Varzaneh – Une excellente étape pour découvrir le désert après Isfahan

Varzaneh c’est un peu le coup de chance que tu as en voyage, c’est la destination que tu n’avais pas vraiment repérée, celle que tu trouves un peu par hasard et au final un super kiff. Varzaneh c’est une toute petite ville entre Isfahan et Yazd aux portes du désert, Varzaneh est un endroit où habite Reza, passionné dans l’éternel de sa région et enfin Varzaneh est un endroit que je te recommande vivement.

desert-iran-7

Varzaneh, explication géographique et intérêt de l’étape

Lorsque tu prépares ton voyage en Iran tu voudras vraiment découvrir toutes les cités incroyables dont tout le monde te parle (Téhéran, Isfahan, Yazd, Shiraz…) mais tu voudras aussi découvrir le désert. Et à ce moment tu es bloqué car tu ne sais pas trop où aller ou alors il faut faire beaucoup de bus et ça met un peu en l’air ton planning. Par chance j’ai donc trouvé Varzaneh qui est située à quelques heures d’Isfahan et qui n’est pas non plus trop excentrée pour pouvoir après repartir sur Yazd.

carte-isfahan-varzaneh-yazd

Une arrivée un peu folklo à la guesthouse

Je suis dans le bus au milieu de nulle part, évidemment il n’y a aucune carte et j’ai simplement pris des photos de google map sur mon réflex pour accéder à la guesthouse. Je sors un peu au petit bonheur la chance du bus au coin d’une rue, le chauffeur me demande de confirmer une seconde fois, puis une troisième fois “oui Augustin c’est bien ici que je désire sortir” aurais-je répondu.

chapaker-traditional-guest-house

La guesthouse !

Je suis dans donc une rue X ou Y d’Iran, il n’y a absolument personne et il faut que je trouve ma guesthouse… encore une mission pour Brice ! Je pose mon sac, je me concentre sur la tronche des rues autour de moi, je vois une banque qui est un repère que j’ai sur la carte (ouai j’ai que la carte ci-dessous pour trouver la guesthouse), la rue au bout a l’air de tourner, ah ben impeccable je suis pas très loin.

carte-arrivee-varzaneh

Ça parait pas si simple mais en pratique c’était plutôt facile

Là je comprends rapidement que la guesthouse est fermée, la bonne nouvelle c’est que je suis au bon endroit, qu’il y a un numéro de téléphone et que je suis en Iran où les habitants sont juste des amours. Les gens parlent mal anglais ici mais le permier petit groupe qui passe appelle le numéro, c’est bon Réza arrive dans 5 minutes ! Du coup j’en profite pour faire une photo dans une rue à côté, ça a l’air diablement vivant et authentique comme bled !

dame

Visite de la ville de Varzaneh

Après avoir rapidement posé mes affaires dans la chambre je prends mon appareil photo et je pars explorer la ville, j’ai vraiment très faim mais il n’y a aucune restaurant, tant pis on va manger une bouteille de coca. Varzaneh ça ressemble un peu à… ben déjà à Varzaneh mais aussi à une petite ville d’Iran paisible.

varzaneh-iran-2

rue-varzanh

Je fais le tour de la ville en prenant par le sens que je peux et j’essaye de couvrir la plus grande zone possible, je passe devant une belle mosquée (c’est un peu comme les pagodes en Birmanie, prépare-toi à en voir des dizaines). Dans l’ensemble Varzaneh est une belle ville, certains bâtiments sont évidemment de petites ruines mais c’est mignon.

varzaneh-iran-1

varzaneh-iran-5

J’aime beaucoup les affiches lorsque je visite un pays car j’ai toujours l’impression que ça respire le pays (surtout en Chine et au Japon d’ailleurs). Je ne sais pas trop ce que veut dire l’affiche et si c’est pour les bonnes ou les mauvaises personnes (soyons manichéens) mais ça respire l’Iran.

varzaneh-iran-3

Le reste de Varzaneh

Je continue ensuite ma petite marche en me dirigeant vers la rivière, la bonne nouvelle c’est que la ville est toujours aussi sympathique mais la mauvaise nouvelle c’est que les nuages sont pas très beaux à l’horizon et que l’orage menace !

