Croisière – Remonter le Mékong de Luang Prabang à la Thaïlande

Aujourd’hui je vais vous raconter ma longue croisière entre Luang Prabang et la ville de Huay Xai à la frontière avec la Thaïlande, j’ai effectué ce trajet en remontant le Mékong avec un arrêt à Pakbeng à mi-chemin. D’un bateau haut de gamme (croisière Luang Say) au bateau “slow-boat” on ne peut plus local, je vous raconte mon expérience et vous donne tous mes conseils pour en profiter le plus possible, car oui vous serez nombreux à faire cette croisière entre la Thaïlande et Luang Prabang.

Remise en contexte, où est-ce que ça se passe et comment j’ai effectué cette croisière :

Luang Prabang se trouve dans le Nord du Laos et Huay Xai se trouve à la frontière avec la Thaïlande à quelques encablures seulement de Chiang Rai et la Birmanie. Pour aller de Huay Xai à Luang Prabang et inversement il faut compter 2 jours de bateau, tous les bateaux s’arrêtent donc en plein milieu du trajet au niveau de Pakbeng (qui du coup possède quelques hôtels sympas et quelques guesthouses).

Pas la peine de se plaindre, je suis pas infographiste !

Cette croisière est un grand classique dans le Nord du Laos, à cela plusieurs raisons :

  • Beaucoup de personnes veulent passer en Thaïlande ou arrivent depuis le Nord de la Thaïlande (Chiang Mai ou Chiang Rai) pour au contraire découvrir le Laos.
  • Le trajet par la route (en bus) entre Huay Xai et Luang Prabang dure 12h, du coup il est moins attirant que de descendre ou remonter le Mékong en bateau (rien que de le dire ça fait rêver non ?)
  • Enfin dernier point qui est le plus important, les paysages dans cette région sont magnifiques et la croisière en bateau est sublime.

croisiere-luang-prabang-huay-xai

Pour cette croisière j’ai en fait eu la chance de la vivre en 3 temps, j’ai tout d’abord effectué une journée de croisière dans un bateau haut-de-gamme puisque j’ai pris part à la croisière Luang Say (une croisière bien connue dans la région), j’ai ensuite passé une journée à Pakbeng pour me reposer un peu et découvrir quelques villages (depuis le Pakbeng Lodge où restent les clients de la croisière Luang Say) puis j’ai repris un slow-boat (le bateau local quoi !) pour aller de Pakbeng à Huay Xai. L’article est écrit chronologiquement donc c’est très facile à comprendre.

Début de la croisière depuis Luang Prabang

Il est 6h45 et je sors de mon tuktuk qui vient de m’emmener de la Satri House jusqu’à un petit quai le long du Mékong. C’est pour moi l’heure de quitter Luang Prabang et de commencer ma longue croisière vers le Nord du Laos, mon but est alors de faire une grande boucle jusqu’à Huay Xai, Luang Namtha, Muang La et revenir à Luang Prabang pour mon vol international (tu as sûrement rien compris à ces noms, imagine une boucle dans le Nord quoi).

Je descends rapidement les marches et j’arrive sur le bateau, nous sommes en mai donc le bateau est loin d’être plein, tout a l’air confortable sur place et après quelques minutes de bâtement nous largons les amares et quittons Luang Prabang.

Au bout de quelques minutes je fais la connaissance de Cyril et sa femme… (et mince, j’ai oublié son prénom !), ils remontent jusqu’en Thaïlande avec leur petit bébé, ils sont sympas et ils habitent à Kuala Lumpur, impeccable !

Désolé, la seule photo que j’ai d’eux c’est leur sac à dos !

C’est d’ailleurs juste après ça que le petit-déjeuner est servi, je commençais à avoir faim et les croissants arrivent au bon moment.

Premier arrêt dans les grottes de Pak Ou

Avantage indéniable de faire une croisière privée, le bateau va faire plusieurs arrêts pendant la journée, au bout de quelques heures à observer le paysage (et quel paysage !) on arrive à la jonction entre la Nam Ou et le Mékong, 2 fleuves importants du Nord-Laos.

