Ma journée à Kanazawa

Après avoir visité Kyoto de fond en comble, il est l’heure pour moi de quitter cette ville fantastique et de me diriger vers le centre du pays, les Alpes japonaises sont au programme pour quelques jours (on a vu pire). Kanazawa sera ma première étape avec son incontournable Kenroku-en, un jardin incontournable du Japon.

lanterne-kanazawa (4)

C’est encore flouté, la suite plus bas !

Le grand départ direction Kanazawa :

Je quitte ma guesthouse à l’arrache car je suis en retard. Quand je dis à l’arrache c’est vraiment l’énorme retard en courant dans la ville avec mon sac pour attraper le dernier bus. Evidemment je suis un débile profond puisque je me suis trompé d’heure et j’ai 15 minutes d’avance, au moins je rencontre un étranger qui va aussi à la gare, comme quoi j’avais pas tout faux (il est important de se remonter le moral par moment).

J’arrive très vite à la gare et je fonce vers l’office du tourisme pour acheter mes billets, je tente la blague du “good price, cheap price” mais ça ne passe pas du tout. Elle me regarde comme si j’étais dingue, elle n’a même pas esquissé un sourire, encore raté.

Le train entre Kyoto et Kanazawa :

Je fonce vers le train, si je me dépêche je peux avoir celui dans deux minutes, je cours comme un dingue et je réussis à rentrer dedans, je prends une place et là je réalise, oui je réalise, mais quoi ?

l'intérieur du train entre Kyoto et Kanazawa, rien ne dépasse et tout est parfaitement rangé

L’intérieur du train, rien ne dépasse, c’est ça le Japon !

Wouah le délire la place que j’ai pour les jambes, c’est vraiment l’équivalent de la première classe en neuf et en beau alors que je suis dans les wagons pour les billets non-réservés ! les trains au Japon c’est quand même un gros délire. Je m’endors dans le train et lorsque je me réveille c’est la panique (un peu comme en revenant de Nara), je ne sais pas où je suis, après avoir demandé un renseignement assez technique à mon voisin “Kanazawa ?”, je sais que je ne suis pas encore arrivé. D’habitude je n’ai pas ce problème lorsque je voyage en Asie puisque tout est en retard, s’endormir dans le bus n’est pas très grave et de toute façon le bus s’arrêtera pour toi, mais au Japon…

habitacle du wagon sur la ligne de train entre Kyoto et Kanazawa

C’est pas flagrant avec cet angle mais il y a vraiment beaucoup d’espaces pour les jambes !

Je sors de la gare, l’accueil pour les touristes et une fois de plus au top, on me donne tous les plans dont j’ai besoin, on m’indique où est ma guesthouse et en 5 minutes je sais comment va se dérouler ma journée, après 6 mois en Asie ça fait quand même du bien.

La gare de Kanazawa depuis l'autre côté de la rue, un peu après la gare routière

La gare de Kanazawa depuis l’extérieur, c’est aussi le lieu principal de départ des bus.

Je fonce à la guesthouse pour poser mes affaires et c’est parti pour un tour, enfin avant j’essaye de comprendre les quelques règles de la guesthouse, elle est fermée entre 12h et 14h, on dîne ensemble le soir… ça à l’air vachement compliqué, je confie à la personne en charge que je reviendrai ce soir quand le soleil se couchera et qu’on verra à ce moment, j’avais l’impression d’être à l’école et de devoir répondre à la maîtresse.

trafic routier dans Kanazawa

Rue de Kanazawa

Présentation de la ville :

Kanazawa se situe au nord ouest de la région des Alpes japonaises, la ville est très connue pour son jardin, parmi les 3 plus beaux de l’époque Edo (pour nous ça veut rien dire mais ici c’est un peu comme dire que t’as le plus beau Picasso). Il y a quelques quartiers que j’ai envie de voir en plus du jardin mais on verra si j’ai le temps (forcément si tu travailles à la lecture de ces quelques lignes tu as envie de me tuer).

carte du Japon pour situer Kanazawa par rapport aux autres villes

Maintenant c’est plus facile à situer !

Kanazawa était une des villes les plus peuplées au moyen-age, cette région du Japon était en effet une des plus riches grâce notamment à une production de riz abondante, allouant richesses au clan Maeda qui effectuera beaucoup de mécénat (on pourrait comparer avec la Famille Médicis en Europe). N’étant d’aucun intérêt militaire, la ville fut épargnée des bombardements lors de la seconde guerre mondiale, laissant intact le patrimoine culturel de la ville.