varzaneh-iran-6

Je rencontre à ce moment deux vieux pépés, j’essaye tant bien que mal de discuter mais quand ça veut pas ça veut pas. Comme d’habitude la photo permet de faire tomber les barrières et j’en tire un cliché que j’aime beaucoup.

rencontres-varzaneh-4

Je continue ensuite mon petit tour de Varzaneh en passant par les quelques endroits intéressants de la ville, le pont et l’énorme pigeonnier. Bon dans l’ensemble c’était beau mais j’apprécie surtout l’ambiance complètement endormie mais vivante de la ville.

pont-varzaneh

pigeonnier-varzaneh

A la découverte du désert de Varzaneh avec Reza

Je reviens ensuite à l’heure prévue à la guesthouse et Reza se pointe lui aussi à l’heure prévue (comme les Power Rangers à la grande époque), on part alors en voiture en direction du désert, on roule pendant 20 bonnes minutes et le paysage commence à changer. Car ouai après 20 minutes trop marrantes dans une voiture un peu trop vieille et avec de la musique iranienne ça fait plaisir d’arriver dans le désert ! desert-iran-11

Tout au long de la route Reza a commencé à me parler du désert et de la région. Parfois tu rencontres des mecs qui sont passionnés mais au niveau ultime t’as les gars comme Reza. Il est complètement dingue de la région, de la préservation de la nature tout en développant l’éducation. Reza m’explique plein de trucs, c’est un mélange entre professeur, conférencier en géologie, patron de guesthouse, père de famille, protecteur de l’environnement… bref il a l’air diablement occupé mais aussi diablement attachant.

desert-iran-12

En arrêtant le véhicule au niveau de la photo ci-dessus Reza commence à m’expliquer quels sont les problèmes dans le coin, visiblement c’est un endroit plébiscité par les locaux le weekend pour venir passer l’après-midi, du coup un vendeur ambulant s’installe et les gens jettent par terre les petites coupes après utilisation. Reza m’explique qu’il vient souvent nettoyer ici car sinon ça devient vite n’importe quoi, il me demande aussi si je peux faire quelques photos de lui en train de nettoyer car il manque de photos de lui pour présenter son travail, je m’exécute en priant pour ne pas rater les photos.

desert-iran-2

Je continue ensuite à faire quelques photos dans le coin pendant que Reza continue de nettoyer (je suis pas inhumain, j’ai aussi nettoyé un peu). Le coin est quand même plutôt joli et le soleil commence à décliner en apportant ses belles lumières.

desert-iran-3

Reza m’accompagne ensuite pour monter sur quelques dunes, je déteste vraiment le sable mais je fais contre mauvaise forte bon cœur et je fais un peu de grimpette sur les dunes. On ne le dit pas assez souvent mais c’est vraiment fatigant de monter des dunes. Arrivé en haut je suis bien content de la vue qui défonce vraiment, par contre il y a un peu de vent donc c’est mission protection de l’appareil photo (le sable est l’ennemi du photographe, encore plus que l’eau !).

desert-iran-10

Je discute avec Reza en haut de la dune, il est quand même vraiment sympa comme mec. Je ne sais pas comment l’expliquer mais il respire la confiance, la sympathie et la personne simplement “bonne”. Ensuite (et comme prévu) il doit me quitter en me laissant dans le désert, il me dit qu’un de ses potes taxi viendra me chercher à 17h30 et que j’ai juste à en profiter entre temps. Lui il doit retourner donner des cours si je me souviens bien (ou sauver le monde, je sais plus), avant cela il me montre rapidement une petite balade pour voir de belles dunes, je reste à l’endroit où j’étais et je prends quelques photos de lui de loin.

desert-iran-6

Je me retrouve ensuite en mode “Jean-Michel Solo”, je suis tout seul sur ma dune, le désert devant moi et j’ai plus qu’à contempler et ne rien faire. J’enlève le sable qui se pose doucement sur moi et je profite, profite et profite encore. Après de très longues minutes je commence à marcher le long des dunes, le spectacle est simplement trop beau et je suis content d’avoir fait une petite étape à Varzaneh.

desert-iran-9

desert-iran-8

Difficile d’expliquer sur des paragraphes le temps qui passe dans le désert, c’est un peu comme les heures après avoir eu le bac, il ne se passe rien et tu es simplement content de vivre ça. Pile à l’heure prévue l’ami taxi de Reza se pointe et je rentre à la guesthouse des étoiles plein les yeux, maintenant c’est l’heure de faire dodo.

