Cai Be, le delta du Mékong facile et sympa à quelques heures de Saigon

Aujourd’hui je vous emmène avec moi jusqu’à Cai Be dans le Sud du Vietnam, cette ville est une des étapes principales (avec Can Tho, Chau Doc, My Tho & Ben Tre) d’un voyage dans le delta du Mékong. Cai Be est un endroit vraiment super sympa où il est possible de voir de vieilles maisons, de faire d’immenses balades dans la campagne et de découvrir les restes d’un marché flottant typique de la région. Dans cet article je vous fais découvrir mes 2 jours sur place depuis Saigon et je vous donne ensuite tous mes conseils.

vélo-cai-be

En vélo dans le delta du Mékong !

Départ de Saigon pour rejoindre Cai Be

Il est un peu moins de 8h00 du matin et je suis dans le centre de Saigon au bureau des bus Futa. A Saigon c’est très simple puisqu’il suffit de rejoindre le bureau de ta compagnie de bus qui va t’emmener directement à la gare de bus dans les faubourgs où tu prends ton bus jusqu’à Cai Be (tu n’as donc pas à galérer dans le taxi).

Objectif : voir les bateaux !

Le bus va mettre 3h00 pour arriver jusqu’à Cai Be, en fait il ne passe pas vraiment dans la ville et dépose les voyageurs sur la bord de la route nationale. C’est donc avec une mototaxi que je rejoins le petit endroit où passe le ferry entre Cai Be et l’île en face de Cai Be. Car oui je ne vous ai pas dit mais plutôt que de dormir à Cai Be qui est une petite ville (vraiment très petite même) j’ai trouvé un logement chez l’habitant sur une île du delta du Mékong à seulement 5 minutes en bateau de Cai Be. Impeccable !

La traversée en bateau, ça fait du bien d’être de retour dans le delta du Mékong

Je fais pas mal de photos en attendant l’arrivée du grand bac qui va nous emmener de l’autre côté du Mékong.

C’est assez marrant car les vietnamiens sont surpris de ma présence, ils sont carrément heureux en me tapant d’énormes sourires ou alors s’en foutent complètement.

Lorsque le bac arrive ça ressemble un peu à Hanoi à 18h00, « bison futé avait pourtant annoncer un weekend de chassé-croisée noire en ce 15 août ».

Je grimpe sur le bateau et je suis comme un gamin, j’essaye de faire des clichés cool mais ça marche pas des masses, tant pis on termine la traversée un peu comme on peut (je fais genre c’est l’Atlantique mais ça prend vraiment 10 minutes grand maximum). Il n’y a pas à dire le Mékong fait toujours son petit effet sur moi.

On s’installe sur une petite île dans la campagne du Vietnam

Une fois de l’autre côté les 2 motos du homestay nous attendent (je vais éviter d’utiliser le terme « nuit chez l’habitant » ou « dormir chez l’habitant tout le temps donc homestay c’est en anglais mais c’est plus court et plus pratique). On fend alors le vent à l’arrière des grosses cylindrés (cette phrase est à prendre au second degré).

Rapidement on arrive dans la maison où l’on va passer la nuit, la maison est une maison vraiment typique du delta du Mékong, la chambre est petite, c’est sommaire mais c’est exactement ce à quoi on s’attendait.

chez-habitant-cai-be-vietnam

Le jardin du homestay est beau et un arroyo passe directement au bord de la maison, du coup j’en profite pour faire une belle photo d’un bateau.

On voulait partir découvrir la campagne autour du homestay tout de suite mais finalement on opte pour l’option « putain on a pas la foi, vient on mange avant » et ça se termine en poisson et Banh Xeo (une espèce de crêpe typique du Centre & Sud Vietnam).

Balade en vélo dans le delta du Mékong

Après le repas on quitte rapidement le homestay avec nos petits vélos, le but sera alors de se perdre sur l’île où nous sommes. Google Map est à la rue et même Maps.me (une super application de cartes ultra-détaillées) est aussi à la ramasse. Bien évidemment les paysages sont magnifiques vraiment partout.

Je m’arrête juste après un petit pont, c’est déjà mon troisième passage dans le delta du Mékong et pourtant Cai Be me surprend aussi. Là encore je vois de superbes maisons qui semblent se perdre dans des zones très fertiles.

