Hong Kong – Quoi faire pour une escale de quelques jours ?

Je vis normalement au Vietnam et j’ai la chance de pouvoir beaucoup voyager, alors que je devais sortir du Vietnam pour mon visa j’ai rapidement regardé les prix pour Hong Kong et l’aller/retour sur Cathay Pacific (une “vraie” compagnie”) était à moins de 200 dollars du vendredi soir au dimanche soir, me voila donc parti en weekend dans cette ville incroyable. Dans cet article je vous raconte ma journée dédiée exclusivement à la photographie entre Kowloon, le fameux Star Ferry, les quartiers branchés à côté de central, les petits échoppes de Wan Chai ou le fameux pic et son mont Victoria.

De Kowloon au fameux “star ferry”

Je loge dans un hôtel relativement bas de gamme de Kowloon, dans une des fameuses “mansion” que tout voyageur à la recherche d’un hébergement pas trop cher connait bien ( comprendre 40€ pour une chambre de 9m²). Pour faire simple c’est d’immenses immeubles (qui portent le nom de Chung King Mansion, etc.) avec au premier étage des magasins de costumes et dans les dizaines d’étages des petits appartements et des guesthouses basiques qui ressemblent à des poulaillers.

Je quitte rapidement mon immeuble et je commence à marcher en direction du fameux Star Ferry d’Hong Kong. Dans cette ville ce qui est pratique c’est qu’en seulement quelques minutes on passe des immeubles pourris aux marches du Peninsula (un hôtel 5 étoiles de Hong Kong) et aux grands buildings.

Comme toujours à Hong Kong ce qui choque tout de suite c’est la verticalité de la ville, il y a des immeubles partout avec énormément de taxis et des vieux bus à l’agonie qui passent devant les magasins des grandes marques. Le papy qui galère à nettoyer la rue dépassant le mec de 30 ans qui roule dans sa Rolls Royce.

Quelques minutes après je suis déjà au bord de la… mer ? (bon c’est la mer mais ça donne l’impression d’un énorme canal qui sépare Hong Kong island de Kowloon). Là aussi les rafiots font forte impression avec les immenses buildings en arrière-plan.

Sur le Star Ferry de Hong Kong

Je rentre à ce moment dans la petite boutique touristique de Hong Kong, je fais quelques photos et surtout je demande à la dame une carte de la ville et où c’est pour le star ferry, la dame est très gentille et comme souvent ça donne une bonne impression de la ville (indice : la dame qui t’agresse pour ton journal dans un kiosque de l’aéroport Charles de Gaulle c’est tout l’inverse).

Je paye donc mes 3.7 HKD (0.4€) et me voila dans l’espèce de petite salle d’attente du Star Ferry. La vue à travers les fenêtres est magnifique et il faut bien le dire : le Star Ferry c’est pas cher. Car j’en ai encore assez peu parlé mais effectuer le trajet en métro revient 3 fois plus cher à 1.3€. Vous allez me dire pour des petites sommes on s’en fiche (et vous avez raison) mais on reviendra sur la question du budget plus bas dans cet article.

Quelques minutes plus tard je suis sur le fameux star ferry, c’est déjà la troisième fois que je viens à Hong Kong (ça passe vite) et pourtant c’est la première fois que je le prends. C’est un peu bête car ça ne coûte pas un rond et que la vue est magnifique.

Bon ce n’est pas très long mais c’est une bonne vision de Hong Kong avec les cargos qui passent devant toi où des yaghts de luxe qui attendent je ne sais quoi.

Arrivée dans la région de Central

Central est comme son nom l’indique un endroit assez central de l’île d’Hong Kong, c’est à quelques minutes à pied du quai pour le star ferry (ne vous inquiétez pas, à Hong Kong c’est impossible de se perdre car tout est indiqué). Durant ces quelques minutes à pied vous aurez de belles vues sur la fête foraine ainsi que sur l’immense Apple Store (vous choisissez en fonction du budget et des affinités).

J’arrive enfin juste à la sortie d’une bouche de métro qui indique “Central”, je sais donc que je suis à peu près en plein centre, d’ailleurs on ne s’y trompe pas mais il y a le magasin Louis Vuitton… bon en fait non j’ai regardé il y a 6 magasins Louis Vuitton à quelques kilomètres de distance (oui à Hong Kong on a de l’argent !).

