Food Tour à Tokyo – Le vrai Japon dans ton assiette !

Je vous fais découvrir une petite pépite de mon dernier voyage à Tokyo, en effet j’ai essayé un food tour à Tokyo et plus précisément dans les quartiers de Yurakucho, Ginza & Shimbashi. Bon déjà tu imagines que la nourriture au Japon est bonne ? Puis en plus que tu vas découvrir plein de petits restaurants cachés entre les rails de trains et les grands magasins illuminés de Tokyo ? Et qu’on va tout t’expliquer ? Bienvenue chez Arigato Food tour.

restaurant-ginza-japon-3

Le début du Food Tour à Tokyo

Il est 17h00 et je suis accompagné par ma pote Marie (comme tous les articles de cette série sur le Japon d’ailleurs), après avoir un peu galéré à trouver le bon endroit on attend devant le supermarché à la sortie de la gare de Yurakucho en plein centre de Tokyo, je suis pas sûr-sûr de l’endroit mais bon ça a quand même l’air d’être le bon lieu de rendez-vous (ouai l’épreuve d’orientation de Koh Lanta c’est pas pour tout de suite).

yurakucho

Finalement quelques minutes après Elizabeth arrive, c’est elle qui va nous guider pendant quelques heures et après les échanges classiques d’amabilités on commence le food tour (un “circuit gastronomique”, oui oui !) en marchant un peu vers des restaurants.

sous-les-rails-yurakucho-3

Elizabeth commence à nous expliquer 2-3 trucs pendant qu’on arrive devant le premier restaurant, en fait le food tour va être marqué par pas mal de différentes périodes et la première c’est surtout une petite balade.

restaurant-tokyo-2

Sous les rails du train à Tokyo

On se balade alors avec Elizabeth sous les rails du train, je dis sous les rails du train car les japonais sont les champions pour monter des restaurants dans des petites rues et dans tous les espaces libres disponibles (forcément, vu comment c’est cher Tokyo on trouve de la place partout). Tu passes donc dans des espèces de tunnels avec des restaurants planqués partout.

tour-gastronomique-tokyo

On serpente entre les petites allées et les tunnels, c’est juste magnifique. On arrive rapidement devant un petit restaurant qui est terriblement photogénique.

food-tour-seoul-1

Elizabeth nous explique tout au long de cette marche plein de trucs sur les restaurants ou sur le Japon. Elle est Philippines donc elle a aussi cette vision un peu « extérieure » sur le Japon qui permet de bien comprendre les trucs un peu dingues.

restaurant-tokyo-1

Tu veux un exemple tout con, et bien sache que quand la devanture est jaune c’est que c’est très souvent un restaurant de Curry (du coup toute la semaine à Tokyo on faisait les “connaisseurs” quand on voyait une devanture jaune !).

sous-les-rails-yurakucho-2

Autre exemple mais Elizabeth nous a par exemple expliqué tout le business autour des machines automatiques. C’est relativement facile à acheter (de mémoire c’est grosso-modo 10 000 €) mais après il faut bien que ça vende et tu montes un empire (certaines font même bornes Wifi !).

machine-automatique-tokyo

En passant par des endroits pas forcément très glamours tu tombes aussi sur des trucs superbes comme toutes les vieilles affiches qui restent sous les rails du train (pour le coup ça m’a rappelé le magnifique quartier de Shinsekai à Osaka que j’avais découvert avec Angelo des Osaka Safari).

vieilles-affiches-japonaises-2 vieilles-affiches-japonaises-1

Après 20 minutes à marcher dans le quartier on s’arrête finalement en bas d’un immeuble avec de nombreux restaurants, on monte au quatrième étage et nous voila au paradis.

restaurant

Non ça c’est pas le paradis, ça c’est à 2 minutes du paradis, pour le paradis c’est en dessous !

Premier arrêt : Le restaurant de Yakitori

On s’installe rapidement (j’ai pas précisé mais y’a 2 américains très sympas en plus de Marie & moi) et Elizabeth nous explique alors qu’on est dans un restaurant de yakitori. Yaki quoi ? En fait les yakitori sont les petites brochettes que l’on déguste au Japon. En plus le restaurant est super sympa car il se trouve juste au niveau du train, il y a un petit Shinkansen qui passe alors que j’enlève mon sweat, ça met direct dans l’ambiance !

restaurant-yakitori-tokyo-4

Bon pour ma photo pas de Shinkansen mais un train de banlieue

Pendant que l’on discute Jean-Michel (le prénom a été changé) commence à préparer les Merguez ! Bon point direct mais on peut aussi goûter les alcools locaux du coup je gagne 2 verres de Saké !

