Vat Phou à Champassak – Un petit Angkor dans le Sud du Laos

Je vous emmène découvrir les ruines du Vat Phou non-loin de Champassak, tu n’as peut être rien compris à cette phrase mais sache que dans le Sud du Laos se trouve un site archéologique important de l’Asie : le Vat Phou. Pour faire rapide c’est un ensemble architecturale qui se trouve en haut d’une colline non-loin du Mékong et qui appartenait à l’empire Khmère (oui le même qu’à Angkor !). C’est un site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO donc si tu passes dans le Sud du Laos c’est quand même dommage de le louper.

Vat Phou ça se trouve où ?

Je commence l’article en présentant la région où se trouve le Vat Phou, en fait le site se trouve grosso-modo à 15 kilomètres de la ville de Champassak, elle même située à 45 minutes de Paksé sur la rive Ouest du Mékong. Pour ceux qui ne savent pas Paksé est la grande ville du Sud du Laos (avec un aéroport). Si tu n’as pas tout compris garde en tête que le Vat Phou se trouve vraiment à l’extrême Sud du Laos, quasiment à la frontière avec la Thaïlande et le Cambodge.

Ah oui et j’ai oublié de préciser, comme toujours la traduction des noms est relativement complexe en Asie du Sud-Est donc le Vat Phou est aussi le Wat Phou et le Wat Phu.

Au Vat Phou on commence par les tickets, le musée et les voiturettes !

J’arrive en début d’après-midi au niveau de l’entrée du Vat Phou, je viens tout juste de commencer ma croisière sur le navire “Vat Phou” dans le Sud du Laos et ce site est mon premier arrêt (ça s’invente pas, du coup c’est compliqué à suivre, c’est comme si j’allais visiter la tour Eiffel depuis un bateau mouche qui s’appelle la tour Eiffel ok ?), je suis d’ailleurs accompagné de Ping, un jeune Lao super sympa qui sera mon guide pendant ces quelques jours de croisière ! Etant donné que j’ai oublié d’acheter de la crème solaire (bonne chance pour en trouver au Sud-Laos, achetez-en avant !) je profite de l’entrée pour acheter un grand chapeau, j’ai des coups de soleil de dingue à cause de ma journée en vélo à Dong Daeng et je vais passer l’après-midi en Sweat pour me protéger malgré une chaleur à crever (inutile de préciser qu’ils m’ont pas téléphone pour faire la prochaine pub Axe ou Mennen).

A l’entrée du Vat Phou et alors qu’on ne voit pas vraiment le site il y a un grand musée. Je ne suis habituellement pas un dingue des musées mais celui-ci est super intéressant et je vous conseille vivement de vous y arrêter. Il y a une première partie qui explique très bien l’histoire du site ainsi que certaines caractéristiques particulières avec beaucoup de schémas et de photos. Puis il y a une grande pièce avec énormément de sculptures/gravures mais dans cette pièce les photos sont interdites. Bon en plus c’est super cool car Ping en connait un rayon sur l’histoire des lieux donc je bois ses paroles.

Une fois que vous avez découvert le musée il est l’heure de grimper dans une petite voiture électrique qui fait la navette entre le guichet pour les tickets et l’entrée du Vat Phou.

La grande allée et les premiers temples !

La voiturette me dépose juste à l’entrée à un moment où la vue est vraiment superbe. En fait on arrive dans une énorme allée qui se dirige droit vers la montagne. L’entrée est vraiment très impactante (nouveau mot) visuellement et malgré la chaleur ça donne envie de s’arrêter longuement pour contempler.

On marche donc tout au long de cette allée et on arrive finalement a 2 espèces de temples, un à gauche et un à droite. Les 2 sont très jolies depuis l’extérieur et ça ressemble beaucoup à Angkor.

Je fais une photo de “face” car je trouve cela vraiment très beau malheureusement l’état général est quand même pas fou. C’est un peu en ruine mais il y a des travaux et le site devrait donc progressivement connaître une nouvelle jeunesse.

