Conseils – Les photos à faire en voyage

Au cours de mon voyage au Japon, je me suis rendu compte que j’adorais prendre certaines photos. J’ai souvent surpris Angelo et Yann des safaris à Osaka et Hiroshima car à certains endroits qui peuvent paraître anodins je prends de nombreuses photos. C’est un réflex (oui il y a un jeu de mot) mais je vous présente dans cet article toutes les situations dans lesquelles je prends systématiquement une photo et qui donne pas mal de résultats !

10-bouddhas-hpa-an

Je vais donc vous expliquer pourquoi je prends systématiquement certaines photos et surtout vous montrer quelques exemples. Certaines photos seront des photos ratées pour vous montrer ce qui cloche et ce sur quoi il faut travailler du haut de ma petite expérience.

coucher-soleil-langkawi

Les devantures de maisons

C’est la photo bizarre par excellence, la photo toujours incompréhensible, souvent nulle mais parfois bien. La phrase ne veut pas dire grand chose et c’est souvent la même chose pour les photos. La photo ci-dessous est une photo du Cambodge, il n’y a rien de si particulier et pourtant je trouve la photo magnifique. C’est simple, beau et sans surplus (aucun détail qui accroche le regard).

Kampot visite

Le problème c’est qu’il y a souvent de grosses ombres à cause du toit et que c’est parfois compliqué avec le trottoir et les marches. Il ne faut donc pas vouloir sortir une photo magnifique quand c’est impossible pour des problèmes de cadrage, de lumières ou d’éléments sur la photo (vélos, paillassons, détritus…). Dans ces cas essayez plutôt de jouer sur l’ambiance ou sur la scène générale.

vitrine-magasin-osaka (1)

Les journaux

C’est une autre photo classique pour moi, je prends systématiquement en photos les journaux et les magasines lorsque j’en vois plusieurs au même endroit. En fait lors d’un de mes premiers voyages (à Kuching en Malaisie) j’ai pris une photo qui m’a beaucoup marqué et que j’utilise beaucoup.

journaux-kuching-malaisie
Pour moi ce type de photo ça “respire” le voyage, c’est du dépaysement à 100%.

Les inscriptions sur les magasins

Ce point regroupe vraiment les deux points ci-dessus, les magasins apportent toujours de l’exotisme à une photo. Les bâtiments incitent souvent au voyage mais parfois cela reste un bâtiment classique. En revanche si vous l’habillez avec les éléments d’un magasin (lumière, inscriptions…), la photo prend tout son sens et l’on s’imagine dans la photo.

vitrine-magasin-osaka (2)

burger-king-osaka

avis-singapour (10)

Les passages pour piétons

Un grand classique que j’essaye systématiquement d’utiliser, les passages pour piétons apportent un cadre dans ma photo. Le plus gros problème c’est qu’il n’y en a tout simplement pas dans de nombreux pays d’Asie.

japonaise-traverse-rue-osaka

Attention car le problème principal est souvent le monde, qui dit passage pour piétons dit aussi personnes un peu partout qui vont avoir tendance à “polluer” votre photo. N’hésitez donc pas à sortir des règles pour pouvoir trouver “votre” photo.

photo-passage-pietons (1)

Inutile de préciser que là c’est trop le bordel !

Il faudra aussi souvent être patient, il va y avoir du monde puis personne pendant 2 minutes, un groupe de vélo va passer et vous fracasser la photo… n’hésitez pas à attendre si vous pensez être dans un bon endroit.

photo-passage-pietons (2)

Les photos “de haut”

Sûrement à cause de l’influence de Yann Arthus Bertrand, je suis devenu fan de la photo en hauteur. Bon le problème c’est que moi je n’ai pas d’hélicoptère, je dois donc faire depuis des ponts, des immeubles ou tout ce que je peux trouver.

photo-hauteur (2)

