Shimanami Kaido – A vélo sur la plus belle route du Japon ?

Le Shimanami Kaido est une des raisons pour lesquelles je suis venu au Japon une seconde fois. Avant une découverte plus approfondie de la chose, sachez que le Shimanami kaido est une route qui serpente entre les îles de la mer intérieure du japon et qui se découvre en vélo en passant par des ponts absolument magnifiques.

vélo-shimanami-kaido

Le programme de mon Shimanami-Kaido en vélo

Le programme est assez simple pour moi, je vais partir pour 2 jours de vélo dans des paysages magnifiques. Je n’ai pas une idée très précise de ma route lorsque je démarre, je sais juste que je dois m’arrêter à peu près au milieu de ces 80 kms pour dormir. La route passe entre de nombreuses îles comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous. Le chemin possède quelques variantes sur certaines îles avec des chemins “intermédiaires” et des chemins “difficiles”.

shimanami-kaido-route

Moi je vais d’en bas à gauche à en haut à droite !

On commence avec beaucoup de retard

Je quitte dans la matinée ma guesthouse de Matsuyama en direction d’une gare perdue au milieu de nulle part. Je marche ensuite pendant une petit demi-heure en suivant les panneaux, et oui tout est simple au Japon. On m’a simplement dit que j’allais gagner pas mal de temps et que je pourrai louer un vélo juste avant le premier pont !

shimanami-kaido-matsuyama

Au moins tu peux pas te tromper de quai !

panneau-shimanami-kaido

On garde une certaine logique

J’arrive enfin à l’endroit où je peux louer des vélos, la vue depuis le petit salon où on s’occupe de la paperasse est quand même pas mal.

shimanami-kaido-japon (2)

magasin-location-vélo

Après avoir réglé mon petit vélo, je place mes premiers coups de pédales et vais observer ce magnifique pont depuis une plateforme. On peut vraiment dire que c’est à tomber par terre.

shimanami-kaido-japon

Le premier pont est une énorme claque !

Le pont est en fait le plus grand de tout ceux que je vais voir pendant ces deux jours, c’est vraiment très impressionnant. Je ne suis jamais allé aux USA mais j’ai l’impression de retrouver le pont de San Francisco. La traversée du pont est d’ailleurs assez longue mais le spectacle est grandiose.

pont-japon

Une fois à la fin j’en profite pour faire quelques photos de l’autre côté !

kurushima-kaikyo-ohashi (1)

Le parcours en “intermediate route”

Pour commencer en fanfare j’ai décidé de partir sur le chemin pour les cyclistes confirmés, je vais donc faire une boucle bien plus importante que prévue en longeant la côte de l’île au lieu de la traverser.

shimanami-kaido-japon (8)

Les paysages sont vraiment très beaux, je passe de nombre petits villages et ports, je croise ça et là un chantier naval. Dans l’ensemble cette partie du shimanami kaido est composée de paysages de campagne japonaise et c’est vraiment beau. Le calme est vraiment impressionnant.

shimanami-kaido-japon (13) shimanami-kaido-japon (9) shimanami-kaido-japon (11)

Cela n’est pas indiqué sur ma carte mais je me retrouve face à un mur dont je ne vois pas le bout. J’essaye de le grimper en vélo mais c’est impossible, je dois donc pousser mon vélo (ça arrive…).

shimanami-kaido-japon (14)

Arrivé au sommet (oui j’en rajoute un peu mais c’était pas le mont Ventoux), je peux en profiter dans la descente. A ce moment je commence déjà à avoir faim, malheureusement la seule personne que je croise m’explique qu’il n’y a pas de restaurant sur cette île. Bon au moins il y a beaucoup de distributeurs de boissons, c’est déjà ça.

shimanami-kaido-japon (16)

Et pour une fois je tourne à l’eau !

shimanami-kaido-japon (15)

Après en avoir vraiment bavé pendant une bonne heure et demi, j’arrive enfin de l’autre côté de l’île, je suis donc parfaitement placé pour observer le prochain pont.

shimanami-kaido-japon (17)

A gauche

hakata-oshima-ohashi

A droite !