food-tour-seoul-3

Les yakitori arrivent ensuite et on a chacun notre petit plat (on demande ce qu’on veut avant bien évidemment), bon moi je passe 5 minutes à faire mes photos mais tout est encore chaud quand je mange (et ouai tu crois que les photos elles se font toutes seules ?).

yakitorisyakitori

Les yakitori sont des brochettes que l’on peut manger directement en une bouchée (d’après mon pote Wikipedia, c’est plus une façon de manger qu’autre chose donc il n’y a pas de S à yakitori). Il y en a vraiment de très nombreuses, que ça soit du poulet classique, des légumes mais aussi certaines qu’on déguste avec une feuille ou de la sauce.

restaurant-yakitori-tokyo-2

En en reprenant d’ailleurs une seconde tournée on peut voir Jean-Michel qui fait les brochettes devant nous. C’est un peu comme les sushis, quand tu vois le mec faire ça a l’air facile mais quand tu essayes chez toi t’arrives même pas à coller le riz…

preparation-yakitorisrestaurant-yakitori-tokyo-1

Ca fait 30 minutes qu’on est dans le restaurant et qu’on discute, le premier arrêt pour ce food tour à Tokyo est vraiment top. Du coup avec Marie on se dit qu’on va bien kiffer la soirée. En partant je reprends une photo du restaurant ainsi que de Jean-Michel qui me tape un petit sourire devant ses Sakés !

restaurant-yakitori-tokyo-3

Le tunnel de restaurants

Elizabeth nous emmène ensuite dans un long tunnel qui fait plus film d’épouvante du cinéma nippon des années 1970…

tunnel-yurakucho-ginza-1

Et en fait PAF on arrive au paradis des photos japonaises ! C’est une magnifique allée avec plein de restaurants et des dizaines de lanternes, juste superbe !

food-tour-tokyo-2

J’essaye de faire de belles photos tout en marchant, les photos ne sont pas folles mais l’endroit était complètement maboule.

tunnel-yurakucho-ginza-2tunnel-yurakucho-ginza-3

En fait en regardant une nouvelle fois les photos du food tour à Tokyo la plus belle c’est celle avec Marie, du coup vous gagnez la photo de Marie (numéro de téléphone disponible pour ceux qui demandent par email !).

marie

On débouche sur Ginza

A l’arrivée nous continuons de marcher un peu et on se retrouve alors rapidement à Ginza. Ce quartier est vraiment un quartier riche de Tokyo et il y a donc pas mal de grandes boutiques et d’endroits saugrenues pour la bourgeoisie Tokyoïte.

ginza-tokyo-3

Elizabeth tient vraiment à nous montrer un vendeur de fruits & légumes ultra chic (bon du coup pas de photo) mais c’est du délire avec des melons à genre 300€ (c’était vraiment abusé, tu m’étonnes que les sacs des grands marques françaises paraissent pas si chers…).

supermarche-luxe-ginza-2

J’ai pas de photo du melon donc vous gagnez du poisson !

Après l’épisode des melons Elizabeth nous emmène dans le supermarché de Ginza, attention ici tu n’es pas au Lidl du coin et c’est plutôt le supermarché LVMH (c’est un peu l’équivalent du bon marché niveau épicerie).

supermarche-luxe-ginza-3

Là aussi c’est une autre facette du Japon à laquelle je ne m’attendais pas, on peut goûter plein de trucs et c’est vraiment sympa au niveau des visites (c’est vachement varié du coup, tu passes pas ton temps dans un restaurant). En rigolant et en faisant des sourires aux vendeuses tu gagnes aussi plein d’autres trucs à tester, je dis ça je dis rien !

supermarche-luxe-ginza-1

supermarche-luxe-ginza-4

Bref en sortant du supermarché je suis quand même assez impressionné par tout ce qu’on voit pendant ce food tour et j’ai l’impression que la visite est rudement bien menée (on se fait la même remarque avec Marie d’ailleurs, pour information elle bosse aussi dans la même agence que moi donc elle est du « métier », on ne voit pas de choses incroyables mais c’est super bien et super varié du coup on ne voit pas le temps passer).

ginza-tokyo-1

Le carrefour de Ginza

Le restaurant « des régions » à Ginza

Nous continuons notre petite balade sur la grande artère de Ginza, les lumières restent encore potables, un taxi s’arrête, paf j’ai plus qu’à prendre la photo.