Trouver le bon endroit pour faire cette photo est souvent compliquée, de plus vous aurez souvent tendance à être “trop haut”, il va donc souvent vous falloir un téléobjectif pour pouvoir zoomer vraiment sur ce que vous souhaitez.

tokyo-safari-vue-du-ciel-1

Au niveau de mes conseils, n’essayez pas de trouver le bon endroit pour faire de la photo en hauteur car c’est souvent compliqué à trouver (et comme souvent, quand on cherche on ne trouve pas). En revanche à chaque fois que vous voyez un pont, un passage surélevé ou une galerie marchande ouverte sur l’extérieur, c’est à vous !

amerika-mura-osaka (8)

La photo en hauteur apporte là aussi un point de vue différent sur les gens, essayez de mettre ce paysage urbain en valeur.

Tout ce qui se réfère aux escaliers

Loin de vouloir prendre en photos les jupes des filles, je trouve toujours aux escaliers une force dans l’image. Je ne sais pas trop comment l’expliquer, je suppose que cela se rapproche du passage pour piétons.

escaliers-shinjuku

Les escaliers permettent de mettre les gens dans une autre perspective, les expressions ne sont plus les mêmes et couplés avec l’aspect rectiligne des escaliers, je trouve ça vraiment fort dans une photo.

escalier-tokyo

Les statues de travers

Lorsque je prends en photo une statue je la prends systématiquement de travers, la raison est simple, je n’aime pas les statues.
Je trouve les statues vraiment pas photogéniques, ça ne bouge pas, il y a souvent des éléments en arrière-plan qui vont fracasser ta photo, bref il faut trouver un moyen de faire “sa” photo.
Pour cela je penche très souvent ma photo, ça peut paraître bête mais vous allez alors “réfléchir” en voyant la photo. Et à ce moment vous aimez généralement la photo, elle a ce petit truc en plus.

statue-nara

Les taxis

Le dernier exemple sera le plus cliché, les taxis mettent systématiquement en valeur vos photos. Je parle bien évidemment des villes où les taxis sont d’un couleur spéciale.

taxi-calcutta

Essayez systématiquement de les intégrer dans vos photos lorsque vous avez le sentiment d’être à un bon endroit. Lors de mon dernier passage à Singapour j’avais vraiment l’impression d’être au “bon endroit”. Le coin où je vais faire une super photo si tout coïncide. Ma première photo n’a rien de sensationnelle, la rue est belle mais c’est uniquement en ajoutant un taxi que ma photo a changée. Le petit détail en plus qui sort d’une photo malheureusement trop classique.

Singapour

Questions ?

Vous avez des questions sur mes photos ou sur ma façon de faire ? n’hésitez pas à publier un commentaire ci-dessous !

Leave a Reply

8 comments

  1. J.M. MARTIN

    Bonjour Brice,

    Puisque tu donnes des conseils et que tu nous incites à être critique, je vais dire que la plupart de ta “façon de voir” est loin d’être à négliger ; cependant, j’y trouve deux problématiques :

    La première étant la photo à laquelle tu es très attaché (celle qui “je trouve la photo magnifique. C’est simple, beau et sans surplus (aucun détail qui accroche le regard”) ) . Cette photo, même si elle est formellement belle, ne me parle pas ; elle ne me dit rien de son contexte, ni de l’endroit où elle a été prise (elle pourrait tout aussi bien provenir de n’importe quel pays du pourtour méditerranéen) . Je pense que, pour toi, elle symbolise cet universel comme une sorte de tableau que chacun peut s’approprier et qui peut rappeler son “chez lui” .

    Pour mon oeil photographique, c’est fadasse … et j’aime retrouver “l’universel” dans le “singulier” (sous d’autres formes visuelles qui ne sont que les mêmes au final) .