Enfin une pause repas

Je le traverse facilement avant d’arriver vers la première grosse ville que je croise. C’est d’ailleurs là que se trouve une étape importante pour tous les cyclistes sur le Shimanami Kaido : le restaurant. Je commande donc pas mal de nourriture et je me remplis le bidon. Ca fait vraiment du bien.

shimanami-kaido-japon (18)

Retour à la civilisation !

restaurant-shimanami-kaido

Et comme d’hab c’était très bon !

Sur le parcours tout est tourné vers le vélo, la preuve même quand vous allez pisser une affiche du Shimanami Kaido est collée.

shimanami-kaido-japon (19)Je ne suis à ce moment qu’à 2 kilomètres 600 du prochain pont, comment je le sais ? ben on est au Japon !

shimanami-kaido-japon (20)

On enchaîne les ponts !

Je repars alors tranquillement, je traverse la petite île qui est assez urbanisée et je rejoins le prochain pont.

shimanami-kaido-japon (21)

Oui c’est très calme !

Je dois dire qu’il y a une différence très importante entre la route classique et les détours organisés pour les cyclistes confirmés, c’est bien simple j’ai dû croiser 4 voitures sur le parcours annexe là où j’en croise beaucoup plus sur la route classique. Il n’y a d’ailleurs pas grand-chose de vraiment intéressant sur cette île, c’est beau mais moins que ce que j’ai vu précédemment.

omishima-bashi

La journée est déjà bien avancée lorsque j’arrive au pont suivant. J’avais prévu de faire un petit chemin supplémentaire mais je suis en retard, et l’accès à ma guesthouse est obligatoire avant 18h, je me dépêche donc de la rejoindre. Entre temps je passe sur un autre pont tout simplement magnifique.

tatara-ohashi

Lui il tabasse vraiment !

shimanami-kaido-japon (23)Ma guesthouse luxueuse

La guesthouse a l’air vraiment ghetto de l’extérieur, bon en fait à l’intérieur tout roule donc pas de souci. Je prends mes affaires et je me dirige vers le onsen privé construit par le propriétaire. Ça fait vraiment du bien de faire un tour dans un bain brûlant avec vue directe sur la mer intérieure (pas de photos car on était plusieurs, j’avais pas envie de me la jouer reporter pour Nudiste Magazine).

setoda-hotel

L’université d’Hiroshima est là

Enorme surprise lorsque je me balade un peu dans les jardins alentours, je découvre qu’il y a des archers qui s’entraînent dans une des salles annexes (comme j’en avais fait l’expérience lors d’un Tokyo Safari).

shimanami-kaido-japon (31)

Je reste donc la planté pendant une bonne demi-heure à les regarder faire, j’essaye de les déranger le moins possible et je prends quelques clichés. C’est très impressionnant de les voir tirer sur des cibles à plusieurs dizaines de mètres, ils s’encouragent tous dans une espèce de chorégraphie ou chacun est à sa place et sait quoi faire, la fameuse rigueur nippone.

shimanami-kaido-japon (30) shimanami-kaido-japon (27) shimanami-kaido-japon (28)

J’apprends plus tard que c’est le club de l’université d’Hiroshima qui vient parfois s’entraîner ici pour être au calme.

shimanami-kaido-japon (29)

La nuit sera assez longue, j’en profite pour regarder un petit match de baseball à la télévision et je m’endors rapidement sur les coups de 22h (oui j’ai essayé de regarder une émission de débat littéraire mais je comprenais moins bien que le baseball…).

chambre-setoda-hotel

Ma chambre, du grand luxe !

