Les Philippines sous l’eau, ma première plongée à Balicasag

En ce dimanche matin j’ai réservé 2 plongées avec le top de la plongée à Panglao (Prana pour ne pas les nommer) tout ça dans un spot supposé être magnifique. En général dans chaque spot tout le monde te dit que c’est le plus beau spot. La seule exception c’est Langkawi où un opérateur m’a dit “de toute façon ici c’est de la merde, c’est pas de la plongée mais les asiatiques aiment bien quand même”. Des mots qui resteront dans l’histoire.

Dur retour à la réalité, la voiture qui vient me chercher est à l’heure. On discute un peu et une bonne quinzaine de minutes plus tard il est temps d’aller vers le bateau pour charger le matériel. Je dis charger le matériel mais pour moi c’est un bien grand mot, je m’occupe de porter une caisse (ça rappellera à mes anciens colocataires ma spécialité “je porte les coussins” pendant tous les déménagements).

worldwild brice.net plongée Balicasag 1

Bon sinon y’a les bouteilles mais ce n’est que légèrement plus lourd, faut pas croire…

Après une bonne trentaine de minute dans une mer déchaînée (c’est pour faire sortir mon côté aventurier), nous arrivons sur le spot de plongée. Comme d’habitude puisque je n’ai pas ma licence je dois faire pour la 4ème fois mon baptême. Cette fois-ci c’est la première fois que je le fais avec un instructeur français et globalement c’est autre chose que les autres avec les locaux. En général ça ressemble à:

C’est bon t’arrives à respirer ? si t’as de l’eau dans le masque tu souffles, si ça ne va pas tu peux me faire signe, c’est bon t’es prêt on y va !

Cette fois j’ai appris pas mal de signes et j’ai eu le droit à mon gros test sous le bateau pour voir si j’arrivais à gérer un minimum. Ne vous inquiétez pas je n’ai pas échoué et j’ai pu continuer à faire mumuse.

DCIM100GOPRO

Non ce n’est pas une affiche du mariage pour tous, la sécurité avant tout mesdames et messieurs

Nous commençons donc la plongée, globalement au début de toutes les plongées je suis émerveillé de tout ce que je vois sous l’eau, même le moindre petit poisson de toutes les couleurs me rend complètement zinzin (encore une expression infâme que j’ai réussi à placer). Les autres plongeurs expérimentés n’y font même plus attention mais j’ai à chaque fois l’impression qu’il y a des photos fantastiques à faire sur des poissons basiques.

DCIM100GOPRO

Moi des trucs comme ça me rend noeud-noeud (allez hop encore une, deux dans le même article)

Nous continuons à plonger, cela doit faire à peine 2-3 minutes que nous sommes sous l’eau et c’est directement le mur de poisson. Encore mieux que le mur construit par les maçons portugais dans le fond de ton jardin, le mur de poissons qui bouge et qui est sublime, l’impression de masse est vraiment saisissante.

DCIM100GOPRO

Pour Les Maldives tournez à gauche, pour la Nouvelle Calédonie tournez à droite

Nous suivons donc logiquement le banc de poissons, il commence à s’éloigner puis ils font tous demi-tour, on se retrouve un peu par hasard au milieu de tout ce trafic, c’est un peu le remix sous-marin des bouchons sur l’A7 au 15 août. Un flot ininterrompu de poissons (un peu comme les belges en série 3 break).

DCIM100GOPRO

Le paradis !

Lorsque j’ai vu le banc de plus prêt, j’ai tout de suite pensé “alors c’est ça de travailler pour Thalassa”

On s’éloigne un peu à la recherche d’autres créatures (je ne dis plus poisson tellement je découvre de choses sous l’eau). Et là mon animal préféré qui surgit des profondeurs ? vous avez deviné ? allez je vous laisse une minute de répit.

DCIM100GOPRO

Et ouai mon gars une tortue !

Je suis toujours comme un enfant à regarder cet animal se déplacer, c’est indescriptible une tortue qui nage, c’est ce qui rend cet animal différent. De plus les couleurs sur sa carapace rendent la scène presque surréaliste.

Ça doit faire 20 minutes que je suis sous l’eau et j’en ai déjà pris plein les yeux, le spot est absolument sublime et pour être franc la biodiversité est exceptionnelle, je découvre de nombreux poissons que je n’avais jamais vu lors des mes plongées précédentes, surtout, il y a vraiment autre chose que des petits poissons ce qui donne un tableau assez impressionnant sous l’eau.

2 minutes après ma première tortue, cette fois c’est une “double-tortue” (fait de se retrouver nez à nez avec 2 tortues, Larousse 2013).

worldwildbrice.net plongée balicasag 7

Douche de tortues (Si il y en a deux !)

Je suis comme un dingue puisque je suis super proche et que j’ai vraiment le temps de tout observer. Une tortue décide de fuir (moi pas comprendre, moi ami) et nous continuons donc la plongée. Nous apercevons quelques petits animaux qui ne ressortent hélas pas du tout en photos (je n’essaye même pas de vous expliquer, déjà en live j’ai beaucoup de mal à les voir alors en photos… on dirait des plantes).

DCIM100GOPRO

Des poissons (no kiddin)

DCIM100GOPRO

de gauche à droite: Thomas, Guillaume (en noir), Romain, Théo (dans le coin), Franck et d’autres !

La première plongée s’achève et je dois dire que j’en ai pris plein les yeux.

DCIM100GOPRO

Non je veux pas sortir ! Laissez moi tranquille !

Si vous avez fait attention vous avez compris que ce n’est pas moi qui prenait les photos, en effet je n’avais pas d’appareils à disposition (mais à la fréquence où je plonge je vais pas tenir longtemps je sens). C’est Quentin de Prana qui a eu la gentillesse de me prendre quelques photos puis de me les partager grâce à ça GoPro.

Demain la seconde partie de l’article avec un tout autre type d’environnement de plongée !

DCIM100GOPRO

Une dernière pour la route !

Vous pouvez retrouver la suite de cette aventure avec ma seconde plongée à Balicasag, je verrai pas mal de petites créatures magnifiques (et une tortue, faut pas déconner on est aux Philippines il y a une garantie tortue à 100% sur tous les voyages aux Philippines, le SAV est encore mieux qu’à Darty). N’oubliez pas de liker l’article sur la page Facebook, si vous avez apprécié cet article, c’est la meilleure façon de me dire merci !

Type to Search

See all results