Mon arrivée dans les environs de Muang La au Laos

Muang La fut honnêtement la région la plus impressionnante où je suis allé au Laos. Ce n’est pas pour ses paysages car j’ai trouvé Luang Namtha un peu au dessus (voir même le Mékong dans le Sud) mais plutôt pour ses villages et ses ethnies. Je vous emmène au fin fond du Laos dans une région incroyable, magnifique et surprenante (oui les 3 en même temps).

Muang La ? C’est où ce truc ?

A Muang La tu arrives en fait dans le niveau zéro du tourisme, ici très peu de voyageurs passent et ça se ressent tout de suite. En fait il n’y a pas d’hôtel dans la région et elle n’est pas vraiment recommandée par les guides de voyage, du coup la seule option pour dormir est au Muang La Lodge, un hôtel complètement dingue (sur lequel je reviendrai plus tard) mais pas pour toutes les bourses (ami “backpackers” le prochain arrêt est à Nong Khiaw ou dans Oudomxay directement !).

Muang La Lodge

Du coup la région est justement en dehors de tout tourisme, ici c’est même compliqué de te trouver une bouteille de coca dans une petite échoppe du village, c’est dire si lorsque tu fais 1h de Jeep pour découvrir des villages des ethnies H’mong, Akha ou Kamu tu ne vas pas rencontrer grand monde et tu seras accueilli avec le thé et des sourires plus que par des “coconut sir ?”.

Mon arrivée depuis Luang Namtha

Mon arrivée depuis Luang Namtha ne fut pas de tout repos. J’avais rarement vu autant de personnes vomir dans un bus tellement la route tourne non-stop dans les montagnes (l’Asie c’est pas que des rizières, c’est aussi beaucoup de sachets plastique remplis dans des minivans déglingués !). J’arrive à Oudomxay, je trouve une pharmacie qui me refile un médicament contre une allergie et je me mets en quête d’un tuktuk qui va comprendre que je veux aller au Muang La Lodge. Le truc qui m’inquiète c’est que je suis habillé comme un clochard et qu’il va falloir que je trouve un mec qui comprend que l’habit ne fait pas le moine. Finalement je trouve un mec qui a l’air de connaître et qui semble sortir du lot, je revérifie avec lui sur Maps.Me & Google Map et en avant pour 1h à l’arrière de la camionnette !

J’arrive finalement à l’hôtel, je suis accueilli par Raphaël qui gère l’hôtel, l’endroit à l’air incroyable. Il y a un immense jardin, un pont suspendu vers la piscine, bref je suis directement sous le charme.

Je pose quand même rapidement mes affaires dans ma chambre car c’était quand même un peu le bus de l’angoisse ce matin !

Je passe ensuite à table, c’était super bon et puis il faut dire que déjeuner au bord de la rivière c’est quand même sympa.

Mon tour en vélo dans la campagne de Muang La

Je repars ensuite en fin d’après-midi avec mon petit vélo en direction d’un village Kamu de l’autre côté de la rivière, Raphaël m’a expliqué que c’était très simple et m’a indiqué le chemin. Après quelques coups de pédales je suis de l’autre côté de la rivière et j’ai une vue assez large sur la région avec l’hôtel caché dans la végétation.

De l’autre côté ça m’intrigue beaucoup car il y a un petite zone où l’on fabrique du sel, du coup je pose mon vélo et je pars à l’abordage dans les cailloux pour voir tout ça. Bon c’est assez petit mais c’est marrant de se retrouver un peu comme à Varzaneh en Iran.

Je continue ensuite en vélo à travers le petit chemin en direction du village Kamu. Il n’y a pas de rizières car on est en Mai mais ça reste très beau. Il n’y a pas un bruit, juste des champs devant moi avec quelques maisons.

Alors que je continue de pédaler sur un petit chemin je m’arrête pour faire une photo, au loin je vois arriver trois femmes qui reviennent des champs (ou qui y vont). Elles arrivent de loin, je pourrais mitrailler mais je viens d’arriver dans la région, c’est encore trop tôt. Je fais donc mon plus beau sourire et je lâche mes 3 mots de lao, une dame me fait un grand sourire et les autres s’en foutent, tant pis.

Quelques instants ensuite je passe devant une grande maison, elle parait vraiment grande et assez “riche” pour la région (ouai c’est pour te dire !). La maison avec la rivière et les montagnes en arrière-plan, c’est pas le paradis cet endroit ?

Alors que je commence à enfourcher mon vélo j’entends au loin des cris, je mets quelques secondes à comprendre que ça vient de la rivière (paniquez pas, personne se noie). En fait en scrutant avec l’appareil photo c’est les 3 femmes qui sont en train de traverser la rivière au niveau d’un petit guet, et dire que j’ai dû passer devant il y a quelques minutes sans m’en apercevoir ! Dommage ça aurait sûrement fait une photo malade.

J’arrive quelques minutes plus tard dans le village Kamu, moi qui m’attendait à un truc avec des maisons toutes pourries c’est loupé. Le gouvernement a dû réorganiser cela il y a pas longtemps, les poteaux électriques parfaitement alignés dans la rue principale ça parait quand même louche dans cette partie du monde.