Je reste quelques minutes dans le coin pour faire de belles photos, soit en utilisant bien évidemment les tramways qui sont très photogéniques, soit en essayant de sortir de la masse quelques badauds.

Je commence ensuite à grimper dans les collines de Hong Kong, bon ce n’est pas le trek des gorges du saut du tigre mais Hong Kong c’est tout sauf plat. Très clairement il y a des moments où ça grimpe fort et en plein mois de juillet avec un grosse chaleur attendez-vous à boire de l’eau (vendue 1.3 € minimum dans les 7/11, les supérettes que l’on trouve un peu partout en Asie).

Je passe dans pas mal de rue avec des dizaines de restaurants et des bars. C’est très agréable car du coup cela donne vraiment une âme avec des affiches de partout et une impression de vie d’un quartier bobo.

Je continue de grimper et à ce moment une voiture bloque la circulation depuis plusieurs minutes, un mec qui déplaçait des marchandises sur une espèce de trans-palette à réussi a terminer sa course sous les roues d’un 4×4 Audi. Le propriétaire a dû passer un excellent samedi.

Pour ma part après une légère erreur de navigation j’arrive quelques centaines de mètres trop à l’Ouest, bon ce n’est pas très grave car c’est très beau avec un ciel qui se dégage enfin (c’était assez gris dans la matinée).

Hollywood Road

Je rejoins peu à peu les environs d’Hollywood Road, une rue super connue de Hong Kong. Il y a d’ailleurs de plus en plus de graffitis sur les murs.

Quelques minutes après je suis en plein milieu des restaurants argentins, bar à salades, burgers et autres. En fait je suis revenu là pour voir un peu de “street-art” et notamment une oeuvre que j’ai vu il y a plusieurs années (j’étais tombé dessus par hasard). Bon le seul problème c’est qu’Instagram est passé par là et que du coup c’est noir de monde, impossible de faire une photo, j’attends quelques minutes et je continue ma route un peu dépité.

C’est à ce moment très agréable car on se retrouve dans les collines d’Hong Kong et ça respire le Hong Kong qu’on aime, des belles voitures, des bâtiments énormes et des signes chinois.

Je continue de marcher dans la région d’Hollywood Road, je me retrouve alors exactement aux même endroits que lors de mon premier voyage à Hong Kong en 2015. A ce moment je reconnais l’espèce d’immeuble avec une terrasse qui domine complètement une rue. Du coup je refais des photos au même endroits en me disant que je comparerai les photos à quelques années précédentes.

Temple de Man Mo

Peu après les immeubles j’arrive au temple de Man Mo qui est un endroit incontournable pour les voyageurs à Hong Kong. Il n’y a rien de bien fou à voir à l’intérieur à part des habitants qui sont vraiment à fond lorsqu’ils prient (sûrement pour avoir une Rolls-Royce ou pour pouvoir en acheter une seconde s’ils en ont déjà une).

L’endroit est très photogénique grâce à toutes les lumières au plafond, c’est pas le plus simple d’un point de vue technique mais il est vrai que ça fait de beaux clichés.

Je continue de me balader dans l’Est d’Hollywood road et j’enchaîne un peu de tout, d’immenses grafitis qui détonnent pas mal dans l’univers assez riche d’Hong Kong… il y a aussi… devinez quoi… d’immenses bâtiments !

Ensuite je retombe vraiment dans le quartier “chinois”, là il n’y a plus aucun restaurant avec ses tapas ou ses sushis mais plutôt des dizaines de magasins où l’on vend un peu de tout (et sans signes en anglais). Je suis venu avec assez peu d’argent et je veux manger local, bon le problème c’est que pas mal de restaurants n’ont aucune traduction ou alors ils vendent du canard et j’aime pas le canard.

Finalement je trouve un restaurant où l’on peut choisir exactement ce qu’on veut dans ses noodles, tu choisis la sauce, si c’est épicé ou pas, si tu veux des légumes et la viande et c’est servi quelques minutes plus tard pour 5€ avec une boisson. T’as l’impression de trouver le bon plan de l’année mais en fait pas vraiment car le goût restera quand même assez moyen.

