Croisière Vat Phou – on embarque sur la seule croisière du Sud-Laos

Aujourd’hui je vais vous parler d’une superbe croisière où j’ai eu la chance d’être invité en Avril dernier : la croisière Vat Phou, c’est la seule croisière de tout le Sud-Laos et une expérience complètement magique si vous avez le temps et l’argent pour la faire. Dans cet article je vous présente un peu tout ce qu’il se passe sur le bateau (chambres, nourriture, staff) mais aussi tout ce que l’on fait en dehors du bateau (les visites, les paysages, etc.).

Pourquoi j’ai fait cette croisière ?

J’ai fait cette croisière tout simplement car j’ai eu l’opportunité d’être invité sur la croisière Vat Phou par Secret-Retreats (il y a plus de détails à la fin de l’article). J’ai donc sauté sur l’occasion car j’étais en très basse saison (en Avril !) et que cela allait me permettre de découvrir autre chose dans le Sud du Laos, l’étape à Champassak était déjà prévue mais ensuite c’était uniquement les 4000 îles et je n’avais pas forcément envie d’y retourner (j’y suis déjà allé en 2013, c’est très beau mais je voulais voir autre chose).

J’avais un peu peur de ce que ça allait donner niveau croisière car ça dure quand même 3 jours (donc si c’est pourri c’est 3 jours pas top !), bon au final je vous rassure la croisière Vat Phou était géniale (mais pas parfaite, pas de Wifi !) et je vous explique tout cela dans l’article. Bon comme ça t’as l’impression que j’ai pris des risques mais un ami qui bosse dans le tourisme au Laos m’avait déjà assuré que c’était super donc j’ai embarqué sereinement sur le bateau.

Le bateau

Le Vat Phou est un vieux navire de transport de teck rénové, c’est donc un grand bateau à fond plat sur 2 étages. Tout est en teck et personne ne met de chaussures sur le bateau donc c’est super de chez super agréable.

croisiere-vat-phou-laos

On passe quasiment tout son temps sur l’énorme pont supérieur, c’est là qu’on prend les repas, c’est là qu’on boit un coup et surtout c’est là qu’on utilise les fauteuils, les canapés ou les transats (en teck aussi !) pour lire un livre, prendre une photo, faire une petite sieste… Les photos ne rendent pas hommage au pont supérieur du Vat Phou car il est vraiment grand et on ne se marche pas dessus !

Les cabines

Qui dit bateau dit aussi cabines, j’avais une cabine sur le pont supérieur, je voyageais seul donc j’avais une chambre Twin (2 petits lits), il y a un bureau, la climatisation, bref c’est une cabine de bateau, toujours un peu petit par rapport à un hôtel mais on n’y peut pas grand chose ! On ne s’en rend pas forcément compte sur la photo ci-dessous mais il y a quand même un peu de place au bout des lits pour mettre ses affaires (et évidemment la décoration c’est Vat Phou, Vat Phou et Laos !).

Point important mais chaque cabine à sa propre SdB avec toilettes et douche à l’eau chaude, je précise au cas où mais bon. La SdB est aussi relativement petite mais on ne se cogne pas partout en allant prendre sa douche.

Bon et puis le matin lorsque tu ouvres les volets et que la vue devant toi c’est ça tu oublies rapidement que ta chambre fait pas 50 m². En fait en y repensant quelques mois plus tard on ne reste jamais dans sa chambre, même pour faire un petit somme on est toujours sur le pont supérieur.

Les services à bord (et la bouffe !)

En bon français j’avais un peu peur concernant la nourriture, j’ai eu la chance de par mon travail au Vietnam d’essayer plein de croisière dans la baie d’Halong et le seul point noir que je trouve à certaines c’est la nourriture. Quand le cuisinier est pas doué c’est quand même moins sympa une croisière. Sur le Vat Phou le cuisinier cuisine comme un chef (double jeu de mot, j’étais obligé !).

C’est que de la nourriture laotienne avec une touche d’autres cuisines asiatiques, c’est super bon tout simplement. Il y a de quoi manger pour toute une vie et je passais à chaque fois à table avec la banane. Je n’ai pas de photo du petit-déjeuner mais dans l’idée c’était un peu la même chose. Sur la photo ci-dessus vous avez du riz normal, du sticky-rice typiquement laotien (dans la boite), du Laab kai (plat typique du Laos), du poisson, des légumes… Bref on mange bien sur le Vat Phou.

