Tam Coc au Vietnam – Le paradis à quelques heures d’Hanoi

Tam Coc est un endroit merveilleux au Vietnam, facilement accessible à même pas 3h de route c’est ce que l’on appelle couramment la baie d’Halong terrestre. La zone est vraiment géniale et je te montre pourquoi il faut vraiment y aller lors de ton voyage au Vietnam.

Arrivée au somptueux Tam Coc Garden

Il est 12h00 et nous sommes le samedi, je viens de passer la matinée de mon weekend entre le minibus qui m’amène dans la baie d’Halong terrestre et le taxi qui me dépose devant mon hôtel. A peine arrivé que je sens les éléments avec moi, il fait beau (ce qui change de mon premier passage) et c’est le tout début de la récolte de riz donc il y a une mamie qui est dans les rizières et qui a l’air sympa.

En se marrant avec le taxi il lui dit un truc, elle rigole puis me fait signe, quand je vous dis que ça commence bien ce weekend !

J’arrive donc à l’accueil de l’hôtel, je règle ma chambre qui coûte quand même 120€ si je dis plus de bêtise et je commence à faire le tour du propriétaire. Et oui ce weekend j’ai fait péter le budget et je me fais un gros kiff puisque je dors au Tam Coc Garden qui est censé être l’hôtel le plus charmant et sympa du Nord-Vietnam. A première vue on ne peut pas vraiment dire l’inverse en faisant un petit tour devant la piscine…

Je chill ensuite quelques minutes dans ma chambre histoire de me changer avant de partir découvrir Tam Coc, la vue depuis ma chambre est aussi vraiment sympa directement en plein centre de la baie d’Halong terrestre et avec une vue… disons digne d’un magazine art&déco ?

Balade en vélo dans la baie d’Halong terrestre

Je prends un vélo de l’hôtel et je pars découvrir la baie d’Halong terrestre. La différence entre mon passage en mars dans le brouillard puis maintenant avec le riz qui a bien poussé et une météo somptueuse est dingue, j’ai l’impression de visiter deux endroits différents.

Direct en sortant du Tam Coc Garden

Dire que c’est beau relève bien entendu de l’euphémisme, Tam Coc est un endroit vraiment magnifique. L’énorme avantage de l’hôtel est qu’il est situé dans le plus bel endroit de la baie d’Halong et qu’il est vraiment isolé, du coup je m’arrête tous les 50 mètres pour faire des photos.

Tu te rends sûrement pas compte mais les 2 photos ci-dessus sont vraiment prises à 2 minutes de vélo l’une de l’autre, je suis vraiment subjugué par les lieux et pour la photo c’est ultra-facile, il suffit d’appuyer sur l’appareil photo et tu fais de très beaux clichés !

Je continue à pédaler un peu partout dans la région, c’est vraiment un plaisir de revenir ici. Malheureusement il est déjà tard et c’est donc l’heure pour moi de m’arrêter dans le petit village de Tam Coc (où tout est tourné sur le tourisme quasiment) pour casser la croute. La nourriture est pas dingue mais ça fera l’affaire (Tam Coc est vraiment un des pires endroits pour bouffer au Vietnam…).

Direction l’embarcadère de Tam Coc et la croisière en bateau entre les grottes

Après le déjeuner je me dirige à quelques mètres de là à l’embarcadère principal de Tam Coc, on est samedi donc il y aura forcément des habitants d’Hanoi qui vont venir, cependant à cette heure et avec le soleil qui tape super fort je suis normalement sûr d’être tranquille (et oui, en Asie on fuit le soleil qui flingue complètement la peau donc les vietnamiens ne vont pas être nombreux sur les petites barques quand le soleil est à son zénith).

