Yangon – Balade dans un quartier colonial fantastique mais trop souvent oublié !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un endroit incroyable, d’un endroit que malheureusement beaucoup de monde n’arrive pas à bien appréhender et n’en ressort pas émerveillé, cet endroit c’est le quartier colonial de Yangon !

Pourquoi le quartier colonial de Yangon est incroyable

Le quartier colonial de Yangon est très spécial surtout si on le compare à d’autres villes comme Galle au Sri Lanka, Penang en Malaisie. Il est très spécial car Yangon était une ville assez unique en Asie à l’époque coloniale. C’était en effet une ville qui était la principale ville d’un pays immensément riche.

A l’époque Yangon est une sorte de Singapour, un grand port et surtout la Birmanie est un pays où tout reste à faire. D’immenses possibilités avec les bois précieux (dont le teck que l’on retrouve partout dans le pays), des pierres précieuses à ne plus savoir qu’en faire (90% des rubis du monde à Mogok, d’immenses mines de jades en pays Kachin), des terres fertiles d’où on sort beaucoup de produits tels que la noix de bétel, énormément de riz…

Mais si rappelez-vous des rubis !

Tu te demandes pourquoi je te raconte ça ? Tout simplement car toutes cette richesse a rendu Yangon importante pour le pouvoir britannique, pour les commerçants d’orient et d’occident et a donc façonné tout le quartier colonial de la ville aux multiples facettes (témoin de cette ville cosmopolite on trouve vraiment toutes les religions, des églises qui côtoient des temples hindous et des mosquées avec vue sur des pagodes).

On commence la balade par le Secretariat

Lors de mon dernier passage par Yangon j’ai fait un gros passage par le quartier colonial de la ville, du coup en partant de mon incroyable hôtel (le Governor’s Residence) j’étais déjà dans le bain avec cette demeure qui était l’ancienne maison du gouverneur de l’Etat Kayah (un Etat à la frontière avec la Thaïlande, mais si c’est là d’où viennent les femmes girafes !).

Le taxi me dépose directement devant le Secretariat, le bâtiment iconique et le plus impressionnant du quartier colonial et ancien siège du pouvoir colonial. Je commence alors à faire quelques photos, dieu que c’est beau.

Je ne vais pas vous montrer trop de photos du Secretariat car un article arrivera bientôt pour ça, bon j’en mets quand même une pour vous monter à quel point c’est beau. Le lieu est habituellement fermé car c’est un lieu très sensible (Aung San, le père de Aung San Suu Kyi, a été assassiné ici).

Je continue ensuite à pied à travers ces rues si typiques du vieux quartier de Yangon. C’est tout le temps un peu le bordel et il se passe toujours quelque chose.

Le bord de la rivière dans les environs du Strand

J’arrive ensuite le long du bâtiment des PTT locales j’ai nommé le « Myanmar Posts Telecommunications », sous ce nom très attirant se cache en fait un système qui ne fonctionne pas beaucoup (bon les lettres arrivent parfois ok ?).

En bas du bâtiment il y a énormément de petits restaurants où chacun vend sa petite street-food, le bâtiment possède l’avantage énorme d’offrir un énorme coin d’ombre, une chose que tout le monde recherche à Yangon (j’y étais en janvier, la période la plus froide et on dépassait les 30° la journée).

Je passe ensuite devant le Strand, cet hôtel magnifique et mythique du centre-ville de Yangon dont je vous avais parlé dans cet article, il a d’ailleurs été rénové intégralement il y a quelques mois et c’est vraiment une icône du quartier colonial.

En arrivant sur l’énorme passerelle de Pansodan j’ai alors un excellent résumé de la ville de Yangon, un trafic complètement dingue où tout le monde attend, des vieux bâtiments délabrés et des publicités qui laissent présager de l’ouverture du pays aux marques internationales.

Je profite d’être sur la passerelle pour faire quelques photos de mes frères les pousse-pousses qui galèrent en pédalant en plein cagnard, et même si on est que fin janvier il fait déjà super chaud à Yangon.

Le vendeur de bétel & le dactylographe

En rejoignant un restaurant où je vais déjeuner avec une amie je tombe sur un super stand de vendeur de bétel. Pour information le bétel est en fait vendu d’une façon assez simple, le mec qui a le stand va prendre les grandes feuilles, mettre une espèce de colle, placer du tabac avec différentes épices (qui donnent le goût) et introduire une noix de bétel. Il n’a ensuite plus qu’à vendre ses sachets qui vont donner un boost d’énergie à celui qui le « chique » (et aussi des dents rouges !).

