Croisière dans le Sud Laos – Descendre le Mékong en photos

Aujourd’hui je vous fais découvrir dans cet article le fleuve Mékong dans toute la partie Sud du Laos. Il est en effet possible d’effectuer une croisière entre Paksé et les 4000 îles sur le bateau de croisière Vat Phou. Un vieux bateau de transport de teck complètement rénové et le seul bateau à effectuer des croisières dans cette partie du Laos.

Ca se passe où et c’est quoi l’intérêt ?

Avant de vous parler du Mékong, de ses pêcheurs et de ses maisons sur pilotis je vous explique d’abord où ça se passe d’un point de vue géographique et pourquoi la croisière est spéciale.

On est où au Laos ?

Je vais vous parler du Mékong dans le Sud du Laos, c’est à dire entre Paksé et la frontière avec le Cambodge au niveau des 4000 îles (c’est un peu technique, tu comprendras mieux sur la carte ci-dessous).

Pourquoi la croisière est assez particulière ?

Cette croisière est très particulière car c’est le seul bateau à naviguer de cette façon dans le Sud du Laos. Hormis les pêcheurs il n’y a aucun autre bateau, c’est un point que je n’avais pas si bien compris avant de vivre cette croisière, du coup j’insisterai beaucoup dessus.

Contrairement à la baie d’Halong où il y a énormément de bateaux de touristes et le delta du Mékong où il y a peu de bateaux de touristes mais pas mal de bateaux de transports de marchandises (riz, sable, bois, etc.). Le Sud du Laos ne possède que des bateaux de pêcheurs car il est impossible pour les bateaux de passer entre le Laos et le Cambodge (il y a des chutes d’eau, et les bateaux naviguent généralement mal sur les chutes d’eau !).

Sur le Mékong il n’y a donc du commerce que sur la partie Nord (Chine – Birmanie – Thaïlande – Laos) ou la partie Sud (Cambodge – Vietnam), aucun navire Vietnamien ne va avoir pour ambition de remonter au Laos. En effet les bateaux ne peuvent pas passer la frontière Laos / Cambodge à cause de ces chutes d’eau (c’est pour cela que les français ont dû construire une ligne de chemin de fer sur quelques kilomètres pour vider les bateaux avant les chutes d’eau au Cambodge, mettre les marchandises sur le train pour 3 kilomètres et repasser les marchandises sur d’autres bateaux côté Laos). Du coup dans le Sud du Laos tu n’es embêté que par quelques pirogues (il y a pire).

Attention, cet article ne rentrera pas dans les détails du point de vue de la croisière, des visites ou des conseils sur la région. Vous trouverez dans les semaines qui viennent sur le blog des articles différents sur ces points là (un article sur la croisière et l’organisation, un article sur les villages que j’ai pu visiter et un article de conseils sur le Sud Laos !). Le but de cet article est vraiment de faire ressentir ce qu’on peut vivre sur le Mékong dans cette région du Laos grâce à de nombreuses photos.

Qu’est ce qu’on voit pendant la croisière ?

Des paysages dingues sur les rives du Mékong

Et oui, dans la région l’avantage c’est que tout n’est pas plat, notamment au début de la croisière où on longe la chaine de montagnes du Vat Phou (dont j’ai parlé dans cet article). Les paysages sont juste magnifiques tout au long de la croisière et incroyablement reposants, Si vous avez comme moi un temps magnifique vous aurez l’impression de découvrir au fur et à mesure plusieurs peintures du Mékong, un peu gris le matin, très bleu l’après-midi et beaucoup plus sombre en fin de journée avant l’orage !

Des pêcheurs et des poissons en abondance !

Et oui le Sud du Laos est très rural, donc en plus du riz qui est cultivé de partout il y a énormément de pêcheurs sur les rives du Mékong. Ici pas de gros bateau mais chacun sur sa pirogue ou avec de l’eau jusqu’aux genoux et son filet pour attraper le plus de poissons ! Vous verrez des pêcheurs absolument tout le temps mais majoritairement le matin et en fin de journée.

Des couchers de soleil à tomber

Et oui qui dit paysages magnifiques dit aussi couchers de soleil à tomber, le Mékong au Sud du Laos n’échappe pas à la règle avec des couleurs magiques au fur et à mesure que la lumière décline. N’est pas Bagan qui veut mais terminer la journée avec une bière sur le pont supérieur pendant que le soleil se cache progressivement derrière les arbres c’est quand même un moment vraiment sympa à vivre (ça va que le Mélong est ultra calme car sinon la bière aurait terminée à l’eau !).

L’impression d’avoir l’Amazone euhhh le Mékong devant toi !

Le Mékong est tout simplement immense, c’est un truc intéressant qui te saute aux yeux lorsque tu te trouves au milieu du fleuve (mais alors pas du tout quand tu es simplement sur les rives). Tu as vraiment l’impression par moment de te retrouver sur un énorme océan avec la terre au loin, au fil de la croisière tu te retrouves sur les rives du fleuve et là tu pourrais confondre le Mékong avec la Seine (allez j’ose !), par contre quand le navire est en plein milieu tu te demandes combien de kilomètres fait le fleuve ! Je suppose en plus que parfois et en fonction du niveau du fleuve ça doit être bien plus grand après la saison des pluies.

