Tokyo Safari, une journée guidée à travers Tokyo: l’après-midi

Cet article est la suite de mon Tokyo Safari, vous pouvez trouver l’article de la matinée sur ce lien.

Après un repas gargantuesque pour quelques euros nous continuons le Tokyo Safari à la découverte de cette ville magnifique. Je dois dire que l’utilisation du vélo est en fait très pratique dans cette ville, tout le monde respecte le code de la route et il n’est, au final, pas dangereux de se déplacer ainsi. J’ai vraiment été surpris par la faiblesse du trafic (ça change de Manille où il est impossible d’avancer en voiture entre 7h et 23h).

vue depuis mon vélo dans les rues de Tokyo

Il n’y a personne !

Notre première étape sera de s’arrêter dans le quartier de Jimbocho, c’est tout simplement le quartier des libraires. C’est surtout la façon dont sont agencées les librairies qui donne un côté attirant, on a vraiment l’impression d’être dans un petit quartier. De plus c’est aussi très intéressant pour prendre des photos, j’adore prendre en photo les écritures et je suis donc pas mal servi dans Jimbocho puisque les livres sont couverts de post-it.

jimbocho-quartier-libraires-tokyo-2 jimbocho-quartier-libraires-tokyo-1

Nous continuons par la suite notre petit périple jusqu’à atteindre le Tokyo Dome, nous voyons le parc d’attraction et surtout les montagnes russes, encore un truc où il faut avoir le cœur (et aussi le cul) bien accroché. Le banc de Forrest Gump se trouve en bas, évidemment les gens prennent des photos de cette fausse scène culte.

proche du Tokyo Dome

Du coup aucune scène de la tour Montparnasse infernale ? dommage…

Nous arrivons ensuite juste à côté du Bunkyo Civic Center, l’endroit où nous allons monter dans les nuages. Mais avant tout ça il faut arriver à garer ses vélos, en effet il y a des zones où l’on ne peut pas poser nos vélos et il faut donc se disperser pour trouver de la place. C’est un peu la guerre pour arriver à faire renter son vélo dans les 3 centimètres disponibles sur l’aire de parking.

Une fois les vélos en sécurité (comprendre dans la rue, faut pas oublier qu’on est au Japon), nous grimpons dans ce building où une plateforme d’observation dominant Tokyo nous attend. Evidemment en tant que grand fan de Yann-Arthus Bertrand j’adore prendre des photos en hauteur (la comparaison s’arrête là… dommage).

sur la skyline de tokyo depuis une plateforme d'observation du  Bunkyo Civic Center

Vue sur la ville !

La vue en hauteur est vraiment super, ça change d’être au ras du sol. David nous donne pas mal d’explications sur la ville de Tokyo et comment elle s’est construite. Tout le groupe mitraille et j’en profite aussi pour reprendre un coca (classique). Je fais des photos avec mon téléobjectif, heureusement que la vitre qui nous protège est propre !

tokyo-safari-vue-du-ciel-1 tokyo-safari-vue-du-ciel-2

Après la vue en hauteur nous nous dirigeons vers l’université de Tokyo. C’est un endroit riche de traditions et d’histoire, nous sommes accueillis à son entrée par la porte rouge, une superbe porte qui donne directement le ton.  En prenant des photos de la porte je me rends compte que nous laissons tous notre sac sur le porte-bagage de nos vélos, personne ne s’inquiète de ses affaires et je trouve ce sentiment de sécurité vraiment très agréable.

Vue d'akamon, la porte rouge de l'université de Tokyo

Akamon, la porte rouge !

Nous nous déplaçons dans l’université en vélo, nous détonnons pas mal dans un univers 100% nippon. Par chance nous tombons sur l’entraînement des archers (désolé mais j’ai oublié le nom), plus que des explications je vous propose directement des photos. Ils sont d’ailleurs d’une concentration impressionnante et ils tirent des flèches à une distance impossible (comprendre dans les 25 mètres). Certaines images ne sont pas excellentes car je ne voulais surtout pas les déranger pendant l’entrainement et me mettre directement dans leurs champs de vision.

archer-universite-de-tokyo-2archer-universite-de-tokyo-1

Pouvoir être témoin de telles choses qu’on s’imagine seulement en pensant au Japon traditionnel est vraiment quelque chose qui fait plaisir et surtout qui impressionne (c’était le quart d’heure émotion).

Nous nous dirigeons juste après cela vers le parc de Ueno. Nous prenons une pause le long de l’étang de Shinobazu (je sais les noms sont compliqués) qui est envahi de lotus, je dois avouer que c’est très reposant de repasser dans un environnement plein de verdure. De nombreuses personnes âgées profitent d’ailleurs des quelques bancs pour s’endormir se reposer.

shinobazu-ueno-tokyo-2 shinobazu-ueno-tokyo-1

Direction Ameyoko, une rue très connue du quartier de Ueno qui grouille de monde. Nous posons nos vélos une fois de plus où nous le pouvons (les autorités mettent un message si le vélo est mal stationné, dès le second message on embarque directement le vélo à la fourrière). Nous allons ensuite nous mêler à cette foule sympathique, grâce à David nous montons par un petit escalier juste en dessous de l’immense écran au milieu de la photo ci-dessous.

vue depuis le sol sur Ameyoko

La photo classique d’ameyoko !

En descendant de cette petite plateforme où se rejoignent les fumeurs (et oui on ne fume pas où on veut au Japon)., j’en profite pour prendre le portrait d’une Japonaise qui monte fumer sa clope, en plus j’ai le droit à un beau sourire très franc. Une belle rencontre de 10 secondes (c’est une rencontre quand même ok ?).

japonaise qui sourie dans Ameyoko

On a l’impression d’être dans un quartier beaucoup plus populaire, et j’ai surtout l’impression d’être en Asie du Sud-Est (bon ça reste le Japon mais c’est déjà moins organisé). Il y a des gens un peu partout, des magasins un peu plus “cheap” et surtout un marché où l’on vend un peu de tout. Bref c’est très authentique et j’adore.

passage-pic3a9tons-uenovendeur-ueno-tokyo

C’est déjà la fin de l’après-midi pour ce Tokyo Safari, Le luminosité baisse de plus en plus et nous ne voyons déjà plus le soleil. L’avantage c’est qu’avec David ça ne s’arrête jamais, vous aurez donc la chance de découvrir ce que nous avons fait dans le noir (pas de jeu sexuel, je te vois avec ton petit sourire en coin) dans le prochain article, au menu la découverte d’Akihabara (mais si le quartier de l’électronique) et pas mal d’autres petits trucs (j’ai envie de rester mystérieux).

akihabara-02

Plus cliché je peux pas !

Leave a Reply

3 comments

  1. Sympa ce Tokyo Safari. Au parc Ueno il y a un zoo qui est très sympa à visiter.
    Le banc de Forrest Gump je connaissais pas, si je passe prés du Tokyo Dome j’irais voir.
    Jimbocho je connais pas non plus, j’avais vu que tu en avais parlé sur FB, je vais ajouter ça à ma liste de visite.
    Merci pour cette belle ballade.

    • Merci Marco !

      C’est surtout le Tokyo Safari que je dois remercier, franchement c’était vraiment vraiment bien.

      Pour Jimbocho je pense qu’en “chillant” pas mal il doit y avoir moyen de faire des photos dingues !

  2. Pingback: Tokyo Safari, une journée guidée à travers Tokyo: la nuit tombe | World Wild Brice

Type to Search

See all results