Food Tour à Séoul – Découvrir la cuisine coréenne comme un vrai

Aujourd’hui je vous emmène découvrir un truc génial que j’ai eu la chance de faire à Séoul. J’ai pris part à un « food tour » qu’on va traduire par un tour gastronomique. En pratique tu passes quelques heures à manger (et un peu boire) avec un coréen et une coréenne trop sympa qui t’emmènent dans des petites adresses que tu ne trouverais jamais seul et qui t’en apprennent beaucoup sur la gastronomie et la culture du pays.

street-food

Un Food tour à Séoul ?

En voyageant beaucoup on évolue et récemment je me suis mis de plus en plus à m’intéresser à la gastronomie des pays où je vais. De plus je me rends aussi compte qu’avoir quelqu’un de local avec toi te permet de comprendre le lieu et le pays. Quand tu voyages seul généralement tu observes et tu apprécies (que ça soit la gastronomie ou même un temple), avec quelqu’un de local tu observes, tu apprécies et tu comprends ce qui fait une très grosse différence.

soju-1

Comprendre les habitudes de boisson dans les pays d’Asie est toujours super intéressant et ultra-codifié !

Il y a 4-5 ans j’étais satisfait de juste voir mais maintenant et avec mon boulot en agence de voyage je vois bien que quand un mec est là et t’expliques c’est quand même pas pareil (après bon c’est pas un budget pour les backpackers à l’agonie mais c’est un autre débat !).

starbucks-insadong

Et tu as plein d’anecdotes, c’est par exemple le seul Starbucks de Séoul où Starbucks est écrit en coréen (Insadong, quartier traditionnel oblige).

Le début du tour gastronomique à Séoul

Tout le monde se dit bonjour, notre équipe pour la soirée se compose de 2 guides, Sang Jun qui est coréen mais a pas mal vécu à l’étranger et Sofia qui est aussi coréenne et a aussi pas mal vécu à l’étranger. Pour ce tour je suis avec Lauren qui est une expatriée américaine qui vit à Singapour et bosse dans le tourisme, je suis donc en terrain connu.

rue-insadong-1

Nous marchons donc tranquillement dans Séoul en faisant connaissance, on passe par plein de petites ruelles et j’essaye tant bien que mal de faire quelques photos en discutant.

petites-rues-insadong

Et quand je dis des petites rues je n’en rajoute pas !

Un bar local, un alcool traditionnel et une quiche qui revient à la mode en Corée du Sud

On arrive rapidement dans notre première étape qui est une espèce de mix entre bar et restaurant, un endroit qui a l’air pas mal pour se chauffer et manger un peu avant de sortir pour les coréens (à ce moment il est à peine 19h30).

bar-restaurant-seoul-2

Sang Jun nous fait alors découvrir un alcool local à base de riz qui revient très fort à la mode en Corée du Sud. Habituellement je n’aime pas trop les alcools de riz en Asie (soit c’est des trucs à 90 degrés soit c’est mal fait et ça a le goût de vinaigre) mais là j’aime beaucoup. L’aspect n’est pas très attirant mais c’est très bon et le fait de boire ça dans de petites coupes et assez intrigant.

boisson-alcoolisee

Le plat que l’on commence à partager est assez bizarre, c’est une espèce de quiche locale. Habituellement je n’aime pas la quiche mais là ça va (désolé maman).

quiche-coreenne-2

Autour de nous il y n’y a que quelques couples et quelques amis qui viennent manger de façon un peu plus tranquille. On est vendredi soir et tout le monde se prépare à se mettre une grosse taule (il y a une grosse culture de la boisson en Corée du Sud, je ne sais pas trop comment traduire drinking culture mais ça picole sec !).

bar-restaurant-seoul-1

D’ailleurs point important mais quand vous allez manger en Corée c’est quand même pas mal la galère car leurs baguettes sont très lourdes et en fer. Préparez-vous car même si vous savez manger avec des baguettes dans le reste de l’Asie en Corée c’est plus compliqué !

baguettes-coreennes

Après avoir bien profité de l’endroit on repart dans les petites rues de Séoul en direction de notre prochaine étape.

rue-insadong-2

Un restaurant en étage et un plat qu’on cuisinait beaucoup après la guerre de Corée

On grimpe de quelques étages et on arrive alors dans un petit restaurant avec une atmosphère un peu chelou, en attendant le plat principal on commence 2 types de Soju (l’alcool coréen, un peu équivalent du Saké au Japon par exemple). Là nous avons le droit à toutes les explications par Sofia & Sang Jun sur les normes lorsque l’on boit en Corée du Sud. C’est souvent après le boulot et très marrant lorsqu’on essaye de faire comme eux mais en se trompant comme des gros nazes.