desert-iran-5

Départ pour le lac de sel de Varzaneh

Le lendemain Reza est encore occupé et il m’a donc organisé une petite sortie jusqu’au lac de sel de Varzaneh, enfin c’est plutôt à 1h de route mais on part dans de bon matin pour découvrir tout cela. La première demi-heure se fait sur des routes normales et l’on traverse quelques villages, on bifurque ensuite à gauche sur un long chemin de terre, c’est parti pour l’aventure.

acces-marais-salant-varzaneh-2

Le remake du Paris-Dakar

Tout le long du chemin le frère de Reza met de la bonne musique traditionnelle perse, c’est juste magnifique avec la voiture qui avance à fond sur la route défoncée, j’ai un peu l’impression de me retrouver dans une scène surréaliste de U-Turn (je viens d’aller vérifier, le film est de 1997 c’est pas si vieux que ça ok ?). acces-marais-salant-varzaneh-1 On arrive rapidement à l’entrée du la zone salière (je sais pas comment l’appeler du coup), le seul garde de la région veut me faire payer un droit d’entrée (faut bien qu’il fasse un petit billet), ça négocie sec avec le frère de Reza et on passe finalement sans trop de problèmes et avec tous nos billets (c’est toujours mieux).marais-salant-varzaneh-1 La zone est hyper bizarre et on sent le sol craquer sous nos pas, il reste encore des résidus de sel à pas mal d’endroits et dans l’ensemble cela fait quand même des photos sympathiques lorsqu’il reste un peu d’eau, ambiance geyser de Yellowstone en moins cher. marais-salant-varzaneh-3 marais-salant-varzaneh-2 marais-salant-varzaneh-5 J’en profite pour immortaliser le frère de Reza et son fils, on ne rate pas une occasion de faire une belle photo en Iran (et ce n’est pas pour me déplaire). marais-salant-varzaneh-4

Les wetlands de Varzaneh

Après le lac salé nous revenons à Varzaneh pour le déjeuner, c’est cette fois avec Reza (et plus son frère, on change les équipes c’est comme faire les 3*8) que je pars découvrir les Wetlands de Varzaneh (wetlands ça veut dire marécage mais j’aime pas ce mot, et officiellement ces marécages s’appellent Gavkhouni).
marecage-varzaneh-3

Reza est alors complètement dans son élément et m’explique les problèmes écologiques de la région, le niveau de l’eau, les animaux, bref c’est super intéressant. Nous faisons plusieurs endroits un peu particuliers, une espèce de grand lac, un endroit ou l’eau semble posée totalement plate sur le sable et sans déborder (c’est assez bizarre à expliquer mais tu sens vraiment le sol se dérober sous toi) et un endroit où est pompée l’eau directement (et que tu peux boire tranquille).

marecage-varzaneh-1

D’ailleurs et comme d’habitude en Iran je dois passer par la case “vas y fais une photo de moi”.

marecage-varzaneh-4La route pour accéder aux Wetlands est une route pour rejoindre… (tain je sais plus la ville, je crois que c’est Isfahan… lancez-moi des pierres dans les commentaires). Le seul problème c’est que la route est très mauvaise un peu plus loin et que les voitures ne l’utilisent donc pas, c’est désormais une énorme voie vide et pour la photo ça envoie pas mal avec les montagnes en arrière-plan.

route-varzaneh-1

On termine d’ailleurs la visite au bout de cette route en grimpant sur une petite montagne qui a vraiment de la gueule. Après la montagne on rentre tranquillement en voiture avec Reza et je termine la journée en roue libre avant de me diriger le lendemain vers Yazd. Varzaneh était vraiment une super étape !

marecage-varzaneh-5

Pourquoi tu dois aller à Varzaneh ?