Cette jonction est aussi le signe que l’on va arriver dans la région des grottes de Pak Ou, un endroit “incontournable” de Luang Prabang. Le Mékong en mai est très bas, du coup lorsqu’on arrive au niveau de la grotte on peut voir les marques avec les records du Mékong, et il est parfois monté très haut ! Bon je n’ai pas fait de photo de la marque car à tribord il y avait un paysage pour le moins “attirant”.

On grimpe ensuite dans la grotte de Pak Ou et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est petit, après avoir visité certaines grottes bouddhistes de Birmanie (comme Po Wing Taung à Monywa) ça te donne l’impression de monter dans une Twingo après avoir roulé 2h dans une limousine (jean-michel comparaison à votre service !).

Il n’en demeure pas moins que la grotte est jolie, il y a des statues un peu partout, c’est coloré et certaines statues intriguent car on se demande vraiment comment ils ont monté ça là-haut.

Après avoir fait quelques photos sur le Mékong (le cadre est magnifique) on remonte dans le bateau.

Second arrêt dans un village de l’ethnie Kamu

La croisière continue et c’est bientôt l’heure de passer à table. Chose agréable sur une belle croisière la nourriture est aussi très bonne. Comme toujours je fais plus de photos du paysage que de mon assiette.

Pendant que je passe à table avec la petite famille de français (qui m’a gentillement invité, sinon je terminais en jean-michel “le nez dans mon assiette”), les paysages magnifiques continuent de défiler.

Après le déjeuné et un petit café c’est l’heure de s’arrêter dans un village Kamu (c’est bien ficelé !). La plupart des villages de la région se trouvent en fait au bord du Mékong, c’est facile à repérer tu vois d’abord les bateaux qui attendent au bord du fleuve et les maisons sur pilotis en haut des collines.

Tout le monde descend et à nous le village, ça parait touristique hein ? Et bien en fait très peu puisque le village ne voit pas de touristes autre que la croisière ce qui limite grandement le nombre !

Même pas un endroit pour acheter un coca !

L’endroit est vraiment pauvre (comme nombre de villages au Laos) mais les gens sont super sympas et souriants. J’en profite pour faire quelques portraits (les kamus sont connus pour leurs vanneries…).

Te dire que ça ressemble à un village paisible du Laos serait un euphémisme. Comme d’habitude c’est des petites maisons sur pilotis, une école un peu au loin, une pagode et des rizières autour du village.

Alors que je rejoins d’autres personnes du groupe quelques mamies sortent des tissus, en fait c’est les mêmes tissus qui seront revendus sur les marchés de Luang Prabang donc quitte à rapporter un cadeau autant l’acheter directement à ceux qui en ont besoin.

Bon et c’est pas le PIB d’Hong Kong ! (et encore c’est la plus belle maison)

La croisière continue sur le Mékong

Après avoir fait notre petite balade dans le village on retourne sur le bateau, la différence de perception du climat est d’ailleurs exceptionnellement différente, chaud mais avec une brise au bord du Mékong, chaud et très lourd dans le village.

A ce moment il est 14h30 et nous allons continuer la croisière sans arrêt jusquà Pakbeng où toutes les croisières font étape (que tu sois dans un beau bateau ou un bateau tout pourri).

Au cours de l’après-midi les paysages magnifiques vont se succéder, généralement sur un peu le même schéma :

  • Les paysages sur le bateau avec des rochers sur le côté

  • Les villages perchés sur les montagnes au bord du Mékong

  • La vie sur le fleuve avec les nombreux pêcheurs

  • L’activité humaine avec de grandes plantations ou au contraire des collines brûlées

Arrivée dans les environs de Pakbeng

Autour des 18h00 on sent que c’est bientôt la fin de cette journée (bon on est pas devins, c’est l’équipage qui nous l’a dit !).

On arrive donc dans les environs de Pakbeng pour le coucher de soleil, le Mékong donne l’impression de devenir encore plus étroit et pour les photos c’est bluffant.

