Asakusa, Akihabara, Tsukishima & Yurakucho… je suis de retour à Tokyo !

Me voila de retour à Tokyo, 3 ans après un premier passage qui m’avait laissé d’excellents souvenirs. Cette fois-ci je suis là pour 1 semaine et j’ai beaucoup mieux préparé mon voyage, me voila donc accompagné d’une amie (Marie !) en route pour une première journée de découverte. Le programme est assez facile puisqu’on va aller faire un tour au temple d’Asakusa, voir ce qu’on peut acheter niveau électronique à Akihabara, faire une petite balade sur l’île de Tsukishima et revenir le soir à Yurakucho pour prendre part à un food tour !

asakusa-tokyo-1

Akakusa toujours impressionnant malgré avec la foule !

Après un rapide passage en métro depuis notre AirBnB de Shinjuku et nous voila devant Asakusa (j’ai sûrement déjà perdu des gens à cause des noms compliqués, Marie a mis 1 semaine à faire la différence entre Shinjuku & Shibuya… je vais donc expliquer au fur et à mesure tous les termes). Asakusa est le nom d’un quartier de Tokyo qui abrite un sanctuaire très important (Senso-ji de ton petit nom) qui est en photo un peu plus bas. C’est généralement un quartier vraiment incontournable de Tokyo et c’est donc l’un des endroits les plus touristiques, la plupart des gens parlent d’Asakusa pour mentionner le temple.

asakusa-tokyo-13

C’est la même chose pour le long couloir qui mène jusqu’au sanctuaire de Senso-ji, c’est beau et c’est très vivant car toutes les échoppes sur les côtés vendent aux badauds !

asakusa-tokyo-12asakusa-tokyo-11

Il y a pas à dire ça fait plaisir d’être de retour au Japon, absolument tout est différent dans ce pays, les panneaux, les gens, les couleurs, les maisons… il n’y a qu’à tourner la tête pour voir quelque chose de très beau.

asakusa-tokyo-10

En arrivant face au magnifique sancutaire d’Asakusa je me rends cette fois un peu mieux compte de la beauté du truc (c’est vrai qu’il tabasse vraiment, la structure est vraiment imposante).

asakusa-tokyo-8

Les vœux autour d’Asakusa

Devant le sanctuaire Marie tient absolument à essayer les vœux en papier, bon ça me gonfle mais il y a 2 bénéfices :

  • Primo elle a eu un vœux qui porte chance (parfois c’est malchance et t’as la schkoumoune toute la journée), du coup ça va peut être nous apporter un beau soleil au cours de cette journée (pour l’instant il fait un peu gris donc pour les photos c’est pas top).
  • Secondo (ou Secundo ?) cela donne quelques clichés magnifiques ce qui n’est pas pour me déplaire, mille excuses Marie c’était une très grande idée.

voeux-asakusa-02

voeux-asakusa

La tête vers le ciel

Bon le sanctuaire en lui-même est beau (ça fait 3 fois que je le dis, je pense que t’as pigé) mais ce qui me frappe tout de suite c’est ce qu’il y a au dessus de nos têtes ! Le toit est juste dingue et que dire des petites lampes dans le temple, 100% Japon non ? (j’imagine déjà des japonais écrire sur les chandeliers de Versailles, “mer il et fou”).
asakusa-tokyo-7

Faut bien m’imaginer comme un abruti en train d’attendre 30 secondes pour essayer d’avoir une image à peu près droite, la tête en l’air avec mon appareil de 2kgs sur le nez (pour qu’au final la photo soit pas droite).

asakusa-tokyo-6

Heureusement que le Japon c’est un pays différent, alors que l’on débat sur la beauté du toit avec Marie il y le caddy de la crèche d’Asakusa qui passe. Attention si ça c’est pas de la “choupitude” nippone !

enfants-tokyo

NON MAIS MATTEZ MOI CES BOUILLES !

En faisant le tour d’Asakusa on tombe d’ailleurs sur des petits temples vraiment très beaux dont un avec de nombreux drapeaux, c’est vraiment agréable d’être tout seul juste après la foule du sanctuaire principal (c’est vraiment à 1 minute à pied du temple principal et pourtant y’a “dégun”).

asakusa-tokyo-5 asakusa-tokyo-4

asakusa-tokyo-3

On termine tranquillement dans le jardin à faire quelques photos, on voit alors les premières japonaises passées en Yukata, dieu que ça fait du bien d’être de retour à Tokyo !

yukata-japon

autour-asakusa-4 asakusa-tokyo-2

Un quartier toujours endormi !

