En scooter dans les rizières de la région de Pu Luong au Vietnam

Samedi, 7h15 du matin. J’arrive devant les marches de l’opéra d’Hanoi, j’attends quelques minutes et voila qu’arrivent Manon et Bastien. A peine le temps d’acheter les croissants dans la boulangerie du coin que la navette prévue pour 7h30 arrive. On grimpe là dedans et 4h15 plus tard (11h45 pour les nuls en math) on arrive dans la région et Pu Luong et plus précisément au Pu Luong Retreat. Tu te demandes ce que c’est Pu Luong ? Ben Pu Luong c’est ça :

Arrivée pour le déjeuner au Pu Luong Retreat

Qui dit fin de matinée dit l’heure du repas pour les Vietnamiens et il n’y a quasiment que des vietnamiens dans l’hôtel… je te laisse donc imaginer le restaurant de l’hôtel qui ressemble à Sarajevo (pour faire simple les vietnamiens, comme beaucoup d’asiatiques d’ailleurs, mangent relativement tôt, ce n’est pas choquant de déjeuner à 11h30 ou de dîner à 18h30). On prend donc nos affaires, on oublie le déjeuner pour l’instant et on va découvrir notre chambre (on a un grand bungalow).

La chambre n’a rien d’incroyable, par contre j’ai vraiment les boules sur le coup car il n’y a pas de climatisation dans la chambre… et je déteste dormir sans la climatisation (“je suis pas venu ici pour souffrir ok ?”).

En revanche la vue depuis notre bungalow est pas mal, ça ressemble un peu à la vue depuis le Mai Chau Ecolodge d’ailleurs. Les rizières juste en bas et les montagnes au fond.

Dans la piscine et au restaurant du Pu Luong Retreat

Au Vietnam cet hôtel est connu comme le loup-blanc pour sa piscine, une photo vaut tous les mots.

Du coup on se la régale un peu, on fait nos prochaines photos de profil. Pour information la récolte a déjà commencé, il n’y a donc parfois plus de riz et c’est malheureusement le cas sur le haut des rizière juste en bas de l’hôtel (on aurait dû venir 2 semaines avant !).

Je fais ensuite quelques photos des rizières autour de l’hôtel, la vue est très belle mais on s’attendait quand même à quelque chose d’un peu mieux (oui on bosse tous dans le tourisme donc on est tous difficiles). D’ailleurs je me rends compte qu’en écrivant cette phrase ça fait quand même vieux blasé mais on y peut rien !

Les familles vietnamiennes semblent quitter le restaurant donc on en profite pour commander à manger et c’est honnêtement plutôt bon. On s’attendait à un truc catastrophique mais les plats locaux sont pas mal.

Après le repas je refais encore quelques photos, on commande les motos à la réception de l’hôtel pour 15h00 et en attendant en discute tranquillement dans la piscine…

Départ en moto pour les rizières en terrasse de Pu Luong au Vietnam

Le staff de l’hôtel met 5 plombes à nous sortir les motos ce qui a effet de nous rendre un peu fou (vieux blasés, etc.), c’est la classique où tu parles dans le vide et où personne te répond (une spécialité de pas mal de guesthouses en Birmanie). Pendant ce temps une mamie descend dans les rizières en faisant attention au chemin, chacun ses problèmes comme on dit.

Finalement on a nos 3 motos, on commence à partir dans l’espoir de faire une grande boucle dans la région. On a même pas roulé 5 minutes qu’on longe de grandes rizières, on pose les motos et on part marcher.

Les rizières sont belles mais il y a aussi beaucoup de maïs et elles ne semblent pas super profondes, du coup on fait quelques photos. On se fait couper la route par un couple qui part bosser dans les champs et on continue notre route.

Les magnifiques paysages de la réserve de Pu Luong

On continue à se balader en moto et l’on passe de nombreuses vallées, à chaque virage c’est un petit point de vue sur les rizières ou même la route qui donne l’impression de couper les rizières en terrasse.

Quelques minutes plus tard et alors que je suis la première moto on traverse un petit village, il y a une petite route sur la droite et en regardant ça a l’air magique, Bastien juste derrière moi en a fait de même et on freine en même temps : “putain ça a l’air pas mal”, demi-tour ! La vue est magnifique avec le village derrière nous et la route qui semble plonger dans les rizières en terrasse de Pu Luong.

