Voyage sur l’île de Diu, la pépite du Gujarat

Diu est mon endroit préféré au Gujarat et pratiquement dans toute l’Inde. On vous parle constamment du Taj Mahal ou des backwaters, pourtant vous allez voir dans cet article que Diu est une île magnifique dans laquelle tout est quasiment parfait ! Pour ce voyage je suis accompagné d’un ami, j’utiliserai donc beaucoup le “nous”.

diu (1)

Les amoureux des bancs publics !

Diu au Gujarat

Diu est une presqu’île du sud du Gujarat, nous avons pris un vol direct depuis Mumbai et nous nous retrouvons donc rapidement à Diu. L’île n’est pas considérée comme appartenant au Gujarat mais comme à un territoire de l’état, il est donc possible d’y acheter de l’alcool (interdit dans l’état du Gujarat, les pauvres). C’est une presqu’île magnifique qui abrite la ville de Diu, quelques plages mais aussi des villages de pécheurs. Bref la destination de rêve !

diu-gujarat

C’est là les gars !

Arrivée à l’aéroport

A l’aéroport de Diu on se n’embête même pas d’un tapis pour décharger les bagages, il n’y a qu’un vol par jour dans un tout petit avion, les quelques passagers qui descendent ici récupèrent donc leurs valises directement en plein milieu de l’aéroport. C’est la première fois que je vois quelque chose comme ça, habituellement il y a quand même un tapis “histoire de”.

aeroport-diu

Du coup il a pas réussi à prononcer mon nom…

Une fois dehors ce n’est pas la cohue, quelques tuktuks attendent. Nous sommes les seuls étrangers. Après une âpre négociation nous nous faisons arnaquer, mais bon nous n’avons pas le choix, il faut bien rejoindre la ville…

Trouver un hôtel, pas facile !

Lorsque nous arrivons c’est un peu la panique, beaucoup de guesthouses sont pleines. Diu est un lieu de villégiature important pour les indiens et c’est une période de vacances pour eux en plus du weekend ! Nous déposons donc nos sacs dans le hall d’un hôtel déjà complet et nous partons à la recherche d’une guesthouse. Finalement nous trouvons quelque chose d’assez correct, sauvés !

diu-gujarat (1)

Le grand classique à Diu est de louer des scooters, mais la journée est déjà bien avancée et nous décidons donc de nous balader à pieds dans la ville.

Nous sommes entrain de découvrir cette magnifique ville. Cela ressemble beaucoup à une ville comme Kochi ou Penang, tout du moins dans l’esprit. Les bâtiments sont très beaux et on sent l’héritage culturel très important.

Les églises à Diu

L’église de Diu est un incontournable, c’est une superbe église qui se laisse visiter sans aucun soucis, le bâtiment est immaculé et l’entrée avec toutes ces marches est saisissante.

eglise-diu (2)

Le plus cool c’est que des églises il y en a plusieurs et qu’elles sont vraiment belles.

voyage-diu (2)

Après l’église nous continuons de marcher en direction du fort de Diu, nous en profitons pour longer le bord de mer où quelques bateaux sont à l’abandon.

voyage-diu (6)

“Tu veux ma photo ?”

Un fort très imposant

Une fois arrivée dans le fort, nous découvrons que c’est toujours une prison, AMBIANCE.
Le fort est vraiment très joli, il se trouve à la pointe de l’île et il domine donc cette mer si vaste ! Vestige d’un passé agité, les canons sont toujours en place.

fort-diu (1)Le soir on dîne dans un restaurant classique en bord de mer, au menu poissons et poissons (la spécialité locale).

fort-diu (2)

Découvrir Diu en scooter

Le lendemain matin c’est parti pour une journée en scooter. Après une rapide négociation, nous louons 2 scooters et nous partons faire un tour de l’île. Je manque d’ailleurs de finir dans le mur dès le premier virage, je suis rouillé !

scooter-diu

Nous nous arrêtons constamment à chaque fois qu’un petit chemin croise notre route. Globalement i l n’y a qu’une grande route qui traverse l’île et de nombreuses petites routes sur les côtés. Il n’y a quasiment aucune circulation et les routes sont en très bon état, c’est donc parfait même si vous n’avez jamais fait de scooter.