En rejoignant le métro on passe à travers des endroits assez japonais, une grande galerie couverte qui est malheureusement complètement fermée (ou pas loin) et une espèce de devanture qui sort des années 50 !
autour-asakusa-1 autour-asakusa-3

Bon en plus les japonais essaient de me prendre par les sentiments, des chats avec du coca !

autour-asakusa-2

Akihabara de jour !

C’est un peu débile d’aller à Akihabara si tôt dans la journée (normalement on y va plutôt de nuit pour faire des photos) mais il faut qu’on commence à prospecter, je dois changer mon casque audio (n’oublie pas si tu voyages, les casques Bose sont tes amis même si ça coûte 300€) et Marie doit acheter un téléphone (étant donné qu’elle a moins bien travaillé que moi à l’école elle a moins de budget que pour mon casque audio).
akihabara-3

Bon au final on a quand même mis de côté assez rapidement le passage Shopping pour nous diriger vers le passage “on claque du bif pour récupérer des peluches dans des machines automatiques”.

akihabara-2

En sortant des machines de la mort (où tu laisses 1 smic en 10 minutes tellement c’est addictif) on arrive à se perdre puis à retrouver notre chemin en direction de Yodobashi, le magasin d’électronique énormissime du quartier (le traducteur automatique me propose sérénissime à la place d’énormissime, il a rien compris à Yodobashi le naze). Sur la route on fait malgré tout des photos d’Akihabara, qu’est ce que c’est beau ce quartier si t’aimes le béton !

akihabara-1

Je passe volontairement l’épisode de Yodobashi sur le blog, globalement c’est la Fnac puissance 1000 et c’est assez peu intéressant à raconter (j’ai acheté un Bose QC35 pour ceux qui cherchent le casque ultime pour voyager).

yodobashi-akiba

Un premier vrai repas au Japon

Un problème assez important au Japon c’est le choix du restaurant, en effet il y a en absolument partout et tu ne sais donc jamais où tu vas t’arrêter pour manger. Après 10 minutes à tergiverser à base de “ça a l’air pas mal ça” on s’arrête dans un petit restaurant classique de ramens pour salaryman (une expression utilisée pour désigner les employés et professions intermédiaires au Japon qui sont tous habillés de la même façon avec une chemise blanche).

restaurant-salary-man

Te dire que c’était bon serait un euphémisme, comme souvent au Japon ça ne coûte que dalle et tu manges comme un prince (j’avais pris des ramens, Marie je ne sais plus vraiment quoi, les espèces de raviolis c’est des gyozas).

restaurant-ramens-akihabara

Tsukishima, l’île où on savait pas trop ce qu’on allait faire

Après un petit coup de métro un monsieur nous confirme qu’on est bien arrivés à Tsukishima et qu’on pourra y manger des Monjas. Bon ben impeccable, on sait pas trop ce que c’est les Monjas mais si en plus on peut manger ça nous intéresse encore plus comme endroit.

metro-tokyo

En sortant du métro on utilise la carte du quartier de la station (il y a toujours une carte du quartier dans les stations de métro) et on décide donc d’un petit chemin pour découvrir Tsukishima, on se retrouve super rapidement au milieu de petites maisons toutes plus sympas les unes que les autres !
vieilles-maisons-tsukishima-tokyo-3 vieilles-maisons-tsukishima-tokyo-2

On se dirige en fait naturellement vers le bord de la rivière car on a vu la veille en cherchant quelques informations sur Tsukishima qu’il y avait un très beau fort… bon en fait on a trouvé le fort par hasard et il était beaucoup plus petit que sur les photos. Comble du bonheur il est situé juste au dessus des toilettes publics.

fort-tsukishima

phare-tsukishima

La vue sur l’espèce de rivière est quand même vraiment belle, du coup on ne regrette pas d’être venu à Tsukishima.