Et on ne s’en rend pas compte sur le blog mais pour la nourriture je suis vraiment très difficile, le staff vous explique quelques heures avant ce qu’il y aura à manger donc si quelque chose vous parait vraiment pas top ils peuvent même le changer. D’ailleurs j’en ai pas parlé mais l’équipage sur le bateau est vraiment hyper organisé donc tout fonctionne parfaitement, la dame au bar qui parle super bien anglais, les 2 femmes de ménage qui sont très sympas (j’ai renversé un coca à 21h00 sur mon lit, un vrai boulet !), Ping le guide francophone qui est là quand il faut et qui sait aussi disparaître quand tu veux être tranquille. Bon et puis au Laos tout le monde est sympa et sur le bateau c’est la même chose ! Dernier point que j’ai failli oublier de mentionner mais pas mal de personnes qui travaillent sur le Vat Phou sont de la région (c’était d’ailleurs assez marrant d’en voir une apporter des fruits & légumes à la nuit tombée dans un village où elle avait de la famille !).

Les activités

La visite du Vat Phou

C’était au programme de la première journée, tout est organisé facilement car le lieu est super accessible. Le Vat Phou est magique et se visite assez rapidement. C’est une sorte d’ensemble de temples sur une grande colline, il date de la période Angkorienne (attention c’est pas Angkor non plus hein !) et c’est de là que le bateau tire son nom (un peu comme si un bateau-mouche à Paris s’appelait “la tour Eiffel”). Pour tout comprendre à ce lieu je vous invite à lire cet article où j’explique tout.

Les villages au bord du Mékong

Second point mais le Vat Phou s’arrête quelques fois pour découvrir des villages sur le chemin (j’en parle longuement dans cet article), les villages n’ont rien d’exceptionnels mais c’est simplement des villages complètement perdus où personne d’autre que vous ne passe (c’est donc en ça qu’ils sont spéciaux). Des sourires, des rizières, des temples, des maisons sur pilotis, des enfants qui te courent après, bref encore une fois le paradis.

les 4000 îles

Point super important mais vous allez terminer votre croisière sur le Vat Phou aux 4000 îles (ou la commencer si vous êtes dans l’autre sens). Faites bien attention car vous allez simplement traverser et visiter rapidement les 4000 îles. Si le lieu vous intéresse vraiment (à juste titre, c’est très beau) vous pouvez terminer votre croisière là et ne pas remonter à Pakse par la route ensuite. Moi je n’avais pas le temps et j’avais déjà passé pas mal de temps dans la région en 2013.

Et puis surtout la croisière !

C’est je pense le truc qui m’a le plus marqué, j’avais déjà eu la chance de faire d’autres croisières dans ma vie mais là c’était d’un calme et d’un repos à toute épreuve. Tu ne croises aucun autre bateau de touristes, tu enchaînes les vues incroyables sur la région avec un habitant qui est en train de pêcher, un coucher de soleil ou tout simplement des pirogues au loin.

Il m’est d’ailleurs très difficile de décrire avec des mots et mêmes des photos ces moments sur le Vat Phou à observer le Mékong, on se sent tout simplement bien, reposé et au paradis et c’est assez difficile à décrire. Aucun bruit, une brise fraîche, des paysages magnifiques, personne autour de soit… bref tout ce qu’on recherche à l’autre bout du monde (et dans ces moments le fait de ne pas avoir de Wifi est d’ailleurs super cool, pas un bruit à l’horizon !).

Au jour le jour

Avant de prendre part à la croisière Vat Phou je n’avais pas tout compris du point de vue de l’itinéraire et du programme, vous trouverez donc ici un descriptif assez précis sur ce qu’il se passe vraiment. Attention encore une fois c’est pour la croisière en descendant le Mékong mais dans le sens inverse ça devrait beaucoup y ressembler.

Jour 1 de la croisière

On embarque sur le Vat Phou, brieffing et on déjeune en faisant un petit tour sur le Mékong. Après le déjeuner on débarque au même endroit. On grimpe dans le minivan et on visite le Vat Phou.  Après le Vat Phou on retourne sur le bateau, coucher de soleil tranquille et on retraverse le Mékong pour amarrer le bateau avec une vue comme ci-dessous (enfin c’est pas moi qui gérait hein !).

