Pindaya – Une grotte superbe et un trek en pays Shan

En ce vendredi je pars avec Sarah et Anaïs pour un weekend à Pindaya. Une ville située à 1300 mètres d’altitude et refuge de nombreux Danu et Pa O (ethnies de Birmanie). Le programme est simple, se changer les idées loin de Rangoon avec la visite de la fameuse grotte de Pindaya et un petit trek dans les plantations de thé. lac pindaya (2)

Le bus entre Rangoon et Pindaya : 11h de bonheur jusqu’à Aung Ban

Après seulement 11h de bus nous arrivons dans cette ville-monde qu’est Aung Ban. Il est 5h du matin et la sortie du bus est une véritable douche froide, on grelotte tellement il fait froid. C’est pas compliqué on est congelés alors qu’on avait tous pris nos affaires contre le froid (bon en même temps en Birmanie t’apportes pas forcément tes après-skis, on s’est compris).

aung-ban-birmanie

Ça donne envie

Avant de rejoindre Pindaya il y a encore une bonne heure de route (le bus part dans une autre direction). Les motos-taxis nous proposent donc de faire la route avec eux, on leur fait très rapidement comprendre que ça ne va pas être possible et qu’il nous faut une voiture. Après quelques discussions une moto part chercher l’ami d’un ami d’un oncle et nous voila en voiture en direction de Pindaya. Sur la route nous pouvons observer le soleil se lever (pas la peine de me jeter des pierres c’est pas facile de faire des photos à 5h du mat dans une voiture sur une route défoncée, j’ai fait ce que j’ai pu).

route-pindaya-aung-ban

L’arrivée au Inle Inn de Pindaya

Lorsque nous arrivons à Pindaya nous trouvons rapidement notre hôtel. Nous avons réservé le meilleur hôtel de la ville, j’ai nommé le Inle Inn. Le thermomètre nous annonce d’ailleurs 15° à 6h30. De France ça peut paraître pas mal mais pour nous c’est pire que de dormir dans un frigo !

climat-pindaya

Après un petit-déjeuner de malade (comprendre un truc assez bon pour la Birmanie avec du beurre qui tient la route), nous allons finir notre nuit dans une chambre mise à disposition par l’hôtel. On se réveille bien plus tard sur les coups de 11h, une bonne douche et en avant à la découverte de Pindaya.

hotel-inle-inn

Le lac et le marché de Pindaya

Le lac

Nous quittons ensuite rapidement l’hôtel afin de rejoindre le petit marché de Pindaya. Nous longeons le lac qui est assez joli. Pindaya est en fait un petit village construit autour du lac naturel, nous croisons beaucoup de birmans qui se lavent ou font la lessive (oui ça peut paraître bizarre mais en Asie c’est normal).

lac pindaya (1)

Le marché de Pindaya

Le marché de Pindaya est très petit mais présente quelques denrées assez spéciales. Je n’ai pas vraiment réussi à analyser tout ce qui se passait (un peu comme lorsque j’avais un contrôle de SVT au collège) mais le marché est pas mal.

marché-pindaya (2) marché-pindaya (3)

J’ai bien aimé ces petits magasins dont certains emplacements semblaient être abandonnés.

marché-pindaya (1)

La grotte de Pindaya

Pindaya est surtout connue pour sa grotte qui héberge des milliers (on évitera les statistiques à la Nadine Morano) de statues de bouddha. La marche est assez longue jusqu’à la cave (et ouai on est pauvres donc on se déplace avec nos pieds). On fait donc du stop sur la route et une voiture s’arrête très vite pour nous prendre. On va économiser une bonne trentaine de minutes de marche. Malheureusement c’est aussi pour ma pomme de monter dans le coffre… L’accès final se fait par un escalier d’une petite centaine de marches (possibilité de prendre l’ascenceur pour les grands sportifs).

pindaya-birmanie

L’intérieur de la grotte

La grotte est vraiment très belle, c’est une succession de salles où se trouvent des milliers de statues de bouddha. On va pas tourner autour du pot, si t’es pas très bouddha tu peux vraiment fuir cet endroit comme la peste, sinon c’est une visite très cool.

grotte-pindaya (2)

Des grottes j’en ai déjà vu des centaines (notamment à Hpa-An en Birmanie), mais la grotte de Pindaya est assez différente. L’impression de labyrinthe est vraiment très présente. Mention spéciale pour une petite cavité à laquelle on accède en rampant (encore une activité pour les claustrophobes).

grotte-pindaya (1) grotte

Une fabrique d’ombrelle

En redescendant de la grotte par des dizaines de marches, nous nous dirigeons vers une fabrique d’ombrelles ! 2 enfants nous accompagnent pour nous montrer où c’est (c’est le GPS local).

enfans-pindaya

On en apprend donc pas mal sur le processus de création, assez intéressant de voir des artisans et comment ils produisent tout ça. C’est cliché mais c’est quand même très impressionnant de voir le mec tailler des bouts de bois en quelques secondes.

