Siem Reap – En route vers le magnifique Banteay Srei et le groupe de Roluos

Aujourd’hui on part très tôt pour découvrir les environs du Banteay Srei, un temple vraiment sublime situé à l’écart de Siem Reap et qui nécessite de bien faire attention à son heure de départ !

Départ à 6h35 de Siem Reap

J’ai déjà dû en parler 10 fois dans les articles précédents sur Angkor, mais lors de la visite de cette région il ne faut pas s’attendre à dormir beaucoup. Tous les matins il faut se lever très tôt et pour le Banteay Srei ça ne change pas beaucoup. A 6h35 on est déjà à traverser Siem Reap dans le tuktuk (on a pris le même tuktuk que les jours précédents, un amour).

Il y a 1h30 de tuktuk pour atteindre le Banteay Srei, néanmoins sur le chemin on repasse par une partie du grand tour. On a aussi la chance de voir le soleil se lever sur la campagne, tranquille, paisible.

A 7h55 on passe l’entrée du Banteay Srei, il doit y avoir 3 tuktuks et 2 minivans qui sont déjà là. Bien évidemment je veux foncer au temple mais pour madame c’est pause pipi obligatoire… mariez-vous qu’ils disaient.

Le Banteay Srei quasiment que pour nous !

En rentrant dans l’enceinte on marche à travers la campagne, il y a une espèce de petit bureau qui check les tickets et des buffles dans l’eau qui s’assurent du calme des lieux (ils savent que les chinois arrivent bientôt donc ils profitent).

A ce moment on est vraiment dans l’enceinte du temple, l’entrée fait vraiment penser au Vat Phou dans le Sud du Laos avec cette longue entrée.

En rentrant dans la partie principale du Banteay Srei c’est une énorme claque. Mais genre pas le petite claque, c’est absolument magnifique !

Il y a des statues un peu partout et la partie centrale est interdite (on en fait le tour mais il y a des cordes pour empêcher les gens de rentrer dans le temple). Pour la photo c’est à tomber par terre.

Plutôt que de vous parler pendant des paragraphes et des paragraphes du Banteay Srei, je vous mets pas mal de photos ci-dessous.

D’ailleurs je tiens à préciser mais la finesse des détails sur les temples est une vraie différence par rapport aux autres temples d’Angkor. Que ça soit sur les bâtiments ou sur les portes c’est sublime.

Quelques photos de l’extérieur du Banteay Srei

Il est 8h20 et il commence à y avoir de plus en plus de monde, le temple est vraiment minuscule donc même un groupe de 20 personnes qui arrive change complètement la donne (et à Angkor pendant le nouvel an chinois 20 personnes c’est l’équivalent d’une mouche).


“Capitaine, les chi, les chi chi, les groupes de chinois !”

On quitte donc le temple par l’arrière et on essaye de faire quelques photos depuis l’enceinte extérieure mais avec la vision à l’intérieur (t’as rien compris et c’est normal, j’ai eu 8 au bac en français).

Néanmoins il y a une belle vision du temple depuis un coin, la photo est bien aidée par les reflets dans l’eau.

Pour nous il commence déjà à y avoir trop de monde, on a eu littéralement 20 minutes en petit comité avec le temple. Il est désormais 8h45 et en revenant à l’entrée c’est un énorme changement d’ambiance ! Le tourisme de masse est bien là (et j’en fait partie !).

Une longue file entre le temple et l’entrée

Aurevoir Banteay Srei mais bonjour les rizières !

Notre tuktuk nous attend tranquillement à la sortie du temple, c’est un vieux papi est c’est un amour. Bouteille d’eau fraiche, sourire, “comment c’était”, tout y passe il a dû écrire le guide du parfait tuktuk.

Nous prenons désormais la direction des temples du groupe de Roluos. Sur le chemin énorme coup de chance puisqu’on l’on croise enfin des rizières. Mais pas des rizières toutes sèches, non il y a de l’irrigation donc il y a de la vie ! Arrêt immédiat pour les photos, et oui la campagne de Siem Reap en février c’est sec à mourir, du coup pour les photos c’est pas intéressant du tout (ça manque de couleur quoi).

La vue depuis très loin !

Je vais pas vous le cacher je voulais absolument faire cette photo avec les “sugar palm trees”.

La vue depuis un peu moins loin

C’est un peu l’incompréhension pour moi car il y a même quelques parcelles qui sont en train d’être récoltées. La différence de couleur est vraiment flagrante entre le monde plein de vie et le reste.

A ce moment un autre tuktuk nous croise, il s’arrête pour discuter. Visiblement la route est coupée un peu plus loin donc pour rejoindre les temples du groupe de Roluos il faudra faire un grande détour. Mauvaise nouvelle mais moi je m’en fout, j’ai ma photo avec les rizières donc je suis le mec le plus heureux de Siem Reap à ce moment.

Groupe de Roluos, c’est bon on y est

Bon finalement au lieu d’avoir 1h de tuktuk on aura quasiment mis 1h45 à arriver dans le groupe de Roluos, un régal. Il nous reste quand même 3 temples à découvrir. Lo Lei en premier, Preah Ko en second et Bakong qui sera notre dernier temple de ce voyage de 5 jours à Angkor.

Temple de Lo Lei… en travaux !