A ce moment il est un peu plus de 13h30 et je commence à être crevé, il fait très chaud et j’ai une longue journée qui m’attend puisque ce soir il faut impérativement que je fasse des photos de nuit d’Hong Kong. Je marche donc jusqu’à central pour reprendre le Star Ferry afin de regagner mon hôtel et me reposer une petite heure.

J’ai de la chance car sur le trajet j’ai tous les bateaux possibles qui passent et qui sont au parfait endroit (ou je fais des photos parfaites ? l’option numéro une est à privilégier je pense) ce qui me donne de très beau clichés. D’ailleurs il ne faut pas croire mais dans le port d’Hong Kong il y a des yaghts magnifiques mais aussi des bateaux vraiment tout pourris. Sûrement un prochain sujet du bac : “Hong-Kong, terre de contrastes et d’inégalités ?”.

En débarquant sur Kowloon je décide finalement de faire un détour pour me balader dans le quartier de l’hôtel. Il y a énormément de monde car c’est un quartier très commerçant (d’ailleurs le magasin Gucci semblait très plébiscité avec une belle file d’attente pour rentrer). Il y a des panneaux absolument partout et ça respire un Hong Kong très photogénique qu’on imagine dans les films de baston des années 90 (bon là c’est de jour mais faut imaginer de nuit !).

En route pour le pic Victoria

Après une petite heure à ne rien faire sur mon iPad sous la climatisation (oui c’est aussi ça le voyage, c’est pas qu’Instagram où tout est parfait !), je quitte finalement l’hôtel pour rejoindre le pic Victoria. Pour faire simple c’est le sommet de la montagne qui domine Hong Kong et qui donne des photos magnifiques (et par lequel on accède grâce à un funiculaire). Cette fois j’ai la flemme de prendre le star ferry encore une fois donc j’utilise le métro et quelques minutes plus tard me voici à l’arrêt de métro le plus proche du funiculaire.

Bon en fait le funiculaire s’est très mal passé, pour faire simple c’est le truc le plus connu d’Hong Kong et j’y étais un samedi donc il y avait un monde de dingue. Vraiment la file pour y accéder était immense (et d’ailleurs impossible de comprendre où ça commençait, il y avait des gens et des barrières partout), j’ai donc demandé à une employé qui m’a dit que vu la file c’était 1h30 à 2h00 d’attente. Je m’assois donc sur un banc pour réfléchir à ce que je vais faire, je sais qu’il y a un bus mais je n’ai pas le numéro et il n’y a pas de Wifi… mais coup de chance la famille à côté de laquelle je m’assois est française et vit à Singapour. Ils sont dans la même situation que moi et je leur explique qu’il y a un bus qui monte tout en haut mais dont je ne connais pas le numéro, le mari à de la 3G donc il voit que c’est le bus numéro 1 qui se prend à 50 mètres de là, on marche et pile en arrivant le bus passe. C’est 1.5€ pour le ticket et on arrivera 20 minutes plus tard au sommet du pic Victoria sans attendre une seule seconde et en prime avec une route magnifique qui serpente dans les montagnes.

J’ai pas de photo du bus ni de la file d’attente donc vous gagnez une photo peu avant la file d’attente !

Finalement on arrive tout en haut et il y a un temps juste magnifique, il y a quelques années il y avait des nuages immondes mai cette fois la météo est avec moi, on voit à des kilomètres. Je marche pendant une bonne demi-heure sur le petit chemin qui serpente en haut de la montagne, c’est un lieu assez drôle où se côtoient les touristes et les expats qui viennent courir (généralement ces 2 mondes ne se mélangent quasiment jamais en Asie).

J’avais prévu d’aller au pic Victoria pile pour le coucher de soleil mais j’ai été beaucoup plus rapide que prévu, et vu que la bouteille d’eau coûte quasiment 3€ en haut (faut dire que le loyer doit envoyer !) j’ai pas envie de m’éterniser. Je décide donc de redescendre à pied (pas folle la guêpe, on monte en bus et on redescend à pied) par la “Victoria Peak Old Road”. Pour faire simple c’est un chemin qui descend jusqu’à la ville avec des dénivelés de timbrés, je sais pas si y’a déjà un mec qui a grimpé ça en vélo mais bravo à lui.

En arrivant quasiment en bas de la montagne la lumière a déjà bien commencé à baisser, j’arrive à un endroit avec beaucoup d’ombre et uniquement les buildings en arrière-plan qui ont de la lumière, c’est la photo à pas louper ! (bon et ça va j’ai pas loupé).