Le début des visites :

La journée est déjà bien avancée lorsque j’arrive près du jardin et je n’ai toujours rien avalé, je m’arrête donc dans un bon restaurant et je tente une spécialité locale, un “Kanazawa Cutlet Curry”. Malheureusement pour moi c’était pas dingue, j’ai eu l’impression de retourner en Inde tellement il y avait de sauce tomate pour gâcher le goût.

kanazawa-cutlet-curry-1 kanazawa-cutlet-curry-2

Lorsque j’arrive devant le jardin le soleil est à son zénith et je me dis que je vais faire des photos nulles (si le soleil est haut la lumière est très forte, les ombres deviennent donc très prononcées et c’est dur de faire de belles photos). Je me tourne donc vers l’enceinte du château juste en face du Jardin, ça fera passer le temps (pas toujours facile de visiter un pays, faut pas croire…).

chateau-parc-kanazawa-5

Comme prévu c’était pas franchement fou, en revanche la vue depuis un bout du jardin était pas trop mal !

chateau-parc-kanazawa (1)

Forcément après le château d’Osaka celui la est moins impressionnant !

La visite du jardin de Kenroku-en :

Je retourne en direction du jardin, je commence à marcher et j’arrive à la fameuse lanterne, très connue de tous les japonais, je crois qu’elle symbolise à elle toute seule ce jardin. J’attends que les couples prennent leurs photos puis je passe à l’action.

Kenroku-en, le jardin de Kanazawa très connu pour sa fameuse lanterne.

La fameuse lanterne de Kanazawa !

Le temps de faire quelques prises et là c’est le bus de japonais qui arrive, les mecs sont tellement organisés avec un mégaphone pour le guide et des ombrelles pour tout le monde, évidemment le jardin perd un peu de son calme lorsqu’un groupe pareil arrive.

Groupe de touristes japonais qui visitent le jardin de Kenroku-en

Ils s’arrêtent 30 secondes devant la lanterne puis repartent !

Je continue mon tour du jardin, il est magnifique, il y a une telle ambiance, bref j’adore, c’est de loin le plus beau jardin que j’ai vu pour l’instant. Après avoir pas mal tourné là dedans je me décide de partir non sans avoir fait quelques photos, pour une fois j’ai vraiment eu l’impression de me balader avec des atmosphères très changeantes au gré de la visite.

jardin-kanazawa-4 jardin-kanazawa-6 jardin-kanazawa-9 jardin-kanazawa-1

Je retourne prendre le shuttle bus, “hey Brice c’est quoi le shuttle bus ?”. Encore une fois super idée à Kanazawa puisqu’ils ont mis en place un bus qui fait le tour de tous les lieux touristiques, impossible de se tromper et il suffit de prendre le pass à la journée pour ne pas payer trop cher. On te donne un petit dépliant avec tous les lieux où s’arrêter et les arrêts sont numérotés, donc même un mec qui ne parle pas un mot d’anglais peut facilement visiter la ville en choisissant ses arrêts. Par contre le bus fait 1m80 de hauteur, donc c’était légèrement la galère pour moi et ça avait le don de faire rire quelques mamies nippones.

Le shuttle bus pour les touristes à Kanazawa

L’intérieur du bus !

Le quartier des samouraïs, Nagamachi District :

Je continue mon chemin avec le bus vers le quartier des samouraïs, c’est petit mais vraiment très beau. Je tombe au hasard sur une maison de samouraï à visiter, je rentre dedans et c’est franchement superbe, le jardin est tout petit mais très beau, je me dis que ça devait être cool samouraï comme métier.

quartier-samourais-nagamachi-district-kanazawa-2 quartier-samourais-nagamachi-district-kanazawa-4 quartier-samourais-nagamachi-district-kanazawa-3

Je continue de marcher et je me fais alpaguer par un vieux monsieur de l’office du tourisme, c’est en fait un guide bénévole qui parle un anglais correct et qui me propose de visiter une maison de samouraï gratuitement, encore une initiative très sympathique de cette ville.

Guide qui effectue des visites dans le quartier des samouraïs de Kanazawa, la petite office du tourisme est située le long de la petite rivière

Mon guide !

C’est parti, nous traversons tout le quartier qui est superbe, le guide est très sympa et nous commençons à discuter, il me dit qu’il y a de plus en plus de français à Kanazawa et qu’il est content car les français sont cool (et ouai mon gars).

maison-samurai-kanazawa-3

Nous partons visiter une maison d’un samouraï du bas de l’échelle sociale, du coup c’est assez petit mais j’ai un guide avec moi, je peux donc poser mes questions et il m’explique plein de trucs. Par exemple à Kanazawa les puits des maisons sont à l’intérieur des habitations, il neige tellement l’hiver que sinon tu n’as plus d’eau rapidement car le puits est bouché, il m’explique aussi que les samouraïs étaient pour la plupart des guerriers et ne s’occupaient pas de rendre la justice. Bref on continue de discuter un peu et je le quitte, vraiment content de ma rencontre puisque j’ai pu poser toutes mes questions.

Nagamashi District, le quartier des samuraïs de Kanazawa.

L’intérieur d’une maison reconvertie à la vente de babioles.

