Moc Chau au Vietnam – la région oubliée du thé et des H’mongs

Aujourd’hui je vous emmène à Moc Chau au Nord du Vietnam, une ville située entre Hanoi et Dien Bien Phu à quelques encablures seulement des rizières de  Mai Chau. Moc Chau est très connue des vietnamiens pour les vacances mais curieusement très peu pour les étrangers, au programme air frais, plantations de thé, minorités ethniques et paysages superbes au début des alpes Tonkinoises (on sort les mots compliqués !).

Moc Chau ?

On est samedi matin et comme souvent pour moi c’est synonyme de réveil aux aurores pour aller attraper un bus en direction de l’endroit que je vais visiter. Je suis donc à 7h30 dans le Sud-Ouest d’Hanoi pour prendre un minivan VIP (comprendre un minibus avec des fauteuils digne d’une première classe en avion). A peine le temps de m’assoupir et de faire une photo sur le fameux col d’accès à Mai Chau que je suis arrivé à Moc Chau 4h plus tard.

D’ailleurs je fais un point rapide mais pour ceux qui ne comprennent pas, Mai Chau est une zone de rizières dont j’ai déjà parlé de nombreuses fois sur le blog, Moc Chau est une zone plutôt tournée sur le thé située à 1h de Mai Chau. Sur une carte ça donne ça :

J’arrive avec ma copine à Moc Chau, le minivan nous dépose devant notre homestay, à peine le temps de laisser nos affaires qu’on prend un scooter et qu’on part déjeuner (bon d’ailleurs c’était pas top, Moc Chau ne restera pas notre destination préférée pour la nourriture même s’ils font beaucoup de produits laitiers !).

Balade dans les plantations de thé de Moc Chau

Après le déjeuner on part pour une bonne balade en scooter, les plantations de thé paraissent à côté mais à cause d’une route un peu pourrie et d’un scooter pas incroyable on met une bonne demi-heure à arriver ! Finalement il y a des stands au bord de la route avec des locaux qui vendent des fruits de partout, ça doit être là !

On marche quelques minutes et on se retrouve sur un petit chemin… comment on dit magnifique en vietnamien ?

On est à ce moment dans une immense plantation de thé, la couleur est bizarre mais on saura plus tard qu’une partie de la récolte a déjà été faites.

Evidemment je mitraille de partout car la zone est vraiment photogénique et la météo est avec nous. Il y a une grande colline centrale avec un arbre, je sais pas comment l’expliquer mais ça me donne l’impression de voir l’affiche d’un film !

On grimpe à ce moment sur l’énorme colline, je fais une photo de loin des enfants qui sont en costume pour les photos (je n’aurai jamais ma réponse mais je pense que vu qu’on est samedi les filles accompagnent les mamans vendre les fruits et se mettent en costume pour les touristes qui viennent d’Hanoi pour le weekend, oui tu peux reprendre ton souffle la phrase est un peu longue).

Depuis le haut de la colline on a une vue magnifique sur les plantations de thé sur le côté, mais aussi sur la petite vallée que l’on vient de traverser.

moc-chau-vietnam

A l’arrière de cette colline il y a aussi d’autres plantations de thé qui se terminent sur un petit hameau.

On repart ensuite de là en oubliant pas de faire un tour par le fameux coeur de Moc Chau (endroit très connu pour les vietnamiens pour faire un selfie, une sorte de pont des arts à Paris) mais le thé vient d’être récolté donc on fait pas vraiment le buzz au niveau des couleurs.

Un petit thé et on repart en scooter

Il fait super chaud donc on profite d’être à côté des plantations pour boire un thé et manger quelques fruits (et oui c’est aussi ça Moc Chau).

On reprend ensuite la moto et on hésite entre une chute d’eau et une grande balade dans les montagnes. On opte pour la seconde option et bien nous en a pris puisque la région est magnifique.

On longe en fait plusieurs vallées ce qui fait que les paysages sont juste magnifiques (beaucoup de dénivelé, ça ressemble un peu d’ailleurs à ma journée en scooter à Yangshuo, en un peu moins beau quand même !).