Globalement il y a 3 raisons principales selon-moi pour aller à Varzaneh

Le désert

Comme je l’expliquais dans l’introduction l’accès au désert n’est pas une chose si facile que ça dans un itinéraire en Iran. Il faut souvent faire beaucoup de route ou alors aller dans la direction inverse à celle prévue. L’avantage de Varzaneh est que c’est quasiment pile entre Isfahan et Yazd qui sont 2 villes incontournables d’Iran. Du coup c’est très facile d’accès et c’est ce qui rend Varzaneh si intéressante.

desert-iran-4

Un coin vraiment hors des sentiers battus

Second point important mais Varzaneh n’est pas un endroit connu du tout, il doit y avoir 3 guesthouses dans la ville et je n’ai jamais croisé un seul autre étranger alors que j’étais en Iran pendant la très haute-saison touristique en avril. Je n’ai pas trouvé énormément d’informations sur la ville en navigant sur internet et c’est aussi ça qui m’a intéressé. Au final Varzaneh était un endroit pas vraiment découvert mais où j’étais sûr de voir ce que je voulais, intéressant non ?

dame-02

Des gens vraiment adorables

Le dernier point découle du second mais qui dit endroit pas touristique du tout dit gens encore plus sympathiques que d’habitude. A Varzaneh il y a vraiment de quoi rencontrer des gens qui seront intrigués par votre présence. De la petite fille qui vous court après dans la vieille ville au chauffeur de bus qui pose fièrement devant son meilleur ami, c’est un endroit très accueillant d’Iran.
rencontres-varzaneh-3

rencontres-varzaneh-1

rencontres-varzaneh-2

J’ai presque oublié de préciser mais parmi ces habitants il y a Reza, une personne vraiment attachante et passionnée qu’on aimerait rencontrer plus souvent.

reza

La photo d’un animal !

Conseils pour Visiter Varzaneh

Les transports pour Varzaneh

La plupart des voyageurs vont arriver depuis Isfahan et vont repartir vers Yazd, les 2 informations sont donc :

  • D’Isfahan il faut compter 100 000 en taxi depuis la place de l’Imam, il faut aller à la gare de bus de Jey, les bus partent toutes les heures à 9h00, 10h00, etc. en direction de Varzaneh. Il faut compter 2h de route.
  • Pour repartir de Varzaneh jusqu’à Yazd il faut d’abord rejoindre la ville de Nain, pour ma part les bus partaient de l’autoroute en face la station de police (c’est un peu à l’écart de la ville). Le bus que j’ai trouvé le plus rapide était un bus pour Meybod juste avant Yazd, et de Maybod j’ai ensuite pris un taxi partagé jusqu’à Yazd. Ça parait compliqué mais c’est très facile car il n’y a qu’une route.

Où dormir à Varzaneh ?

Vous l’avez déjà compris mais je vous recommande de dormir chez Reza à la Chapaker Traditionnal Guesthouse, c’est pas cher, authentique, bien placé et niquel. Avec Reza vous aurez aussi plein de conseils pour visiter et des possibilités d’aller vraiment découvrir les environs. Le contact de Reza est ci-dessous pour réserver :

  • Email : [email protected]
  • Téléphone : +98 91 32 03 00 96 (il répond super vite sur whatsapp, et oui whatsapp fonctionne en Iran).

Où manger à Varzaneh ?

Pour les restaurants je n’ai rien trouvé d’incroyable, je suis donc allé manger mon kebab classique dans le restaurant situé au petit rond-point près de la rivière, le restaurant est légèrement en sous-sol et passe des films vraiment nazes à la télévision pour passer 30 minutes au paradis.

restaurant-varzaneh

Quoi visiter et combien de temps passer à Varzaneh ?

Pour Varzaneh l’idéal est de passer une journée et demi sur place, il faut surtout voir le désert qui est le plus important. J’ai aussi beaucoup aimé les wetlands avec Reza et bien entendu quelques heures pour découvrir Varzaneh. N’oubliez pas qu’ici il n’y a aucun étranger et les gens sont encore plus sympathiques que d’habitude. Quittez Isfahan le matin, passez 2 nuits à Varzaneh et repartez vers Yazd.

varzaneh-iran-4

Quand t’es invité tranquille !

Questions ?

Vous avez des questions sur Varzaneh en Iran ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

26 comments

  1. ana

    bon définitivement je vais ajouter l’Iran à la liste des pays où je dois aller un jour!

