Tour Photo à Angkor – Une matinée dans les temples avec Régis Binard

Aujourd’hui je vous emmène prendre part à un tour photo dans les temples d’Angkor. Le but est de découvrir les temples tout en étant accompagné par un photographe professionnel (et francophone !). Le but est bien évidemment de progresser dans son approche de la photo, d’explorer les temples dans un but photographique (bonne lumière, bon itinéraire) et bien évidemment d’éviter le plus possible la foule !

Contexte du tour photo à Angkor

Je n’étais pas allé à Angkor depuis fin 2016, pour cette fois j’avais prévu de passer un peu plus de temps et je voulais découvrir Angkor différemment. Des années que je suis Regis Binard sur Instagram et c’était donc l’opportunité de prendre part à un tour photo. Après quelques emails et quelques discussions me voila à 6h30 dans le hall de l’hôtel. On prendra part à un demi-journée de tour photo avec ma femme et une autre cliente Singapourienne (Maureen) super sympa. Cet article commence donc à 7h15 devant l’entrée du temple de Ta Prohm où l’on passera le début de matinée.

Bon je sais la photo fait pas trop rêver, mais c’est simplement pour situer l’action !

Nous sommes donc à l’ouverture du temple de Ta Prohm, il ouvre à 7h30 et l’on s’engouffre dedans. Régis est super sympa et met tout de suite les gens dans l’ambiance, je lui explique que Ta Prohm est sûrement le temple que j’aime le moins à Angkor (les deux fois où j’y suis allé ça s’est mal passé). Mais il faut donner sa chance au produit donc je veux voir ce que ça va donner avec un photographe ! Pour information Ta Prohm c’est le temple “Tomb Raider” avec les immenses arbres.

Ta Prohm est une temple très dur à photographier car il y a des différences de lumières vraiment très importantes, à l’entrée ça reste facile mais il y a des ombres très importantes et ça va donc être un challenge (et tant mieux, Bayon est techniquement moins compliqué comme temple par exemple, c’est plus un temple où l’on fait de la créativité).

Premiers conseils photos dans le temple de Ta Prohm

On est à peine dans le temple que Régis commence à distiller les photos, en fait Régis donne des conseils sur certains endroits puis ensuite regarde rapidement 1 ou 2 photos et donne ses conseils du point de vue de la composition ou de la technique. Du coup vous pouvez voter pour votre photo préférée ci-dessous, avec la ligne de la racine ou sans.

Ma première photo

 

Ma seconde photo avec les conseils de Régis pour avoir une ligne plus importante

Lorsque je dis que Ta Prohm c’est un temple difficile je veux parler de photo comme ça, des photos avec le soleil qui se lève et une lumière de pleine face avec des réglages pas faciles à maîtriser. 

Juste après on fait une photo et Régis continue de discuter avec chacun, par exemple sur mon cliché il n’aime pas le petit ponton sur la droite donc je suis bon pour la refaire.

Ce qu’il y a dans le rond il n’aime pas, à juste titre 🙂

La lumière est magnifique sur Ta Prohm, bien entendu cela n’est pas facile à photographier partout à cause des ombres mais on peut se faire plaisir.

Regis connait bien évidemment tous les recoins du temple et on ne loupe pas grand chose, mêmes les visages dans les arbres (comme à Ayutthaya en Thaïlande, enfin en plus petit).

Le visage est sur la droite de la photo

Petit atelier composition & ouverture

Je fais une photo avec une apsara au premier plan et une seconde à l’arrière qui est supposée être floutée. Régis nous demande donc comment prendre cette photo mais avec une meilleure composition.

Pour Régis il y a en effet un souci, j’ai trop d’éléments sur la gauche et ça détourne le regard et ne sert à rien. Et oui les tours photo c’est aussi pour ça que c’est intéressant, on se remet en cause et on apprend ! Du coup la seconde photo est bien mieux.

A ce moment Régis prend vraiment quelques minutes pour expliquer les bases de la photographie à ma femme. En effet elle n’utilise quasiment que son iPhone mais aujourd’hui je lui ai prêté mon second appareil photo (un canon 6D avec un objectif 50mm). Et oui on peut prendre part à un tour photo à Angkor quelque soit son niveau !