    Nos façons de voir le monde ne sont pas incompatibles même si nos engouements semblent, a priori, divergents notamment sur la photo de l’entrée du restaurant prise à Osaka qui me paraît plus que d’aucun intérêt ; toutes les autres photos sont d’un bon acabit avec une dizaine de très, très bonnes et une démonstration évidente sur la dernière .

    Je n’ai pas encore eu le temps de lire tous tes articles (j’ai des responsabilités rennaises) mais je vais m’y “atteler” sans oublier les “traits” d’humour nécessaires à cette pratique .

    Bien cordialement . J.M. MARTIN

    • Salut J.M.

      Pas de problème, moi la photo elle me parle car j’adore l’harmonie qui s’en dégage, au fond rien ne montre qu’elle est au Cambodge et je ne vois pas comment l’expliquer, elle est belle pour ce qu’elle est selon moi.

      Je n’aime pas trop non plus la branlette intellectuelle, j’avais lu des citations de Tagore à Calcutta et en gros il expliquait que parfois il n’y avait rien à expliquer dans ses textes et que les gens cherchaient toujours d’autres sens et implications de ses textes, mais que pour lui c’était simplement comme ça et qu’il n’y avait pas besoin d’expliquer 50x.

      Merci encore du commentaire et au plaisir !

      • J.M. MARTIN

        Bonjour Brice,

        Tu n’as pas besoin d’expliquer pourquoi cette photo évoque chez toi l’universel ; toi, tu sais où tu l’as prise et le contexte que tu as inconsciemment engrammé dans ton cerveau ; pas moi, pas nous qui te lisons ou plus exactement qui te “visual-lisons” .
        Je viens de parcourir tes photos sur le Sri Lanka (désolé mais je suis une sorte de débutant sur le travail que tu as accompli depuis deux ans) et c’est très fort (sans jeu de mot) .
        La photo du gamin qui saute, l’enfilade des arcades cadrée au millimètre prêt, c’est superbe et digne d’un grand photographe .

        Comme je n’ai pas encore tout vu, je me réserve tes articles comme de petites friandises sans envie boulimique pour avoir le plaisir de déguster chacun d’entre eux .

        Tu as 26 ans, j’en ai presque 70 ; à chaque fois que je me suis rendu dans un autre pays, j’ai commencé par apprendre un minimum de la langue en m’inscrivant systématiquement à la fac des langues orientales même si mon objectif n’était pas d’obtenir le diplôme . J’estime que la moindre des politesses, quand on se rend chez les autres, est de pouvoir communiquer pour produire un échange . Pour des raisons commerciales, aujourd’hui, on propose à des économiquement forts, par l’intermédiaire d’agences qui prennent leur dîme au passage (pas sage correspondrait mieux), de négliger le minimum de respect de base qu’on impose à des économiquement “faibles” .

        C’est tout ce que je déteste chez le “déshumain” ; LACAN parlait de “Les trumains” (pour “l’être humain” et comme il allait fréquemment à New York, les “True men” faisaient double emploi) . Du “déshumain” au “coushumain” il n’y a, me diras-tu, que le chas d’une aiguille mais ce petit chat fait toute la différence en produisant des enfants responsables de leur humanité si difficile à porter .

        De nouveau un grand merci pour ces beaux reportages que je n’ai pas fini de parcourir, mais j’estime avoir encore un peu de temps devant moi avant de basculer dans un autre monde … (?) .

        Bien cordialement . J.M. MARTIN

  2. Blog Voyage

    Je trouve ton article très sympa. Je voyage depuis un moment mais je débute seulement la photo, avec l’achat d’un réflexe et la prise de cours de photographie j’espère m’améliorer. Merci pour tes conseils.

    • Pas de problèmes, c’est avant tout pour partager mes idées, je prends vraiment tout ce qui passe si tu as des commentaires, je suis encore loin d’être un pro !

  3. claire Béranger

    Merci Brice, pour vos remarques photographiques qui m’ont ouvert des horizons grâce à un nouveau point de vue !

Type to Search

See all results