Tokyo Safari, j’ai refait une visite de Tokyo hors des sentiers-battus !

Tokyo Safari c’est un truc génial pour moi, du genre le truc que je conseille TOUT LE TEMPS aux voyageurs qui me demandent des conseils pour un voyage au Japon (c’est un photographe francophone qui t’accompagnes et te fait découvrir “son” Tokyo loin du guide du Routard). Lors de mon passage avec Marie en juillet je n’ai pas pu en refaire un car David était en vacances, cependant je suis revenu en septembre à Tokyo pour le boulot et devinez quoi ? J’ai refait un Tokyo Safari et c’était génial !

Rendez-vous avec David au Tokyo International Forum

Il est 9h00 et me voila devant le Tokyo International Forum, un immense bâtiment de Tokyo où j’avais déjà eu rendez-vous quelques années auparavant pour mon premier Tokyo Safari. Cette fois j’y suis hélas passé à mon arrivée de l’aéroport car j’ai eu le dernier train et que j’ai dû prendre un taxi pour rejoindre mon hôtel… (et j’ai trouvé un taxi juste devant le bâtiment en étant trop heureux de reconnaître l’endroit et en me disant “putain c’est bon on peut me lâcher partout en Asie je peux m’en sortir !”).

David arrive et on rejoint rapidement le métro tout en discutant, je ne sais pas du tout où on, David m’a juste expliqué qu’on allait dans un endroit sympa (le teasing puissance nulle).

Retour sur la petite île de Tsukishima

En sortant j’explique à David que ça ressemble à Tsukishima où je suis déjà allé, du coup ça le fait marrer en me demandant ce que j’ai bien pu faire ici car on est effectivement à Tsukishima ! J’ai assez rapidement reconnu grâce aux petites maisons qui sont vraiment légions sur cette petite île de Tokyo.

David est un peu déçu mais je lui explique qu’au contraire ça m’intéresse à mort car j’ai simplement observé une partie du quartier mais qu’avec lui je vais pouvoir tout comprendre (c’est un peu le but du Tokyo Safari). Bien évidemment 1 minute après on arrive dans un endroit planqué entre les rues avec un superbe temple où pousse un arbre. David m’explique alors l’intérêt de ce petit temple et j’essaye tant bien que mal de faire une belle photo (un peu la galère !).

On continue dans une zone où je suis déjà allé par moi-même, avec David tout est cependant très différent car tu comprends ce que tu visites, David dit bonjour à quelques personnes, il t’expliques quelques endroits assez particuliers (un salon avec 2 portes pour bien différencier hommes et femmes) ou quelques coutumes (En visitant un temple il m’explique aussi l’intérêt de la zone et connecte ce qu’on voit dans le temple, par exemple les bateaux dans la charpente, avec l’histoire de ce vieux quartier tourné sur la mer.

David m’explique aussi que les vieilles maisons traditionnelles commencent à se faire rare, c’est compliqué à conserver, ça brûle facilement et les promoteurs ne sont jamais loin !

On continue sur une espèce de place centrale avec les vieilles maisons au premier plan et les immeubles en arrière-plan. David me raconte alors l’histoire du quartier (étant un petit quartier il y a encore des dates très importantes pour les habitants !) et relie l’histoire avec les éléments devant nous. On se marre bien en regardant mes photos toutes grises, la météo n’était pas idéale pour la photo (c’est ultra-gris !).
Avant de quitter Tsukishima on passe bien entendu dans la rue du Monja (vous pouvez découvrir le Monja sur mon article). David me dit que je suis allé (par chance) dans une excellente adresse, plutôt que de s’envoyer un Monja qui aurait été (légèrement) difficile en ce début de matinée on passe plutôt par la case gourmandise aux pommes !

Les temples, sanctuaires et cérémonies de Tokyo !

David regarde ensuite sa montre pendant qu’on prend le métro, il m’emmène en fait dans une espèce de cérémonie bouddhiste/confucianiste/taoïste (je ne me souviens plus donc tu prends celui que tu veux). Un moment exceptionnel avec une cérémonie qui doit durer une bonne demi-heure. Les photos sont interdites et les étrangers sont normalement interdits de cérémonie mais David connait tout le monde donc c’est vraiment une super expérience (la magie du Tokyo Safari !).

Evidemment à la fin de la cérémonie on continue dans le quartier jusqu’à tomber sur d’autres sanctuaires, la chance est avec nous puisqu’on tombe face à une autre petite cérémonie et qui donne de jolies photos (du coup vous avez 2 fois une photo similaire car pour la première et très longue cérémonie je n’ai pas pu faire de photos !).tokyo safari

Tout autour David sait bien évidemment où aller (il connait tout comme sa poche !) et on se retrouve donc dans des endroits superbes avec personne autour de nous.