Je n’en ai pas encore parlé mais le delta du Mékong possède vraiment une végétation ultra-dense, de plus c’est une zone où tout pousse de façon exceptionnelle. En se baladant sur ces petits chemins qui traversent la nature on croise souvent des vergers de toutes sortes.

Comme souvent dans le delta du Mékong on trouve aussi ça et là quelques églises, le delta est une zone avec beaucoup de catholique et l’église est d’ailleurs en train d’être rénovée.

Tout au long de cette route c’est vraiment un petit chemin sur lequel il est quasiment impossible pour une voiture de passer, on ne croise donc que quelques motos et la balade en vélo est vraiment super agréable. On arrive alors à un énorme pont et on change d’île.

La richesse du delta du Mékong

De l’autre côté sur la petite île les maisons sont vraiment belles, en fait le delta du Mékong est vraiment une zone relativement riche (du point de vue argent… bon aussi du point de vue des paysages et des gens !) et ça se ressent lorsque l’on visite.

Je rentre d’ailleurs à un moment dans une petite fabrique et je fais un très gros buzz en lâchant tous mes mots de vietnamien.

De ce côté de l’île les paysages sont vraiment différents, c’est assez bizarre à voir d’ailleurs car les couleurs changent du tout au tout en seulement quelques kilomètres.

La lumière commence d’ailleurs à vraiment baisser ce qui est assez agréable et donne la aussi une autre ambiance.

Au bout de l’île on en profite pour s’arrêter dans un petit café et boire un coup, c’est quand même sympa de pédaler jusqu’au bout d’une île du delta du Mékong et qu’un mec puisse te faire un bon café.

Nous rentrons ensuite en direction du homestay, je laisse alors mon vélo pour partir découvrir ça à pied, je suis vraiment cramé donc ma promenade a pied est quand même terminée rapidement… Nuit tranquille avec un Wifi de l’espace et un réveil mis beaucoup trop tôt pour le marché flottant du lendemain matin.

pont-cai-be

En route pour le marché flottant de Cai Be

Dimanche matin, il est beaucoup trop tôt mais après une petite douche on quitte rapidement le homestay en direction du Mékong, on marche 15 minutes à travers des petits chemins jusqu’à embarquer sur notre petit sampan (le nom des bateaux dans le delta du Mékong).

On est au Vietnam donc ne t’inquiètes pas, tout le monde est déjà debout même si tu as mis ton réveil à 6h30 un dimanche.

En partant bien évidemment il y a déjà pas mal d’activité sur le Mékong, on quitte d’ailleurs l’endroit par un petit bras vraiment superbe.

Rapidement tu arrives devant le marché flottant de Cai Be, si tu es un lecteur assidu du blog tu avais déjà vu des photos lorsque j’étais passé par My Tho à l’incroyable The Island Lodge.

marché-flottant

Alors honnêtement le marché flottant de Cai Be c’est quand même expédié rapidement, il doit y avoir peut être 50 bateaux ? Je sais pas vraiment quoi en dire tellement c’est petit.

Si vous n’avez jamais vu de marché flottant ça vaut le coup de passer pour voir, c’est quand même toujours sympa à observer même si l’activité est pour la moins limitée, on n’aperçoit que quelques personnes qui commercent vraiment. Il n’y a aucune comparaison possible avec le marché flottant de Can Tho qui est lui vraiment important et beaucoup plus grand.

Je demande quand même au mec du bateau afin qu’on puisse faire plusieurs passages, plus que les bateaux le plus beau reste vraiment cette vision sur Cai Be avec les bateaux sur la droite et la magnifique église au bord de l’eau.

La visite des vieilles maisons coloniales

Après le marché flottant de Cai Be on continue dans les canaux aux alentours et on va rejoindre une zone avec plusieurs vieilles maisons vietnamiennes. Rien que le passage pour y aller est juste incroyable donc ça vaut le coup !

cai-be-vietnam

En fait on remonte les petits canaux et tout le long il y a des petites routes (comme hier pour la balade en vélo) ce qui donne une atmosphère très calme et reposante.

On visite quelques vieilles maisons, c’est souvent assez intéressant car c’est très vieux et donne une bonne vision d’à quoi pouvait ressembler une maison il y a 150 ans, on passe maximum 5-10 minutes dans la maison donc c’est pas non plus le Louvre mais ça vaut le coup d’oeil.