riviere-tsukishima-2

Le coin autour du phare est aussi très beau, il y a un petit temple sympa, on ne le voit pas de loin mais le petit torri (la petite arche) devant est une invitation à rentrer. L’impression d’avoir le temple au milieu de la ville est assez marrant !

temple-tsukishima-2

temple-tsukishima-1

temple-tsukishima-3Il y a aussi de très belles maisons, ce n’est pas la visite de l’année mais si vous suivez le Lonely Planet ça devrait vous plaire comme quartier.
riviere-tsukishima-1 vieilles-maisons-tsukishima-tokyo-1

En continuant notre petit périple sur la petite île on trouve quelques endroits vraiment bizarres complètement par hasard comme ces monsieurs qui transvasent de l’alcool de riz chinois ou ce fabriquant de baguettes.
alcool-de-riz-tsukishima

tsukishima-2

On ne comprend pas tout de suite mais en fait les baguettes de Lady Gaga viennent de Tsukishima (et ouai mon gars t’as cru que j’allais passer une anecdote comme ça ?).

tsukishima-1

La rue du Manja à Tsukishima

On en a un peu ras le bol et on décide donc d’aller directement jusqu’à la rue du Monja (la spécialité du coin d’après notre petit guide de voyage).
manja-tsukishima-2

Bon au final le Manja c’était excellent, c’est une sorte d’okonomiyaki vraiment super bon (mais si l’Okonomiyaki c’est le truc que j’avais mangé avec Yann pendant mon Hiroshima Safari, une sorte d’omelette en version améliorée !).

manja-tsukishima-1

Retour à la gare de Yurakucho

Après le Monja qu’on a goûté à une heure tardive il est l’heure pour nous de retourner dans une énorme gare puisqu’on se dirige vers la gare de Yurakucho où va commencer notre Food Tour. Bon on va pas s’étendre sur cette expérience malheureuse mais on a galéré de DINGUE pour trouver la bonne sortie et l’endroit où on voulait aller.

carte-yurakucho

Du coup on s’est retrouvé sur la mauvaise sortie et ça m’a pas empêché de profiter de Tokyo pendant qu’on cherchait le bon endroit. 2 salaryman qui terminent la journée avec en arrière-plan un magasin de loterie, ça respire le Japon non ?

yurakucho

Le début du Food Tour à Yurakucho

Ensuite Elizabeth arrive pour le Food Tour et on va donc passer quelques heures autour de Yurakucho à découvrir la gastronomie du Japon. Franchement c’était dingue et je vais vous en reparler dans un prochain article.
food-tour-seoul-3

Des Yakitoris aux petits restaurants magnifiques et coincés sous les rails d’un train, c’était juste ouf ouf et encore ouf.

food-tour-seoul-1

yakitoris

Conseils pour cette journée entre Asakusa et Yurakucho

  • Attention, ce n’est pas la journée la plus logique du point de vue des visites, cependant pour nous c’était parfait puisque notre journée devait finir à la gare de Yurakucho et qu’on voulait commencer par Asakusa.
  • Asakusa est très touristique mais c’est vraiment un incontournable de votre visite à Tokyo, ce n’est pas quelque chose qui prend 4 heures mais on passe 1 heure vraiment sympa dans le temple mais aussi autour (c’est presque plus beau autour car il y a beaucoup moins de monde).
  • Akihabara la journée est un quartier sympathique mais qui n’a rien à voir avec le soir où c’est magnifique, par contre si vous devez faire du shopping niveau manga/électronique ça sera plus simple en journée (c’était notre cas).
  • Tsukishima est un endroit que j’ai bien apprécié, un Tokyo assez calme où il ne se passe pas grand chose à quelques stations de métro des quartiers bondés ? je dis oui !
  • Si vous passez par Tsukishima n’oubliez pas d’aller déguster un petit manja, vous aurez plus d’informations dans un prochain article !
  • Yurakucho est un quartier vraiment superbe aussi, très moderne mais par moment plus authentique. Pour le food tour c’était parfait (là aussi dans un prochain article).

asakusa-tokyo-14

Si vous êtes complètement perdu et que vous arrivez bientôt à Tokyo, je vous ai fait une petite carte pour vous expliquer où sont les lieux mentionnés dans l’article.

carte-visite-journee-tokyo

Questions ?

Vous avez des questions sur cette journée ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

Type to Search

See all results