Nous rentrons ensuite après cela dans un tracteur plein de patates (je ne me compte pas dedans), on commence à être solides niveau stop et les birmans sont juste trop sympas ! Après un très bon repas au Inle Inn, nous allons nous coucher dans nos lits qui sont chauffés électriquement (oui on est un peu comme dans James Bond).
ombrelles-pindaya

Un trek à Pindaya

Au petit matin nous partons à pieds depuis l’hôtel pour une journée de trek. On ne s’est pas lancé dans la grosse aventure puisque nous sommes dimanche et que le lundi matin on doit être au boulot à l’autre bout de la Birmanie. Nous avons donc opté pour une marche à la journée dans les plantations de thé sur les hauteurs de Pindaya et vers quelques villages Danu.

trek-pindaya (2)

La minorité Danu

Cette partie de l’état Shan abrite de nombreuses minorités ethniques principalement Danu et Pa O. Vous aurez donc tout loisir pendant un trek à Pindaya de passer à travers différents villages. Attention à ne pas vous croire dans “Rendez-vous en terre inconnue”. Comme tout le monde sur cette planète, les gens aspirent à avoir de la lumière et l’eau courante.

minorités-pindaya (3)

Les plantations de thé

Pindaya est un endroit connu pour ses plantations de thé. N’espérez pas y voir toute la beauté de Darjeeling en Inde mais c’est toujours assez sympa. Vous verrez les plantations de thé uniquement dans la montagne, si vous restez dans la plaine vous ne verrez pas de thé.

trek-pindaya (3)

Ouai mais le trek ?

Au final nous ne sommes pas partis sur des chemins de la mort, il y avait un dénivelé très important mais rien d’insurmontable. L’avantage indéniable de Pindaya est qu’il fait frais, vous n’allez donc pas suer à grosses goutes comme lors de l’ascension du Mont Zwekabin à Hpa An par exemple.

trek-pindaya (1)

Les paysages pendant le trek

Les paysages pendant le trek dans la montagne ne sont pas fabuleux (contrairement à ceux dans la plaine que vous verrez un peu plus tard). La raison principale est que c’est très boisé donc peu dégagé. Ne vous inquiétez pas cela ne vous empêchera pas d’en profiter.

IMG_6602

Sur la fin du trek nous avons quand même eu le droit à quelques points de vues vraiment beaux.

IMG_6589

Bon je fais ma fine bouche mais le thé donne quand même quelques photos pas mal.

campagne-pindaya (5)

Les rencontres et l’apprentissage des coutumes locales

Ce que je retiendrai surtout de ce trek c’est la découverte du mode de vie des populations locales. Cela peut paraître un peu con et “nian-nian” mais au final les birmans sont juste des amours. Vous ne compterez plus le nombre d’enfants qui vous disent bonjour !

pindaya-birmanie (3)

Vous allez découvrir comment est préparé un fruit local qui est simplement dégueulasse (comme d’habitude je reste très mesuré), oui c’est le truc ci-dessous.

pindaya-birmanie (2)

Vous allez observer les hommes et les femmes du village entrain de nettoyer la récolte. Bref vous allez voir plein de petites choses qui vous donnent l’impression d’avoir passé une bonne journée. Cela ne sera pas la découverte du Lac Inle mais ça reste une super expérience.

pindaya-birmanie (1)

Les informations pratiques

Retrouvez ci-dessous tous mes conseils et les informations à connaitre pour Pindaya.

Le meilleur hôtel de Pindaya

Le Inle Inn est un super hôtel de Pindaya, franchement je ne peux pas vous recommander autre chose. Faites très attention en hiver à bien réserver un hôtel haut de gamme sinon vous allez crever de froid, ça caille à cette altitude ! Mention spéciale pour la séance de massage qui était juste dingue à l’arrière de l’hôtel.