Je vous raconte pas le stress lorsque vous êtes affalé dans une chaise longue avec l’immense fleuve autour de vous !

Les maisons sur pilotis qui te rappellent la force du fleuve

Le Laos est un pays qui est quand même très vide (moins de 7 millions d’habitants), alors autant vous dire que dans le Sud qui est une zone un peu excentrée il y a encore moins de monde. Ça n’empêche pas de voir pas mal de villages au bord du Mékong, on reconnait un temple au loin, on a souvent des maisons sur pilotis, parfois quelques maisons en dur. Dans tous les cas ces maisons sur pilotis sont vraiment le signe de la force du fleuve, lorsqu’il dort c’est une ressource sans fin mais lorsqu’il est en furie il doit falloir croiser les doigts pour retrouver sa maison. En regardant une nouvelle fois les photos je m’aperçois d’ailleurs qu’il y a sur chaque cliché des petites pirogues, signe de l’importance du fleuve dans la vie quotidienne.

Des pirogues (où t’es parfois dessus !)

Les pirogues justement parlons-en (les transitions sont quand même incroyables sur le blog !). Il y en a partout et tu ne vois que ça, parfois un mec seul qui va ramasser ses filets, parfois une famille qui traverse le fleuve en essayant de se protéger du soleil, parfois une pirogue sans personne qui attend d’être utilisée dans quelques heures (que ça soit avec un moteur ou en ramant !). Il n’y a quasiment que des pirogues à ce niveau du Mékong, exception faites des quelques très rares endroits (peut être 1 ou 2 par jour) où la traversée est vraiment organisée, dans ce cas un énorme radeau joue le rôle de plateforme flottante pour les camions & voitures et le vrai bateau à l’arrière s’occupe de pousser tout ça !

Les 4000 îles !

Et oui à la fin de la croisière tu quittes le grand navire (celui qui servait au transport du teck) pour terminer sur une belle pirogue. A ce moment tu es au au niveau des 4000 îles qui est un immense archipel sur le Mékong quasiment à la frontière avec le Cambodge. Les paysages évoluent alors rapidement avec des îles de partout, une végétation qui donne encore plus une impression de jungle, une navigation sur cette espèce de labyrinthe et l’impression (malheureusement mais ça peut pas tout le temps être parfait la vie) de revenir justement à la civilisation !

Les restes de la présence française !

Les français ont longtemps occupé le Laos et le Sud du Laos, c’est assez compliqué à voir dans la vie de tous les jours mais il reste dans cette région du Laos quelques témoignages de cette époque. On remarque bien entendu cela dans les 4000 îles où les français contrôlaient le Sud-Mékong avec quelques vieux bâtiments, un grand pont et même les restes du système ferré qui permettait de passer les marchandises du Sud au Nord Mékong. Cependant sur le fleuve on peut aussi voir l’ancienne présence française avec des énormes blocs de béton qui donnent des informations sur le niveau du Mékong, ils sont encore très utilisés par les bateaux pour naviguer dans cette région.

“Hôtel avec vue” qu’ils disaient dans la brochure !

Pour finir je suis obligé de vous laisser sur cette image, c’était la vue depuis ma cabine après avoir fait une petite sieste ! Cabine avec vue, ils ne mentaient pas sur le site internet !

Informations concernant cet article :

J’ai effectué la croisière Vat Phou en 3 jours et 2 nuits en descendant (de Paksé aux 4000 îles) le Mékong, il est possible d’effectuer cette croisière dans l’autre sens en fonction des dates. J’ai fait cette croisière à la fin-avril, une période très chaude au Laos mais qui n’a pas du tout posé problème pour la croisière (car sur le Mékong il y a une brise, alors que dans les terres tu crèves de chaud). Pour rappel des articles sur la croisière en elle-même (organisation, prix, conseils, etc.), sur certaines visites & villages le long du Mékong ainsi qu’un guide sur le Sud Laos arriveront très bientôt sur le blog (ou seront déjà publiés si vous lisez cet article avec un peu de retard !).

croisiere-vat-phou

Bon maintenant c’est plus du teck mais Brice qu’il déplace le bateau !

Questions ?

Vous avez des questions sur le Mékong au niveau du Sud-Laos ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

2 comments

  1. alain

    Bon …j’attens les infos pratiques ..
    Je suis vraiment surpris qu’il existe un bateau faisant ce trajet
    Magnifiques paysages bouffecartemémoire
    Déjá que j’avais aimé le Mékong au niveau de Luang Prabang j’imagine que dans le sud c’est top..encore merci

    • Salut Alain,

      Ouai en fait moi je ne savais pas qu’il n’y en avait qu’un seul ! Le Nord c’est différent mais ça arrive pas tout de suite !

Type to Search

See all results