Seconde journée à vélo

Je quitte donc la guesthouse tôt le matin dans le but de rejoindre Inimachi et prendre le train pour Hiroshima en fin d’après-midi. Les courbatures sont assez importantes mais c’est surtout la scelle qui fait mal, ben ouai je suis pas habitué à rester 6h sur un petit bout de plastique. Le Shimanami Kaido est au final vraiment éprouvant car je suis pas habitué à faire du vélo toute la journée !

shimanami-kaido-japon (32)La route est assez longue et se passe quasi-exclusivement en bord de mer. Les zones sont plus urbanisées et je trouve donc ça moins intéressant.

shimanami-kaido-japon (34)shimanami-kaido-japon (33)

Au bout de quelques heures je croise les premiers étrangers, 2 danois qui sont partis très tôt. Je leur donne quelques conseils pour le restaurant et on se quitte rapidement.

shimanami-kaido-japon (36)

Je ne sais pas comment je me suis débrouillé pour la dernier pont mais je n’ai pas trouvé la rampe d’accès pour les cyclistes, je suis donc arrivé dans un cul de sac avec comme seule solution les escaliers avec le vélo sur le dos.

shimanami-kaido-japon (38)

Le dernier pont est un tunnel !

Le dernier pont est d’ailleurs assez original puisque la piste cyclable est sous la voie routière. On pédale dans ce long couloir, assez drôle !

shimanami-kaido-japon (39)

Je finis ensuite le trajet en roue libre (jeu de mot ramoucho), je passe devant quelques plages avant d’arriver sur le petit ferry qui me relie à Onimichi, la ville où je dois rendre le vélo.

shimanami-kaido-japon (44)

Je galère d’ailleurs beaucoup à trouver le fameux parking pour les vélos mais j’arrive enfin à rendre mon vélo. Je suis un peu au bout du rouleau lorsque je me dirige vers la gare.

shimanami-kaido-japon (1)

Au final c’était une expérience éprouvante mais vraiment magnifique. La seconde journée fût, il faut bien le dire, moins intéressante que la première. Pour moi la seconde partie vers Onomichi est quand même moins belle, enfin plutôt bien plus urbanisée. Maintenant c’est direction Hiroshima confortablement ainsi dans un train !

Les conseils pour vivre l’expérience bien dans sa bicyclette

Le site internet officiel

Sachez-le, vous trouverez beaucoup d’informations utiles sur le site officiel (en anglais) de cette route, entre les cartes et les conseils sur les hôtels, ce site répondra à la majeure partie de vos interrogations

pont-a-velo

Commencer par Imabari et Matsuyama

Pour moi il n’y a pas photo, il faut démarrer depuis l’île de shikoku (Imabari ou Matsuyama) pour finir sur Honshu (Onomichi). Plusieurs raisons selon moi :

En venant depuis Imabari ou Matsuyama vous débuterez directement par le plus beau pont mais aussi le plus long. Sachez que le pont est en faux plat, il est donc plus pratique de le descendre sur 6 kms pour réellement en profiter que de le remonter et d’en baver lors de la dernière montée de votre parcours. Il serait dommage de finir par le plus beau pont du Shimanami Kaido lorsque vous êtes au bout du rouleau.

shimanami-kaido-japon (40)

Le tronçon vers Onomichi est quand même moins intéressant, le mot serait plutôt urbanisé en fait. Si vous commencez par cette partie vous risquez de ne pas vraiment en comprendre l’intérêt car il n’y a pas grand-chose à voir.

shimanami-kaido-japon (45)

C’est pas dangereux ?

Vous êtes au Japon, tout est donc fait pour faciliter votre expérience. Il y a beaucoup de pistes cyclables, le chemin est indiqué sur le sol avec un code couleur en fonction de votre route… bref tout est facile.

route-shimanami-kaido

Sur les ponts et tous les endroits étroits sont aménagées des pistes cyclables vraiment à l’écart, le seul risque est donc de percuter un autre vélo. J’ai oublié de vous préciser mais il y a bien évidemment assez peu de monde sur la route.

shimanami-kaido-japon (35)

 Comment faire pour les bagages ?

Il existe un service de poste extrêmement pratique pour faire envoyer vos affaires d’un point à l’autre du Japon. J’ai donc utilisé les services de la guesthouse de Matsuyama pour arranger tout ça. Pour moins de 2000 yens j’ai retrouvé mon énorme sac à dos plein à craquer dès le lendemain à ma guesthouse d’Hiroshima. J’avais donc uniquement un petit sac à dos avec des affaires de rechange. Il faut aussi noter que les vélos sont équipés d’un porte-bagage.

shimanami-kaido-japon (43)

Louer un vélo

Il est très facile de louer des vélos dans les stations indiquées sur le plan. Faites bien attention car si vous souhaitez un vélo de course, il ne sera pas disponible partout ! Vous pouvez louer tout type de vélo et même des tandems. Encore une fois faites un tour sur le site officiel pour ces petits détails.

shimanami-kaido-japon (7)

Mon vélo normal !