Juste avant d’arriver devant le restaurant je me retrouve face à un dactylographe, parfois c’est un peu retour vers le futur le quartier colonial de Yangon !

Les alentours du Secretariat

Après le déjeuner je pars explorer les environs du Secretariat en prenant cette fois un peu plus au Nord. Je raccompagne mon amie dans cette région (ouai c’est la raison principale) et sur le chemin j’ai le pousse-pousse qui passe à côté du tea-shop sur la droite, simplement Yangon !

En arrivant devant le secretariat je tombe sur les presses nationales de Birmanie, le bâtiment m’a un peu intrigué donc j’ai fait quelques recherches. Le bâtiment possède encore ses presses qui fonctionnent toujours, visiblement plus personne n’utilise ces vieilles machines mais ça parait quand même dingue à une époque où on doit changer de téléphone tous les 2 ans car il ne fonctionne plus !

Je continue ensuite à l’arrière du Secretariat, à ce moment je croise alors un vieux bâtiment juste immense qui est assez impressionnant.

L’école Saint Paul & cathédrale Sainte Marie

Juste après il y a une école juste magnifique, je ne sais pas trop quoi dire tellement c’est beau. Je suppose que les enfants ne s’en rendent pas compte mais c’est l’école Saint Paul. J’attends que les enfants sortent du champ pour ne pas finir en prison et je fais une petite photo. Yangon c’est quand même un sacré délire, un bâtiment comme ça serait un truc incontournable dans de nombreuses villes asiatiques, à Yangon il y en a tellement que tout le monde s’en fout !

C’est d’ailleurs assez drôle mais à toutes les sorties de l’école attendent des vendeurs à la sauvette, soit ils vendent à manger soit des jouets (forcément… sont pas cons).

Je continue jusqu’à la magnifique cathédrale Saint Marie qui fait le coin, je suis passé de nombreuses fois devant en taxi mais je ne m’y étais jamais arrêté, c’est désormais chose faites.

Sur le chemin 2 pépés tapent la causette, ils ont l’air sympa donc je leur demande de faire une photo. A Yangon il y a une impression très asiatique où rien ne se passe et où les gens ne foutent rien l’après-midi en buvant un thé à l’ombre (tu as un peu le même sentiment dans les parcs en Chine où tout le monde joue aux dames/échecs, etc.).

Juste en face d’eux je tombe sur l’entrée d’un escalier qui porte le nom de « Ibrahim Building », il y a 2 choses très courantes à Yangon dans cette image :

  • Les bâtiments donnant tous directement dans la rue vous avez de grands escaliers qui démarrent directement dans la rue, ces escaliers sont souvent étroits et très abrupts (pour prendre un exemple, à Hanoi il n’y a pas ça mais plutôt de petits couloirs qui donnent accès aux arrière-cours où là vous accédez aux habitations).
  • Des noms anciens sur les bâtiments, poids de l’histoire oblige il reste certains noms sur pas mal de bâtiments.

Retour sur la rue de Bogalay Zay

Ensuite je reprends ma petite marche en repassant devant le Secretariat et je m’engage sur Bogalay Zay, la rue qui se trouve juste au Sud du Secretariat ce qui donne de belles images.

Il y a pas mal de bâtiments colorés dans cette rue et c’est typiquement birman lorsque vous levez un peu les yeux de la route. Les balcons où c’est un gros bordel mais qui sont quand même dans l’ensemble très jolis (c’est vraiment ça).

En marchant dans Yangon tu passes devant plein de truc sympathiques, je continue de faire une série des vendeurs de bétel (une amie souhaite faire des peintures et m’a donc demandé des photos des stands).  J’ai aussi le droit au mec qui propose des retouches de vêtements dans la rue ou au petit stand où l’on peut manger sur le pouce.

Je remonte ensuite le quartier colonial vers l’Ouest, partout les images crient Yangon. Je passe devant le fameux Sofaer’s building qui est un bâtiment vraiment très impressionnant qui se trouve au croisement de Pansodan Street & Merchant Road,

Ensuite je continue de marcher dans les environs de Pansodan, c’est de loin ma zone préférée à Yangon et tous les bâtiments sont juste fantastiques. Je passe devant l’espèce de grand bâtiment qui servait auparavant à collecter les droits de douanes et qui se trouve juste en face du bâtiment des autorités portuaires.