On débarque quelques minutes plus tard au Pakbeng Lodge où l’on va passer la nuit, au moins on ne pourra pas dire que le cadre n’était pas idéal.

Littéralement 2 minutes avant d’arriver au Pakbeng Lodge !

Départ en slow boat jusqu’à Huay Xai

Lorsque je monte dans le slow-boat en direction de Huay Xai il s’est passé plus d’une journée depuis la ligne du dessus, je suis en effet resté une journée complète à Pakbeng pendant que le bateau repartait avec tout le monde (sauf moi) vers le Nord.

Il est donc 7h45 lorsque je rentre dans le slow-boat, l’ambiance change directement dans le bateau puisqu’il y a quelques personnes qui transportent beaucoup de vivres, des chaises cassées qui doivent sortir d’un bus et dans l’ensemble une ambiance digne d’un bus tout pourri au fin fond de l’Asie. Juste avant de partir je vois au loin 2 éléphants, il semblerait que 2 routardes veuillent voir des éléphants et font donc quelques minutes à côté avant de monter sur le bateau.

Le bateau repart, beaucoup plus bruyant, plus bordélique mais les paysages restent magnifiques.

Comme lors du jour précédent il y a parfois de l’activité sur le Mékong, on croise ça et là un bateau, des pêcheurs et à un moment des chercheurs d’or, dingue non ?

Les village se succèdent aussi, la saison étant propice aux brûlis certaines collines sont là-aussi complètement cramées.

La différence principale avec le bateau de la première partie de la croisière (enfin autre que le bruit, les sièges, l’absence de nourriture, etc.) c’est surtout que le slow-boat s’arrête un peu partout, il faut toujours laisser un mec sur le chemin, prendre une famille dans un village, etc.

Et crois-moi que Jean-Mich il a l’oeil pour oublier personne le long du Mékong !

Lors d’arrêts dans certains villages on voit d’ailleurs bien les besoins plus importants, on croise des groupes en train de décharger d’énormes marchandises, et dire que je me plains de mon bateau trop bruyant…

C’est lonnggggggggg le slow-boat

Toute la journée ne sera ensuite qu’une succession de paysages, quelques bateaux et toujours l’impression d’un Mékong qui coupe les montagnes.

Il est quasiment 16h00 lorsqu’on sent qu’on arrive dans le Nord, en effet on perçoit alors qu’on est vraiment plus proche de la Thaïlande puisque la partie Ouest du fleuve est parfaite (il y a une digue) alors qu’à l’Est tout est sauvage. Pour ceux qui n’auraient pas compris la Thaïlande est un pays plus développé et plutôt riche qui protège ses rives des crues du Mékong, alors que le Laos… bon je vous fait pas un dessin.

Une bonne demi-heure plus tard on passe sous un énorme pont, ça fait déjà 8h que je suis dans le bateau et j’en ai juste ras le cul (désolé, c’est le terme le plus adapté).

En fait il a fallut attendre encore une heure puisque le bateau touche la rive à 17h30 à Huay Xai. Je fais une photo avant de quitter le bateau, entre-temps j’ai dû aider une jeune routarde qui était tétanisée pour passer sur la petite planche en bois. Je décline l’offre de la moitié des minivans qui attendent devant le bateau pour partir direction la Thaïlande, l’hôtel à côté du quai a le Wifi, de l’eau chaude et fait des club-sandwichs. Vendu !

Pour moi c’est la fin de cette croisière entre Luang Prabang et Huay Xai, croisière mythique qui ne m’a pas déçu car les paysages sont grandioses, cependant de là à se faire 2 jours dans le slow-boat je ne sais pas. Pour moi c’est direction Luang Namtha dés le lendemain matin.

Ça c’est bientôt sur le blog, et c’est Luang Namtha !

Conseils pour la croisière :

Comment intégrer la croisière dans son itinéraire ?