Où dormir ?

J’ai personnellement dormi dans le seul endroit à prix abordable que j’ai pu trouver. Le Setoda Private Hostel. La chambre consiste en un tatami classique et sachez qu’il n’y a pas de douche le matin, en effet toutes les douches se trouvent dans le Onsen attaché à la guesthouse qui est uniquement ouvert le soir. Pensez bien à réserver pour vos repas à l’avance, il est en effet beaucoup plus simple de dîner et prendre le petit-déjeuner directement dans la guesthouse. Ne soyez pas surpris par l’absence de clé, on est au Japon !

shimanami-kaido-japon (22)

Le dernier pont avant la guesthouse

Comment réserver ?

Il est important de savoir que le propriétaire ne parle pas anglais, il est donc impossible de réserver en appelant directement. J’ai fait réserver ma nuit directement par la Sen Guesthouse que vous avez pu voir lors de mon passage par Matsuyama.

shimanami-kaido-japon (41)

Quel chemin prendre ?

Faites bien attention au chemin que vous allez prendre, de mon expérience:

Le chemin normal représente déjà un effort certains, on ne fait pas 80 kms en vélo avec quelques pentes comme ça sans entrainement. Sachez que je faisais du 12-13 kms par heure en prenant pas mal de photos. En général j’allais plus vite que les locaux mais beaucoup moins vite que les cyclistes amateurs qui s’entraînent sur le parcours.

innoshima-ohashi

Le chemin intermédiaire est déjà d’un bien autre niveau, j’ai fait un grand tronçon au début de mon aventure et pendant la majeure partie tout était normal. Cependant les montées indiquées sur la carte sont vraiment avec des pourcentages importants. A tel point que j’ai dû descendre de mon vélo pour pousser pendant 20 minutes. Je n’ai pas osé me lancer sur le trajet pour les cyclistes confirmés, j’avais déjà eu mon compte avec le tronçon intermédiaire. Quand je compare les montées difficiles annoncées avec ce qu’il en est vraiment, sachez que la carte manque cruellement d’informations sur certaines montées qui font mal aux jambes.

shimanami-kaido-japon (10)

En un ou en deux jours ?

Je ne pense pas qu’il y ait de bonne réponse à cette question, être qu’il est plus simple de le faire en une journée, cependant si vous avez le temps je vous suggère vraiment de le faire en deux jours. Vous en profiterez plus car vous n’aurez pas la contrainte de temps.

ikuchi-bashi

Comment on paye ?

Pour payer il suffit de faire glisser la monnaie dans les cubes à l’entrée des ponts. J’ai eu de la chance car une opération était en cours lors de mon passage, les ponts du Shimanami Kaido étaient donc gratuits !

shimanami-kaido-japon (25) shimanami-kaido-japon (26)

 Quel budget au total ?

Au final le Shimanami-Kaid m’a coûté :

  • 1450 yens de train depuis Matsuyama
  • 1490 yens de train pour repartir d’Onomichi jusqu’à Hiroshima.
  • 3100 yens pour la nuit dans la guesthouse
  • 2800 yens de nourriture
  • 2000 yens de location de vélo
  • plusieurs centaines de yens d’eau, probablement 700 à 800.