On continue d’explorer Ta Prohm avec Régis, on se retrouve dans une zone sans personne et c’est un peu chacun pour soit pendant quelques minutes. J’abandonné le tour photo classique et je tente ma chance avec mon Polaroid pour un cliché des temples… mais c’est loupé !

Régis n’est pas loin et nous incite aussi à nous focaliser sur les détails, à bien regarder toutes les Asparas car certains éléments peuvent être très intéressants à photographier (un motif différent, quelque chose de cassé, etc.).

Au bout de Ta Prohm

A ce moment on atteint un peu le “bout “de Ta Prohm, on arrive par un côté donc il n’y a toujours pas grand monde.

Quelques minutes plus tard on est en plein milieu de la grande cours arrière de Ta Prohm, il est 8h45 et ça fait déjà 1h15 qu’on fait notre tour photo dans le temple. On à l’endroit le plus large du temple et en plein centre donc il y a déjà un peu de monde (enfin ça pour Angkor pendant le nouvel an chinois c’est rien). Il fait déjà chaud et on profite d’un gros tronc d’arbre pour faire un petit break.

Je n’en ai pas parlé mais il y a vraiment une super ambiance dans le groupe, Maureen (la Singapourienne… mais qui habite à Hong Kong) est super sympa, Régis s’adapte parfaitement à tout le monde et on fait notre tour photo comme si on se connaissait tous depuis des années (je précise pas mais avec ma femme on se connait depuis des années).

Quelques minutes plus tard on s’arrête pour faire une donation a une nonne, elle connait déjà Régis donc tout se fait naturellement et on fait quelques belles photos. Je suis aussi bon pour avoir mon petit bracelet… que j’ai toujours à l’écriture de cet article.

Sur les chemins “annexes” de Ta Prohm

On est encore dans Ta Prohm mais on a pris d’autres chemins sur le côté du temple, il n’y a donc quasiment personne. Alors que l’on fait des photos un couple de français passe à côté de nous, on tape la discute 2 minutes et ils nous expliquent qu’ils sont venus le jour précédent en fin de matinée ou en début d’après-midi, il y avait tellement de touristes qu’ils avaient du mal à avancer. Du coup ils étaient dégoûtés et ils sont revenus le lendemain matin très tôt (ça leur plaisait beaucoup plus).

Pour nous c’est la régalade, il ne faut attendre que quelques secondes pour que les rares voyageurs dans nos objectifs quittent les lieux. Bien entendu il y a parfois quelques voyageurs mais Régis a beaucoup d’expérience pour ses tours photo donc globalement on va là où il n’y a personne (et sans s’en rendre compte, c’est ça la magie).

Régis nous parle lumière, composition, quoi faire ressortir, on compare nos photos, bref on rigole, on apprend et on fait de très beaux clichés. J’ai l’habitude de faire des photos tout seul donc là un peu d’émulation est la bienvenue !

Alors que l’on quitte Ta Prohm à 9h15 (après donc quasiment 2h00 dans le temple) la foule commence vraiment à arriver. Bien évidemment pour le nouvel an chinois ce qui pose des soucis pour la circulation c’est pas le couple de français ou la famille d’indiens, non c’est plutôt les gros groupes de… bon t’as compris.

On peut admirer l’ensemble “Nike + Quicksilver + Billabong” sur la droite

Je fais une dernière photo de Ta Prohm avec encore une fois les conseils de Régis “ah mais pourquoi t’as coupé l’arbre ?”. Ben oui c’est vrai, c’est quand même mieux sur la seconde photo avec l’arbre complet non ?

Ma photo

 

Après les conseils de Régis, c’est mieux non ? D’ailleurs quelques mois après j’adore cette photo…

En route vers la porte…

En quittant le temple on ne retourne pas directement à la voiture, non on marche le long d’un petit chemin. A ce moment je me dis “putain c’est quand même super comme tour photo, faudrait qu’on continue dans l’après-midi”. A la base (pour une question de budget) je n’ai prévu qu’une demi-journée avec Régis, mais j’aime vraiment beaucoup donc j’en discute rapidement avec ma femme qui me dit “niet on va dépenser trop d’argent” (oui bon t’as compris qui était le chef du couple). On arrive quelques minutes plus tard à une immense porte, pas facile pour faire des photos mais étant donné qu’il y a les visages comme à Bayon c’est magnifique.

