Vietnam – En moto aux frontières de la Chine entre Bac Ha et Si Ma Cai

Aujourd’hui je vous emmène avec Thibault, Gaspard et moi pour une journée en moto entre Bac Ha et Si Ma Cai. Une journée juste magnifique dans le Nord du Vietnam entre les marchés des minorités ethniques, les rizières en terrasse et les immenses vallées.

Bac Ha ? Si Ma Cai ? C’est où ?

Bac Ha est un “incontournable” du Nord du Vietnam mais je doute que tu ais déjà entendu parler de Si Ma Cai, en fait c’est une région qui se trouve à 3 bonnes heures à l’Est de Sapa. Pour faire “large” c’est entre les régions de Sapa et Ha Giang (Bac Ha et Si Ma Cai sont à 30 kilomètres). A l’Ouest la région de Sapa avec tous les touristes, à l’Est Ha Giang avec les aventuriers en moto, entre les deux une zone très peu visitée hormis le dimanche matin pour le marché de Bac Ha !

Ensuite une fois que tu te trouves dans la région de Bac Ha c’est un peu plus le bordel, mais dans l’idée tu as quelques routes principales avec des villages et tous les 30 kilomètres une ville de plus grande importance. Inutile de vous préciser que lorsque je pars en weekend j’ai généralement un programme dans la tête, j’avais préparé cette journée pour que l’on puisse visiter 2 régions des minorités qui ont lieu le dimanche (Bac Ha et Lung Phinh). Au final en arrivant à Bac Ha on a appris qu’on pouvait aller aller jusqu’à Si Ma Cai sans problème (un autre grand marché des minorités assez similaire à Bac Ha d’ailleurs).

On commence au marché de Bac Ha

Nous sommes arrivés le jour précédent depuis Hanoi, afin de pouvoir bien explorer la région nous ne sommes pas allés à Sapa et on a préféré dormir dans une homestay amélioré (j’y reviens plus bas) directement dans la ville de Bac Ha. Il est donc super tôt (7h30) lorsqu’on quitte le homestay en moto pour rejoindre le marché qui se trouve à quelques minutes.

A notre arrivée dans le marché de Bac Ha on est tout de suite dans l’ambiance, ça a l’air très grand et il y a beaucoup de costumes. Et quand je dis beaucoup de costumes c’est vraiment beaucoup.

On se balade un peu au hasard entre les mamies qui vendent les légumes, les mecs qui découpent dans la viande et les quelques vendeuses pour les touristes. Bon dans la pratique je me sépare de Thibault et Gaspard pour faire des photos et on se retrouve un quart d’heure plus tard. Les étrangers commencent à arriver et on a pas mal de route, on quitte donc le marché de Bac Ha en direction de Lung Phinh.

Sur la route de Lung Phinh

Après un petit arrêt à la pompe (t’es sûr que c’est la bonne route ?) on quitte rapidement Bac Ha. Directement en sortant de Bac Ha la route grimpe énormément, on ne le sait pas encore mais toute la journée on aura ce type de paysages avec des dénivelés importants (jamais de plat, soit tu grimpes soit tu descends) et des vues incroyables.

On fait rapidement un premier arrêt pour prendre des photos, honnêtement on est tous un peu sur le cul car ça a l’air superbe. Surtout point ultra important mais contrairement au jour précédent il ne pleut pas et il y a même du soleil.

Arrivée au marché du dimanche de Lung Phinh

En arrivant à Lung Phinh à 9h05  on sent rapidement que c’est moins touristique (enfin pour être plus précis c’est même pas du tout touristique). Ça a l’air petit, c’est un village qui a la chance d’être au croisement de 2 grandes routes, et ça semble vraiment beaucoup plus pauvre (ou moins développé plutôt) que Bac Ha.

On fait rapidement le tour du marché, il y a beaucoup moins de touristes qui viennent jusqu’ici (on a croisé personne de la journée donc on était sûrement les seuls à venir dans la région dans la matinée) et le contact est donc plus facile. Attention je te dis pas que c’est facile et que tout le monde vient te voir, mais les gens sont plus surpris de te voir que blasé de voir un autre blanc qui vient prendre des photos comme à Bac Ha. Je grossis le trait mais t’as compris l’idée.

Au marché de Lung Phinh on vend aussi un peu de tout, ça va des habits H’mongs (qui semblent majoritaires dans le coin) aux médicaments en passant par les légumes.