Comment y accéder ?

Alors attention car c’est là que ça se gatte. Très peu de bus font la route jusqu’à Pindaya. En revanche tous les bus qui vont à Inle passent par Aung Ban qui se trouve à 1h de voiture de Pindaya. Vous avez donc compris qu’il faut prendre le bus en direction de Inle mais descendre à la bonne station (en général les bus s’y arrêtent pour une pause repas). Une fois arrivé il ne vous reste plus qu’à trouver un véhicule pour y aller (moto, voiture, vélo, tracteur…).

Lors de notre passage des motos attendaient, il nous a simplement fallu expliquer la situation pour que quelqu’un appelle une voiture.

Nous avons eu la montée jusqu’à Pindaya à 27 000 kyats (on s’est fait arnaquer), cette route dure 1h car elle vient d’être refaite. Pour redescendre nous avons en revanche payé 18 000 ce qui semblait être un prix très local (Anaïs et Sarah ont utilisé leur Birman quasiment courant pour négocier jusqu’à la mort).

La station de bus

Alerte rouge pour cette station de bus, 2 des 3 plats que nous avions commandés sont arrivés avec des insectes (et des plats vraiment différents). Faites donc bien gaffe à ce que vous mangez !

Le meilleur restaurant de Pindaya

le meilleur restaurant de Pindaya est le Green Tea restaurant, franchement passez-y si vous le pouvez. La nourriture est très bonne et peu onéreuse, de plus le cadre est vraiment sympa au bord du lac.

Budget total pour le weekend

  • Taxi pour la gare routière de Rangoon : 8 dollars
  • Bus pour Pindaya : 22 dollars (que l’aller, sinon tu serais pas en Birmanie)
  • Voiture jusqu’à Pindaya : 9 dollars
  • Nuit à l’hôtel : 30 dollars
  • Visite de la cave : 3 dollars
  • Repas : 5 dollars par repas
  • Trek : 18 dollars par personne

Faut-il y aller ?

C’est la question que tout le monde se posera. Sans être un incontournable de la Birmanie comment les temples de Bagan, Pindaya vous offrira une journée très sympa de coupure avec sa superbe grotte et son atmosphère très calme. De plus les possibilités de treks sont nombreuses sur 1 journée, 2 jours ou 3 jours. Attention cependant à ne pas vous éterniser si vous ne faites pas de trek de 3 jours, Pindaya est une ville agréable mais l’endroit à ne pas manquer en pays Shan est évidemment le Lac Inle.

Mise à jour septembre 2017 : 

Bruno (le guide !) m’a contacté il y a quelques semaines car on lui a parlé du blog ! J’ai eu la chande de faire 2 treks avec Bruno, il a toujours été niquel, sympa sans parler tout le temps, bonnes explications, bon niveau d’anglais, flexible, de bons conseils, bref à recommander si vous cherchez du vrai hors des sentiers-battus !

Je lui ai donc demandé comment on pouvait le contacter directement ainsi que ses prix pour que ça puisse servir aux lecteurs !

  • 1 journée de trek : 23 000 kyats par personne
  • 2 jours et 1 nuit de trek : 50 000 kyats par personne (comprend 1 déjeuner, 1 dîner, un petit-déjeuner)
  • 3 jours et 2 nuits de trek : 90 000 kyats par personne (comprend 2 déjeuners, 2 dîners, 2 petits-déjeuners)

Dans tous les cas une donation pour le monastère est vivement recommandée (10 000 c’est bien) et les prix sont dégressifs à partir de 4 personnes.

Pour le contacter c’est très simple :

  • Téléphone depuis la Birmanie : 09 262 535 934
  • Téléphone depuis l’étranger : +95 9 262 535 934
  • Email : kayahprince@gmail.com

Et oui comme je l’explique dans l’article Bruno est catholique et ses parents viennent de l’Etat Kayah (grande zone catholique de la Birmanie), c’est pour cela que le nom de son adresse email est comme ça. N’hésitez pas à lui dire que vous venez de ma part, ça lui fera plaisir (étant donné que Pindaya est une toute petit ville il pourra rejoindre n’importe quel hôtel sans problème pour débuter le trek !).

Questions ?

N’hésitez pas à publier un commentaire ci-dessous si vous avez des questions ou des remarques sur cet article.

Type to Search

See all results