Total : 11640 yens soit 79€ au départ de Matsuyama et à l’arrivée à Hiroshima.

shimanami-kaido-japon (24)

Quelques informations sur le Shimanami Kaido

  • Il n’est pas possible de prendre le pont le plus proche d’Onomichi, il est interdit pour les vélos. Vous devez donc passer en ferry, il suffit de suivre les lignes au sol comme d’habitude.
  • Dans l’ensemble le seul moment de fatigant est l’accès aux ponts, souvent en légère montée. Rien d’insurmontable rassurez-vous même pour les gens peu sportifs.
  • Attention car la route normale est déjà fatigante, les itinéraires annexes ajoutent beaucoup de kilomètre et des montées qui font mal. C’est aussi le meilleur moyen d’être au milieu d’un Japon quasiment vide avec ses petits villages de pécheurs. A vous de faire votre choix.
  • Si la distance vous fait peur, coupez le chemin en deux en vous arrêtant pour la nuit au milieu. Considérez cette option comme obligatoire si vous avez le temps car c’est une expérience vraiment fantastique.

shimanami-kaido-japon (46)

Questions et supplément d’informations

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à laisser un commentaire au bas de cet article. Si vous cherchez des informations complémentaires, jetez un coup d’oeil à l’excellent guide de Japan-Guide. Vous pouvez aussi noter les quelques informations supplémentaires sur la carte ci-dessous qui est la mienne, cela vous sera utile pour plus tard si vous souhaitez prendre le même chemin que moi.

plan-mis-a-jour-shimanami-kaido

Je n’étais venu sur Shikoku que pour cela et je n’ai pas été déçu puisque c’est sans aucun doute parmi les plus beaux paysages que j’ai pu voir à ce jour (avec les plantations de thé de Munnar en Inde et la plaine de Bagan en Birmanie).

Leave a Reply

21 comments

  1. Kali

    Bonjour,

    Superbe présentation ! Je vous félicite et vous remercie pour vos explications

    Ça donne des idées pour un séjour original. Je cherchais justement une idée de séjour de cet type en vélo.

    Merci et bonne continuation.

    • Salut Kali,

      Ah ben là tu vas être aux anges, pour du vélo c’est dingue 🙂

  2. Servane

    Bonjour Brice,

    on m’avait conseillé de faire le Shimanami Kaido, mais ne sachant pas vraiment ce que c’était, en faisant des recherches sur le net, je suis tombée sur ton blog. Je dois avouer que ton récit m’a tout simplement convaincu et que cette perspective d’un weekend en vélo au milieu d’îles m’enchantait tout particulièrement.
    Pour résumer, c’était GENIAL, j’ai adoré cette expérience cycliste au cœur du Japon. Il faut avouer, que sur le trajet, tout est fait pour les cyclistes et leur faciliter la vie, il est difficile de ne pas apprécier son trajet.
    Suivant tes conseils, j’ai opté pour faire ce parcours en deux jours, ce que je ne regrette absolument pas, car cela m’a permis de vraiment admirer des paysages, de prendre le temps d’explorer les différentes îles, de profiter de la sérénité des lieux, de se trouver au calme pour un weekend (entre plusieurs semaines dans la ferveur tokyoite), etc.

    Merci pour tout tes précieux conseils qui m’ont permis d’organiser ce périple !

    • Salut Servane,

      Merci beaucoup pour ton retour et pour les compliments.

      J’espère que tu as pu tout faire facilement, je pense que j’ai pas mal guidé les gens. Hésite surtout pas si tu avais des questions à la fin de l’article ou si tu as des commentaires suplémentaires sur mes conseils, tous les avis sont bons à prendre 🙂

      Bon voyage !

  3. odile soria

    Merci Brice pour cet article très détaillé .Je cherchais depuis plusieurs jours un blog de français ayant réalisé cette balade en vélo (on part en septembre et ce périple nous tente beaucoup) et j’ai beaucoup aimé lire tes commentaires.
    En gros(ça c’est une spéciale dédicace de Rémi…)on est encore plus motivés.
    J’ai envoyé un mail aussi pour réserver un safari sur Osaka car cette ville nous avait beaucoup déçue l’année dernière mais on est sans doute passé à côté de plein de choses.Profite bien et peut-être à une prochaine fois

    • Bonjour Odile,

      Tiens c’est bizarre Soria ça me dit un truc !

      Le Shimanami Kaido est vraiment top (surtout la première journée qui est parfois incroyable), si vous pouvez passez par Matsuyama allez à la Sen Guesthouse car ils parlent parfaitement anglais, ils pourront tout vous dire, vous envoyer le sac à l’endroit voulu, le lieu est cool et c’est pas trop mal pour commencer la route !