soju-2

C’est plein de règles où il faut servir avec une main, ne jamais te resservir toi, servir dans un sens, bref des trucs super compliqués mais vachement importants pour les coréens. Lorsqu’on a terminé de poser nos questions (ben ouai généralement t’as plein de questions) le plat arrive !

repas-principal-1

C’est assez difficile à expliquer comme plat, globalement c’est un peu un truc que mangeait Obélix, ça te prend vraiment au corps. C’est assez bon mais disons que si tu termines le plat tu bouges plus pendant 2h. Du coup on a goûté ça avec modération.

repas-principal-2

Je n’en garde pas un souvenir extraordinaire (c’était bon mais pas délicieux comme le reste), c’était plus intéressant qu’autre chose pour l’histoire car c’est le plat vraiment typique d’après-guerre en Corée, c’était un peu la popote de ce que les américains donnaient à la Corée car le pays étaient complètement dévasté après la guerre de Corée (Séoul était une ville rasée à 70%…), toujours plus touchant à entendre de coréens qu’en lisant Wikipedia.

repas-principal-3

Un barbecue coréen traditionnel dans Insadong

Nous nous dirigeons ensuite vers un barbecue coréen (mais un spécial, pas un truc normal !).  Sur la route Sofia nous explique l’intérêt des petites ruelles, en fait elles permettaient au peuple de ne pas avoir à saluer les nobles qui passaient dans la rue principale en étant un peu des chemins parallèles pour se déplacer facilement.

rue-seoul-1

Du coup ce soir on est le tiers état !

On arrive au niveau du barbecue, on s’installe et on commande. Autour de nous il y a plein de jeunes qui viennent dîner ensemble, la bière semble couler à flot et nous sommes déjà prêts pour le festin !

barbecue-coree-1

food-tour-seoul-2

La première fournée arrive et on commence donc tous à dîner. Outre les explications sur la nourriture de Sofia c’est vraiment et encore une fois plus des discussions sur la culture coréenne et les habitudes des gens en les comparant avec d’autres cultures, c’est donc très intéressant (on compare par exemple les différentes groupes et avec des coréens on comprend directement les différences, des personnes d’une même entreprise en after-work, des amis, etc.).

food-tour-seoul-1

barbecue-coree-2

Nous discutons aussi un peu de tout de façon normale, un peu comme si tu allais te faire un barbecue avec des amis (enfin en France ça serait plutôt un sushi à volonté !). La nourriture pendant le barbecue est d’ailleurs absolument délicieuse et on essaye un peu toutes les sauces.

barbecue-coree-4

barbecue-coree-3

Une seconde fournée arrive ensuite avec des trucs un peu plus spéciaux, je n’étais pas chaud du tout pour manger le barbecue dans la feuille et puis après avoir goûté une première fois j’en ai repris (un peu comme les enfants à la cantine !).

barbecue-coree-5

C’est assez bizarre à déguster mais au final c’est vraiment super bon, c’est un peu comme manger de la viande avec des graines dans une feuille aromatique, ça a beaucoup de goût et tu en reprends par la suite !

barbecue-coree-6

Après quasiment 1h à manger le barbecue (ça en fait à manger !), nous quittons les lieux, j’essaye de faire poser la personne qui s’occupait de notre table car elle me faisait beaucoup trop marrer mais elle n’acceptera qu’en se cachant le visage, dommage !

cache

En route pour le dessert (j’arrive encore à marcher)

Nous marchons ensuite à travers les petites ruelles d’Insadong, Il y a comme une ambiance un peu surréaliste avec ces éclairages et j’aime beaucoup.

rue-seoul-2

Nous arrivons au dernier point nourriture de la soirée, cette fois c’est le dessert avec une glace classique du coin !

dessert-glace-2

Ceux qui me connaissent dans la « vraie » vie savent que je n’aime pas vraiment les glaces, pourtant cette fois ça allait. C’était vraiment très bon.

dessert-glace-1

A la fin on ne discute plus nourriture mais vraiment de façon plus générale, je me fais alors pas mal questionner sur le blog et ce que ça implique tandis qu’on termine les gâteaux. « Euh ben globalement tu passes tout ton temps libre sur un ordinateur mais c’est cool ! ».

