Le marché aux poissons de Tsukiji – La visite d’un marché mythique de Tokyo

Pour mon second passage par Tokyo je me suis cette fois imposé d’aller visiter le marché aux poissons de Tsukiji à Tokyo. Un endroit incontournable et mythique de la capitale nippone.

fin-marché

Arrivée dans le quartier autour du marché de Tsukiji

Le marché “normal”

En sortant du métro nous arrivons dans le quartier autour du marché de Tsukiji, la première impression est qu’il y a du monde et qu’on est tombé sur un marché tranquille où chacun fait un peu sa sauce. Les alentours du marché de Tsukiji que l’on souhaite voir sont en fait un grand marché et des restaurants de sushis.

Entre les magasins il y a de belles allées où tu peux voir toute l’arrière-garde des boutiques qui s’activent entre les poubelles et les gros chariots.

Bon et puis il reste les milliards de sushis, étant donné qu’on est arrivé à 8h30 et que le marché ouvre à 10h00 on s’arrête dans un petit restaurant de sushis (en fait Marie s’est plantée dans la réservation de notre AirBnB donc on a dû changer d’endroit la dernière nuit, bref pas pratique).

menu-sushis

Les sushis à côté de Tsukiji

Les sushis pour le petit-déjeuner c’est vraiment mortel, très clairement c’est les meilleurs sushis que l’on a goûté pendant ce voyage (on avait dû manger 3 fois des sushis en 1 semaine, c’est pas si facile de trouver des restaurants de sushis au Japon mais autour du marché de Tsukiji il n’y a que ça et beaucoup de touristes dedans).

Les sushis sont super frais et les monsieurs sushis font directement ça sous nos yeux (comme souvent au Japon).

On a commandé une belle assiette mais on a quand même évité d’exploser le budget pour le petit-déjeuner (il est 9h00 du matin à ce moment), d’autres ont l’air beaucoup plus chauds…

Ca à quand même une autre gueule que dans ton “Allo sushis”

L’attente devant les livreurs du quartier

Après les sushis nous avons encore 30 minutes à tuer avant que le marché de Tsukiji n’ouvre et on attend comme des manouches à la sortie (c’est un énorme hall avec un grand parking devant). Il y a donc des dizaines de chariots qui passent devant nous et c’est assez marrant à voir.

On repère d’ailleurs un photographe qui semble prendre tout le monde en photo, on sent qu’il est dans son élément et qu’il maîtrise bien (il a même des flashs disposés sur la rambarde). Certains semblent lui dire bonjour ou, au contraire, être agacés de ses photos, bref il a l’air de venir ici souvent.

livreur-vélo

A un moment il voit un chariot arriver, il court vers son petit sac et le donne juste à temps au mec qui passe. Il doit probablement faire une série ou un livre uniquement sur les livreurs du marché de Tsukiji (ça doit être vraiment beau d’ailleurs car les personnes ont toutes “des gueules”). Pour nous il est quasiment 10h00 et on s’approche donc de l’entrée du marché.

Le livreur vient de récupérer son portrait (mauvais sens)

Le marché aux poissons de Tsukiji

Une arrivée avec encore un peu d’activité

Il est 10h00 et la sécurité commence à faire rentrer les étrangers, une fois arrivé dans l’énorme hangar c’est rapidement un gros changement d’ambiance.

Dedans en revanche il y a encore de l’activité et les derniers badauds sont encore là à acheter du poisson. On pensait qu’il ne resterait plus personne dans le marché à cette heure donc on est agréablement surpris.

commerce-marche-tokyo

L’atmosphère dans le marché est vraiment très impressionnante. C’est très brut et sans fioritures et on a vraiment le sentiment d’être à côté des vendeurs qui pour la plupart sont en train de terminer de travailler et ranger.

C’est d’ailleurs sûrement chiant pour eux mais en tant qu’étranger c’est exactement le type d’expérience que tu espères vivre au Japon. En quelques minutes on sait déjà qu’on adore l’endroit.

A chaque coin c’est une photo qui crie le Japon, mais pas le Japon illuminé qu’on a tous vu dans des films, pas non plus celui traditionnel avec de beaux temples, là c’est sale, c’est vivant et c’est concentré (aussi bien dans le travail que dans l’aménagement des lieux).

D’ailleurs en faisant des sourires à tout le monde un commerçant qui s’envoie des sushis en rangeant m’en propose un, et lui aussi avec le sourire (bon j’avoue j’ai dû lui demander 2x pour être sûr de ce qu’il voulait !).

En y réfléchissant je suis incapable de vous expliquer ce qu’il y a à vendre dans le marché spécifiquement, c’est le plus grand marché aux poissons du monde donc grosso-modo si le truc que tu cherches habite sous l’eau et est comestible il est à Tsukiji.