diu (2)

Après avoir poussé encore plus loin sur une route déjà fracassée, nous arrivons sur une espèce de pointe, endroit assez singulier avec un paysage très “brut”. Nous tombons d’ailleurs nez-à-nez avec un cimetière, probablement beaucoup de marins.

cimetierre-diuLe village de pécheurs

Nous continuons ensuite notre chemin jusqu’à atteindre le port le plus à l’ouest de l’île. Nous avons la chance d’arriver pour le retour de pêche, c’est donc un balais de bateaux qui déchargent toute sorte de poissons.peche-diu (3)

Tout se mélange alors dans une cacophonie toute indienne, les oiseaux prêts à piquer un poisson resté sans surveillance, les enfants qui jouent avec de la glace, les drapeaux qui flottent au dessus des bateaux et surtout tout le commerce qui s’agite, ça décharge et ça crie très fort.

pecheur-diu

peche-diu (1)

Nous restons vraiment subjugués par tant de couleurs et tant d’activité, pourtant de l’Inde on commence à en avoir vu un rayon mais un paysage comme ça est une première. Diu devient instantanément un endroit coup de coeur, le truc dont on parlera avec une petite lumière dans les yeux aux personnes qui vont en Inde “Va à Diu, vraiment !”.

peche-diu (4)

La suite de la journée sera plus calme, nous allons prendre le temps de vraiment profiter de cette ile. Un petit tour par la plage pour observer les enfants qui gargotent. Une balade dans les chemins complètement perdus avec nos scooters, espérant que la roue avant ne se dérobe pas dans le sable…

plage-diu

Nous aurons la chance de croiser ça et là des gens, un bateau au large qui s’affaire à je ne sais quoi…

retour-peche-diu

Fin de la journée !

A la fin de la journée nous rentrons à la guesthouse non sans avoir préalablement rendu nos scooters. Diu est vraiment un endroit superbe qui nous a profondément marqué, malheureusement il est déjà l’heure pour nous de quitter cette superbe île en direction de Sasan Gir, un parc animalier où résident les derniers lions d’Asie !

peche-diu (2)

Quelques conseils pour votre voyage à Diu

  • Attention aux dates auxquelles vous visiterez l’île, prévoyez qu’il y aura toujours plus de monde le weekend et énormément de monde pendant les vacances (au final vous ne voyez quasiment personne, à part au fort).
  • Nous n’avons pas eu de problèmes avec les gens qui viennent beaucoup boire depuis le Gujarat, c’est vraiment une petite ville et vous ne passerez pas vos nuits dans les rues.
  • La location de scooter est fortement conseillée, même si vous débutez ce n’est pas très grave, il y a un tout petit peu de circulation dans la ville de Diu mais en dehors aucun soucis, vous croiserez rarement une moto ou une voiture (n’oubliez pas de prendre une carte).
  • Des vols directs arrivent depuis Mumbai, même pour quelques jours cela vaut clairement le coup.
  • La gare routière est située juste à la sortie de la ville, de nombreux bus partent pour un peu partout dans le Gujarat.
carte-ile-diu

Carte de l’île !

Leave a Reply

2 comments

  1. Alain

    Il n’y a que dix minutes que je viens de trouver cet article sur ma boîte mail et je tiens à montrer ma grande réactivité( qui est toujours intact à mon grand age et à 1 h du matin heure française) en postant mon commentaire tout de suite
    J’ai entendu parlé de cet endroit mais n’avais jamais rencontré quelqu’un en revenant. ..cela me semble un endroit magnifique
    Bon je n’ai pas grand chose d’autre à dire c’était juste un exercice de réactivité. ..des pompes cérébrales en fait!
    Hâte de voir des photos des lions indiens …enfin j’espère

  2. Laurent

    Feignant, moi je me suis promené à vélo à Diu 😉 Tip top, surtout quand tu crèves à l’autre bout de l’île, au village de pêcheurs, et qu’il n’y a pas de réparateur de vélo à la ronde (bah oui, y a toujours sauf le jour où …).
    Je logeais dans la guesthouse qui se trouve sur le toit du musée de Diu, la première de tes photos d’église, top pour la vue !

Type to Search

See all results