Pour la première fois je rentre d’ailleurs dedans, l’intérieur est assez similaire au Secrétariat et c’est juste magnifique, néanmoins en continuant à l’intérieur j’ai l’impression que l’endroit a été réhabilité en clinique ou tout du moins dans un truc médical donc je déguerpis rapidement pour ne pas embêter les gens !

Je continue de me balader derrière le bâtiment, là aussi je dois avouer que j’adore cette partie de Yangon, bien évidemment ce n’est pas en bon état mais ça a un charme dingue.

Je remonte enfin vers la pagode de Sule, sur cette partie je passe devant l’un des plus beaux bâtiments de Yangon qui est la”high court”, c’est un bâtiment vraiment incroyable malheureusement une partie était en rénovation, néanmoins j’ai de la chance car j’ai une lumière magnifique et j’en fais une photo que j’aime beaucoup.

quartier-colonial-yangon

Je termine finalement tranquillement à la pagode de Sule, une pagode que je n’aime pas énormément mais bon, c’est Yangon donc tout est beau ! Je rentre ensuite à l’hôtel en taxi en repensant aux dizaines de personnes que j’ai croisés et qui n’avaient pas aimé Yangon, c’est une ville difficile à appréhender mais si vous préparez un minimum vous devriez vraiment aimer ! Ce n’est pas la Birmanie des moines, des temples et de la nature mais ça n’en reste pas moins sublime !

Conseils pour visiter le quartier colonial de Yangon

  • Le quartier colonial de Yangon est un vrai bordel, donc ne vous attendez pas à voir quelque chose de parfait avec des bâtiments impeccables et des visites faciles, en effet vous êtes en plein centre de Yangon et c’est un foutoir sans nom, il y aura des trous dans le trottoir, des voitures partout et des mecs qui vendent du bétel à chaque coin de rue mais ça vaut le coup !
  • Plus généralement vous allez trouver des bâtiments coloniaux dans énormément d’endroits de Yangon, néanmoins un “quartier” en possède beaucoup plus que d’autres et la plupart des monuments vraiment imposants (Secrétariat, hôtel du Strand, High-court), vous pouvez délimiter cette partie avec à l’Est Thein Phyu Road, à l’Ouest Sule Pagoda Road, puis au Nord Bogyoke Road et au Sud Strand Road, ça parait un peu compliqué mais en fait c’est tout con, tu prends la “grille” de la vieille ville, tu fais un chemin qui va de Sule au Secrétariat et tu peux aller partout dans cette zone en largeur et en hauteur (comme sur la copie de google map ci-dessous).
  • Si vous êtes un passionné d’histoire je vous invite très fortement à lire le livre “30 heritage buildings of Yangon” qui est un livre génial sur les bâtiments importants du quartier colonial de Yangon. Vous pouvez le trouver sur Amazon mais il coûte un bras, vous le trouverez peut-être sur place en Birmanie et le prix sera vraiment bien inférieur !
  • Maintenant que tu as compris dans quoi tu mettais les pieds tu vas me demander une carte pour visiter tous ces endroits car ça va être cool. L’idéal pour cela est d’utiliser l’application iDiscover Yangon City Tour qui est une application pour visiter la vieille ville de Yangon, vous pouvez avoir l’application sur l’Apple Store ainsi que sur Android. Si vous n’avez pas envie de payer il vous suffit d’aller au magasin Hla Day Myanmar où les cartes sont distribuées gratuitement en version papier, ce magasin est d’ailleurs voisin de l’excellent restaurant Rangoon Tea House que je vous conseille vivement dans mon guide des restaurants de Yangon.
  • Faire ce grand tour dans le quartier colonial ne prendra pas non plus toute la journée mais plutôt une bonne demi-journée ! C’est donc très facile à combiner avec le train circulaire !
  • Pour le reste des conseils cela sera à lire dans un gros article général sur Yangon que je vous prépare et dans lequel je vous mettrai une belle carte pour visiter à pied !

Questions ?

Vous avez des questions sur le quartier colonial de Yangon ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

4 comments

  1. Anne G.

    Bonjour,
    J’ai exactement la même photo que toi, prise sur le pont, mais c’était en 2015 et il y avait nettement moins de circulation….. Merci beaucoup pour tes comptes rendus.
    Kénavo !

  2. Aurélie G.

    Bonjour,
    Il semblerait que l’appli dont tu parles s’appelle iDiscover Yangon City Walks et non pas iDiscover Yangon City Tour 🙂
    Aurélie

Type to Search

See all results