L’embarcadère avec ses dizaines de bateaux

A l’embarcadère de Tam Coc un groupe part devant moi, j’attends donc quelques minutes pour grimper sur mon bateau. Entre temps Patricia la loueuse de parapluie tente le tout pour le tout pour que je parte avec son parapluie sur le bateau. Elle n’est pas en position de force et je sais que j’en ai besoin donc je conclus un deal sympa pour moi, 20 000 pour le parapluie mais en supplément j’ai le droit de la prendre en photo. Rien que pour la photo sublime ça valait le coup.

La croisière commence et est aussi très belle, je suis alors sur mon bateau entre l’eau, les rizières et les petites montagnes de la baie d’Halong terrestre, le paradis.

Bon sauf quand y’a Jean-Mich à l’agonie avec son bide sur la photo !

Bien évidemment je croise quelques bateaux et je peux donc observer les mamies qui rament avec les pieds (les rameuses ne font pas ça dans tous les embarcadères de la baie d’Halong terrestre). Je croise aussi d’autres voyageurs et les différences culturelles sont vraiment trop marrantes, les coréennes habillées comme en hiver pour pas prendre un coup de soleil contre les routards de 20 ans à moitié à poil au soleil (qui pourront d’ailleurs sûrement pas beaucoup dormir à cause des coups de soleil !).

Tout le long de la balade à Tam Coc les paysages sont vraiment très beaux, comme pour beaucoup d’embarcadère on part d’un endroit assez large pour s’enfoncer de plus en plus dans les petites montagnes (l’eau donne l’impression de serpenter entre les montagnes immenses).

On passe aussi rapidement sous une première grotte, honnêtement je ne pige pas pourquoi tout le monde parle des grottes à Tam Coc car c’est vraiment pourri. Ok je suis pas grotte à la base (c’était l’horreur à Vang Vieng) mais dans la baie d’Halong terrestre les grottes n’ont strictement aucun intérêt (les locaux vendent les itinéraires avec un nombre de grotte, blalballba).

Après la première grotte en venant de Tam Coc on passe alors dans la partie principale de la petite croisière, l’eau donne l’impression de traverser les rizières sur une plaine un peu plus large. Avec les petits bateaux ça respire vraiment l’Asie même si à la fin de cette partie centrale on arrive un peu au bout et c’est l’heure de faire demi-tour.

Oui à gauche et à droite c’est des rizières !

Bon en fait le demi-tour prend un peu plus de temps car les magouilles classiques des endroits touristiques au Vietnam sont bien présentes, il y a 2-3 bateaux pour te vendre de superbes écharpes, bibelots et cartes-postales (j’ai l’impression de revivre les discussions avec les frères du Rajasthan “real pashmina, my brother makes in my small village”). L’avantage c’est qu’ils peuvent te vendre un coca bien frais et ça je dis jamais non…

Sur le chemin du retour vers Tam Coc (car oui tu vas jusqu’au bout puis tu reviens au départ) la rameuse me montre un endroit en m’expliquant qu’il faut payer un peu plus. Bon en gros elle a bien compris que je mitraillais avec mon appareil photo et connait un bon endroit pour faire des photos. Du coup tout le monde est content, elle fait un peu plus d’argent et moi j’ai mes photos qui surplombent la baie d’Halong terrestre.

Sur le chemin du retour vers Tam Coc les photos sont d’ailleurs plus faciles car le soleil est dans le dos, les ciels sont donc beaucoup plus jolis mais on va pas se plaindre, la baie d’Halong terrestre c’est quand même malade même avec le soleil en pleine gueule.

En arrivant à l’embarcadère je continue de faire un peu le con avec la rameuse, elle se tape une barre et j’en fait une belle photo !

En route pour le super point de vue du dragon machin-chose juste au dessus des grottes de Mua

A la fin de ma petite croisière je reprends le vélo et je fonce en direction des grottes de Mua, il doit y avoir bien 15-20 minutes de vélo et le soleil commence déjà à bien baisser. Je fonce donc et j’arrive dans les environs rapidement. Le point de vue est en fait situé dans l’enceinte d’un hôtel et de petites grottes, il faut traverser cette propriété puis grimper tous les escaliers (sur la photo ci-dessous) et vous arrivez en haut.