David fait même le tour “à la carte” en live, pour une raison X on en est arrivé à parler d’un endroit d’Hiroshima que Yann m’avait fait découvrir avec des superbes toriis (mais si, les toriis c’est les portails japonais super connus à Fushimi-Inari !). Du coup on fait un détour de quelques minutes et on arrive là !

A la fin des torris on tombe dans un très beau jardin, j’essaye de faire des photos et David me donne pas mal de conseils. Car oui il faut pas l’oublier mais les Tokyo Safaris sont quand même aussi des tours pour faire de belles photos ! Je tente de faire une photo sympa, David me donne alors son point de vue, il fait sa photo depuis mon appareil et on compare, bon ben je suis battu à plate couture !

Ma photo

La photo de David

 La pause-déjeuner : on va goûter des Udons

C’est déjà l’heure de déjeuner et David me propose pas mal de choses à manger, on se décide rapidement sur des Udons. On rejoint alors un restaurant que connait David, ça ne ne paye pas de mine dans une rue qui en paye encore moins et pourtant le plat est dingue et l’atmosphère vraiment chaleureuse !

Grosso-modo c’est des pâtes (enfin de la pâte XXL) que l’on fait tremper dans une petite sauce accompagnée de légumes et viandes et qu’on dégus    te ensuite. Dans l’idée c’est un peu l’équivalent d’un Bun Cha au Vietnam. 

Le paradis des Toriis à Tokyo !

Après avoir déjeuné comme des petits porcins (oui ça prend de la place ces énormes pâtes dans le ventre !), David m’emmène dans l’endroit de mes rêves à Tokyo, un endroit avec encore plein de toriis ! En prenant cette photo David me lâche un petit “ah ben attend de voir la suite”.

Evidemment il connait son affaire et quelques mètres plus loin la vue est juste magnifique, en prenant la photo je sais déjà que je vais l’adorer (c’est un peu comme quand tu vois un Mac Do après quelques mois sans eu ton Big Mac). 

Je passe de très longues minutes à faire des photos avec les différents torris, les petits voiles, des angles différents… bref je mitraille !

D’ailleurs pendant la visite David m’explique qu’en fait les Renards que l’on voit partout dans le sanctuaire de Fushimi-Inari ne sont pas la représentation du dieu mais ses messagers !  (là forcément en lisant ça depuis la France ça parait un peu con mais dans le contexte c’est important !)

2 messagers !

En quittant les immenses toriis on repasse devant l’espèce de petit bâtiment central qui est tout simplement magnifique un peu perdu dans la végétation.

On continue dans les temples & sanctuaires dans Tokyo !

Après les toriis David me demande si je souhaite continuer sur l’aspect temples & sanctuaires, moi j’aime beaucoup donc on continue à travers Tokyo.

Il y a vraiment des petits temples très sympathiques, avec la petite pluie cela ne rend pas de façon incroyable en photos mais ça m’a beaucoup plu. Disons qu’avec ça c’est une approche très différente et du Japon sans fioritures, j’ai presque envie de dire ordinaire (et c’est ça que je cherche sinon j’aurais pris un guide de voyage et pas un Tokyo Safari !).

On tombe à un moment sur des enfants que je prends en photos et qui courent au loin. David m’explique alors plein de trucs sur la vie locale comme l’image des enfants dans la société japonaise ou le fonctionnement des petits sac à dos qui contiennent en fait directement un sifflet (pour les enfants c’est pratique s’il y a un truc qu’ils sentent pas !).

Ensuite et après un petit passage le long d’un cimetière (ambianceeeee !) on prend une petite pause dans un café charmant. Là on discute énormément avec David notamment sur la conception de livres photos (David en a publié plusieurs) ou sur les problèmes de vols de photos (qui sont courant sur nos sites et c’est une horreur pour faire respecter ses droits !).

café-tokyo

On termine dans le quartier par la rue principale qui est aussi assez touristique (on voit des blancs !). David m’explique que ce quartier est devenu nouvellement un quartier conseillé par des guides de voyage. Je lui explique que je comprends pas car c’est quand même pas dingue du tout si tu sais pas ce que tu vois (des rues dans le genre il y en a des milliers à Tokyo ! je me dis que les autres voyageurs que je croise ne doivent pas trop comprendre ce qu’il se passe).

David m’explique que les commerçants ont récemment installé des panneaux “no photo”, avec l’afflux d’étrangers ça devient compliqué à gérer pour eux. Heureusement David vient dans le coin depuis pas mal de temps et il en connait quelques uns, du coup on se prend une espèce de 4h juste INCROYABLE et la serveuse nous tape des énormes sourires car David connait bien les proprios !

portrait-japonaise

Elle est pas toute mimi ?