D’ailleurs quand je dis que le marché est moins développé c’est qu’il se tient sur une espèce de terrain vague, étant donné qu’il a beaucoup plu le jour précédent il y a donc un peu de boue partout.

Thibault & Gaspard se laissent d’ailleurs tenter par une espèce de petite galette de riz. On quitte Lung Phinh après avoir fait un petit tour par les quelques cantines qui sont à l’arrière du marché.

On continue sur la route entre Lung Phinh et Si Ma Cai

On ne savait pas vraiment combien de temps on allait mettre pour faire la route (les indications kilométriques sont parfois trompeuses avec des dénivelés comme ça), du coup on ne s’est pas énormément arrêté sur le chemin mais on a quand même fait quelques stops à des moments où l’on faisait tous les 3 : “wouah putain trop beau” (et sur une moto ça se traduit souvent par 3 coups de klaxon !).

C’est vraiment un enchaînement de vallées juste magnifiques, après chaque grande montée tu as des panoramas complètement fous sur la région et la vallée suivante.

Mention spéciale à un moment où l’on se retrouve vraiment dans l’alignement avec la vallée, arrêt immédiat pour les photos.

Juste avant d’arriver dans la région de Si Ma Cai on a des vues encore complètement incroyables sur la région, on s’arrête dans un virage pour refaire des photos.

Arrivée au marché du dimanche de Si Ma Cai

On arrive finalement à Si Ma Cai à 10h15, on laisse un peu nos motos au hasard et on s’engage dans la rue principale. Il y a des costumes des minorités ethniques partout donc on doit plus être trop loin.

On rentre donc dans le marché par les poissons et les légumes, c’est assez bizarre comme intro ! Comme à Lung Phinh et contrairement à Bac Ha les gens sont aussi majoritairement surpris à se demander ce qu’on fout là et certains sont plus curieux (j’ai eu 2 personnes qui m’ont demandé pour faire une photo d’eux, pas énorme mais déjà 2 de plus qu’à Bac Ha !).

Après la partie fruits et légumes on arrive dans une zone avec un paquet de restaurants, tout le monde vient au marché que pour manger ? Bon restaurant c’est un bien grand mot car c’est des gargotes, on alterne alors les petits vendeurs “de rue” (bon y’a pas de rue mais t’as compris) et les grandes tables où les hommes viennent en groupe pour manger et beaucoup picoler !

J’aime beaucoup cette photo !

Le marché est très animé, il n’y a pas beaucoup d’espace pour avancer et on se retrouve donc comme dans un concert à se pousser pour pouvoir avancer. Bon la différence avec le dernier concert de Radiohead que j’ai vu c’est que là tout le monde est habillé de toutes les couleurs !

Je fais des photos un peu partout mais comme toujours dans les marchés c’est souvent le bordel (il y a du monde ou des choses à vendre de partout), aucune photo incroyable à se mettre sous la dent mais beaucoup de couleurs et une expérience vraiment sympa.

D’ailleurs j’aurais été très curieux de découvrir ce marché avec un guide local, en fait on voit vraiment qu’il y a beaucoup de H’mongs mais aussi d’autres minorités car les costumes sont très différents. On a remarqué cela après déjà une bonne dizaine de minutes dans le marché car c’est pas si facile de repérer les différents costumes (et autant te dire que si 3 blanc-becs se rendent compte qu’il y a plusieurs costumes différents c’est qu’en fait il devait y en avoir des dizaines à un œil aguerri !). Par exemple ci-dessous c’est plus des H’mongs !

A un moment on attire 2 jeunes qui semblaient avoir pris de l’avance sur l’alcool de riz, du coup c’est photographie obligatoire pour Gaspard et Thibault (indice, c’est les 2 aux extrémités).

On a pas non plus eu l’impression d’être au bout du monde car Si Ma Cai est censé être un marché vraiment très reculé (comme je l’ai dit précédemment on a vu aucun blanc de la journée, bon et pour Si Ma Cai on est même repassé par le marché au retour donc je peux vous confirmer qu’on était les seuls touristes ici de la journée). Nous n’avons pas non plus vu les chevaux mais cela ne veut pas dire que la vente ne se faisait pas à un autre endroit (Si Ma Cai veut dire marché aux chevaux en langue H’mong).