Ça donne envie de s’arrêter non ?

On continue de descendre en moto jusqu’à atteindre l’endroit où des gens semblent travailler dans les rizières. Enfin c’est pas qu’ils semblent puisque tout le monde est en train de récolter.

Je fais dans un premier temps plusieurs photos des paysages autour car c’est sublime. Je suis à ce moment tellement content car il reste encore beaucoup de riz, je n’étais pas sûr s’il allait rester 10% des rizières ou 70% donc c’est une excellente surprise (on doit être entre 60 et 90% en fonction des vallées).

Je fais ensuite beaucoup de photos des gens dans les rizières, et quand je dis beaucoup de photos c’est vraiment beaucoup. Pu Luong pour la photo c’est un régal.

Je dois ensuite courir pour retourner vers les motos, un tracteur remonte… je ne sais quoi mais il faut faire place. J’espère que personne bosse dans l’agriculture ici car je sais pas si on peut vraiment appeler ça un tracteur mais t’as l’idée (oui comme tu t’en rends compte Pu Luong c’est pas le PIB de Singapour).

Je redescends encore un peu et je refais des photos d’un peu tout le monde. Dire que je mitraille est un euphémisme.

Une des personnes parle un peu anglais, chose que je ne comprends pas vraiment. Par chance 2 vietnamiens (d’Hanoi) font des photos non-loin et la femme travaille dans le tourisme à Hanoi, on discute 2 minutes et elle m’explique que le mec a un diplôme universitaire mais qu’il bosse quand même dans les rizières. Je lui dis qu’il va voir de plus en plus de touristes dans la région donc s’il se met vraiment à apprendre l’anglais il pourra gagner beaucoup plus d’argent. Elle traduit… est-ce que ça sera mon guide dans 5 ans ? Je l’espère pour lui, je ne l’espère pas pour la région.

Ensuite on prend encore le temps de faire quelques photos, ça bouge beaucoup dans les rizières.

On se perd en direction de Mai Chau

On reprend les motos et on roule doucement sur la route jusqu’à trouver un mec qui peut nous vendre de l’essence (youpee). On était quasiment à vide donc on est contents de mettre 2L dans les réservoirs (même si ça coûte un peu plus cher qu’à Hanoi).

Bon par la suite on a eu un léger problème de navigation, on devait tourner à droite pour faire une grande boucle mais on a loupé le croisement. Du coup on a continué car la route était superbe en grimpant dans la montagne.

On est arrivés un peu par hasard jusqu’à un village juste au dessus des rizières. L’endroit est magnifique mais impossible de trouver le chemin pour descendre dans les rizières (enfin on a trouvé un truc mais ça ressemblait à un parcours d’escalade niveaux Jeux Olympiques).

Il commence déjà à être tard et la lumière baisse rapidement (bon et Manon a un scooter vraiment merdique qui freine tout seul), on décide donc de rentrer en s’arrêtant à un ou deux endroits si c’est beau… inutile de préciser qu’on a arrêté les motos plus de deux fois !

Le thé ou l’alcool de riz

Alors qu’on s’arrête une famille nous invite à prendre le thé, on tergiverse un peu avec les rizières devant nous puis finalement on monte une petite côte pour atteindre leur maison sur pilotis. On nous sert du thé puis le papy sort l’alcool de riz… je vous fais pas un dessin (moi j’ai pas bu mais Bastien & Manon l’ont pris en pleine tronche). D’ailleurs à l’étage le mari nous montre des espèces d’armes, ça a sûrement dû servir contre les français ou les américains dans un passé récent.

Finalement on s’arrête encore une fois ou deux, on fait encore quelques photos dans la vallée du Pu Luong Retreat puis on rentre tranquillement à l’hôtel pour terminer dans la piscine.

Bon j’ai pas de photos de la piscine le soir… par contre après le dîner j’en ai profité pour faire quelques photos de nuits et ça rendait pas si mal. Pour nous c’est l’heure de se coucher comme des gros tas à 21h30, le lendemain c’est levé à 5h20 du matin pour se balader dans les rizières.

Le lendemain on va tranquillement se balader à pied dans la vallée mais ça on en parlera dans le prochain article !

Questions ?

Vous avez des questions sur Pu Luong au Vietnam ? n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

2 comments

  1. Nelfe

    Merci pour la promenade. Ca donne envie encore tout ça !

Type to Search

See all results