C’est terriblement photogénique et avec une lumière qui n’est pas encore trop dure, c’est difficile de louper ses clichés. Pour ceux qui ne font pas de photographie généralement on dit que les lumières au milieu de la journée sont trop dure, la luminosité est au maximum et il n’y a rien de doux dans ses photos… bon là c’est pas encore le cas.

En passant de l’autre côté de la porte Régis nous fait prendre une photo avec une échelle, c’est à dire en incluant une personne ou un objet afin de bien comprendre les tailles.

C’est terminé pour cette zone (mais pas pour le tour photo). On continue sur le petit chemin et on arrive à l’opposé de l’entrée de Ta Prohm (donc à l’arrière…) où nous attend… le minivan avec un chauffeur souriant, des bouteilles d’eau froides et des toilettes propres juste à côté. Impeccable.

Dans un autre temple plus petit

Il est 10h10 lorsqu’on arrive dans un autre temple cette fois beaucoup plus petit. Et là encore on ne peut pas dire que l’on sente la foule de touristes chinois autour de nous. Il y a juste personne.

Ce temple est magnifique, il y a aussi des grands arbres mais l’ambiance est très différente. Sur les photos on ne s’en rend pas compte mais il fait déjà une chaleur écrasante, on fait le tour du temple pour passer non-loin des énormes racines et se retrouver totalement de l’autre côté avec le soleil de dos.

On rentre ensuite dans le temple pour faire quelques photos des lieux, rien d’incroyable non plus à se mettre sous la dent. Quelques belles fresques… oui bon à la relecture je me dis qu’en lisant ça depuis un bureau en France on doit avoir envie de casser son ordinateur. Bon oui Angkor c’est magnifique !

En voiture pour le monastère

On quitte avec un peu de retard le petit temple et l’on prend la direction d’un monastère dans le complexe d’Angkor. Malheureusement on se retrouve bloqué à une porte d’Angkor à cause d’une longue file de minibus et de tuktuks et on arrive en retard. Régis est très content car il y a une petite cérémonie et que la famille accepte de se faire prendre en photo (oui on ne le saura qu’après mais c’est toute une famille).

Je me dis que ça serait cool pour eux de ne pas juste se faire prendre en photo, du coup j’utilise mon Polaroid pour faire une photo et pour leur donner après.

Bon le Polaroid c’est des barres, une fois qu’elles sont toutes changées je donne la photo à la maman qui est super contente, impeccable.

On prend quelques photos à l’intérieur du temple puis Régis  nous propose gentiment de nous joindre à Maureen et lui pour venir déjeuner, impeccable.

Normalement notre tour photo dans les temples d’Angkor aurait dû se terminer là, cependant ça me plaisait tellement que j’ai demandé à Régis si on pouvait continuer dans l’après-midi et les (Régis + Maureen) suivre pour la découverte d’un village sur pilotis sur le lac Tonlé Seap. Après avoir demandé à Maureen et en payant bien évidemment la différence/supplément on se retrouve embarqué dans l’après-midi pour le Tonlé Seap… mais ça on en parlera dans le prochain article !

Conseils pour votre tour photo à Siem Reap et dans les temples d’Angkor

Il y a une offre pléthorique pour les tours photos à Angkor et à Siem Reap (ville “base” pour la découverte des temples), difficile de vous faire une analyse générale de la situation car je suppose qu’il y a des tours photo pour tous les goûts et tous les prix. Je vais donc essayer de résumer ci-dessous mon expérience (et comparer avec d’autres tours photo que j’ai pu faire en Asie):

  • Pour nous l’accompagnement de Régis a représenté 20% de notre budget total sur nos 5 jours à Angkor (je parle des prix pour le tour photo plus bas), c’est très clairement une somme importante mais pourtant se fut de très très loin notre meilleure journée à Angkor (je parlerai de notre après-midi avec Regis sur le Tonlé Seap dans le prochain article sur le blog). Très clairement lorsqu’on s’est retrouvé à Bayon à 16h30 entouré de chinois ça nous a rapidement gonflé (c’était à un point où c’était difficile de se déplacer par moment).