On retombe d’ailleurs ça et là sur quelques plantations de thé (et les photos de thé même si vous êtes nul c’est très simple, mettez vous dedans et donnez l’impression que ça fait une “mer” de thé, et hop une belle photo).

En route vers la vallée des pêches !

Après cette petite balade on reprend la route principale et on rejoint la vallée des pêches, je sais pas si c’est le nom officiel mais c’est comme ça qu’on va l’appeler. En fait il suffit de longer une route qui domine une petite vallée en contre-bas, après une descente digne des pentes du mont Ventoux on arrive sur une route toute pourrie avec des immenses vergers.

Bon malheureusement vous n’aurez pas énormément de photos car la route était vraiment toute pourrie (et j’avais pas envie de me retrouver avec une roue crevée au bout du monde) donc je n’ai fait qu’une photo à l’endroit où on a fait demi-tour (il y avait un chien en colère, on a pas voulu aller plus loin). Il est déjà tard donc on rentre au Homestay tranquillement alors qu’il se met à pleuvoir.

Départ pour le marché de Pa Co

Le lendemain matin on part très tôt pour le marché de Pa Co qui se trouve à une petite heure de Moc Chau en scooter. La dame du homestay nous avait conseillé de ne pas y aller car il n’y avait rien à voir mais comme d’habitude il ne faut pas croire les habitants sur ce genre de trucs (c’est comme les petits champs de lavande à côté de chez toi, pour toi c’est normal mais pour un étranger c’est incroyable !).

Je vais éviter de vous parler longuement du marché de Pa Co car je l’ai déjà fait dans un précédent article.

On reprend donc un peu plus tard dans la matinée en s’arrêtant dans plusieurs villages H’mongs de la région. C’est des villages qu’on trouve un peu partout au Vietnam avec chacun qui fait sa vie, et des vieilles maisons qui sont juste à côté de nouvelles maisons en béton (et oui quand tu as de l’argent tu construis une maison en dur !).

Les gens sont vraiment super sympas dans la région (bon et c’est pas tous les jours qu’ils voient un Brice), du coup on tombe sur une mamie et une dame qui récoltent les fruits dans l’arbre et on gagne tranquillement nos fruits pour la matinée (et offerts avec le sourire !).

Et oui c’est des H’mongs, vous vous en rendez compte avec les jupes !

La route magnifique pour aller jusqu’à Moc Chau

A ce moment on est pile entre Mai Chau et Moc Chau, on reprend donc la route pour revenir sur Moc Chau et on en profite pour faire quelques photos de la région sur le chemin. Quand je vous dis que la région est magnifique c’est pas des bêtises.

Sur le chemin je bifurque un peu pour aller visiter un CBT pour le travail, pour information les CBT sont des “Community Based Tourism” donc généralement un village qui accueille sur 4-5 maisons des voyageurs (c’est du “chez l’habitant” en regroupé et qui bénéfice à plusieurs familles). Coup de chance mais j’en ai trouvé un dingue avec des chambres parfaites (le mec est menuisier, ça aide !).

On en profite à ce moment pour continuer sur le chemin et faire une petite balade dans les rizières, et oui à Moc Chau il y a beaucoup de maïs et de thé mais aussi parfois un peu de rizières.

Chose assez marrante à ce moment mais ma copine est incapable de discuter avec les gens d’une maison car personne ne parle vietnamien. Je me demande d’ailleurs ce qu’ils regardent à la télévision du coup (peut être des H’mongs avec les chaines H’mongs ? sûrement…).

On fait quelques photos avant de retourner à l’endroit où on a laissé la moto, il faut qu’on se dépêche pour rentrer au homestay, prendre une douche et prendre notre minivan pour le chemin retour.

Bon arrivé au niveau de l’entrée de la cuvette de Moc Chau je ne peux pas m’empêcher de prendre une photo de la région.

Le minivan de retour !