  2. Cédric (selamat jalan)

    Bonjour Brice, Je viens de lire ton article sur Varzaneh, j’y suis passé en mai 2016 et moi aussi j’ai bien aimé. Ce fut la très bonne surprise de mon 2ème séjour en Iran. J’ai tellement aimé Varzaneh que j’en ai aussi fait un article dont voici le lien:
    http://www.selamat-jalan.com/articles/varzaneh-la-reine-du-d%C3%A9sert/
    Merci de m’avoir rappelé de bons souvenirs, nous aussi on a galéré à trouver notre guesthouse en arrivant, heureusement que des habitants nous ont aidé!

    • Allez c’est rare que je laisse les liens mais pourquoi pas 😀 ALLEZ CHEZ REZA LES MECS 😀

  3. Jenny

    C’est tellement plaisant de lire des choses sur ces endroits qui sont tellement méconnus et qui méritent pourtant tellement notre attention… Et en plus, c,est bien écrit ! Bref, tout pour plaire, cet article 😉

  4. SOULE Christian

    Salut amis routard,

    Je viens de lire ton carnet de voyage sur Varzaneh. Intéressant. Je serais en Iran Du 30 Octobre au 15 Novembre 2016. A partir des infos que tu as donné, j’ai réservé une nuit a la Guesthouse de Reza, entre le 6 et le 7 November. le Prix 15 USD for 1 night avec Break Fast. Cela me semble correct. Comment était la chambre ?
    Tu as fait des visites avec Reza et sa famille, combien as tu payé ?.
    Pour te rendre a Yazd, tu dis avoir pris un bus de Varkaneh a Meybod et un taxi jusqu’a Yazd. Tu n’est pas passé par Nain ?.
    Merci pour tes réponses,
    Christian.

    • Salut Christian,

      Les chambres sont simples comme toujous en Iran, c’est assez grand et décoré de façon traditionnelle, la douche et toilettes sont à l’entrée (super propre). Si je ne te dis pas de bêtises c’est genre 40$ pour le lac salé, 20 $ pour les wetlands et 10-15$ pour les dunes ! Plutôt “fair” quand tu compares avec les taxis à Isfahan ou Téhéran par exemple.

  5. Perrine

    Bonjour !

    Superbes articles !
    Nous partons 11 jours en avril

    Peux tu nous donner ton itinéraire en sachant que nous aimerions passer par yazd Et Chiraz ?

    Nous atterrions à Téhéran pour repartir de Chiraz

    Merci de ton aide

    • Salut,

      Je ne donne pas mon itinéraire car j’ai dû rentrer avant la fin de mon voyage, il n’est donc pas parfait 🙂

      • hauss

        Bonjour Brice,
        Bravo pour ton blog et merci pour tes infos très intéressantes.
        Nous serons dans le secteur en novembre prochain ; est ce que tu sais s’il est possible de faire un petit trek de 2-3 jours dans le secteur avec bivouac ?
        Didier

        • Salut !

          Je pense que oui mais je n’ai pas d’info malheureusement 🙁

          • Patrick CHEVALLIER

            Je suis moi aussi passé par Chapaker guest house. J’étais seul, et on m’a donné la clé, j’avais vraiment l’impression d’être chez moi. Reza est effectivement un homme charmant ; c’est son beau-frère qui m’a emmené au lac salé. Je n’ai pas eu le temps d’aller au watlands. Mais j’ai pu passer une nuit dans les dunes du désert, avec deux jeunes rencontrés là-bas, une nuit de pleine lune avec les renards qui venaient autour de nous. Un moment fort.

            L’ambiance de Varzaneh est très bien restituée dans ce billet, c’est tout à fait ça. J’ai peu-être lu rapidement, mais il y a deux petites visites à faire juste en périphérie de Varzaneh, c’est le puits traditionnel actionné par un bœuf, et la noria couverte. Pour quelques euros, on peut voir des traditions ancestrales ressuscitées. Bien sûr, c’est fait pour les touristes, mais il y en a très peu, et l’ambiance est très sympathique, loin des flots de visiteurs (enfin, j’ai visité Varzaneh pendant le Ramadan, qui est une période creuse pour le tourisme)

            Vraiment, Varzaneh est un endroit à découvrir, une petite ville assoupie mais qui permet de connaître l’Iran profond, celui des campagnes tranquilles.

  6. Agnès Gavin

    La Chapaker guest house à Varzaneh, ça a été exactement comme pour toi, un super coup de chance dans notre voyage! On recommande!