Jour 2 de la croisière

Matinée tranquille, on vogue sur le Mékong, dans la matinée on fait arrêt dans le village de Tomo. Toute la journée c’est croisière, croisière et croisière, les paysages magnifiques s’enchaînent en étant tranquillement sur le pont supérieur du Vat Phou. En fin de journée on visite un village au bord du Mékong puis on arrive pour le coucher de soleil au dernier village où le bateau passe la nuit.

Jour 3 de la croisière

Le début de la matinée commence tranquillement, le Vat Phou vogue un peu sur le Mékong jusqu’à atteindre une région avec beaucoup de rochers. C’est là qu’on quitte le Vat Phou et le reste de la journée se fait sur un bateau plus petit.

On descend le Mékong assez longuement (c’est vraiment très beau) jusqu’à arriver peu avant midi aux 4000 îles. Le bateau s’arrête alors sur l’île de Don Khong et on visite à pied tranquillement (Ping, le guide francophone du Vat Phou, me montre des vieux bâtiments français que je n’avais pas vu quelques années auparavant !).

Après le déjeuner on quitte les 4000 îles (retour en bateau jusqu’à la terre, puis minivan) pour rejoindre les chutes de… je sais plus, les plus grosses chutes de la région (vous le savez si vous lisez le blog régulièrement mais je suis pas fan des chutes d’eau). Ensuite on fait route pendant 2h30 dans le minivan de la croisière et on arrive à Paksé en fin de journée (sur les coups de 16h si je ne dis pas de bêtises). J’ai passé une nuit à Paksé et j’ai pris le premier vol pour Vientiane le lendemain matin.

Les questions que je me posais avant de faire cette croisière :

Il vaut mieux faire une croisière dans le Sud ou dans le Nord ?

Point important mais attention car les croisières dans le Nord (j’ai fait celle entre Luang Prabang et la Thaïlande aussi quelques semaines plus tard) sont dans la grande majorité des cas des croisières à la journée, le bateau est petit et on ne dort pas vraiment sur le bateau (on s’arrête à Pakbeng, nuit à l’hôtel, et départ le lendemain pour la seconde journée).

J’aurais tendance à dire que la croisière dans le Sud est une croisière où on prend plus son temps et où tout est plus calme et reposant, tandis que dans le Nord c’est plus du transport d’un point A au point B qui varie en fonction de votre bateau (sympa avec quelques arrêts si vous êtes sur un bateau haut de gamme, long et ennuyeux à la fin si vous êtes sur un bateau public). Je dois le mentionner dans cet article (l’article sur la croisière dans le Nord arrivera dans quelques semaines) mais j’ai fait les deux dans le Nord, une journée sur un bateau haut de gamme et une journée sur un bateau local en faisant le trajet Luang Prabang – Pakbeng – Huay Xay.

Sur le Vat Phou dans le Sud, ambiance calme et tout est en teck !

Sur un bateau local entre Pakbeng et Huay Xay dans le Nord du Laos, ambiance bateau pourri, chips pour le déjeuner et siège de bus !

On se sent pas bloqué ?

C’est un peu la question à 10 000 € quand on utilise le mot croisière, lors du jour 1 et 3 honnêtement on ne passe pas tant que ça de temps sur le Vat Phou, donc difficile de se sentir bloqué (c’est même presque l’inverse, j’aurais bien passé un peu plus de temps à ne rien faire sur le bateau). Pour la jour 2 c’est différent car c’est vraiment une journée de croisière complète, il y a plusieurs stops donc c’est très bien mais surtout on est bloqué au paradis. On est tranquille sur le bateau, on prend un petit coca, on fait une sieste… et toute la journée les paysages se succèdent avec la petite brise du Mékong et les pêcheurs qui lancent leurs filets.

Encore une fois et pour comparer avec les croisières du Nord c’est beaucoup moins oppressant et chronophage que les croisières dans le Nord. Dans le Sud et avec le Vat Phou c’est croisière tranquille sur un bateau immense, dans le Nord c’est croisière “faut arriver avant la tombée de la nuit au village” sur un bateau beaucoup plus petit et beaucoup plus bruyant. Pour comparer avec d’autres croisières c’est aussi beaucoup plus tranquille que les Backwaters en Inde du Sud ou à Halong au Vietnam.

Il y a le Wifi  sur le Vat Phou ?

Point noir ! Lors de ma croisière en Avril 2017 il n’y avait pas de Wifi à bord. Du coup c’est tranquille car vous êtes pas stressé par votre téléphone / iPad mais je préfère le mentionner car j’aurais quand même bien aimé pouvoir mettre à jour Facebook / Emails.