Après un dernier passage dans les échoppes où l’on vend principalement des vêtements on discute quelques minutes pour savoir ce qu’on fait, je suis chaud pour pas trop m’éloigner, Gaspard s’en fout et Thibault est chaud pour continuer. Finalement Thibault gagne et on continue !

Jusqu’aux frontières de la Chine !

Après le marché on remonte sur nos motos et on continue sur la route en direction de la Chine, le but n’est pas vraiment d’aller jusqu’à la frontière (ça on s’en fout) mais de trouver un coin sympa pour qu’on puisse faire un petit tour à pied.

A ce moment on est alors à 3 kilomètres à vol d’oiseau de la frontière chinoise et après avoir passé un petit pont on tombe sur une grande vallée avec de très belles rizières. On cherche un peu comment descendre dans les rizières, Gaspard voit au loin une cascade et est donc super chaud… impeccable on laisse les motos et on commence à marcher.

Ce qu’on avait pas prévu c’est qu’avec la pluie il y allait avoir pas mal de boue, c’est donc pas le plus pratique pour se déplacer (bon la grande classique mais je suis pas super doué dans ce genre de situation et je me fout de la boue partout sur les chaussures, l’impression de retourner à Taungoo en Birmanie…) mais on a des vues de dingues sur la vallée.

Après 10 minutes de marche on arrive juste au dessus de la chute d’eau, malheureusement il y a eu un glissement de terrain et on est pas équipé pour descendre (avec mes Bensimon je galère déjà à marcher sur le plat alors descendre dans un glissement de terrain cimer !).

Pendant que Gaspard et Thibault remontent (j’étais sagement resté en retrait pour éviter de m’en foutre partout) je continue un peu plus loin pour voir s’il y a moyen de continuer, la vallée semble un peu se refermer et on décide donc de rebrousser chemin. D’ailleurs petit détail amusant mais en remontant sur la moto impossible de retrouver la clé, on a commencé à vraiment flipper en se disant que je l’avais peut être faites tomber dans les rizières mais en fait elle était sagement à côté du ruisseau où j’avais nettoyé mes chaussures, youpee (faut s’imaginer avec un scooter bloqué sur un petit chemin aux frontières de la Chine alors que le lendemain il faut qu’on soit à Hanoi pour le boulot !).

Et bonne chance pour retrouver la clé de la moto dans les rizières !

Le Grand retour avec plusieurs arrêts sur la route entre Can Cau et Lung Phinh

Après notre arrêt dans les rizières on reprend la route pour revenir sur Bac Ha, on s’arrête pour manger un pho dans une gargote de Si Ma Cai (qui avait quand même le Wifi !) et on remet plein gaz sur la route principale (ça fait un peu genre dans la série “Le Rebelle” avec Lorenzo Lamas… bon la vérité c’est qu’on est en short et qu’on a des coups de soleil). Juste après avoir passé le marché du samedi de Can Cau (qui est donc vide en ce dimanche) on tourne à gauche puisque la route a l’air belle et un village indiqué à 7 kilomètres.

La route est en effet belle et on a des vues somptueuses sur la région, on s’arrête au bord de superbes rizières pour faire les photos.

Finalement en arrivant au village la route s’arrête d’un coup et le chemin continue mais c’est dans un état déplorable, pour éviter de crever on fait donc demi-tour et on retourne jusqu’à la route principale, non sans s’arrêter au même arrêt car cette fois les habitants commencent à travailler !

On reprend la direction de Bac Ha et à un autre embranchement on tourne cette fois à droite. On passe devant plusieurs enfants qui gardent les troupeaux mais ils semblent plus effrayés qu’heureux de nous voir (pourtant on fait des sourires tout le temps !). Malgré cela on profite de paysages magiques.

Il se repasse peu ou prou la même chose que le village précédent, on continue en moto une dizaine de minutes jusqu’à arriver dans un village avec une route qui semble mener un peu nulle part. On fait donc une nouvelle fois demi-tour jusqu’à la route principale avec cette fois les sourires des enfants qui gardaient un autre troupeau (enfin !). Malheureusement j’étais trop occupé à sourire et à dire “Hello” pour prendre des photos !

On en a un peu marre sur le chemin du retour (ça en fait de la moto) donc on fait un tout droit jusqu’à Bac Ha. On arrive sans problème jusqu’à notre homestay, on rend donc les motos, on prend une douche, on boit un coca et on prend le bus qui nous ramène jusqu’à la gare de Lao Cai et notre train de nuit pour Hanoi. Et oui pour tous les 3 c’était notre dimanche, le lendemain on est lundi et on travaille tous à Hanoi !