  • A la base j’ai choisi Régis pour plusieurs raisons :
    • Je le suivais depuis pas mal de temps sur Instagram et j’aime beaucoup ses photos et on style, il a vraiment une maîtrise de la lumière assez bluffante dans des situations justement où on ne maîtrise pas la lumière (faire une photo en payant un mec pour qu’il se mette au bon endroit c’est facile, mais arriver à se déplacer autour de quelqu’un pour que naturellement tout soit parfait c’est pas facile du tout).
    • Il parle à la fois français et anglais donc pour moi c’était extrêmement pratique (ma femme est anglophone).
  • Une fois sur place c’était encore mieux que ce que je pensais, c’était vraiment excellent, Régis a un niveau photo de malade et il explique super bien (ce qui n’est parfois pas toujours le cas avec les super photographes).

  • L’itinéraire était juste parfait, je pense que ça se ressent facilement dans les photos mais on a eu très peu de problèmes avec les groupes de chinois, alors qu’on était justement en plein nouvel an chinois (qui est donc le pic de l’année niveau tourisme avec Noël). On a pas franchement vu grande monde et tout s’enchaîne hyper bien (on entre dans le temple par une entrée, on ressort par une autre où le chauffeur nous attend déjà, etc.). Pour que vous vous rendiez compte à 7h30 il y avait peut-être 20 personnes qui attendaient pour entrer dans Ta Prohm avec 2 minivans et quelques tuktuks sur le parking, à 11h30 on ne reconnaissait même pas l’endroit en repassant devant et Régis a bien dû nous confirmer que c’était le parking de Ta Prohm, il y avait des dizaines de minivans, bus & tuktuks (d’où le commentaire du couple de français plus tôt).
  • Régis est très sympa (c’est important) et a vraiment une approche parfaite, on demande avant de faire des photos des personnes, on essaye de partager avec les autres, on fait chacun son tour, on s’aide ensemble, bref c’est pour ça que tout s’est bien déroulé.
  • Pour le reste des services aucun problème, il était à l’heure le matin (enfin en avance même), le minivan utilisé était parfait, le chauffeur très gentil, bouteilles d’eau à chaque retour au véhicule… et même des bons conseils pour le repas du midi où… on a quand même parlé photo et comment mieux prendre en photo la nourriture (et ouai, tour photo donc on ne parle que photo !).
  • J’ai l’impression que mon avis rejoint énormément d’avis similaires que vous pouvez retrouver sur Tripadvisor

Maureen qui fait une photo !

  • Si vous voulez vous casser un oeil vous pouvez alors voir le site de Régis ou son feed Instagram.
  • Vous pouvez directement réserver un tour photo avec Régis sur son site MonVoyagePhoto, Régis organise régulièrement des voyages sur le thème de la photo en plus de ses journées dans la région d’Angkor, tout est sur son site internet (donc si vous cherchez 10 jours au Cambodge pour faire des photos de malade tout est sur son site internet).
  • Pour vous donner une indication le prix dépend de ce que vous faites mais en 2019 pour une demi-journée dans les temples d’Angkor c’est 110€ (demi-journée) et 185€ (journée complète) pour 2 personnes (donc 55€ ou 92.5€ par personne, attention la conversion est donnée à la louche). Régis ne fait que des petits groupes (6 pax maximum) et si vous souhaitez un tour privé il suffit de rajouter un peu.
  • Vu du Vietnam (quelques mois avant) c’est vrai que ça représentait une partie importante de notre budget (et ça fait jamais plaisir lorsque tu fais un budget prévisionnel d’ajouter une ligne qui représente 2-3 nuits d’hôtel). Mais comme pour les Safaris Photo au Japon, notre demi-journée (enfin prolongée en journée complète) était notre meilleur souvenir, très intéressante, avec des explications et sans touriste… et ça y’a pas de miracle, il faut quelqu’un du coin et qui comprend parfaitement tes attentes.

Questions ?

Vous avez des questions sur ce tour photo dans les temples d’Angkor ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous. Je vous invite aussi à aller suivre Régis sur Instagram. 

Leave a Reply

Type to Search

See all results