Bon parceque c’est quand même un problème au Vietnam mais généralement les vietnamiens ne sont pas cadeaux dans les transports, comprendre le chauffeur du bus traite un peu tout le monde comme du bétail. C’était la première fois que ça m’arrivait mais là on a vraiment eu un champion, en plus de passer son temps au téléphone (bon ça arrive en Asie) cet enfoiré nous a revendu à un autre bus. Et c’était pas un bus de touriste, que des vietnamiens, et même eux étaient choqués à prendre en photo sa plaque pour faire un scandale sur Facebook. Pour faire gros on s’arrête au milieu du chemin de façon normale, puis 15 minutes après on s’arrête une nouvelle fois donc tout le monde trouve ça bizarre, un minibus tout pourri arrive et le chauffeur de notre minivan fout les bagages dans l’autre bus et se barre sous nos regards médusés ! Donc si ça vous arrive de tomber sur des chauffeurs de bus pas sympas, sachez que ça arrive aussi aux vietnamiens !

Plus je vis au Vietnam et plus je me rends compte que la grande majorité des voyageurs suivent encore et toujours le même itinéraire. Alors que tout le monde souhaite “sortir des sentiers battus” et pas être avec la foule tout le monde se retrouve à faire la même chose en suivant les incontournables du guide du voyage. Sapa (noir de monde, regardez cette vidéo sur LePoint, 700 000 touristes à l’année en 2016 ça fait quand même 2000 personnes/jour en moyenne !), Cat Ba (en croyant que dans les autres baies il y a trop de monde), Hué en lisant de belles choses sur la rivière des parfums (qui est l’équivalent du Rhône quand tu passes l’autoroute à Villefranche). Au Vietnam (et j’en ai visité qu’une toute petite partie), il y a des dizaines d’endroits où il n’y a personne et qui sont juste incroyables et très faciles à visiter (car c’est le nerf de la guerre). Moc Chau fait partie de ces destinations avec un tourisme quasiment inexistant, des paysages magnifiques de montagnes, des plantations de thé impressionnantes, des H’mongs qui vendent leurs fruits partout (y compris au superbe marché de Pa Co), bref un endroit quasiment pas visité et qui pourtant vaut le détour !

Conseils pour votre voyage à Moc Chau

Pourquoi personne ne va à Moc Chau ?

C’est très simple, la région n’est pas du tout mise en avant dans les guides de voyage (difficile de résumer un pays comme le Vietnam en 500 pages). Vous verrez donc souvent Moc Chau comme une simple étape sur la route de Dien Bien Phu. J’ai vérifié et dans le Lonely Planet du Vietnam il y a un encart d’une demi-page sur Moc Chau sans aucun conseil pratique, difficile donc pour les gens de s’organiser.

Pourquoi tu devrais y aller (attention, c’est pas Hoi An)

Moc Chau est une région facile d’accès qui a l’avantage de proposer un autre type de paysages que ce que vous trouverez majoritairement au Vietnam (on voit pas souvent du thé), c’est une région pour ceux qui aiment bien découvrir une région en louant un scooter et qui aiment rouler sur une route, prendre une plus petite route, s’arrêter au bout d’un chemin et marcher 20′ pour voir si c’est vraiment beau. Attention cependant car Moc Chau n’est pas l’endroit époustouflant (et touristique) comme peut l’être la baie d’Halong ou Hoi An, mais si vous avez le temps et que vous cherchez autre chose foncez !

La baie d’Halong !

Pourquoi c’est le combo ultime avec Mai Chau ?

De mon point de vue Moc Chau est une étape géniale en combinant avec Mai Chau, à cela plusieurs raisons :

  • Mai Chau permet de voir des rizières magnifiques (pas en terrasse, attention) et des minorités Thaï dans une région accessible et qui permet ensuite de continuer facilement sur Tam Coc et la baie d’Halong terrestre.
  • Moc Chau permet de voir des plantations de thé, des chutes d’eau, des paysages de montagnes et des minorités H’mongs, la région ne se trouvant qu’à 1h de Mai Chau et sur la grande route reliant Hanoi au Laos (par Son La/Dien Bien Phu) elle est aussi facile d’accès.