J’ai eu l’excellente idée de mettre mes baskets sans chaussettes et avec une pente ultra-prononcée j’arrive tout en bas en sachant déjà que je vais avoir une ampoule énorme (oui pas facile la vie je sais, pas la peine de faire une cagnotte sur Leetchi). Je me repose donc quelques minutes puis je me retrouve à nouveau dans les immenses buildings d’Hong Kong. Je fais quelques belles photos donc une très belle du ciel (je l’aime beaucoup mais je me suis cassé les cervicales en la faisant).

A ce moment il est un peu plus de 17h00, je me retrouve non-loin de Central (là où arrive le train de l’aéroport et là d’où part le fameux ferry, oui je parle de cet endroit tous les 10 paragraphes mais j’y eux rien). Je veux faire quelques clichés en hauteur et j’essaye donc de trouver divers ponts ou divers endroits où je peux avoir un point de vue différent sur la zone. Malheureusement je ne vais rien trouver d’incroyable, soit c’est pas accessible aux visiteurs, soit la vue n’est pas géniale, soit la vitre est dégueulasse, bref c’est pas aujourd’hui que je ferai la couverture du National Geographic (qui a dit jamais ?).

Les photos depuis les toits sont pas incroyables, en revanche je fais une photo que j’adore avec une lumière magnifique, le tramway et les gratte-ciels (c’est marrant comme mot d’ailleurs gratte-ciel). Je l’ai loupé plusieurs fois à la suite (soit y’avait un mec devant, soit le tramway n’était pas beau, soit y’avait une voiture) mais en étant patient quelques minutes je suis assez content du résultat. Chose très pratique pour les photographes mais les tramways ont un système bien à eux avec des feux tricolores un peu partout, parfois ils s’arrêtent au milieu de nul part ce qui est une excellente chose pour les clichés (c’est peut-être fait exprès pour le tourisme).

Hong-Kong

Pour moi c’est déjà l’heure de dîner, il fait quasiment nuit mais pas encore et je veux vraiment avoir un ciel noir pour faire mes photos. Finalement quasiment 2h après j’essaye de trouver des spots sympas pour faire des photos. Je fais une photo que j’adore d’Hong-Kong avec le tramway, les inscriptions chinoises et des bâtiments pas tout le temps récents qui donnent ce charme à la ville.

Je continue de me balader de nuit dans Hong Kong, passant ça et là dans un joli endroit avec un marché ou au bord des tramways. Je rentre le soir complètement cramé à mon hôtel (j’ai marché quasiment 30 kilomètres dans la journée !). Je ne vous mets pas beaucoup de photos car un article spécialement sur Hong Kong la nuit arrivera après la publication de celui-ci.

Une escale de quelques heures à quelques jours à Hong Kong ? Je dis oui !

Hong Kong est pour moi la meilleure ville pour une escale de quelques jours en Asie avant d’aller autre part, à cela plusieurs raisons :

  • La ville est très bien desservie du point de vue aérien, Cathay Pacific est une excellente compagnie et étant donné que l’île est ultra-développée tout est très facile (passer l’immigration ne prend que quelques minutes, 35 minutes dans un train ultra-rapide pour aller de l’aéroport au plein centre avec le Wifi et de la place pour tout le monde).
  • La ville est magique, il y a absolument de tout avec de la nature, des bâtiments immenses, des petits temples, des endroits complètement perdus et des endroits qui feraient passer Tokyo pour un village de campagne.
  • Là où certains pourraient se dire “mince on a 8h d’escale à Hong Kong” il faudrait plutôt le voir comme “génial on va pouvoir découvrir rapidement Hong Kong avant notre vol pour Hanoi / Yangon / Siem Reap”.
  • Il n’y a pas besoin de visa pour la plupart des pays occidentaux.

Singapour ou Hong Kong pour une escale ?

Tu as peut-être déjà lu mon article “Quoi faire en 3 jours à Singapour ? Mon guide et mes conseils” où je conseille vivement Singapour pour une escale. Sache que les 2 villes ont un profil extrêmement similaires (pas de visa, gros hub aérien, c’est cher mais tout est pratique et facile), néanmoins Hong Kong enterre totalement Singapour du point de vue de l’ambiance et des visites.