On dégage après rapidement car ça fait pas mal de temps qu’on est dans cette partie de Tokyo et on va changer pour voir autre chose !

encas-tokyo-safari

L’arme du crime ! Et c’était meilleur que le truc du matin aux pommes !

Retour dans un Japon plus moderne

Après l’enchaînement de temples et de petites ruelles on reprend un coup de métro et on arrive dans un quartier hyper moderne. A peine le temps de dire ouf qu’on grimpe dans un ascenseur direction les étoiles avec une superbe vue sur Tokyo.

Quand je te dis que le temps est gris c’est pas des conneries !

La vue est des 2 côtés (un par l’ascenseur et l’autre par une immense baie vitrée), sur la seconde façade on voit une grande partie de la baie de Tokyo et David en profite pour m’expliquer 2-3 trucs. Il m’explique notamment que l’immense truc ci-dessous est le marché de Tsukiji, il me montre ensuite où doit être le prochain et pourquoi cela prend autant de temps à changer (magouilles sur la construction, changements politiques à Tokyo, etc.). Bref des anecdotes que j’adore.

On redescend des immeubles pour se retrouver comme des fourmis en dessous de ces immenses bâtiments. Là on tombe sur un immeuble conçu par un architecte français, là une animation sympa et puis toujours des superbes vues sur la ville.

A un moment David me dit attend regarde là, on attend quelques secondes et là PAF le Shinkansen qui passe (un magicien !). Bon en vrai j’ai merdé sur les settings de la photo donc on a dû attendre le prochain pour que je fasse ma photo !

shinkansen-tokyo

“attend putain je suis pas prêt”

Fin de journée dans les restaurants de Shimbashi

Et oui on s’en rend compte sur les photos mais au fur et à mesure la lumière baisse et il fait carrément nuit. David m’amène donc du côté de Shimbashi pour terminer le Tokyo Safari autour d’une petite bière ! Sur le chemin c’est que des photos qui crient le Japon !

On arrive ensuite dans un petit restaurant sans prétention (comprendre le truc dont tu rêves à Tokyo tellement ça ressemble à la couverture du prochain Géo), on prend quelques yakitoris et une petite bière !bières-david

C’est ensuite l’heure pour David de rentrer chez lui et j’ai surtout pas envie de l’embêter trop longtemps, du coup on termine en roue libre dans les petites rues en direction de la gare. Tokyo la nuit (et particulièrement Shimbashi) ça démonte !

Pour ma part je prends le train qui va à l’opposé et je passe mon dernier repas à Tokyo dans un sombre restaurant de ramens au sous-sol d’un bâtiment de Shinjuku.

ramens-japon

Je prends le truc le plus cher à la machine automatique, le serveur m’apporte mon plat qui est gargantuesque, je m’explose le bide et après une dernière nuit tchao Tokyo, bonjour Hanoi… ce Tokyo Safari était vraiment top !

Note importante concernant mon Tokyo Safari

Brice c’était où le temple ? Brice c’était où le restaurant ? Et le truc pour la belle vue ?

Comme d’habitude avec les safaris au Japon et par respect pour les guides vous ne trouverez pas de recommandations sur les lieux que nous avons visités (il n’y a aucun nom). Il y a des guides qui “piquent” les endroits de David par la suite (je l’ai vu de mes yeux sur un spot que m’avait montré David en 2013 !) donc je n’ai pas envie de vous donner tous les endroits. Sachez que comme je l’ai mentionné certains quartiers visités sont vraiment nazes si vous n’avez aucune explication. Pour comparer avec le reste de l’Asie le prix d’un Tokyo Safari est hyper abordable par rapport à des tours moins bien dans d’autres pays d’Asie (au Vietnam ça monte jusqu’à 100-150$ la demi-journée et je parle même pas du niveau de vie du pays).

Brice t’es sûr que ça vaut le coup ?

Oui oui oui et encore oui, les safaris au Japon c’est complètement dingue, il te suffit de lire les différents articles sur chaque endroit ci-dessous pour comprendre à quel point c’est top, je le conseille à tous les lecteurs du blog et je n’ai que d’excellents retours :

Si vous avez toujours rien compris vous pouvez directement aller voir sur le site officiel pour tout comprendre ou regarder le site (un peu mis à jour) ou l’Instagram (beaucoup mis-à-jour) de David pour comprendre à quel point il dépote niveau photos et à quel point il connait la culture japonaise après X années là-bas.

Note importante sur le contexte de ce Tokyo Safari :

Je viens d’écrire tout un tas d’articles sur mon voyage à Tokyo de juillet 2016 (Shinjuku, le Golden Gai, mon Fuji raté, etc.). J’ai effectué ce Tokyo Safari à la mi-septembre car j’ai dû retourner à Tokyo quelques jours pour le boulot (pas de chance je sais  !). Je me suis donc débrouillé pour ne revenir que le weekend à Hanoi et passer un Tokyo Safari avec David avant de quitter le Japon.