Bref t’as tout compris, 2 zones extrêmement différentes et peu touristiques avec un magnifique marché entre les deux c’est assez rare pour que j’insiste lourdement sur cet avantage. Si tu cherches des conseils sur Mai Chau tu peux lire mon guide sur Mai Chau ou lire tous les articles sur Mai Chau.

Mai Chau !

Moc Chau, attention au niveau d’anglais et vietnamien !

Faites attention car à Moc Chau il est préférable de ne parler qu’avec les mains et avec l’argent, dans l’ensemble quasiment personne ne parle anglais donc ça va être assez similaire à un voyage en Chine, il faut se débrouiller ! Dans la région il y aura aussi pas mal de gens qui ne parlent pas Vietnamien donc c’est dire si l’anglais c’est pas pour tout de suite (mais tout le monde est sympa, donc on se débrouille !).

La pluie ? pas de pluie ? Moc Chau en hiver ?

Ce voyage a été fait à la fin du mois de juin et comme vous pouvez le constater ce n’est pas vraiment la météo qui nous a empêché d’en profiter, on a pris de la pluie le dimanche après-midi mais honnêtement ça allait. Moc Chau est une zone assez spéciale du Vietnam qui est visitée toute l’année car c’est une zone agricole variée, donc quand c’est les pêches qui fleurissent en Décembre c’est les coquelicots qui arrivent en Avril, etc. (j’ai un peu inventé les fleurs mais dans l’idée c’est ça).

Conseils pratiques pour Moc Chau ?

Où dormir à Moc Chau

J’ai dormi dans la “Bo House” qui est grosso-modo un homestay pour les hipsters (exactement pareil que la La Nha Homestay à Dalat). La seule différence c’est que Bo House est beaucoup moins bien donc c’est pas obligatoire de rester là bas même si c’est genre à peine 10 balles la nuit. Personne ne parle anglais non plus mais l’endroit est quand même plutôt sympa.

Il y a d’autres hôtels dans Moc Chau et le Moc Chau Arena situé légèrement à l’écart de la ville. Attention, la plupart des homestays sont dispersés un peu partout dans la région, idéalement prenez quelque chose proche de la route pour Mai Chau et Hanoi.

Où manger à Moc Chau

Pas de conseil particulier, on a essayé plusieurs restaurants et honnêtement on en gardera pas des souvenirs imperissables, la région est super connue pour son lait, ses fruits et ses fromages. On a eu un bon dîner dans un restaurant de Hot Pot mais rien d’incroyable non plus.

Comment organiser son voyage sur place ?

Sur place c’est un peu le bordel étant donné que peu de personnes parlent vraiment anglais (donc même pour les restaurants c’est tout en viet, quand vous êtes dans la caca dites “Ga” et faites la poule, ça veut dire poulet), tout se fait donc en scooter ou avec une voiture et guide si vous venez depuis Hanoi. Attention, pas mal d’endroits sont indiqués sur Maps.me en revanche d’autres sont faux sur Google Map, faites attention !

Comment accéder et repartir de Moc Chau ?

Alors c’est le plus simple pour Moc Chau étant donné que la ville est sur la route entre Son La et Hanoi (c’est comme être sur la route entre Paris et Marseille). La plupart des bus vont donc revenir à Hanoi et il est très simple de trouver un transport pour revenir à la capitale, dans l’autre sens il suffit du coup de se faire déposer au milieu de la route au niveau de Moc Chau.

Attention, Moc Chau est une ville super étendue et un peu bloquée entre 2 grandes routes qui se rejoignent peu après Moc Chau, si vous arrivez à un endroit ne soyez donc pas supris qu’un taxi ou une moto vous demande 5-10€ en fonction de l’endroit où vous allez, il peut y avoir vraiment 15-20 minutes de route et être encore à Moc CHau. Faites aussi attention car Moc Chau est le nom de la ville et aussi le nom de la région.

Questions ?

Vous avez des questions sur Moc Chau ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

2 comments

  1. Frédérique

    super article ! la photo cinéma m’a fait penser à “Six feet under”

  2. Sylvie

    Cet arbre sur la colline c est top! magnifiques photos.

Type to Search

See all results