Les 2 villes sont à recommander en fonction de votre destination finale, par exemple pour l’Indonésie il n’est pas logique de faire une escale à Hong Kong car la ville est trop lointaine. Si tu vas en Chine, au Nord du Vietnam ou aux Philippines alors Hong Kong fait totalement sens, en revanche si tu vas à Bali ou en Malaisie il faut privilégier Singapour.

Faire son check-in et déposer ses bagages en ville

Chose ultra pratique pour une escale mais Hong Kong possède (comme Kuala Lumpur) une sorte de terminal de l’aéroport en plein centre-ville. Pour faire simple toutes les compagnies ont un comptoir (situé à Central, juste au dessus de l’arrivée du train depuis l’aéroport… je crois qu’ils ont la même chose à Kowloon aussi) où l’on peut déposer ses bagages jusqu’à 24h avant son départ. Par exemple moi le dimanche j’avais pas prévu de visiter mais mon vol était à 17h30, j’ai donc quitté mon hôtel à 11h00, fait mon enregistrement en ville en déposant mes bagages (j’avais donc mon boarding pass et uniquement mon bagage avec moi), profité de la ville puis à 15h30 j’ai pris le train, je suis arrivé à 16h10 à l’aéroport et je n’avais qu’à passer l’immigration. Bref on gagne un temps fou, tout fonctionne donc il ne peut pas y avoir de retard et on voyage l’esprit libre.

Mais attention car Hong Kong ce n’est pas parfait

le problème principal d’Hong Kong est avant tout le budget, car même en escale pour quelques jours on peut se retrouver à dépenser beaucoup d’argent, on dépense déjà 25€ pour l’aller/retour en train depuis l’aéroport, les logements sont très chers (ça commence à 35€ dans un immeuble pourri pour une chambre de 9m²). Si vous êtes en tour du monde avec un budget limité une escale à Hong Kong n’est peut-être pas la meilleure idée, mais si vous souhaitez découvrir cette ville et que vous n’êtes pas à 100€ passez une ou deux journées en escale à Hong Kong et vous ne le regretterez pas.

Je dis qu’Hong Kong n’est pas parfait mais dans la pratique Hong Kong c’est quasiment parfait, c’est une ville sans aucun problème, qui a su garder son âme, où l’on peut manger des spécialités chinoises pour pas un rond où dîner en haut d’un gratte-ciel pour… ben du coup beaucoup de ronds.

Et il y a même du street-art

Le pic Victoria et éviter la foule

Sachez que si vous visitez pendant un weekend il y aura sûrement beaucoup de monde, pour le mont Victoria je vous conseille de prévoir un plan B si par hasard la file pour monter en funiculaire était comme la mienne (c’était à dire très très très longue).

  • Il y a des tickets “coupe-fil”, il existe un article sur Klook qui parle de tout ça (je n’ai jamais utilisé le site mais c’est une grosse startup qui monte dans le voyage en Asie).
  • Sinon le bus numéro 1 (il y en a d’autres) se prend juste à côté du funiculaire, coûte 3 fois rien et arrive au même endroit avec une vue magnifique. Je dis ça je dis rien !
  • Vous pouvez sans problème redescendre avec le funiculaire, la queue pour redescendre était vraiment toute petite (il devait y avoir 40 personnes maximum, me demandez pas pourquoi).

Les spots Instagram à Hong Kong

Habituellement je m’en fiche totalement mais pour cette fois j’avais préparé quelques spots connus sur Instagram à Hong Kong et j’avais prévu d’aller faire quelques photos. Cependant en allant aux 3 premiers présents sur ma liste je dois avouer que j’ai été très déçu, c’était noir de monde (beaucoup de jeunes chinois) et dans la pratique ce n’était pas si beau que ça. Du coup j’ai rapidement abandonné l’idée et j’ai continue de voyager tranquillement.

Si ça peut aider quelqu’un j’avais repéré certains des endroits les plus “instagram-friendly” dans Hong Kong, des endroits qui surtout restaient accessibles (car certains étaient super loin !). Dans l’ordre:

  • Ping Sheck Estate
  • Choi Hung Estate pour les fameux terrains de basket colorés)
  • Mong Kok pour les photos de nuit
  • Temple Street pour le marché de nuit
  • Nathan Road pour les signes chinois et l’agitation
  • Street art à Chung Ching Street
  • Street art à Tank Lane
  • Street art à côté de GOD lifestyle store
  • Lockhart Road pour les photos avec les signes chinois

Où dormir à Hong Kong ?