C’est pas toujours facile d’intégrer la croisière entre sur le Mékong entre la Thaïlande et le Laos dans son itinéraire, je vous donne ci-dessous les 3 cas de figure :

Le Laos et vous n’avez pas assez de temps : parfait

Le Laos est un pays immense où il y a beaucoup de choses à faire et généralement les voyageurs n’ont pas assez de temps pour tout voir (surtout si vous descendez jusqu’à Champassak et aux 4000 îles), si vous souhaitez donc gagner du temps et rejoindre rapidement Luang Prabang c’est vraiment excellent en partant de Huay Xai. On voit des paysages magnifiques et surtout on fait “une croisière sur le Mékong”, et ça rien que de le dire c’est quand même cool non ?

Une boucle au départ de Luang Prabang : parfait

C’est ce que j’ai fait et honnêtement c’était vraiment top, Luang Prabang étant l’aéroport international le plus au Nord du Laos c’est un endroit parfait si vous devez ensuite repartir vers Bangkok ou autre part en Asie (Angkor, Hanoi, etc.).  Luang Namtha est ensuite l’étape la plus logique en prolongeant vers Muang La (si vous avez de l’argent) ou Nong Khiaw (si vous avez moins d’argent). Vous pouvez aussi effectuer ce trajet et rebasculer vers la Chine ou vers le Vietnam car dans le Nord du Laos vous êtes vraiment à côté de tout ! La croisière est dans ce cas indiquée !

Vous venez de Thaïlande mais vous avez 3 semaines au Laos : privilégiez le Nord

Je ne suis pas sûr que si vous avez énormément de temps au Laos la croisière soit incontournable, de part ses paysages elle l’est mais dans ce cas vous allez avoir du mal à descendre de la Thaïlande à Luang Prabang pour ensuite repartir vers le Nord du Laos et devoir à un moment tout retraverser.

Pourquoi faire la croisière dans un bateau haut-de-gamme ?

3 avantages : 

  1. Très clairement les conditions de croisière ne sont pas les mêmes, vous avez de la place, les sièges sont impeccables, on mange bien, bref c’est top surtout si vous voyagez avec des enfants.
  2. Vous pouvez faire des arrêts, c’est vraiment l’énorme avantage car on se dégourdit les jambes et on visite des endroits où il y a personne qui s’arrête (à mon avis en famille c’est un must).
  3. Sur le bateau vous pouvez vous balader et tout est fait pour accueillir des voyageurs, l’avant du bateau est conçu pour les photos et se prélasser sur les fauteuils, vous avez un coin spécial à l’arrière du bateau, bref parfait.

1 inconvénient :

  1. Le défaut est tout simplement que c’est quand même plus cher

Pourquoi faire la croisière dans le slow boat / bateau local ?

3 avantages : 

  1. C’est vraiment pas cher pour une croisière aussi longue
  2. Vous pouvez voir de beaux paysages le long du Mékong
  3. J’ai pas trouvé de troisième avantage, je vous jure qu’à la fin j’en avais ras la casquette du bateau qui s’arrête toutes les heures pour récupérer un mec au bord du fleuve. Mais vraiment ras de chez ras le bol.

1 inconvénient :

  1. Tout le reste, les conditions sont pas géniales, c’est super long, tu peux pas vraiment manger sur le bateau autre que des chips et des gâteaux, tu peux pas vraiment bouger de ta chaise, les toilettes te donnent envie de te retenir, bref tu comprends le prix.

Conclusions : Si j’ai 25 ans et que je suis en tour du monde je ne cherche pas vraiment à comprendre puisque mes finances ne me le permettent pas et je prends le slow-boat comme tous les autres voyageurs qui seront à côté de moi. Cependant si je suis avec des enfants et si j’ai les moyens de payer poue une belle croisière alors je ne cherche pas à comprendre et j’évite le slow-boat de l’enfer. Dans ce cas une belle croisière sera vraiment beaucoup plus facile à gérer et beaucoup plus agréable (dans un bateau haut de gamme c’est une croisière, dans un bateau local c’est du transport).

Faire la croisière de Huay Xai à Luang Prabang ou de Luang Prabang à Huay Xai ?