Retour à l’hôtel en roulant

En sortant du dernier restaurant après la glace j’ai d’ailleurs plus l’impression de rouler que de marcher, il commence à être tard et l’on part en direction de la station de métro.

rue-seoul-3

Sur le chemin on traverse une magnifique rue que j’avais loupée lors de mon passage de jour, bon et avec toutes les affiches lumineuses ça défonce !

seoul-de-nuit

Politesse ultime des coréens, lorsque nous rentrons dans le métro avec Sofia il y a quelques SDF qui dorment, Sofia me prévient donc bien à l’avance qu’il faut se taire pour ne pas les réveiller… la société japonaise et sud-coréenne a beau avoir des défauts, je reste toujours bluffé par leur politesse.

station-de-metro

Conseils pour le Food Tour :

  • Pour mon Food Tour je suis passé (et été invité) par SeoulFoodTour, tout était impeccable du début à la fin, Sang Jun a répondu très rapidement et tout était très rodé (email d’explications clair et précis pour le point de rendez-vous, photo des autres personnes pour se reconnaître, etc.). Il fait ça plus par passion qu’autre chose donc allez-y les yeux fermés !
  • Vous pouvez les contacter soit sur leur site internet soit par email – [email protected]
  • Honnêtement et comme dans un peu tous les pays asiatiques (bon à part en Birmanie et aux Philippines où la nourriture est dégueu !) je vous recommande vraiment de faire un food tour (j’en fais maintenant tout le temps), déjà c’est un excellent moyen de manger mais surtout c’est un excellent moyen d’en apprendre plus sur la culture locale !
  • J’allais oublier un détail important mais dans l’ensemble le Food Tour est souvent assez onéreux dans les pays chers (genre le Japon ou la Corée), le Food Tour est donc à 85 $ et je pense qu’il y en a bien pour la moitié de nourriture & alcool (car oui il y a de la bière et du Soju et tu ne payes rien). C’est d’ailleurs moins cher en Corée qu’au Japon pour cette activité.
  • L’autre avantage d’un Food Tour c’est qu’on le fait très généralement la nuit, du coup tu peux sans problème visiter une très grosse partie de la journée et encore découvrir plein de choses le soir (par exemple moi je l’ai fait dans la lignée de ma journée entre le marché de Namdaenum et Insadong). A la fin tu es mort mais ça vaut le coup, très clairement si tu n’as que quelques jours à Séoul je pense que c’est un must pour bien comprendre le pays et en découvrir toutes les facettes !
  • J’ai failli oublier (ouai encore un truc) mais grosso-modo le tour a duré 4h20 ! Ca fait donc beaucoup d’explications (en anglais mais pas besoin d’être Shakespeare) mais aussi beaucoup trop de bouffe à ingurgiter  !

quiche-coreenne-food-tour

Questions ?

Vous avez des questions sur mon Food tour à Séoul ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

5 comments

  1. J.M. MARTIN

    Bonjour Brice,

    Pour cette nouvelle année, j’ai une question . Sais-tu pourquoi les serveurs n’ont pas voulu être pris en photo alors qu’ils travaillaient, semble-t-il, régulièrement dans cet établissement . As-tu posé la question à tes prestataires coréens ?

    Je te souhaite une bonne nouvelle année en espérant que tu vives longtemps .

    Bien cordialement . J.M. MARTIN

    • Salut,

      Euh je pense qu’elle n’avait tout simplement pas envie, parfois les gens ne veulent juste pas faire de photos (ça arrive tout le temps en Chine par exemple !).

      • J.M. MARTIN

        Salut Brice,

        Je comprends ton embarras ; la question ne t’es pas venue au cerveau ce jour là et par rapport à la Chine tu as trouvé ça normal . En Indonésie, certaines peuplades pensent que prendre une image c’est “voler leur âme” , alors que d’autres peuplades de femmes qui se baignent entièrement nues sous des cascades n’y voient pas de problème . J’espère attirer ton questionnement sur tes futures découvertes en essayant de comprendre le pourquoi de ces diverses croyances qui imprègnent les cerveaux humains .

        Tu vois, 2017 te donne encore du boulot .

        Amitiés . J.M. MARTIN

  2. Cindy

    Je vais en Corée cet été et je cherchais justement un avis sur les food tour à faire sur Séoul ! Ton article est excellent et je prends en note le site pour faire la réservation. Est-ce que tu as aussi fait un cours de cuisine ?

    • Salut Cindy,

      Non je n’ai pas fait de cours de cuisine à Séoul, je n’avais que 3.5 jours à Séoul et je trouvais que ça faisait trop de faire les deux. Le Food Tour m’a complètement convaincu donc n’hésite pas !

Type to Search

See all results