D’ailleurs à l’intérieur c’est aussi en pleine rénovation (pour le temple de droite… celui de gauche attendra) et on ne peut pas y entrer, on imagine cependant facilement le lustre d’antan car les gravures et les piliers sont superbes (ça ressemble vraiment à Angkor, oui je sais je vais le dire plusieurs fois dans l’article mais j’y peux rien !).

Le temple de gauche est en revanche lui ouvert et il est donc possible de rentrer dedans (enfin de ce qu’il en reste). C’est un énorme couloir mais le “bâtiment” au complet devrait être lui-aussi rénové. Il y a d’ailleurs entre les colonnes de ce dernier la possibilité de faire de très belles photos du premier temple.

Sur la route d’Angkor depuis le Sud-Laos (ou pas loin !)

On continue de marcher jusqu’à la base de la colline du Vat Phou, cependant juste avant on s’arrête sur les restes d’un petit sanctuaire, regarde bien la photo et dis-moi ce que tu en penses ?

On est d’accord que ça ressemble à un énième tas de pierre ? Et bien en fait c’est de là que commençait la route pour Angkor, et oui à 250 bornes de Wat Phou il y a Angkor et il te suffit d’aller quasiment tout droit depuis cette fenêtre pour y arriver. D’ailleurs c’est assez drôle car maintenant c’est quand même un énorme bordel pour rejoindre Angkor depuis le Sud du Laos, il faut faire tout le tour par l’Est du Cambodge et ensuite retraverser le pays d’Est en Ouest… la magie des frontières !

Le début des marches vers le centre du Vat Phou

Finalement il faut se lancer, j’ai toujours mon Sweat pour me protéger du soleil (un vrai sauna) mais j’ai bien envie de découvrir le sommet de la colline, je dois avouer que le début était vraiment très beau. Comme d’habitude il y a 8 siècles on faisait attention aux sculptures et à l’orientation des monuments par contre il y avait personne pour faire des marches uniformes.

Après 10 grosses minutes dans les escaliers on arrive finalement au niveau du sanctuaire principal, le soleil passe à moitié à travers les feuilles des arbres ce qui donne une très belle ambiance sur les photos.

vat-phou-laos

Ping m’emmène cependant sur le côté pour me montrer 2-3 trucs sympas et aussi profiter de magnifiques vues sur la région (et oui après 10 minutes de grimpette on domine le Mékong et toute la vallée du Sud-Laos).

Ping m’explique pas mal de choses avec notamment un énorme éléphant sculpté ou cette forme sculpté dans la roche qui prend la forme d’un crocodile.

On retourne ensuite dans l’espèce de temple principal de l’extérieur ça ressemble d’ailleurs étrangement à Preah Khan à Angkor.

L’intérieur est en fait superbe avec plusieurs statues de bouddha et énormément d’offrandes.

Oui les petits trucs devant c’est des offrandes, c’est fait en feuille de bananier si je ne m’abuse. Pour des offrandes c’est d’ailleurs très photogénique ce qui est assez pratique pour moi !

En sortant du temple Ping m’emmène à la source sacrée des lieux, il y a en fait de l’eau qui s’infiltre dans la montagne et qui ressort. Du coup on peut la boire et aussi se laver pour avoir de bonnes ondes et devenir milliardaire (en gros !).

La vue depuis le haut du Vat Phou

Je passe ensuite pas mal de temps sur la terrasse à observer la région qui est vraiment sublime.  On domine la grande allée qui débouche sur les bassins, et au fond du fond on peut voir le Mékong (oui oui, regardez-bien).

Coup de bol mais il y a aussi quelques moines qui viennent visiter le Vat Phou, cela me donne donc des occasions pour faire de belles photos. Certains attendent simplement en bord de la terrasse et un plus âgé va faire une petite prière dans le sanctuaire.

C’est ensuite l’heure pour nous de redescendre, on passe par un autre chemin afin de découvrir quelques autres trucs, dont une très belle statue avec là-aussi des offrandes.

On quitte enfin le site, je me retourne avec le soleil qui descend à travers les arbres, malgré une chaleur à crever le Vat Phou était quand même vraiment impressionnant et avec une atmosphère particulière.

Pour nous c’est l’heure de repartir vers Champassak et de recommencer à voguer sur le Mékong. Les dernières lumières sur la région sont assez impressionnantes.