Lorsqu’on arrive à Lo Lei c’est directement la surprise puisque celui-ci est en travaux, du coup il n’y a pas grand chose à voir hormis quelques échafaudages. Si vous bossez chez Kiloutou vous allez sûrement apprécier la finesse de l’acier et du plastique, mais pour moi qui bosse dans le tourisme ça m’a juste massacré les photos !

En plus il y a une ONG qui a besoin de fond donc qui vient un peu quémander. J’ai rien contre donner de l’argent mais là ça fait vraiment “vendeur habillé en moine” donc on repart rapidement.

Le temple de Preah Ko que pour nous !

En arrivant à Preah Ko quelques minutes plus tard c’est déjà beaucoup mieux. En premier car il n’y a pas d’échafaudage (pas folle la guèpe) mais surtout car il n’y a quasiment personne.

Le temple est vraiment très beau, petit mais très beau. On fait quelques photos sur le côté, quelques photos des statues. A ce moment il est déjà 11h et il fait très chaud.

On se pose quelques minutes à l’ombre pendant qu’une famille de français se laisse expliquer l’histoire par son guide francophone. On est très heureux de terminer sur une excellente noté car on sent bien que les temples du groupe de Roluos sont beaucoup moins touristiques, un peu moins beaux c’est vraiment mais tellement paisibles (il faut dire que pour ce troisième voyage à Angkor on a visité pendan le Nouvel An Chinois, c’est donc très chargé).

La magnifique pyramide de Bakong

On aurait presque pu marcher entre Bakong et Preah Ko, il y a légèrement plus de monde sur place et surtout des vendeuses qui sautent littéralement sur les coréens. D’ailleurs je me pose la question mais qui achète réellement des cartes postales mal coupées à 1$ les 10 ?

Bakong est absolument magnifique, je dis pyramide car de loin ça ressemble quand même pas mal à ça. L’entrée est aussi impressionnante.

Sur le côté on passe même devant un grand bassin avec un petite monastère (je suppose ?). C’est très photogénique.

Je vous évite les longs paragraphes sur sur la visite de Bakong, on a grimpé tout en haut de la pyramide, il faisait chaud, c’était beau… oui mais là après quasiment 5 jours de temple on a un peu de mal. Au milieu d’un autre pays ça serait un temple incroyable mentionné dans tous les guides mais dans Angkor c’est un parmi tant d’autres.

Pour nous c’est déjà la fin de notre journée. Notre tuktuk nous ramène en ville et on lui demande de nous déposer au troisième restaurant qu’on avait pu découvrir pendant notre Food Tour. C’était une fois de plus excellent. On restera quelques heures dans la piscine de notre hôtel avant de reprendre notre vol pour Hanoi, et oui en ce jour nous sommes dimanche et le lendemain on doit travailler ! Tu parles d’une vie !

Un des restaurants de notre Food Tour ! Second passage obligatoire !

Informations sur cette journée entre Banteay Srei et les temples de Roluos

  • A Banteay Srei ça donnait :
    • 7h55 : 3 tuktuks & 2 minivans sur le parking
    • 8h45 : des bus, des minivans de partout et plein de tuktuks sur le parking
  • Le Banteay Srei est tout petit, donc même avec 20 personnes dedans ça devient rapidement plein (dans l’enceinte même j’entends), j’imagine pas le truc rien qu’avec 4 bus à l’intérieur et alors avec 20 bus…
  • Il y a un sens et un ordre pour la visite, cela semble être appliqué uniquement lorsqu’il y a du monde, très tôt pour nous on a pu faire ce qu’on voulait mais avec le monde il y a une organisation à la IKEA (sinon ça doit être invivable).
  • On a trouvé les temples de Roluos moins impressionnants, cependant on a beaucoup aimé car il y avait moins de monde. Pendant le nouvel an chinois c’était un véritable oasis de tranquillité (l’opposé de Bayon, un des temples principaux où là c’était la folie), ne faites pas l’impasse sur Roluos si vous aimez les temples car c’est vraiment beau. Si en revanche ça vous gonfle rapidement ce n’est pas obligatoire.
  • Généralement les gens combinent d’autres trucs avec Banteay Srei, pour nous il fallait organiser une journée pas trop longue avec le vol du soir et ça nous convenait très bien.
  • Bizarrement les avis en français sur Tripadvisor ne sont pas excellents, certains aiment beaucoup mais d’autres disent qu’il n’y a pas grand chose à voir, je maintiens quand même que c’est très sympa comme endroit !
Bibi qui fait ses photos au Banteay Srei

Questions ?

Vous avez des questions sur cette journée entre le Banteay Srei et les temples de Roluos ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous. Pour rappel vous pouvez retrouvez tous les articles sur Angkor sur ce lien.

Leave a Reply

1 comment

  1. Sunalee

    J’ai vu le Banteay Srei deux fois, en 2006 et 2012. La première fois, il n’y avait quasi personne et pas de circuit fixe, la seconde fois, ça m’a fait un choc quand je suis arrivée: tout était organisé par des chemins bien délimités. Mais peu importe, ce petit temple est juste superbe.
    Pour le groupe Roluos, voici une photo sans échafaudages 😉 : https://suasaday.wordpress.com/2012/12/14/cambodge-2012-angkor-groupe-roluos-et-tonle-sap/ Je pense qu’il était temps qu’il y ait un nettoyage !

    merci pour ton récit !

Type to Search

See all results