Tonlé Sap – Le village flottant de Kompong Phluk avec un photographe

Aujourd’hui je vous emmène passer un après-midi sur le village flottant de Kompong Phluk aux abords du lac Tonlé Sap. Le village n’est pas vraiment un village flottant (plutôt sur pilotis) et se trouve légèrement à l’écart de Siem Reap. La visite d’un village flottant est généralement une visite incontournable lors d’un séjour à Angkor (car oui même si on aime les temples on se lasse rapidement). Cet article est la suite directe de mon article sur mon tour photo dans les temples d’Angkor, j’ai en effet eu la chance de découvrir la région avec Régis Binard lors d’un tour photo. Pour rappel je suis accompagné de ma femme et de Maureen, une autre cliente du tour photo (super sympa et venant de Hong Kong).

Un moine de Kompong Phluk, plus de détails à la fin de l’article !

En direction du village de Kompong Phluk

Après avoir bien déjeuné on prend tranquillement la route en direction du lac Tonlé Sap (et plus précisément le village de Kompong Phluk), les dames se mettent à faire un petit somme mais le courant avec Régis est excellent donc on discute photo, voyage, agence de voyage, clients, futur, famille, bref un peu de tout.

On arrive à 14h30 à l’entrée du village, enfin on est encore un peu loin mais c’est l’entrée officielle (on est à la saison sèche donc le village est accessible par la route, pendant la saison des pluies c’est en bateau uniquement). Même si on est encore qu’en février il fait déjà une chaleur à crever, j’ai pratiquement pas transpiré.

On grimpe rapidement dans un bateau et on part en direction du village, l’eau est extrêmement boueuse mais ça ne fait pas sale non plus. On est littéralement au ras de l’eau.

On traverse en bateau le village de Kompong Phluk, je dois dire qu’avec le bateau on se rend énormément compte de la puissance des eaux et de la différence de niveau entre la saison sèche et la saison des pluies.

A ce moment il fait encore très chaud (bon ça fait 5 fois que je le dis t’auras compris), donc dans le village de Kampong Khleang c’est encore un peu vide. Quelques bateaux passent, quelques enfants sont dans les bateaux.

Heureusement que le bateau à un toit d’ailleurs, il fait vraiment très chaud donc on souffre vraiment (on manque de pêche) mais en tour photo on fait tout le temps des photos !

D’autres vues, d’autre cadres… dans le bateau sur le Tonlé Sap

On est pendant un tour photo donc on essaye un peu tous de faire des photos différentes, que ça soit en utilisant le bateau ou en se mettant au bord de l’eau.

Au moment où l’on passe sous un pont je tente de faire une belle photo mais il n’y a personne dessus (forcément en plein soleil Kompong Phluk y’a pas foule). Je parle de ce pont car on y reviendra un peu plus tard.

Je dis qu’il n’y a pas grand monde mais la vérité c’est qu’il y a quand même un peu de vie, un bateau qui fait l’aller/retour en portant les motos, un bateau de pêcheurs qui revient du lac Tonlé Sap (oui on y arrive au Tonlé Sap ne t’impatientes pas).

On passe à travers une espèce de mangrove puis en littéralement 30 secondes on se retrouve au milieu d’un monde d’eau, tu te dis “mais ça termine où ce truc ?”. C’est une impression similaire au Brahmapoutre à Majuli ou au Mékong dans le Sud du Laos. D’ailleurs si t’as envie de découvrir un truc vraiment sympa et hors des sentiers-battus dans le fin fond de l’Inde clique sur l’article sur Majuli (bon c’est juste qu’il est très vieux et que j’étais beaucoup moins bon photographe).

Les restaurants pour touristes du Tonlé Sap

On fait quelques photos puis on repart pour le village. On voulait tous venir voir l’immense lac Tonlé Sap ! Sur le retour on fait des photos des pêcheurs pendant que Régis discute avec eux.

A pied dans le le village sur pilotis de Kompong Chluk

Il est 15h30 lorsque l’on traverse une nouvelle fois le village de Kompong Phluk, la lumière commence à être de plus en plus douce et pour un tour photo c’est toujours mieux !

2 minutes plus tard on pose pied à terre est on est accueillis par les enfants, curieux. Je me plaignais que le village était vide mais là c’est tout l’inverse.