Un petit tour dans les arroyos de Cai Be

Finalement on retraverse Cai Be pour rejoindre les arroyos de la région, là nous attendent quelques rameuses mais honnêtement il n’y a pas foule, on est loin de ma mauvaise expérience à My Tho.

Le tour est dans l’ensemble assez jolie mais aussi beaucoup moins photogénique qu’à My Tho (il faut bien l’avouer), c’est une belle balade, là aussi reposante et où on prend le temps d’observer depuis son petit bateau.

Sur le chemin du retour on “tracte” la rameuse car il faut qu’elle retourne à l’endroit où elle récupère ses voyageurs !

Finalement on retourne à Cai Be, on rejoint la grande route et c’est reparti pour le premier bus qui passe. Cai Be c’était vraiment cool mais pour nous c’est bus pour Saigon et dans la foulée notre vol pour Hanoi !

Conseils pour Cai Be dans le delta du Mékong

Conseils généraux et quoi visiter à Cai Be

  • Cai Be est une zone très facile à visiter, comme toujours dans le delta du Mékong il te faut juste un bateau pour découvrir le marché flottant et pour faire un tour dans les arroyos mais sinon tu vas passer tes journées à te balader à pied ou en vélo sur les chemins de campagne.
  • Attention car les excursions en bateau sont quand même vraiment onéreuses (c’était pareil à Can Tho), là où l’on paye 10 $ pour la nuit chez l’habitant à Cai Be on paye 40 $ pour le tour complet en bateau (bateau, visite du marché flottant, visite des vieilles maisons et tour dans les arroyos). C’est vraiment un peu cher et pas du tout en rapport avec le prix si tu vas démarcher un mec directement avec son bateau (mais pas si facile toujours à trouver quand tu dors sur une petite île…).
  • Le marché flottant de Cai Be est quasiment à l’agonie, si vous voulez voir un beau marché flottant il faut aller à Can Tho. Oubliez pas le marché flottant de Cai Be si vous voulez voir un truc plein de vies, clairement à Cai Be le marché flottant doit avoir 30 bateaux à tout péter et même en y allant super tôt vous allez voir quelques personnes vendre des trucs mais rien de fou du tout.
  • Comme toujours dans le delta du Mékong il n’y a pas besoin de s’inquiéter, je suis resté 1.5 jours à Cai Be et je n’avais aucun guide de voyage, c’est tout con mais tous les bateaux vont vouloir faire les vieilles maisons, le marché flottant et un tour dans les arroyos (ce qui prend maximum 2 grosses heures). Le reste du temps il suffit de se balader un peu au hasard dans la campagne, tous les hôtels et endroits où vous pouvez dormir chez l’habitant louent des vélos.

Sampans à Cai Be

Où dormir à Cai Be ?

  • Le homestay dans lequel nous avons dormi coûtait 10$ la nuit, la chambre étant dans un bon état et le passage douche / sdb était correct. Les gens chez qui l’on dort sont vraiment adorables et la femme est une bonne cuisinière. Grosso-modo c’est une entreprise (Mékong Rustic) qui gère ce logement chez l’habitant, les habitants justement prennent l’argent mais c’est Mékong Rustic qui prend aussi une part importante du truc. Le monsieur est quand même content car il n’a pas vraiment la possibilité de gérer cela, personne ne parle anglais et pour eux ça fait de l’argent et des gens sympas en plus. Point important mais pour une raison que j’ignore le Wifi fonctionne du feu de dieu.
  • Faites bien attention car Mékong Rustic est aussi une sorte de petit hôtel sur la même île, ne confondez pas l’hébergement à Mékong Rustic et l’hébergement chez l’habitant en passant pa Mékong Rustic, c’est 2 choses différentes. Je préfère insister car ça prête vachement à confusion les photos que l’on voit sur Tripadvisor/Booking.