Conseils pour cette journée entre Bac Ha, Lung Phinh et Si Ma Cai

C’est difficile ou pas ?

Faites extrêmement attention avant de vous engager sur cette route dans le sens où ce n’est pas la route la plus facile en moto.

L’état de la route est excellent donc pas d’inquiétude, cependant c’est une route de montagne au Vietnam et à ce titre il faut tenir compte de plusieurs points :

  • Vous allez avoir des dénivelés importants, aussi bien à monter qu’à descendre, il est donc vital d’avoir une moto ou un scooter qui tient la route (c’est largement faisable en scooter, on avait 2 motos semi-auto et 1 scooter). Aussi bien au niveau du moteur (il faut pas un escargot) et surtout au niveau du freinage. C’est d’énormes montées suivies de grandes descente tout le long (quasiment jamais de plat).
  • Ces dénivelés importants impliquent qu’il faut savoir un minimum gérer dans les longues descentes et dans les montées, faut pas paniquer s’il y a un chien qui arrive, faut pas être sur les freins tout le temps et utiliser le frein moteur, bref idéalement il faut pas faire du scooter pour la première fois ici.
  • Il faut tenir compte de la conduite des vietnamiens, donc que parfois un mec en moto va faire n’importe quoi devant vous et surtout un camion va prendre la route pour lui tout seul ou à l’opposé il va falloir le doubler dans une grande montée.
  • Pour information on est tous les trois habitués à conduire en moto car on habite à Hanoi.

Après ces quelques conseils de prudence et si vous êtes déjà un peu expérimenté la route est quand même facile, c’est en bon état et il n’y a pas beaucoup de circulation. Mais si vous vous plantez l’hôpital le plus proche est pas tout prêt et ça sera pas le type d’hôpital que vous aimez (et en tapant à 50 km/h avec un casque de location… bref je vous fais pas un dessin).

Et comment on s’organise pour trouver les marchés ?

Je vous mets en garde contre la moto par contre au niveau de la navigation vous ne pouvez pas faire plus simple, même Gilbert Montagné pourrait lire la carte :

  • La route principale part de Bac Ha (genre la grande nationale), elle vous indique au début les kilomètres jusqu’à Lung Phinh. Une fois à Lung Phinh il y a un croisement où vous pouvez aller à droite ou à gauche (le gros croisement est au niveau du marché et y’a qu’une route donc impossible de le louper). Là il vous suffit d’ouvrir les yeux et d’aller à gauche car c’est indiqué Si Ma Cai.
  • Tout au long de la route vous aurez des embranchements pour d’autres villages, libre à vous d’aller explorer les chemins un peu plus petits, on l’a fait plusieurs fois et c’était top. Idéalement faites le au retour pour pas arriver trop tard à Si Ma Cai et louper le marché.
  • Faites attention sur les petites routes, souvent la route devient bétonnée plutôt que du goudron, ça ne pose pas de problème mais évitez les routes trop pourries car vous pourriez crever (et donc devoir attendre 1h pour trouver le gars qui peut réparer et encore 30 minutes pour qu’il change la route !).
  • Il est peut être possible de faire une boucle à un moment mais je pense que c’est beaucoup plus chronophage (car vous passez sur des routes secondaires et roulez plus doucement), on a pas vraiment cherché à comprendre et on a fait le même chemin en sens inverse. Sans les arrêts et en faisant un tout droit vous en avez pour 1h-1h30 à rejoindre Si Ma Cai en moto depuis Bac Ha.
  • Pour te donner une indication précise il y a 20 minutes de moto entre Bac Ha et Si Ma Cai (10 kilomètres et 17 minutes selon Google Map).
  • La route à suivre est la route DT153, c’est la plus grosse route de la région et il y a régulièrement des bornes sur le côté de la route avec le numéro (donc DT153) et les kilomètres jusqu’au prochain point important. C’est hyper simple.