J’ai pour ma part fait la croisière en remontant le Mékong, comme toujours il n’y a pas de différence importante dans un sens ou dans l’autre sauf :

  • Vous aurez généralement plus de monde dans les bateaux en redescendant le Mékong, c’est à dire dans le sens Thaïlande – Luang Prabang. Tout simplement car les gens ont tendance à privilégier ce sens en arrivant de Chiang Mai & Chiang Rai
  • Le temps de croisière est un peu plus long lorsque vous remontez le fleuve, et oui il faut aller à contrecourant donc on perd un peu de temps.

Où dormir à Pakbeng ?

Pakbeng est une petite ville super marrante, en effet la journée il n’y a absolument personne dans la zone, le bateau arrive, les guesthouses se remplissent, et le lendemain matin tout le monde repart. Littéralement je pense que Pakbeng est la définition même de la ville étape. Au niveau des hôtels vous n’avez pas 50 choix, c’est soit la petite guesthouse soit un des rares hôtels sympas de la région (principalement utilisés par les croisières). Faites gaffe par contre car le guide m’a expliqué que pendant la haute-saison les meilleures guesthouses étaient pas mal occupées (mais il y en a plein qui ne sont pas référencées sur Agoda / Tripadvisor), faites attention car certains trucs avaient vraiment l’air catastrophiques…

Guesthouse :

La meilleure guesthouse à Pakbeng est sans contexte la DP Guesthouse, je l’ai prise en photo en passant à pied pour avoir les références (ça se voit direct que c’est la seule qui tient la route, les autres bâtiments sont immondes ou donnent l’impression de s’effondrer). En regardant ensuite sur internet c’est elle qui ressort de partout avec de bons avis, pas une surprise… Pour réserver c’est par ici.

Hôtel plus haut de gamme :

Je suis pour ma part resté au Pakbeng Lodge, l’hôtel est vraiment sympa et est utilisé par la croisière Luang Say. Je doute qu’ils vendent les chambres à d’autres voyageurs qu’aux personnes de la croisière mais tentez si vous cherchez un truc sympa. Sinon gardez votre argent pour le dépenser sur d’autres étapes (il y a peu de chance que vous restiez plus de 14h à Pakbeng en comptant la nuit donc…).

La météo pendant ma croisière en Mai

Faites bien attention car Mai est probablement la plus mauvaise période pour observer le Mékong pendant une croisière (pourtant mes photos sont déjà jolies, c’es dire si c’est beau). Vous aurez peut-être remarqué mais la visibilité n’était pas incroyable à cause des brulis. Les paysans de la région font brûler tout doucement une partie de leurs champs pour “régénérer” tout cela, du coup il y a énormément d’éléments en suspension ce qui limite la visibilité. Tout le reste de l’année devrait être plus propice pour la photo !

Invitation par Secret-Retreats

Comme pour ma croisière dans le Sud du Laos sachez que j’ai été invité gratuitement à prendre part à la croisière Luang Say grâce à Secret-Retreats. En fait le deal est simple, j’aime beaucoup Secret-Retreats car c’est un site qui met en avant les hôtels, villas ou croisières en Asie mais uniquement des établissements de charme et non de luxe (la nuance est importante, ils privilégient le petit hôtel de charme au bord des rizières plutôt que le 5 étoiles de 200 chambres), eux ils ont besoin de se faire connaitre car plein de voyageurs ne connaissent même pas ce site. Du coup je leur permets de faire connaitre le site et moi ça me permet de vous faire découvrir des super trucs au Laos (j’ai été invité sur 2 croisières et 2 hôtels au cours de ce voyage au Laos). Vous pouvez réserver directement sur le site internet de Secret-Retreats, je viens d’ailleurs d’aller faire un tour et ils ont une nouvelle croisière dans le Nord du Laos (mais une croisière où l’on dort sur le bateau, un peu comme la croisière sur le Vat Phou dans le Sud du Laos).

Questions ?

Vous avez des questions sur la croisière entre Luang Prabang et la Thaïlande ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

Type to Search

See all results