Cours de cuisine en famille à Hoi An – Mo’s Cooking Class

Aujourd’hui je vous emmène pour une expérience sympa puisqu’on va cuisiner et manger, et pas n’importe où puisque le cours de cuisine se trouve dans la campagne de Hoi An, une ville incontournable du Centre du Vietnam.

Un cours de cuisine en famille à Hoi An ? les explications

C’est déjà mon second cours de cuisine à Hoi An et aussi le second voyage de toute ma famille au Vietnam (c’était pour mon mariage). Ma famille n’avait jamais fait de cours de cuisine au Vietnam et c’était donc le bon timing, Hoi An possédant pléthores de cours de cuisine. Je le saurai après mais il y a visiblement à peu près 75 cours de cuisine à Hoi An. Pour ma part je cherchais un cours de cuisine assez particulier:

  • Qui ne se déroule pas dans un restaurant (assez courant dans le Centre de Hoi An)
  • Qui passait par un marché le matin (pour ne pas faire que de la cuisine)
  • Qui ne se trouvait pas dans la région où l’on fait les petits tours en bateau panier dans la mangrove (ça commence à beaucoup restreindre)
  • Si possible un cours de cuisine qui se trouve de l’autre côté de la rivière pour prendre le bateau

Finalement mon choix s’est porté sur Mo’s Cooking Class, ça avait l’air sérieux sur Tripadvisor, ils répondaient rapidement et le menu avait l’air parfait pour ma famille. Pour information la famille se compose de 9 personnes dont mes 3 neveux qui ont 12, 10 et 5 ans.

Début du cours de cuisine au marché d’Hoi An

Les fruits et les légumes

Mo est à l’heure et on se retrouve juste à côté du marché d’Hoi An. Mo nous présente ce que l’on va faire et nous donne à tous des petits paniers (bon sauf moi, je m’occupe des photos). Et oui on va acheter quasiment tout ce que l’on va préparer plus tard.

On se balade dans le marché et on s’arrête devant beaucoup de vendeuses, Mo tient à nous expliquer la différence entre les mangues au Vietnam, ou à nous faire un petit quizz sur certains fruits (dont les mangoustans, c’était la saison donc elles étaient excellentes).

Il y a beaucoup de choses à expliquer car la cuisine du Vietnam est très particulière, avec ses dizaines d’herbes différentes. De quoi faire sentir tout le monde car on va bientôt s’en servir pour cuisiner.

Bon malheureusement pendant quelques minutes je n’écoute vraiment rien car je sens qu’il y a une photo superbe à faire (enfin, comme j’aime). Du coup je déconnecte complètement des explications mais je loupe pas mon cliché.

La viande et le poisson

On rentre ensuite dans l’enceinte même du marché, c’est le moment d’acheter de la viande. Bon c’est aussi le plus dur pour la famille car on est très loin du boucher parfait avec sa climatisation et sa viande réfrigérée.

Et non ici tout est frais et tout est conservé à l’air libre, la bouchère nous coupe ce dont on a besoin (Mo nous explique les différentes pièces, lesquelles sont importantes en fonction des plats).

Après la viande tout le monde est content de sortir pour aller acheter le poisson. J’ai eu la bonne idée de mettre des sandales donc j’ai les pieds trempés en un rien de temps.

Bon pour le poisson ce n’est pas parfait non plus et la poissonnière nous vide le poisson devant les yeux (mais avec le sourire), les enfants apprécient pas des masses mais ça fait rigoler tout le monde.

On traverse la rivière en bateau privé

Cela fait 45 minutes que l’on se balade dans le marché d’Hoi An et on a acheté tout ce dont nous avions besoin pour cuisiner (enfin, c’est Mo qui décide !).  On se balade donc le long du quai jusqu’à atteindre le bateau qui va nous emmener de l’autre côté du fleuve.

La traversée jusqu’au village va prendre quasiment 20 minutes, même s’il fait chaud il y a pas mal de bateaux et c’est très agréable de quitter le centre assez agité d’Hoi An (le matin à 9h00 le marché d’Hoi An ça ressemble aux Champs-Elysées pendant la coupe du monde).

Début du cours de cuisine au marché d’Hoi An

On pose ses affaires, Mo nous fait un rapide brieffing de comment va fonctionner le cours de cuisine et on commence… à cuisiner. Pour faire simple Mo possède “le bout de table” et c’est là qu’elle nous montre ce que l’on doit faire. Ensuite tout le monde retourne à sa place et refait la même chose (ou essaye) sous l’oeil de Mo et de ses assistantes.

On démarre doucement puisqu’on va préparer le bouillon pour le Bun Bo Nam Bo, tout se fait en commun et c’est un pretexte pour que Mo explique tous les produits que l’on va utiliser au cours de la matinée (car oui au Vietnam ce n’est pas que du sel et du poivre, épices, herbes, sauces, etc.).

Les fameux rouleaux de printemps

Le premier plat est bien entendu des rouleaux de printemps. Enfin devrais-je dire des rouleaux de printemps XXL. A Hoi An on ne rigole pas et ça ressemble plus à un sandwich qu’autre chose, légumes, herbes, porc, crevettes… On a l’impression de mettre la moitié du Vietnam dedans. Chose un peu particulière mais Mo nous montre comment faire pour que l’on se retrouve avec les crevettes juste à l’extérieur.