J’en profite aussi pour utiliser mon Polaroid puis on va donner la photo à une des mamans de ces enfants.

Cette partie du village de Kompong Phluk est vraiment magnifique, on est sur une petite rive avec les maisons sur pilotis tout autour de nous. Lorsque le Tonle Sap est haut ça doit être dingue !

Au loin on passe sur un petit pont, il parait instable de loin mais dessus ça va beaucoup mieux. Enfin je fais le malin mais au dessus j’en menais pas large.

Je profite du pont pour attendre un bateau, je dois enlever le cache de l’objectif pour passer entre les bouts de bois mais la photo est pas mal !

De l’autre côté Régis shoot beaucoup avec Maureen (ils ont pris de l’avance à cause du pont, faut dire que c’est pas le pont le plus stable au monde à Kompong Phluk). On les rejoint et on écoute les conseils de Régis. Il y a une lumière absolument magnifique sous les maisons.

Regis nous raconte quelques anecdotes sur le village, sur la vie des gens, nous parle d’une personne en particulier, bref c’est vraiment cool.

Honnêtement la partie en bateau sur le Tonle Sap n’était pas incroyable (forcément, le niveau de l’eau était très bas à cette période donc je gardera pas un souvenir impérissable du Tonle Sap ça c’est clair), en revanche depuis qu’on a posé le pied dans le village c’est l’immense claque. Aucun touriste, on arrive au moment parfait, bref le paradis des photographes.

Il est 16h10 et l’on fait une petite pause chez la vendeuse de boisson du coin, le village, la poussière, les enfants qui rentrent de l’école… bref le paradis ?

Au monastère du village

On prend ensuite la direction du monastère du village, c’est pas le plus moche de la région.

Régis connait bien la vie dans le coin donc on est au moment parfait dans le monastère, bien évidemment on y va doucement et le plus respectueusement possible. C’est pas magnifique ?

La dame en revanche semble être française, enfin de l’extérieur elle est khmère mais elle est aussi agréable qu’un français à 7h00 dans le métro.

Les enfants viennent jouer et se nettoyer les pieds, bref on est bien à Kompong Phluk.

Balade dans le village inondé… enfin en saison des pluies

On continue ensuite de se balader de l’autre côté du village, partout cette impression que la nature est calme actuellement mais que dans quelques mois il y aura de l’eau partout. Les photos que Régis nous montre sont super impressionnantes avec le Tonle Sap rempli à ras bord pendant la saison des pluies

On se promène et on passe le long des habitations, Regis dit bonjour à quelques personnes qu’il connait, la vie suit son cours.

On retourne ensuite très rapidement dans le monastère car la lumière est encore plus belle qu’avant. Il y a un jeune moine qui discute avec nous pour améliorer son anglais (chose assez classique).

Il accepte ensuite gentiment de prendre la pause alors que l’on effectue une petite donation au monastère.

On retourne enfin à la voiture, on a commencé le tour a 6h30 du matin et le soleil se couche désormais, on est tous très fatigués et c’est l’heure pour nous de rentrer.

Conseils pour le village flottant/sur pilotis de Kompong Phluk

Mon avis sur le photo tour à cet endroit

  • Je dois bien l’avouer mais toute la partie “bateau” ne m’a pas paru exceptionnelle du tout à cette partie de l’année, oui on a traversé le village sur pilotis de Kompong Phluk, oui on a vu le Tonlé Sap… mais honnêtement en février c’est pas incroyable pour quelqu’un qui a déjà beaucoup en Asie (bon faut dire aussi que j’ai vu 2-3 trucs dans le genre).
  • A l’opposé les photos que Regis nous a montré pendant la saison ou après la saison des pluies étaient à tomber par terre, l’eau d’un Tonle Sap bien rempli apporte la vie et sur les photos ça ne ment pas.
  • En revanche toute la partie dans le village était vraiment dingue, il n’y avait personne car tous les autres visiteurs ne font que du bateau, Régis a le don pour facilement connecter les gens et c’est très bien équilibré. Dans le sens où il y a toujours des choses intéressantes et différentes à voir (quand t’en a marre du bateau tu arrives dans le village, quand tu as déjà fait beaucoup de photos dans le village tu vas au monastère, puis village encore…).
  • Et tous les timings sont parfaits, bien sûr Régis a 10x mon niveau en photo donc au niveau des lumières c’est parfait, c’est flexible mais Régis sait aussi qu’il faut pas se pointer dans le monastère trop tard, etc. Du coup tu avances calmement, tu es flexible mais tu loupes rien.
  • Franchement j’ai des photos superbes alors que tout seul j’aurais eu mes yeux pour pleurer dans un tour en bateau tout pourri (oui ça m’aurait coûté 50% plus cher mais ça aurait été 99% moins bien et moins pratique).