ginza-tokyo-2

Comme pour les yakitori à un moment Elizabeth tourne à droite, on prend un ascenseur pendant 20 secondes et on se retrouve en plein dans un super restaurant (et la serveuse me fait un sourire, bon signe).

restaurant-ginza-japon-1restaurant-ginza-japon-2

On avait déjà bien mangé avant (entre les brochettes et les trucs dans le supermarché) mais là on a vraiment plein de plats qui arrivent à la suite, c’est en fait maintenant qu’on passe réellement à table. Le premier plat à arriver est une marmite remplie d’espèces de dumplings que l’on fait cuire (tout en assaisonnant) et que l’on déguste avec la petite soupe.

restaurant-specialites-regionales-tokyo-3 restaurant-specialites-regionales-tokyo-2 restaurant-specialites-regionales-tokyo-4

Sans les photos je pense que j’aurais oublié la moitié mais il y a vraiment énormément de trucs différents pendant cette étape, parfois c’est une espèce de fondue, puis des espèces des noodles,, puis une pizza, puis des salades, bref il y en a pour tous les goûts pendant ce food tour (et Elizabeth nous demande avant ce qu’on préfère histoire de pas commander n’importe quoi des fruits de mer dégueulasses !). Ça vous parlera mieux en photos :

restaurant-specialites-regionales-tokyo-9

Tu casses l’oeuf, tu mélanges et tu te lèches les doigts !

restaurant-specialites-regionales-tokyo-7

restaurant-specialites-regionales-tokyo-5

La fameuse pizza japonaise, j’ai raconté directement l’histoire de l’anniversaire de mariage à Takayama à Marie !

restaurant-specialites-regionales-tokyo-6

La sauce était dingue !

restaurant-specialites-regionales-tokyo-11 restaurant-specialites-regionales-tokyo-10

A chaque plat qui arrive Elizabeth a une petite fiche pour nous expliquer un peu plus en détails et nous montrer aussi d’autres choses de la région, un bon moyen de découvrir la culture japonaise dans sa globalité les fesses posées dans un restaurant de Tokyo (et en plus les 2 américains sont pas des gros mangeurs… JE SAIS C’EST BIZARRE.. mais du coup je me casse le ventre).

hanoi_137

A un moment nous devons manger des udons (les grosses pâtes japonaises qu’on fait tremper dans de la sauce avant de manger), sauf que le problème c’est qu’on doit goûter cela dans des espèces de tasses car c’est là que se trouve la sauce. Je gère habituellement bien les baguettes mais alors là c’était super compliqué à manger… du coup j’essayais de prendre des photos de Marie qui s’en foutait partout et Marie essayait de me prendre en photo quand… je m’en foutais partout aussi !restaurant-specialites-regionales-tokyo-1

restaurant-specialites-regionales-tokyo-8

Indice : c’est pas mes ongles !

udon-gobelet

L’arme du crime, c’était bon mais le tee-shirt s’en rappelle !

Après avoir mangé comme c’est pas possible on quitte le restaurant, on se sent alors au milieu de la société japonaise entre collègues qui sortent du travail et qui viennent dîner ensemble (bon je vous rassure blanc comme un cul et en short je faisais pas vraiment illusion à leurs yeux). Bref ce food tour à Tokyo est dingue et c’est exactement ce que je cherchais comme expérience!

restaurant-ginza-japon-4

A ce moment-là mon ventre à est 2 doigts d’exploser tellement j’ai mangé (heureusement que le shopping est prévu pour les jours suivants sinon on aurait eu des petits soucis chez Uniqlo). Dehors il fait vraiment nuit et à ma grande surprise le food tour n’est pas terminé (ça commence à faire bien trop longtemps qu’on mange !).

simbashi-tokyo-1

Le dessert à Shimbashi

On quitte alors Ginza et termine la soirée tranquillement en marchant dans Shimbashi, un quartier vraiment top (j’y suis repassé ensuite, qu’est-ce que c’est beau). C’est plein de petites ruelles très japonaises et très vivant le soir.

simbashi-tokyo-2

En fait Elizabeth veut nous emmener dans un petit restaurant qui fait des espèces de gaufres en forme de poisson et qui semble assez connu à Tokyo, clou du spectacle mais on peut voir sa petite gaufre se faire à travers la vite !

dessert-shimbashi-1 dessert-shimbashi-2

Pour nous c’est déjà l’heure de nous quitter, franchement le food tour était vraiment bien au-dessus de nos attentes. Avec Marie on se dit tous les deux que le food tour est juste solide, c’est bien, c’est varié, c’est organisé, c’est fluide, bref c’est à recommander !