Faites attention, d’un point de vue général Hong Kong est une destination facile pour passer un weekend pour pas mal de gens en Asie, les hôtels ont donc tendance à être plus onéreux le weekend et complets à l’avance, réservez bien surtout si vous êtes proche ou pendant des vacances en Chine (nouvel an autour de février, golden week, etc.).

Lorsque vous réservez vos hôtels regardez bien la taille de la chambre, en effet toutes les chambres sont petites à Hong Kong car les prix de l’immobilier sont dingues (10 m² c’est compliqué à deux avec des valises). Plus c’est cher et plus la chambre est grande (généralement). Faites aussi très attention à l’emplacement, payez 5 ou 10€ de plus par nuit vous évitera de payer quelques euros de différence dans le métro et de perdre beaucoup de temps. De mon point de vue il faut dormir soit dans les environs de Nathan Road, soit autour des stations Hong Kong, Wan Chai, Admiralty, Causeway Bay, etc.

Tai Wah Guest House – chambre à partir de 30€, plus proche des 50€ le weekend : Pas cher, bien placé, c’est là où j’ai dormi lors de mes récents passages à Hong Kong. Les chambres sont minuscules et l’on peut faire pipi en se douchant et en se brossant les dents en même temps mais c’est pas cher et réglo. Les climatisations sont pas toutes jeunes mais ça passe. Attention l’accueil se fait au 8ème étage et prévenez bien si vous arrivez dans la nuit.

Hotel Ease Access Wan Chai – Chambre à partir de 85€ – Super bien placé en plein centre de l’île d’Hong Kong. Vous allez gagner énormément de temps et serez tout de suite à côté des quartiers sympas. C’est un excellent rapport qualité-prix.

Tuve – Chambre à partir de 140€ – Situé légèrement à l’Est du plein coeur de l’île d’Hong Kong, c’est un hôtel similaire à Hotel Ease mais en plus luxueux (d’où le prix). Les chambres sont sympathiques et l’hôtel est situé à côté de 2 stations de métro.

Hôtel Icon – Chambre à partir de 280€ – Ici on n’est pas encore dans le 5 étoiles d’Hong Kong (avec le Four Seasons ou le Mandarin par exemple) mais on a un hôtel magnifique avec une vue directe sur la baie, on paye pour l’emplacement et pour les chambres magnifiques. Un hôtel très abordable compte-tenu de la vue et du standing.

Où manger à Hong Kong ?

Je n’ai absolument aucun endroit où vous recommander de manger à Hong Kong, tout simplement car je mange souvent à l’arrache (si j’y suis allé pour le boulot) ou alors dans des endroits occidentaux avec des amis (forcément je vais pas te conseiller un bon Mexicain ou un café sympa). Les 2 seuls endroits que je peux recommander sont:

Din Tai Fung : Un restaurant de Dim Sum où j’ai mangé avec une amie, il y a un dim sum sur le menu qui est 1 étoile Michelin. C’est un grand restaurant très chinois (c’est une grande salle un peu bruyante… aucun jugement une terrasse française serait des tables collées les unes aux autres avec très peu de place pour poser son assiette !). Attention ça reste abordable hein !

Wooloo Mooloo : Un Viewpoint de dingue avec les prix qui vont avec, pour faire des photos d’Hong Kong la nuit c’est pas mal. Attention plusieurs restaurants dans plusieurs villes donc ne vous trompez pas.

Questions ?

Vous avez des questions sur mon escale à Hong Kong ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

2 comments

  1. David Gardon

    Hello Brice,
    Très sympa ton article sur ta (re)découverte d’HK.
    Si tu repasses et puisque tu as apprécié la route en bus pour monter au Peak ainsi que la descente à pied, contacte moi, je te montrerai qqs balades dans le coin. (https://www.randohk.com) . Ça me permettra de te remercier pour tous les bons conseils de ton blog, notamment utilisés le mois dernier pour Bay Tue Long.
    A bientôt,
    David

    • Salut David !

      Je te recontacterai lorsque je repasserai (je ne sais pas du tout quand par contre :D).

Type to Search

See all results