Le quartier des geishas d’Higashi Chaya-Gai :

Je reprends le bus direction le quartier des geishas. C’est la fin de la journée et j’en ai déjà vu un à Kyoto mais je me dis pourquoi pas, et bien le bon dieu m’a écouté (comme quoi, parfois ça a du bon la religion).

quartier-geishas-kanazawa (5)

Le quartier des geishas de Kanazawa est bien mieux que celui de Kyoto, moins touristique et beaucoup plus authentique, je me régale à faire quelques photos devant les devantures superbes. Il faut dire que je n’ai pas du tout aimé celui de Kyoto, tous les goûts sont dans la nature comme on dit.

quartier-geishas-kanazawa-6 quartier-geishas-kanazawa-8 quartier-geishas-kanazawa-2

Après avoir fait quelques photos et avoir découvert ce super quartier je rentre à pieds à la guesthouse, vraiment crevé mais très heureux, j’ai visité tout ce que je souhaitais en une demi-journée (je n’ai malheureusement pas eu le temps d’aller voir le superbe musée d’art contemporain). Je mets une heure à rentrer à pieds puisque je dois traverser toute la ville, dans la rue je détonne puisqu’ils ne doivent pas voir tous les jours un européen. Je passe le repas dans la guesthouse, il y a un dîner commun avec une famille d’américains en tour du monde, j’en profite pour leur donner beaucoup de conseils sur les pays qu’ils vont visiter. Une guesthouse d’ailleurs très sympa où je me ridiculiserai pendant le cours d’origami… mais ça c’est une autre histoire !

coucher-soleil-kanazawa

Le soleil se couche sur la ville !

Quelques photos de la journée:

maison-samurai-kanazawa-2 lanterne-parc-kanazawa quartier-samurai-kanazawa-9

La suite :

Je quitte Kanazawa le lendemain direction l’intérieur du Japon avec la ville de Takayama, entre temps je m’arrêterai dans le village de Shirakawa-go, une sorte de musée à ciel ouvert avec des huttes absolument magnifiques, un endroit vraiment exceptionnel.

huttes-shirakawa-go

Une hutte, une vraie !

Si vous avez apprécié cet article, n’hésitez pas à le liker sur la page Facebook, vous pouvez aussi recevoir les prochains articles directement dans votre boite mail en vous inscrivant dans la petite case tout en haut à droite de cette page internet.

Leave a Reply

14 comments

  1. Pingback: Les huttes de Shirakawa-go | World Wild Brice

  2. Bonsoir,
    J’ai commencé à lire tes articles sur le Japon : très sympas ! Ils me plongent dans l’ambiance et ça tombe bien car j’y vais en août !

  3. Pingback: Les huttes de Shirakawa-go | Une grande voyageuse

  4. daniela

    Hello,
    Je viens de tomber sur ton blog et j’ai adoré car je suis justement en train de planifier mon voyage au Japon. peux-tu me dire combien de temps onm et en train de Kyoto – Kanazawa et ensuite à Takayama et pour terminer de Takayama à Tokyo? Un grand merci et au prochain beau voyage. Daniela

    • Salut Daniela,

      Pour connaitre tous les horaires de tes trains tu peux aller voir directement sur Hyperdia, c’est beaucoup plus simple. Le Kyoto – Kanazawa n’était pas super long genre 2-3 heures, Kanazawa à Takayama ça se fait en bus avec un arrêt à Shirakawa-Go

      http://worldwildbrice.net/2013/12/10/visite-des-huttes-de-shirakawa-go/

      Enfin Takayama à Tokyo c’est assez long en train, en gros c’est le même temps en bus si je dis pas de bêtises, j’ai dû redescendre jusqu’à Nagoya pour rerendre le train mais je voulais absolument tester le Shinkansen donc pas le choix !

      • Daniela

        Super! Merci de ta réponse. Je vais essayer de trouver tout cela. Me réjouis beaucoup d aller découvrir le Japon. Bon vent a toi et pleins de beaux voyages

  5. Charlotte

    J’y vais demain, ça tombe bien !!!
    Hâte d’y être et de faire une pause en plus au musée d’art contemporain…Etant architecte, je ne peux pas louper ça 😉

    • Salut Charlotte,

      Alors c’était comment ? Tu as aimé ? 🙂

  6. Daniela

    Hello, super récit qui me donne vraiment envie d aller visiter kanazawa. J’ai besoin de quelques renseignements: combien de temps dure le trajet depuis Kyoto a kanazawa et ensuite à takayama? Et pour terminer, comment on va de takayama à Tokyo et en combien de temps? Nous avons prévu d aller à Hiroshima, miyjanama et ensuite kanazawa, takayama et retour Tokyo. Est ce que c est jouable en 5 jours? Merci pour vos tuyaux et bonne suite de voyage

    • Salut Daniela,

      En 5 jours ça me parait short, 6 peut être déjà mieux ! j’ai déjà répondu à des question assez similaires plus haut (la même Daniela ? :)).

      Si tu vas à Hiroshima ne rate pas les Hiroshima Safari et passe le bonjour à Yann de ma part !

      Bon voyage !

  7. Nessie DESILES

    Hello,
    je me régale à lire ton blog, car j’ai prévu de faire exactement ton circuit en avril prochain.
    pour Takayama tu n’as pas mis le nom de ta guest, histoire que je regarde un peu 🙂
    merci

  8. Nessie DESILES

    oups je voulais dire kanazawa pour la guest 🙂

Type to Search

See all results