Gérer les marchés de Bac Ha, Lung Phinh et Si Ma Cai

  • Il est vraiment facile d’enchaîner les 3 marchés à travers des paysages juste incroyables, cette journée était magnifique et on a vu de tout (des rizières en terrasse, des vallées complètement dingues, des minorités ethniques).
  • Si vous souhaitez avoir 3 marchés avec un peu de monde il est nécessaire de commencer tôt depuis Bac Ha, attention car le marché de Bac Ha est censé être au maximum de son activité en milieu de matinée (le temps que certains arrivent avec les troupeaux des environs) mais c’est aussi là où il y aura le plus de touristes qui arrivent de Sapa. De plus si vous restez jusqu’en milieu de matinée il ne devrait plus y avoir grand chose à Lung Phinh et carrément rien du tout à Si Ma Cai

  • Dans l’ordre des tailles si tu te demandes :
    • Le marché de Bac Ha était le plus grand avec des zones bien délimitées (les légumes, les restaurants, les commerçant pour les touristes, la viande, etc.). On était au marché à 7h30.
    • le marché de Lung Phinh était vraiment petit (vous allez d’un bout à l’autre du marché en 5 minutes) avec donc tout un peu mélangé mais c’est un arrêt sympathique pour passer 20 minutes. Attention, vous aurez aussi en cherchant sur internet des informations sur Lung PhinG (avec un G à la fin) qui se trouve à côté d’Ha Giang. A côté de Bac Ha c’est bien Lung Phing car c’est marqué comme ça sur la bâtiment principal du marché. On était au marché à 9h05.
    • Le marché de Si Ma Cai était entre les deux en se rapprochant plus de Bac Ha que de Lung Phinh, Si Ma Cai est vraiment un grand marché où il y a de quoi faire, on a vraiment été surpris par le nombre de gargotes. On était au marché à 10h15.
  • Attention, la visite de tous ces marchés n’est faisable que le dimanche, pas besoin de chercher si le samedi c’est possible ou pas… ça ne l’est pas ! Il vous restera des paysages magiques mais vous ne pourrez pas enchaîner ces 3 marchés spécifiques.
  • Pour tout comprendre aux marchés du Nord du Vietnam (car c’est compliqué) vous aurez énormément d’informations sur ce site. Attention il n’y a pas tout car le marché de Can Cau (samedi) entre Bac Ha et Si Ma Cai n’est pas mentionné (ni celui de Si Ma Cai d’ailleurs) mais il vaut mieux un petit peu d’informations que pas d’informations du tout.
  • Dernier point mais visiblement le marché de Si Ma Cai a été déplacé récemment, auparavant c’était un grand marché pour la vente de chevaux un peu à l’écart de la ville, désormais c’est un marché “normal” dans la ville. Nous n’avons pas vu de chevaux mais peut être que la vente de chevaux se fait toujours à l’autre emplacement ? Difficile d’apporter une réponse !

Conseils pratiques pour Bac Ha

Je fais ça rapidement mais :

  • On a dormi à la Sa’s House (pour réserver c’est ici) qui est un homestay amélioré, le propriétaire habite dans sa maison et il a construit une maison juste à côté en faisant 7-8 chambres dedans. Tu ne dors donc pas dans la même maison que lui mais c’est la famille qui fait à manger et t’aides pour un peu tout. Tu trouveras des avis similaires sur Tripadvisor et il y a d’autres hébergements dans ce style autour de Bac Ha !
  • Pour monter de Lao Cai (arrivée du train) jusqu’à Bac ha nous avons pris une voiture privée pour que ça aille plus vite, on a payé 1 million de dongs (37€) et on a mis exactement 1h30 pour aller de Lao Cai à Bac Ha (et on a pu dormir comme des sacs).
  • Pour le retour par contre on avait le temps donc on a pris un bus du coin, il y a des minivans qui récupèrent des gens un peu partout en ville et redescendent jusqu’à Lao Cai. Ca nous a coûté 60 000 par personne (même pas 3 €) et il y avait même le Wifi à bord. Visiblement ces minivans partent jusqu’à 16h00.
  • Pour les motos si je ne dis pas de bêtise c’était un truc comme 8-10$ la journée mais c’était de super bécanes (exactement ce qu’on voulait). Mettez plus de budget s’il faut car c’est important.
  • Pour information en faisant la route depuis Sapa ça fait quand même très loin, il faut compter 1h de Sapa jusqu’à Lao Cai et ensuite 1h30 de Lao Cai jusqu’à Bac Ha.

Questions ?

Vous avez des questions sur cette journée en moto entre Bac Ha, Lung Phinh et Si Ma Cai au Vietnam ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

1 comment

  1. Pingback: http://worldwildbrice.net/2017/09/19/moto-vietnam-chine-bac-ha-si-ma-cai/ – Gelimo Test

Type to Search

See all results