Est-ce qu’au final ça vaut le coup ?

Alors très clairement je pense que la croisière est vraiment un choix à faire si vous avez envie ou pas de faire une petite croisière. Si vous n’y aviez pas pensé et que l’idée de passer quelques jours sur un bateau à naviguer sur le Mékong ne vous fait pas vibrer passez votre chemin. En revanche si vous avez envie de voir autre chose (vraiment, c’est une autre vision du Laos), de vraiment vous imprégner du Mékong et que ça vous tente alors foncez, vous ne serez pas déçus même si ce n’est pas gratuit du tout.

Pour les photographes ?

Pour les photographes la croisière vaut vraiment le coup, 2 raisons principales :

  • Il n’y a personne dans les villages où vous allez, si vous vous débrouillez bien c’est les portraits à foison pour vous car les gens sont curieux (disons que dans les 4000 îles vous êtes le vingtième touriste de la journée, alors que dans les villages où passe la croisière vous êtes le premier touriste de la semaine).

  • Le fait d’être sur le bateau vous donne une vision complètement différente de la région, il sera quasiment impossible de faire des photos comme ci-dessous si vous ne faites pas la croisière

Attention par contre, comme pour la montgolfière à Bagan je vous conseille fortement d’avoir 2 boitiers ou au moins 2 objectifs bien différents, il vous faudra impérativement un grand angle et un téléobjectif. Toutes les photos que vous avez pu voir dans les articles sont faites avec un Canon 6D, un 24-105 et un 70-200 (c’est la puissance du zoom !). C’est pas du matériel incroyable mais au 24-105 j’aurais été un peu court sur pas mal de photos où je voulais vraiment cadrer un village, un bateau, etc.

Invitation pour la croisière

Sachez que pour cette croisière, et 2 hôtels au Laos, j’ai été invité par Secret-Retreats, c’est un site que j’utilise beaucoup pour découvrir de superbes hôtels & lodges en Asie (c’est d’ailleurs comme ça que j’avais trouvé le The Island Lodge dans le Sud du Vietnam). Le leitmotiv du site est de référencer les plus beaux hôtels de charmes, les petites croisières ou les excellentes tables partout en Asie. C’est géré par un français donc c’est très tourné sur le charme, l’atmosphère et surtout que ça soit typique. C’est souvent ce qu’on recherche en tant que français, loin des gros hôtels 5 étoiles de 500 chambres !).

J’ai un peu par hasard discuté avec Stéphane qui est le fondateur de Secret-Retreats car la société pour laquelle je travaille possède un lodge référencé sur le site (pour vous donner un peu l’esprit c’est un hôtel au Ladakh dans le Nord de l’Inde qui est l’ancienne demeure d’un roi Ladakhi). Du coup naturellement on s’est dit que ça serait sympa des 2 côtés de monter un partenariat, moi car ça me permet de découvrir certaines expériences géniales, et Secret-Retreats ça permet de faire connaitre le site auprès des français. Il n’y a aucune rémunération ou aucun objectif, j’aime bien cette boite spécialisée sur l’Asie donc je trouve ça aussi cool de la faire connaitre car c’est vraiment que des hôtels de charme (sur les sites concurrents anglophones c’est souvent des hôtels de luxe à 500 balles la nuit plus que des hôtels de charme, sur le Secret-Retreats vous avez certains hôtels à moins de 100€ la nuit et d’ailleurs pas mal d’hôtels que je recommande sur la Birmanie ou le Vietnam !).

Dernier point mais je ne connais pas le prix de la croisière Vat Phou pour l’année qui vient (saison 2017-2018), cependant vous aurez sûrement des différences de prix en fonction de la saison (très clairement en Novembre le bateau doit probablement être plein alors qu’en Avril lorsque j’y étais c’est plus compliqué de remplir). Gardez à l’esprit qu’une fois à Paksé tout est compris jusqu’à votre retour à Paksé, les visites, la nourriture, les transferts, vous n’avez à vous soucier de rien hormis d’avoir de la place sur votre appareil photo !

Questions ?

Vous avez des questions sur la croisière Vat Phou ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous !

Leave a Reply

2 comments

  1. Fab

    Merci pour le descrptif, Brice, belle croisière 🙂
    C’est pas donné, mais ça doit être tellement agéable…
    Bonne suite et à bientôt
    Fabrice

Type to Search

See all results