Une fois les rouleaux de printemps prêts on passe à table juste à côté (il y a une immense table) pour goûter nos œuvres ! Dans l’ensemble tout le monde a bien travaillé.

Le Banh Xeo (ça c’est incroyable à bouffer)

Le Banh Xeo est le second plat, et je dois dire que j’adore vraiment cela. J’en ai parlé plusieurs fois sur le blog mais je préfère vraiment le Banh Xeo du Centre du Vietnam (plus petit et croustillant que son homologue du Sud flasque et immense). On écoute d’abord Mo qui nous explique tout, on met la main à la patte puisque c’est à nous de cuisiner. Ce n’est pas très compliqué à faire mais, comme pour les crèpes, il faut retourner le Banh Xeo à la poèle. C’est donc tonton qui est réquisitionné pour les photos de tout le monde (faut bien que je serve à un truc).

On passe encore à table, sauf qu’on va mettre le Banh Xeo dans une feuille de riz ce qui donne l’impression de manger un nem croustillant, j’adore !

On cuisine un poisson dans les feuilles de bananiers

C’est le plat que l’on va le moins apprécier, car c’est sûrement le plus classique et en même temps le plus déroutant… pourtant c’était aussi le plus intéressant à cuisiner. J’espère bien résumer la situation mais pour faire simple on place les poissons sur des petites feuilles, on ajoute toutes les herbes et les légumes que l’on souhaite puis on commence à faire cuir les poissons. On place ensuite des feuilles de bananiers au dessus (pour que ça fasse en quelque sorte une cuisson vapeur). Cela a aussi l’avantage d’évacuer le mauvais jus. Il suffit d’attendre que ça cuisine et de retourner au bon moment, et hop le poisson est prêt à être mangé.

L’ambiance avec la fumée est extrêmement photogénique, le plat est aussi excellent même si on ne mange que 2 des 4 poissons (on commence à plus trop avoir faim).

Un Bun Bo Nam Bo

On termine notre cours de cuisine par un Bon Bo Nam Bo, normalement le cours de cuisine prévoit un Pho mais je trouve le Bun Bo Nam Bo (connu sous le nom de Bo Bun en France) meilleur. Comme d’habitude on regarde d’abord Mo faire la cuisine, puis c’est à nous de bosser. Pâtes de riz, herbes, légumes, boeuf, tout y est pour se régaler.

La sauce est différente dans le Centre et je n’ai pas mis assez de piment dedans, du coup le goût est un peu trop fade mais c’est ma faute ! Le plat n’aura pas fait le buzz avec les enfants car il y avait trop de salades (“non j’aime pas”).

A ce moment on a d’ailleurs complètement perdu le plus petit qui semble pris d’inspiration pour le petit autel.

Déjà la fin de notre expérience

Il est quasiment 14h30 et on termine le cours de cuisine, on paye bien entendu Mo et on reprend le bateau qui va nous ramener de l’autre côté de la rivière. Pour nous c’était la régalade, on a tous beaucoup aimé. Maintenant c’est l’heure d’aller à la piscine puis de se balader pour le coucher de soleil dans Hoi An !

Conseils pour votre cours de cuisine à Hoi An

  • Il existe vraiment des dizaines de cours de cuisine à Hoi An, comme je l’ai expliqué dans le début de l’article il y en a pour tous les styles (haut de gamme, bas de gamme, dans un restaurant, dans la campagne, dans un jardin, au bord de la mangrove, dans des villages autour d’Hoi An, etc.).
  • Pour Mo’s Cooking Class ce n’est pas le moins cher mais compte-tenu de la durée (quasiment 6h en comptant le marché, l’aller/retour en bateau et le déjeuner) c’était vraiment très bien. On a tous beaucoup aimé, les enfants en avait raz le bol au bout du troisième plat mais il y a énormément d’espace dans le cours de cuisine donc ils pouvaient courir partout, regarder les poissons, etc. Si je dis pas de bêtises on a payé 32$ par adulte et 50% pour les enfants (un truc genre 210-220$ au final pour 9).
  • Chose super pratique mais lors du cours de cuisine il y a du jus de fruit de la passion à volonté.
  • Mo ne parle qu’anglais, elle parle très bien mais pas de français à l’horizon !
  • Pour un voyage en famille c’était parfait, il y avait le marché et la balade en bateau pour varier… et surtout l’endroit est dans la campagne donc très calme, avec de l’espace et les enfants peuvent faire ce qu’ils veulent s’il en ont marre.
  • Si vous êtes un stressé de la vie en pensant attraper la malaria en préparant à manger, sachez qu’il y a même du gel pour se nettoyer les mains partout (et des toilettes évidemment !).
  • La table où l’on déjeune est une ode à Instagram, l’arrière-plan sera parfait pour vos photos ! (et oui, bienvenue en 2018)
  • Si vous cherchez un autre cours de cuisine vous pouvez aussi lire mon autre article sur mon cours de cuisine à Hoi An (ambiance plus “simple”). Pour information j’avais fait ce cours de cuisine (pas en famille cette fois) début 2016 mais il est toujours dans le top sur Tripadvisor.
  • Si vous voulez contacter Mo vous pouvez le faire sur son site internet ou regarder directement sa page Tripadvisor.

Questions ?

Vous avez des questions sur ce cours de cuisine en famille à Hoi An ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

Type to Search

See all results