      Essayez de le faire en 2 jours (donc demandez à Sen Guesthouse au préalable de réserver pour vous).

      Ok cool je vais dire à Angelo de vous faire un truc béton. J’ai fait 2 passages par Osaka et je pense vraiment que je la préfère à Tokyo, je ne sais pas si vous avez fait des coins comme Shinsekai, enfin vous verrez avec Angelo il connait tout de tout donc il pourra s’adapter à vos envies !

      Si vous avez des questions hésitez pas et bon voyage !

  4. Steff

    bonjour, super de lire tout ça, je prépare mon futur voyage au Japon et avait déjà en tête cette “petite” balade en vélo sur deux jours, j’avais du mal a trouver des détails en français… là tu as fait mon bonheur

    • Salut Steff,

      Merci et hésite pas si tu as des questions sur le Shimanami Kaido, je éponds avec plaisir !

  5. Steff

    J’ai une question, j’ai bien compris qu’il y avait une partie plus jolie que l’autre mais j’ai du mal à visualiser laquelle … mon fils n’est pas un grand sportif et j’envisage de ne faire que la moitié ( meme sur deux jours pour prendre notre temps si necessaire ) . Apparemment on peut finir en ferry et restera un endroit à trouver pour passer la nuit à proximité de la piste

    merci d’avance

    • Salut Steff,

      C’est la partie la plus au Sud qui est la mieux, du côté d’Onomichi c’est plus développé et moins beau.

      Le sud c’est vraiment dingue jusqu’à l’étape dans l’hôtel indiqué, après ça descend en qualité tout au long en gros jusqu’à vraiment arriver dans la ville. Mais le début est incroyable, si tu viens du Sud le premier pont est de loin le plus beau. En gros tu n’as qu’à suivre le sens de cet article car j’ai démarré du sud !

  6. charles

    Bonjour,
    Je pars en solo 15 jours au Japon (mi-janvier jsq début février). Ce périple à vélo me semble extra. Est-ce une bonne idée de le faire en cette période hivernale? à recommander? merci ! charles

    • Salut Charles,

      Pas la moindre idée mais s’il y a du vent je pense que tu vas vraiment galérer en vélo, je pense pas que je le fasse en hiver (et sans lumière ça va vraiment perdre de son charme !

  7. Valentine

    Bonjour Brice,

    Merci d’avoir pris le temps de développer ton expérience pour les futurs aventuriers. Ce parcours a l’air dingue!

    J’envisage de le faire en une journée plutôt du nord vers le sud, sais tu si on peut couper en ferry un peu de la première partie ( seconde pour toi) que tu trouves moins intéressante ?

    Autre question, pour les sacs c’est une habitude des auberges de le faire? il faut le prévoir à l’avance ou c’est plutot simple ?

    Merci mille fois pour ton aide et ton temps!

    • Salut,

      Je ne sais pas si c’est possible, je pense que ça l’est regarde directement sur le site officiel ça doit être mentionné.

      Depuis la guesthouse où j’étais à Matsuyama aucun problème, ils étaient habitués 🙂

  8. Pingback: Shikoku, une diversité de paysages sauvages et authentiques

  9. Tanuki

    Salut, est-il possible de faire l’aller en vélo depuis Imabari et le retour en bus ? et inversement ?

    • Salut,

      Je pense oui, il y a beaucoup de gens qui font une partie à vélo puis reviennent en bateau (il y a beaucoup de bateaux visiblement dans le coin), comme je l’explique dans l’article la partie au départ d’Imabari est la plus belle !

      • Tanuki

        Donc il serait plus sympa de partir en bateau d’Imabari vers Onomichi pour la vue ? puis faire le retour en vélo.

        • Non généralemnent les gens qui font un A/R depuis le même endroit en font qu’une partie 🙂 (enfin je crois !).

          • Tanuki

            Ok merci ça permet de changer un peu d’itinéraire à l’aller et au retour.

Type to Search

See all results