Après être entré dans la propriété il y a quand même des paysages magnifiques, il faut dire qu’avec la lumière qui change pour le coucher de soleil c’est dingue ! (pour information c’est juste à côté de l’hôtel Nguyen Shack où j’étais alors lors de mon premier passage).

En commençant les marches je me revoyais à Kotohira au Japon en train d’en chier pour monter les 2000 marches, en fait les marches sont très faciles et on est en haut en 15 minutes chrono. Il faut dire que les vues aident à monter un peu plus vite…

tam-coc-vietnam

Et oui en fait depuis ce point de vue on domine une partie de la fameuse croisière de Tam Coc que je viens de faire, c’était sublime en bas et ça l’est tout autant en haut. Il est possible de grimper sur les roches qui sont un peu casse-gueule, en y allant le point de vue n’est pas plus beau (c’est juste qu’on se sent plus aventurier), honnêtement c’est juste superbe (oubliez pas de prendre de l’eau car vous avez envie de rester un peu de temps en haut pour profiter).

Le soleil descend de plus en plus et je n’ai plus d’eau donc après en avoir bien profité je redescends jusqu’au début des grottes, il me reste pas mal de chemin à parcourir pour rentrer à l’hôtel (pour parler franchement je suis à l’autre bout du monde).

J’essaye de pédaler le plus vite possible pour rentrer avant que le soleil soit couché, je peux donc observer la fin du coucher de soleil en vélo (ça fait toujours son petit effet). Quelques minutes après cette photo et alors qu’il fait presque tout noir je croise les personnes qui récoltent le riz autour de l’hôtel, et oui les gens bossent quand il fait frais !

Le lever de soleil loupé à Tam Coc

On est dimanche et comme tous les dimanches lorsque je voyage je me lève aux aurores (enfin j’en chie à mort pour sortir du lit), à 6h00 du matin je suis déjà sur mon petit vélo à pédaler dans la campagne (c’est beaucoup plus facile à écrire qu’à faire d’ailleurs). Bon pour un beau lever de soleil on repassera (y’a pas de garantie soleil au Vietnam) car le temps est un peu pourri à 6h00 du matin (ça valait bien le coup de se faire chier).

L’énorme avantage de l’hôtel est qu’il est situé dans la plus belle partie de la baie d’Halong terrestre, je n’ai donc qu’à faire quelques dizaines de mètres pour être dans les rizières. Manque de chance pour moi la lumière est moche et en plus je croise très peu de monde dans les rizières (peut-être parcequ’on est dimanche ?), je repère quand même quelques personnes qui sont en train de récolter du riz, je leur lâche tous mes mots de Viet et je fais quelques photos.

Etant pas mal déçu par la météo et par le fait que je n’ai rencontré quasiment personne je pousse jusqu’à Tam Coc en vélo (enfin vers l’embarcadère). Je n’ai pas plus de chance mais j’en tire quand même quelques photos correctes, là aussi personne ne semble être levé (que ça soit les humains mais aussi les nuages !).

J’immortalise le petit vélo devant les rizières et les montagnes, c’est une belle image pour qualifier la baie d’Halong terrestre je trouve car c’est le meilleur moyen de découvrir la région. Je remonte sur mon destrier et je retourne au Tam Coc Garden pour mon petit-déjeuner.

Après le petit-déjeuner la chance est de retour au Nord-Vietnam !

Après le petit-déjeuner je n’abdique pas et je reprends le vélo en priant pour avoir un peu de chance, j’ai encore du temps pour la matinée et je veux absolument continuer de me balader avant de faire un autre tour en bateau sur un autre spot de la baie d’Halong terrestre. En sortant de l’hôtel la chance est directement de retour puisque pendant mon petit-déjeuner 3 personnes sont arrivées pour la récolte.