Le navire a à peine le temps de s’amarrer de l’autre côté du Mékong que le soleil se cache inexorablement (c’est pas tous les jours qu’on l’utilise ce mot !) derrière la chaîne de montagnes où se trouve le Vat Phou, une bien belle façon de terminer la journée dans le Sud du Laos !

Le Vat Phou est quelques part dans les montagnes !

Conseils pour le Vat Phou

  • Pour les photographes sachez que le soleil se couche en plein dans l’axe de la longue allée, c’est donc pas super pratique lorsque vous arrivez avec le soleil de face (photo prise à 15h00 avec une lumière qui commence à être moins dure). Si vous voulez le soleil dans le dos il faudra impérativement venir découvrir le site le matin.
  • J’y suis passé à la fin du mois d’avril et on ne peut pas dire que le site était envahi de touristes, il y avait bien entendu d’autres étrangers mais je doute avoir croisé plus d’une cinquantaine d’étrangers (ce qui sur 1h30 est plus que raisonnable !).
  • Quand vous êtes sur la plus haute terrasse faites bien un tour sur toute la zone, vous aurez de belles vues sur la plaine. Sachez que tout en haut il y a quelques personnes qui vendent des boissons donc aucun souci d’accès à l’eau.
  • Sinon le reste de la visite est facile, le lieu est vraiment aligné donc vous devriez vous régaler !

Est-ce que c’est un incontournable ?

  • Le site est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO ce qui est généralement un gage de qualité, je peux vous le confirmer car c’est vraiment très beau. Je ne le mettrai pas dans mon top 20 de l’Asie (loin de la), mais dans un pays où l’on passe son temps dans la nature un arrêt (qui plus est impressionnant) dans des temples ne se refuse pas.
  • Je ne pense pas que ça soit un incontournable du Laos mais d’une façon générale j’ai beaucoup aimé la région de Champassak, c’est pas touristique (beaucoup moins que les 4000 îles) et il y a beaucoup de choses à faire. Si vous êtes à Champassak par contre il faut absolument visiter le Vat Phou.

Combien ça coûte ?

  • L’entrée dans le site coûte 50 000 kips ce qui fait 5.5 €, cette entrée vous donne accès gratuitement au musée et au service de voiturette électrique pour rejoindre le site.

Combien de temps ça prend ?

  • En prenant notre temps on est resté 1h35 (c’est précis !) sur le site, de notre arrivée le long de l’énorme allée jusqu’à notre retour dans cette même allée.

Comment accéder au Vat Phou ?

  • Je suis venu en voiture donc pour moi c’était facile, cependant sachez qu’il y a 10 kilomètres entre le Vat Phou et Champassak, c’est donc largement faisable en vélo mais protégez-vous bien du soleil s’il fait chaud.

Comment j’ai visité ce site ?

J’ai visité le Vat Phou en étant invité sur la plus belle croisière du Sud du Laos qui porte aussi le même nom : Le Vat Phou (j’y peux rien, c’est le nom du bateau). En plus de naviguer sur le Mékong il y avait plusieurs stops dans la région pour découvrir des zones magnifiques dont je parlerai dans les prochains articles sur le Laos. C’est à ce titre que j’ai visité le site archéologique du Vat Phou (sinon j’y aurais été lors de mes jours précédents lorsque je dormais à Champassak) et aussi pour ça que j’étais accompagné d’un guide (et j’étais le seul français du bateau donc j’avais le guide que pour moi, la visite personnalisée ultime !).

L’ENFER JE TE DIS LA CROISIERE, L’ENFER !

Questions ?

Vous avez des questions sur la découverte du site du Vat Phou dans le Sud du Laos ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

2 comments

  1. Marie-Noëlle Kermaïdic

    Super article ! Très clair et agréable à lire !! Style nickel !
    J’écris un livre sur mon grand-père militaire mort en 45 à Langson.
    Ton article m’a aidé à me mettre dans l’ambiance, car il est venu à Bassac (ancien nom de Champassak) en 1939.
    Merci !

    • Salut,

      Je ne savais pas, merci de la précision 🙂

Type to Search

See all results