  7. Patrick

    Si la lune est suffisamment lumineuse, je recommande d’aller passer la nuit dans les dunes, au même endroit. C’est une ambiance vraiment spéciale. Écouter la musique d’Air spécialement composée pour le film de Méliès “Le Voyage dans la lune” en regardant précisément la lune 🌝 donne en plus un sentiment particulier. Les renards s’approchent de vous jusqu’à 2 mètres, espérant visiblement une pitance. Une nuit inoubliable. On peut amener un sac de couchage ou une couverture et y dormir, les nuits sont chaudes.

    Je rappelle (voir mon commentaire précèdent) que Varzaneh possède aussi deux petites attractions sympa, que l’on peut voir pour une poignée de rials, c’est à dire 3 fois rien : un puits traditionnel actionné par une vache (c’est elle qui fait des aller-retours et remonte l’eau) et un moulin actionné par un chameau. Rien de bien extraordinaire, mais c’est juste simple et sympa.
    2 photos ici : https://www.flickr.com/photos/patrickchev/shares/WQ1774

  8. marie LEFEVRE

    Bonjour Brice
    Tes commentaires sont super. Nous partons 2 femmes de 60 et 75 ans en Iran le 17 octobre prochain.
    penses tu que je puisse calquer ton voyage en sachant que nous voyageons avec le bus comme toi mais ……nous sommes des femmes.

    Tres cordialement

    • Patrick

      Si,je peux me permettre d’intervenir, toutes les femmes ayant voyagé en solo en Iran en gardent un excellent souvenir. La société iranienne sépare soigneusement les hommes et les femmes, ce qui a bien sûr ses inconvénients, mais aussi quelques avantages pour les voyageuses. Et la gentillesse des Iraniens et Iraniennes vise tous les étrangers, hommes ou femmes. Vous ferez sûrement un beau voyage…

    • Salut,

      Merci beaucoup Patrick pour la réponse 😀 On sent que t’as envie de défendre le pays 😀

      Les iraniens sont des amours, tu n’auras aucun problème. Il y a un grand respect en Iran donc t’inquiètes pas ! Tu verras et comme je l’ai expliqué dans l’article sur téhéran l’Iran est TRES TRES loin des clichés occidentaux.

  9. zoe

    Nous sommes passés a Varzaneh et chez Reza et je confirme que cest une excellente etape (plus qu’Abyaneh par exemple) et quil faut aller chez Reza et personne dautre! Simplement parce qu’Il fut le 1er a ouvrir une Guesthouse, par passion et conviction (quil y a des choses a voir dans cette ville) et non pas par interet pecunier. Sa famille est toute aussi engagee que lui d’ailleurs. Nous avons dormi dans le desert, tout etait prevu, puis Khalil le neveu nous a amené a la Citadelle, vieille de 1000ans, qui est un tresor malheureusement délaissé par le gouvernement mais qui est absolument impressionnante et fascinante (une ville qui a 1000 ans en fait).
    Varzaneh et Reza et sa famille gagnent a etre connus et l’expérience detre vécue! Cest par ailleurs un excellent stop sur la route, puisquil fait bon vivre dans la Guesthouse et qu’un peu de nature ne fait pas de mal entre 2 etapes plus urbaines (Ispahan / yazd, par exemple).
    @Brice: reza vous remercie, la plupart des Français viennent ici grave a votre blog!

  10. Chloé

    Bonsoir Brice,

    Merci pour ce super article ! Je vais en Iran fin septembre/début octobre et je compte bien aller à Varzaneh après Ispahan. Et ce que tu sais s’il est facile de rentrer à Téhéran depuis Varzaneh ?
    Merci d’avance 🙂

    • Salut,

      Yes bus retour pour Isfahan et après bus pour Téhéran !

  11. suzanne daumale

    Bonjour Brice
    J espère que tu vas mieux
    Je viens de dévorer ton recit sur l Iran
    C super.et ça donne vraiment envie.
    Ça tombe bien car je pars ds 1 mois.
    Es tu allé à Shiraz ?
    Merci pr ta réponse
    Suzanne

    • Salut,

      Non j’ai dû rentrer en avance, j’étais trop malade j’ai pris le premier vol pour Hanoi après Yazd.

Type to Search

See all results