La fin de journée pour les commerçants

La plupart des marchands sont en train de ranger, dans l’idée ça implique de découper du poisson et de remettre au congélateur les invendus, bon ici c’est énorme bacs remplis de glaces. Tout le monde a un tuyau à la main pour nettoyer l’espace, que ça soit l’immense table pour découper le poisson, le sol ou les parties communes (c’est d’ailleurs très glissant au sol donc n’y allez pas en tongs !).

Plus le temps avance et moins il y a d’activité, c’est un peu comme de se balader à la fin d’un concert, tu sens que c’est la fin et que tu peux rien y faire. Du coup tu vois aussi de plus en plus d’étrangers car il y a de moins en moins de marchands.

Il ne reste alors qu’un semblant d’activité sur le petit chemin central et surtout autour de la machine à glace. Et oui c’est un peu con à dire mais dans un marché aux poissons la glace c’est vraiment important.

Il est alors 11h00, cela fait une petite heure que l’on marche dans toutes ces petites allées, c’est l’heure pour nous de partir. Sur la fin c’était vraiment mon moment préféré pour la photo, c’est la fin du boulot et certains font une petite pause, les derniers chariots passent dans l’allée, de quoi faire des clichés d’ambiance !

marché-tsukiji-tokyo

Juste avant de quitter le bâtiment je prends en photo un monsieur couvert de tatouage qui remet son bandeau, 2 chinois ou coréens le prennent en photo de face et le mec hurle en jetant sa bouteille en plastique derrière eux. Bon du coup je lui ai pas demandé pour la photo portrait !

Conclusions ?

Il est 11h15, tout le monde nous avait dit que c’était naze de venir si tard car le marché de tsukiji maintenant “nia nia nia” et “c’est plus comme avant” ou encore que “si tu viens pas à 5h00 du mat’ pour les enchères des thons ça vaut pas le coup”. Franchement je sais pas comment c’était avant et c’est clair qu’on à découvert qu’une partie en arrivant pour l’ouverture de 10h, pourtant tout ce qu’on a vu on l’a adoré et c’est clairement un des meilleurs trucs que j’ai pu faire à Tokyo et je regrette de ne pas l’avoir fait pendant mon premier voyage au Japon. Bref on quitte le marché de Tsukiji le sourire jusqu’aux oreilles!

Conseils pour le marché aux poissons de Tsukiji à Tokyo :

  • Point très important mais le marché de Tsukiji n’ouvre plus à 9h00 mais bien à 10h00 du matin, ce qui fait que quand vous rentrez dans le marché c’est déjà quasiment terminé et vous ne voyez plutôt que la fin et le rangement.
  • Nous sommes arrivés par la station de métro “Tsukiji”, ensuite il faut marcher 5 minutes mais c’est vraiment juste à côté. Vous pouvez arriver tranquillement à 9h00, vous balader un peu dans le marché extérieur, manger quelques sushis et aller au marché couvert à 10h00 (enfin vous pouvez vous envoyer les sushis après si vous le souhaitez).
  • Tout est très organisé dans le marché avec des agents de sécurité lors de l’ouverture pour faire entrer tous les touristes qui se dispersent par la suite.
  • Faites super attention car les chariots vont vite dans les allées et ça bouge beaucoup, très clairement si vous avez des enfants c’est pas l’endroit le plus pratique (et c’est vraiment dangereux).
  • Etant donné que l’on rentre à 10h00 vous allez voir des gens qui font un peu de commerce pendant 15 minutes, ensuite vous allez vous balader une petite demi-heure mais vous serez dehors à 11h00.
  • Le marché aux poissons de Tsukiji doit fermer depuis beaucoup de temps, visiblement c’est encore repoussé jusqu’à l’hiver 2017 au moins (source). Il y a des soucis de sécurité sur le prochain marché qui a pourtant déjà été construit (grosso-modo les sols sont pollués donc la nouvelle maire demande des expertises, etc.). C’est David des excellents Tokyo Safari qui m’a expliqué ça quelques jours après ma visite.
  • Les environs du marché de Tsukiji valent aussi le coup mais c’est pas non plus incroyable, c’est vraiment sympa d’arriver un peu avant pour se balader (il y a du monde, tout le monde attend 10h pour rentrer) et pour se prendre des sushis au petit-déjeuner.
  • Si vous manquez d’informations n’hésitez pas à lire l’article sur Japan-Guide, c’est en anglais mais c’est une vraie bible sur le Japon.

Questions ?

Vous avez des questions sur le marché aux poissons de Tsukiji à Tokyo ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous et à lire l’article de l’ami GaijinJapan.

Type to Search

See all results