Brice, pourquoi un tour photo pour découvrir le Tonlé Sap, pourquoi pas par toi même ?

En fait de principe c’est assez simple:

  • Je n’avais prévu de faire que la matinée pour le tour photo, mais la matinée était tellement bien que j’ai demandé à Régis si on pouvait continuer avec lui l’après-midi pour Kompong Phluk (il avait déjà prévu cette après-midi avec Maureen, l’autre cliente)
  • Je pense que le Tonlé Sap que c’est typiquement l’excursion où tu te fais carotter comme un gros touriste, où tu vas sur-payer ton bateau et où le mec va faire le tour minimum et rentrer. Toi tu peux cocher le truc sur ta fiche Tripadvisor mais c’est à peu près tout
  • On avait pas à se taper 1h de scooter dans la poussière (parceque oui quand tu vois les belles photos c’est magnifique, mais Siem Reap en février c’est ultra-poussiéreux… donc manger de la poussière pendant 1h c’est pas mon délire).
  • On avait que peu d’idées sur un endroit où aller facilement, les villages flottants du Tonle Sap qui sont faciles d’accès semblaient touristiques et ceux éloignés (et donc moins touristiques) étaient… trop loin ! En visitant avec quelqu’un qui connait on fait des villages plus proches mais différemment !
  • Du coup je me suis dit qu’on allait payer payer un peu plus cher, avoir un vrai service, avoir une vraie expérience et puis… ben tout simplement adorer notre après-midi à Kompong Phluk.
  • Pourtant si vous regardez les avis sur Tripadvisor Kompong Phluk se fait démonter (comme plusieurs villages flottants du Tonle Sap d’ailleurs), donc n’y allez pas “juste comme ça” sinon ça va être la grosse déception pour vous (le bateau traverse le village, vous emmène sur un restaurant flottant, vous attendez là puis le bateau revient au point de départ, 25$ par personne… un sacré “deal”).

Ouai Brice il est sympa ton Régis mais y’a besoin d’être photographe professionnel ?

Clairement si vous vous en fichez de faire des photos n’allez surtout pas avec Régis (et d’ailleurs n’allez surtout pas à Kompong Phluk), parce qu’à la base c’est quand même un tour photo. Par contre si vous voulez progresser en photo c’est vraiment un truc à faire. Moi qui ai un niveau correct en photo ça m’apporte une autre vision, des moments où on se remet en cause, et au final des super clichés. Mais là où ça a été le plus impressionnant c’est pour ma femme, pour information dans la matinée elle ne savait pas faire la différence entre son ouverture, la vitesse et les ISO (elle fait des photos avec son iPhone quoi). Au final voici quelques uns de ses clichés de l’après-midi à Kompong Phluk.

Si vous voulez réserver ce tour sur le Tonle Sap avec Régis vous pouvez le faire directement sur son site pour ses tours photo, et si vous avez envie de vous casser un oeil vous pourrez aussi voir ses clichés sur son site vitrine.

Pour vous donner une indication du tarif, Regis propose la visite du village flottant de Kompong Phluk lors d’un de ses tours dans la campagne, pour une demi-journée c’est 110 € pour 2 (donc 55€ par personne) et pour la journée complète ~240€ pour 2 (donc 120 € par personne). Il est possible de privatiser les tours sinon c’est 6 max par groupe !

Questions ?

Vous avez des questions sur ma découverte de Kompong Phluk sur le lac Tonle Sap ? n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

2 comments

  1. Picard

    Bien belles photos, merci ! Nous n’avions jamais vu ces village “à sec” c’est intéressant et si différent de la saison humide !
    Amicalement. Anne et Michel

    • Salut,

      Je pense que c’est quand même beaucoup plus beau à la saison des pluies 😉

Type to Search

See all results