Yazd.

La météo à Isfahan

Faites très attention car à Isfahan il fait froid (comme un peu partout en Iran d’ailleurs) en Avril, cela correspond à la haute saison et la journée tu seras en tee-shirt ou sweat, en revanche lorsque la nuit tombe il fait vraiment super froid et en sweat tu es frigorifié. N’hésitez pas à venir bien équipé car ça vous servira vraiment (en venant d’Asie du Sud-Est je n’étais pas assez équipé).

place-de-l-imam-2

On dirait pas mais il fait pas si chaud !

Questions ?

Vous avez des questions sur Isfahan en Iran ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

10 comments

  1. LadyMilonguera

    La beauté de ces monuments est juste incroyable… Ces espèces de mosaïques bleues sont sublimes

  2. Agathe

    Je ne te remercie pas, maintenant j’ai envie d’aller en Iran alors qu’il y a un mois ça ne m’aurait même pas effleuré l’esprit !

  3. pauline filion

    merci pour ton récit . J`ai très apprécié .Je pars un mois en mars 2017
    J`ai bien aimé tes renseignements sur hôtel température et habillement

  4. nicolas

    Visité en 2005 ! ville exceptionnelle mais l’afflux de nombreux touristes est à venir surtout chinois ou des alentours. Un programme de construction d’hôtels est prévu dans tout le pays.

    TOP 10 des plus belles villes du monde

  5. Patrick CHEVALLIER

    Beau billet, comme d’habitude. En dehors des monuments principaux, magnifiques en effet , la ville n’est pas très intéressante, pas du tout comme Yazd au centre ville en briques de terre crue.

    Ceux qui aiment la randonnée pourront, grâce à une courte course en taxi, rejoindre le parc Soffeh et, de là, monter en haut des montagnes pour une vue époustouflante sur la ville et les montagnes. Voir quelques photos ici : https://www.flickr.com/photos/patrickchev/shares/H2Z6vn

    NB: la dénomination française de la ville est Ispahan ; Isfahan (ou parfois Esfahan) est l’appellation en langue anglaise. Un détail, mais…

  6. Julie

    Les monuments ont l’air si impressionnants, majesteux WOW quoi ! On en prends plein la vue avec les photos, alors en vrai ça doit claquer !!

  7. Lou

    Merci pour cette page (comme pour les autres) 😉
    Alors je vais t’étonner, mais moi j’aime les échafaudages. Loin de tout gâcher, au contraire ils me ravissent (y compris pour la photo). Dans une mosquée aussi sublime que ce joyau d’Ispahan, les échafaudages nous rappellent que la création humaine, aussi proche soit-elle de la perfection divine qu’elle tente de refléter, n’en restera pas moins humaine, et donc, imparfaite. Il faut constamment la réparer, la restaurer, la rebricoler… C’est touchant. Et puis au plan esthétique, c’est de l’art contemporain. (Regarde bien, c’est de l’art contemporain je te dis.) Et comme j’adore l’art contemporain, et bien ces échafaudages me ravissent deux fois. 🙂 Il y l’idée de la modestie humaine face à la Création divine, mais aussi l’idée de la fragilité de ces édifices stupéfiants de magnificence. L’idée qu’il ne faut pas se laisser aller à croire à tout et n’importe quoi… Croire que ce serait un édifice aussi puissant qu’il est beau, tout puissant pour dire les choses. Seul Allah est tout puissant. Voilà ce que me dit cette mosquée et ses éternels échafaudages, qui font littéralement partie intégrante de sa structure. Les barreaux forment des écritures verticales et horizontales qui ne tentent pas de rivaliser avec les magnifiques mosaïques et versets, mais qui les accompagnent modestement, pour leur éviter de nous échapper dans l’orgueil de leur splendeur.

Type to Search

See all results