Questions ?

Vous avez des questions sur mon Tokyo Safari ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous !

Leave a Reply

8 comments

  1. Marie-Hélène

    Bonjour Brice,
    Merci pour ces commentaires et surtout tes photos. Je pars au Japon en mai (durant le Golden week nipppone) avec ma famille. Tu imagines mon excitation ! cela fait si longtemps que je veux y aller.
    J’habite Shanghai depuis le ois d’août dernier. C’était donc plus que jamais l’occasion de nous y rendre, d’autant plus que mon fils de 10 ans est fan de ce pays (et des Pokemons).
    J’ai donc quelques questions à te poser :
    1) J’ai booké le vol AR, Les hôtels. Maintenant je souhaite organiser nos transports en fonction de notre circuit : entre Tokyo – Mont-Fuji – Kyoto – Tokyo. Franchement, je n’y comprends rien en termes de transport (je ne suis pas sûre que le pass JR soit vraiment intéressant ! J’aimerais également savoir comment et où réserver les places de train / bus car ce sera la Golden week nippone (et j’ai lu qu’il risque d’y avoir beaucoup de monde dans les transports à cette époque)?
    2) Comment nous rendre à la fameuse île de Tokyo dont tu parles dans ton Tokyo safari ?
    3) Est ce que tu sais où se trouve l’endroit par excellence pour tout trouver sur les Pokemon (j’ai trouvé IKEBUKURO, mais est-ce le bon endroit ?

    Je te remercie par avance pour le temps que tu prendras à me répondre.

    Marie-Hélène

    • Le big boss arrive poussez vous !

      Déjà demande à David des Tokyo Safari s’il est disponible et ça va changer ta vie, si tu lui parles des trucs dont tes enfants sont fans il pourra vous faire une visite complètement mixé pour tout le monde, et il connait la ville comme sa poche 🙂

      1. Je ne sais pas, pour le JR Pass tu peux faire les simulations de tes trains sur Hyperdia, tu verras rapidement si c’est rentable ou non (pour moi ça ne l’a jamais été). Pour la golden Week cf le commentaire de Romain, moi je ne sais pas 🙂
      2. Cf le commentaire de Romain, avec des enfants et sans explications je suis pas sûr que le quartier soit top
      3. Alors lors de mon premier voyage en 2013 j’ai aussi du passer par là car Tonton allait au pays des Pokémons et il fallait que je rapporte des cartes à mon neveu, il y avait un magasin qui s’appellait le Pokemon Center et qui est en gros une grosse supérette mais qu’avec des produits Pokémon, tu n’as qu’à trouver ça et y aller et tu abandonnes ton fils lâchement en l’accrochant à un poteau du magasin (c’est qu’une idée, t’es pas obligée :D).

  2. Romain R

    Pour le repas a Shinbashi en fin de journee : nooooon ce ne sont pas des yakitori, ce sont des “kushikatsu” ! Rien a voir ! Sachant que c’est une specialite d’Osaka, quelle heresie ! 🙂

    Sinon, pour la photo “L’arme du crime”, c’etait quoi ? Du poulet frit ou quelque chose de sucre ?

    Si je peux aider la personne ayant poste au dessus :
    1) Si les trajets que vous avez indiques (en gros un aller-retour Tokyo/Kyoto) se font en 1 semaine, le JR pass 1 semaine est interessant. Sinon, le JR pass 2 semaines est beaucoup trop cher. Et oui, beaucoup de monde dans les transports… Mais tant que vous ne prenez pas les tout premiers/derniers trains de la journee, ca devrait aller (et pas forcement besoin de reserver le train a l’avance).
    2) Tres facile d’acces par la station “Tsukishima” (accessible par 2 lignes de metro), a moins de 10 minutes de la gare de Tokyo par exemple.
    3) Par contre, aucune idee…

  3. CAmille

    hey, je serai tentée par le safari, tu pourrai me donner le contacte et le prix 😉 merci

    • Salut,

      Tu auras tout sur le site des… Tokyo Safari (on fait original) – http://tokyosafari.com/ ; je cite “Pour une journée de Tokyo Safari Photo Privé* à Tokyo, comptez 11000 Yens (soit environ 89 Euros) par personne (vous devez être au minimum de 2 participants, et si vous voyagez en solo acceptez d’être avec 1 à 3 participants ou prenez l’option privatif en plus).”

  4. Kays

    Ça fait rêver. Par contre j’ai préféré les premières photos du Safari le coté plus traditionnel. La partie moderne je trouve ca moche la journée ça ressemble comme deux gouttes d’eau aux villes américaines.

    • Salut Kays !

      J’adore les grandes villes mais avec les safaris tu passes hyper rapidement de l’un à l’autre !

Type to Search

See all results