restaurants-shimbashi

Conseils si vous voulez faire un food tour :

  • Honnêtement ne me demandez même pas où ‘étaient les restaurants, déjà c’était un vrai labyrinthe de la mort donc je pourrais même pas vous dire où j’étais, les restaurants étaient des restaurants dans les étages des immeubles (comme souvent au Japon il y a 10-15 restaurants qui sont dans les étages donc c’est très compliqué à retrouver).
  • J’étais déjà allé 2 fois au Japon, je pensais que « je connaissais » mais en fait que dalle, quand je vais retourner au Japon je pense que je vais refaire un Food Tour (d’ailleurs j’en fais partout maintenant, je vais en faire un à Bangkok bientôt, honnêtement ça défonce c’est mon truc préféré avec les cours des cuisine & les tours photos).
  • Sachez que j’avais contacté Elizabeth avant mon arrivée au Japon. Elizabeth dirige une boite qui fait des Food Tour qui s’appelle Arigato Japan. J’ai pris part au « Allstar Tokyo Food Tour » mais il existe d’autres possibilités, par exemple dans d’autres quartiers de Tokyo (au Golden Gai ou à Shibuya) et même dans d’autres villes (A Kyoto et Osaka si je ne dis pas de bêtises), encore une fois moi je n’ai essayé que le « Allstar Tokyo » mais je doute que le reste ne soit pas aussi bien ! Honnêtement pour vous donner envie je vous invite à suivre directement la page sur Instagram… ça donne juste envie de bouffer japonais !

  • Pour ce food tour à Tokyo je n’ai pas payé et j’ai été invité, enfin grosso-modo Marie & Moi n’avons payé que pour 1 personne. Franchement c’était de la balle et si j’y retourne y’a même moyen que j’en fasse un à Osaka (j’ai vraiment envie de retourner à Osaka en ce moment, me demandez pas pourquoi…). Pour la petite histoire j’ai contacté directement Arigato car je voulais faire le tour mais niveau financier c’était limite surtout qu’on était 2, du coup on a coupé la poire en deux et tout le monde était content ! Le prix est de 110$ (grosso-modo 100€) par personne, cela comprend tout pendant le food tour et ça a duré 4h (et tous les food tours avaient l’air d’être dans ces eaux-là niveau prix).
  • Le Food Tour est dans l’ensemble relativement cher mais c’est malheureusement le cas du Japon en général (ça va être le même problème si vous faites un tour en vélo, un cours en cuisine ou même que vous rentrez dans une café avec des chats où ils vous demandent 10 balles de l’heure… C’est le Japon). L’avantage c’est que vous mangez comme c’est pas possible, que vous goûtez des trucs de dingues que vous n’auriez jamais essayé et qu’en plus le saké est déjà compris !
  • Si t’es pas encore convaincu Elizabeth a fait une vidéo de notre food tour en live (me demandez pas comment elle a fait, une magicienne !). C’est pas la vidéo du National Geographic mais ça donne une bonne idée du truc !

  • Dernier point mais le food tour se fait très facilement même si vous avez des problèmes pour marcher ou que vous venez de vous péter la jambe (bon allez à l’hôpital avant), globalement on ne marche pas énormément même si l’on découvre pas mal de quartiers différents (on pouvait même s’arrêter devant les aquariums des grands magasins… oui on aime bien les animaux sur ce blog ok ?),
  • Le food tour est en anglais mais il n’y a pas besoin d’être Shakespeare pour comprendre. Si tu vas à Tokyo fais-le tu ne le regretteras pas, si tu n’es pas encore convaincu tu peux toujours lire les avis dont le mien sur la page Tripadvisor !

food-tour-tokyo-1

Questions ?

Vous avez des questions sur mon food tour à Tokyo ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

2 comments

  1. Ngee

    Encore un article super sympa avec de superbe photo merci Brice ! C’est toi qui m’avait fait découvrir y a longtemps les safari (et je n’ai vraiment pas regretté ^^) et le food tour me fait bien envie ça a l’air très cool je vais voir s’il me reste encore quelques yens dans mon budget !

    En tout cas magnifique photos comme d’habitude !

    • Salut !

      Merci beaucoup, ouai le Food Tour était vraiment top honnêtement, j’ai même pris du plaisir à écrire l’article en revoyant la bouffe et je viens de commander des sushis aha (à Hanoi j’ai moins de choix qu’à Tokyo !).

Type to Search

See all results