Bon la photo parait trompeuse mais on est quand même loin du Club Med, et comme dans le village Kamu de Pakbeng toute la fin du village se compose de greniers. Il y a une petite fête juste à côté de ces greniers mais les gens n’ont pas l’air chauds pour m’inviter, tant pis on continue.

En posant mon vélo et en allant parler avec tous les gens du village (enfin parler, faire des gestes quoi), je sors de très très belles photos (ça sera d’ailleurs un peu le leitmotiv de mon séjour à Muang La : les gens). Contrairement a des lieux plus touristiques comme à Luang Prabang ici les gens sont beaucoup moins habitués à voir des voyageurs donc il reste cette légère curiosité.

Même avec les enfants le courant passe super facilement (bon on ne le voit pas mais le père est à droite en train de réparer ses filets pour la pêche).

Après avoir fait le tour du village et être passé à l’arrière de pas mal de maisons je décide de rentrer à l’hôtel pour observer le coucher de soleil. Sur le chemin et alors que je veux rentrer dans l’école (bon au final c’était fermé) je tombe sur une poubelle qui semble avoir été donnée/payée par le Muang La Lodge.

En 2 temps et 3 mouvements je suis de retour à l’hôtel, trop content de terminer mon voyage de 3 semaines au Laos dans ce petit coin de paradis je m’offre même une petite bière au bord de la piscine (chose assez rare pour bibi !).

Vous dire que j’avais l’impression d’être au paradis pour le coucher de soleil avec les buffles qui viennent dans l’eau, les enfants qui jouent au loin et des couleurs magiques serait un euphémisme. J’ai déjà vu avec le GM pour partir faire une randonnée le lendemain, c’est assez bizarre à expliquer mais il y a des endroits où tu te sens tout de suite excellemment bien sans que tu puisses l’expliquer, et là c’est exactement le cas.

Questions ?

Vous avez des questions sur mon arrivée à Muang La au Laos ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

6 comments

  1. Fab

    Brice, ce coin est magique… mais les prix…
    Je pense que nous allons zapper à cause de ça, hélas…
    Merci pour ce joli reportage, en tout cas !

    • Oui, c’est le problème (tu verras dans l’article général, j’y ai aussi laissé des grosses plumes !).

  2. Picard

    En 2015 nous avions adoré la Muang La Lodge mais il semble dans votre reportage qu’elle a un peu changé. Il n’y a plus les grands bacs d’eau thermale chaude où on peut tremper ? Vos messages sont toujours un grand plaisir qui nous rappellent tant de bons souvenirs : Merci beaucoup et bonne année. Anne et Michel (Tours)
    Nous avons ADORE cet hôtel absolument unique et rare où on est accueilli comme si on était des cousins en visite. Tout est fait pour nous rendre la vie agréable et faire de notre séjour un moment INOUBLIABLE. Il n’est pas fréquent aujourd’hui de pouvoir exprimer un tel enthousiasme mais il est vrai que nous n’avons trouvé rien à critiquer. Le lieu est magique : perdu dans les montagne, au bord d’une rivière, cet hôtel de luxe réussi le pari de rester intégré dans le village et ses habitants. Des sources thermales (eau chaude salée) ont été aménagées pour que les villageois côtoient les touristes sans qu’il y ait gène réciproque. Les chambre sont très bien décorées et quand il fait froid, le chauffage est efficace et votre lit est chauffé par une bouillotte !! La nourriture est délicieuse et créative et les excursions sont très bien faites avec des guides intelligents et bien intégrés dans les villages. Nous avons même réfléchis à la possibilité de revenir pour séjourner seulement dans cet endroit car il y a un petit aéroport à 40 minutes de route. Surtout ne ratez pas l’un des lieux encore vrais et formidables du monde. Par contre, réservez à l’avance car il n’y a que dix chambres et bien qu’au bout du monde cette retraite secrète va finir par être connue !!!

    • Salut Anne & Michel,

      Non l’hôtel n’a pas du tout changé, il y a toujours les sources d’eau chaude c’est juste que là ce n’est pas dans l’article (je pouvais pas tout mettre, c’est juste un article en monde “mon arrivée et ma balade en vélo”), je vais écrire sous-peu un long article sur le Muang La Lodge (là dans l’ordre je sors randonnée à Muang La, Jeep à Muang La et ensuite l’article sur l’hôtel !). La seule différence c’est qu’il y a maintenant une piscine au centre de l’île (Amélie du blog Voyagista – http://voyagista.fr/muang-la-laos-nord/) y est allée avant la piscine (c’est sur la même île que la petite tour d’observation).

      Je suis d’accord avec toi, l’emplacement est incroyable et c’est peut-être devenu mon hôtel préféré en Asie, l’hôtel est parfait, bien géré, il y a tout et surtout la région est juste folle !

  3. Francois

    Bonjour Brice.
    On voulait simplement te remercier pour l’énorme travail que tu fournis pour écrire ce blog. On est tombés dessus très régulièrement pendant notre tour du monde et il nous a beaucoup aidé. On essaye laborieusement d’alimenter notre propre blog et on sait à quel point c’est prenant, ça demande de l’énergie, de la rigueur et de la persévérance. Donc un grand merci ! 🙂
    François et Céline

Type to Search

See all results