Les 3 sont en train de récolter le riz et il y a une quatrième qui regarde, ils me prennent pour un dingue avec mon appareil photo (enfin ils doivent se dire que je suis complètement teubé par moment) mais ça fait rigoler tout le monde et le courant passe bien.

Comme toujours le point le plus important (et même s’il est tôt) est de se protéger du soleil et de ce qu’on pourra trouver dans les rizières, c’est donc grandes bottes, gants et protection de partout pour tout le monde.

Robocop Nguyen

La récolte se fait encore avec une serpe, tout le monde coupe une zone et fait d’énormes ballots de riz qu’on empile au sec. Vous voyez très nettement sur la photo ci-dessous les grains de riz qui se trouvent au bout de la plante. Une fois séchés et sélectionnés c’est ce qui se retrouvera dans ton assiette à Hanoi.

Avant de repartir je chill un peu dans le coin et je ne peux pas m’empêcher de refaire des photos d’une des personnes, je ne sais pas comment l’expliquer mais je suis en extase devant les couleurs des vêtements qui se mélangent super bien aux rizières (et c’est un daltonien qui vous parle donc niveau couleurs j’en connais un rayon ok ?).

On voit nettement la serpe mais aussi que le travail flingue complètement le dos !

Croisière à l’embarcadère de Linh Coc

A ce moment j’ai le sourire jusqu’aux oreilles, je me suis levé à 6h00 pour rien mais la chance a tourné et j’ai passé un super moment à observer la récolte du riz. Je me dirige donc vers un embarcadère que je n’ai jamais essayé et qui se trouve juste à côté du Tam Coc Garden, l’embarcadère de Linh Coc.

Après avoir grimpé sur ma petite barque la croisière commence avec la traversée d’une première grotte, rapidement je me rends compte que c’est joli mais quand même plusieurs tons en dessous des autres embarcadères que j’ai pu essayer.

Bon ce qui est drôle c’est qu’à cette période (et vu qu’il n’y a quasiment pas de bateau) on va croiser plusieurs fois des buffles qui restent dans l’eau à côté des grottes pour rester au frais (c’est un peu le frigo local).

Linh Coc est une belle balade en bateau de la baie d’Halong terrestre, cependant je ne sais pas comment l’expliquer mais elle n’est pas incroyable, je pense que c’est en grande partie car il n’y a pas de rizières et que l’on suit une espèce de petit canal où il y a quand même beaucoup moins de montagnes que sur les autres balades en bateau.

2h se passent jusqu’à la fin de ma croisière et à la fin le temps est un peu long, c’est déjà la mi-journée et je rentre donc à l’hôtel pour déjeuner et repartir à Ninh Binh où j’ai un bus pour Hanoi. Il est dimanche après-midi et il faut encore que je rentre à Hanoi pour travailler le lendemain. Tam Coc (et la baie d’Halong terrestre en général) c’est quand même une destination magique, abordable et vraiment super proche d’Hanoi !

Conseils ?

Vous ne trouverez pas dans cet article de conseils pour la baie d’Halong terrestre et Tam Coc, je vais vous écrire d’ici quelques semaines un énorme guide sur toute la zone.

Questions ?

Vous avez des questions sur Tam Coc ou la baie d’Halong terrestre ? n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

 

Leave a Reply

3 comments

  1. moeko

    Bonjour, je prépare mon séjour et souhaiterais savoir si on peut aller par ses propres moyens facilement à TAM COC. De même pour le retour, y a-t-il beaucoup de bus ou train dans la journée ? Merci

    • Salut,

      Oui il y a plein de bus, aucun problème. Les bus vont généralement à Ninh Binh qui est la grosse ville à 15 minutes de Tam Coc 🙂

  2. J’ai adoré Tam Coc, malheureusement je n’y suis qu’allée qu’une journée en circuit organisé mais le cadre est simplement sublime
    Justine

Type to Search

See all results