Bref d’un point de vue plus pratique :

  • Vous êtes en mode backpack : Prenez un homestay (Mekong Rustic était bien, il y en a aussi plein d’autres qui seront moins onéreux)
  • Vous souhaitez découvrir “autre chose” : Vous pouvez dormir dans une vieille maison de l’époque coloniale comme chez Ba Duc, attention toutes les vieilles maisons coloniales de la région sont onéreuses pour ce que c’est, on paye pour les lieux plus que pour la qualité. Pour réserver c’est ici
  • Vous cherchez un hôtel raisonnable, bien et propre sans tomber dans une grosse structure (pas de panique, il n’y en a pas à Cai Be) : Vous pouvez aller au Mékong Eco Lodge Resort, c’est relativement simple mais c’est quand même le standard très au dessus des logements chez l’habitant et ce genre de chose, c’est plus le Bungalow évolué au bord du Mékong avec la climatisation. Pour réserver c’est ici
  • Si vous cherchez le plus bel hôtel de charme de la région pour avoir un super bungalow au bord du Mékong et une piscine pour pouvoir se reposer tranquillement : Alors il faut aller au Mékong Riverside, c’est le plus bel hôtel de Cai Be, c’est beau et bien placé directement au bord du Mékong. Pour réserver c’est ici

Note importante mais si vous cherchez un hôtel vraiment dingue vous avez à 1h de route de Cai be l’hôtel The Island Lodge, c’est au bord du Mékong, c’est tenu par un français super sympa et c’est un petit lodge de 15 chambres plutôt haut de gamme. Vous pouvez découvrir le lodge sur cet article.

Comment aller jusqu’à Cai Be et comment repartir vers Saigon / Can Tho / Sa Dec

  • Le bus pour venir de Saigon met 3h00 et coûte 80 000 VND (cela revient à même pas 4€). Je vous conseille très fortement la compagnie de bus Futa, c’est excellent et il n’y a pas de problème (c’est la plus grande compagnie de bus du Sud du Vietnam).
  • Lorsque le bus vous dépose à Cai Be il va vous lâcher sur une petite route nationale, en sortant il y aura alors quelques motos pour faire la moto-taxi jusqu’à Cai Be ou pour moi jusqu’à l’embarcadère. Le prix de cette moto est de 25 000 VND (attendez-vous en tant qu’étranger à devoir négocier pas mal, ce voyage est fait avec une amie vietnamienne donc pas de problème pour la négociation de mon côté !).
  • Pour repartir de Cai Be c’est encore plus facile que d’y arriver, il suffit de retourner en moto-taxi jusqu’à la route principale. De là 99% des bus vont aller jusqu’à Saigon / Hô Chi Minh Ville et 99% des bus avec des sièges vides vont s’arrêter pour vous prendre. On a vraiment attendu 2 minutes maximum, le bus était un peu vieux mais il n’a coûté que 50 000 VND pour un peu plus de 2h de route.
  • De Cai Be vous pourrez facilement repartir jusqu’à Vinh Long ou Sa Dec et cela devrait aussi être relativement facile de trouver un bus pour Can Tho !

Comment se déplacer sur place entre les îles ?

Le ferry pour aller jusqu’à la grande île en face de Cai Be se prend à l’embarcadère principal. En fait plutôt qu’un ferry c’est un immense bac. A ma connaissance il n’y en a pas non plus 50 donc quand vous voyez toutes les motos & vélos qui attendent pour grimper sur un bac vous êtes très probablement au bon endroit (le départ se fait au moment où le gros canal de Cai Be s’ouvre sur un immense bras du Mékong, visuellement c’est facile).

Si vous voulez faire de super excursion en vélo vous pouvez sans problème prendre le bac même si vous dormez sur le continent (enfin à Cai Be), la traversée sur le bateau ne coûte que 6000 VND (donc 0.25€) et le bateau fait des allers-retours constamment donc vous pouvez louer des vélos à Cai Be, aller jusqu’à l’embarcadère et vous faire une belle balade de l’autre côté sans aucun problème.

Enfin pour terminer parce que vous allez me demander combien ça coûte, voici le budget pour Cai Be :

  • Bus aller et retour depuis Saigon : 80 000 + 50 000 = 130 000 VND
  • Moto de l’arrêt de bus au ferry : 25 000 VND
  • Bac pour passer sur l’île : 6000 VND
  • Nuit au homestay : 10 $
  • Excursion avec le bateau : 40 $
  • Repas : De mémoire c’était autour de 5 $
  • Total : 40$ aller/retour depuis Saigon (et encore tu as la moitié du budget pour le bateau, c’est pour que tu te rendes compte à quel point c’est facile !).

Questions ?

Vous avez des questions sur Cai Be au Vietnam ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Type to Search

See all results