Sa Dec au Vietnam – L’Amant, les chinois et les pépinières

Sadec (ou Sa Dec) est une petite ville du delta du Mékong, généralement simplement traversée pour découvrir la maison de l’Amant de Marguerite Duras, c’est pourtant une ville qui a un peu plus à offrir.

Cela m’arrive très rarement mais pour Sa Dec je n’ai pas préparé du tout mon voyage, j’ai en effet passé la semaine dans le Sud du Vietnam à bosser comme un dingue (oui j’ai un vrai travail, le blog n’est qu’une passion) donc lorsque je prends mon bus le vendredi soir d’Ho Chi Minh Ville j’y vais complètement à l’arrache.

Au marché de Sa Dec à… bon trop tôt !

Etant donné que je suis très fatigué de ma semaine de travail (oui dans le tourisme on peut aussi bosser de 6h à 23h, ça arrive rarement mais ça arrive), je m’autorise une grasse matinée et je ne me lève qu’à 6h. Quelques dizaines de minutes plus tard me voici devant le marché de Sa Dec.

Le marché de Sa Dec est plutôt joli, il se compose d’une grande halle avec pas mal de petits stands, puis de dizaines de vendeurs qui se trouvent au bord de l’eau.

Les vendeuses de poisson font toutes un peu la gueule, du coup je ne gonfle personne avec mes photos et je passe quelques minutes à simplement observer ce qu’il se passe.

Au loin il y a quelque chose qui m’intéresse beaucoup plus : un pont. Oui dans le delta du Mékong (donc à Sa Dec ça fonctionne aussi) les ponts permettent d’avoir un autre point de vue. Sans pont on a systématiquement la même photo des bateaux de « côté », mais avec un pont on peut avoir des trucs un peu plus centraux, des vues du dessus, bref j’aime bien.

Je tente par la suite de rejoindre l’autre marché indiqué sur Google Map (situé à 100m du premier), mais en arrivant sur place je comprends que c’est un autre type de marché (genre pour les vêtements par exemple), je bifurque donc sur la zone des restaurants.

Tous les stands semblent proposer la même chose, soit un Hu Tieu (la soupe du Sud), soit un Com Tam (le porc avec du riz et quelques légumes). J’opte pour le second, pas mauvais sans être excellent.

La maison de l’Amant

Plutôt que de m’éterniser dans un marché que je ne « sens pas », je reprends donc le scooter et je me dirige vers la maison de l’Amant, il y a facilement 0.45 secondes de scooter entre les deux (c’est à côté). La maison rend plutôt pas mal de l’extérieur.

Je visite cette maison connue pour avoir été la maison de « l’Amant » de Marguerite Duras. Au mur de nombreuses photos pour se plonger dans l’époque. C’est grâce à son passage à Sa Dec que Marguerite Duras écrira le roman « L’Amant ». Elle eu en effet une histoire d’amour avec un jeune homme, le fils de riches marchands d’origine chinoise de Sa Dec (d’où la décoration de la maison). Mais l’influence chinoise justement on va en reparler bientôt.

Quelques photos du film sur les murs de la maison

Une guide toute gentille vient me proposer ses services, en effet il semble y avoir une guide anglophone, une guide francophone et une guide vietophone (et non une vietnamienne au téléphone) qui offrent leurs services pour visiter la maison de l’Amant. Je suis franchement assez déçu de la maison, qui est très belle mais qui est surtout toute petite. Ça doit être beaucoup plus intéressant avec des explications mais tout seul… pas dingue.

En sortant le garde m’offre le thé, bon ben on est bon pour goûter un thé (enfin, avec autant de théine dedans on se rapproche plus du Red Bull qu’autre chose niveau énergie).

Balade dans les pépinières de Sadec

Après le maison je m’arrête le long du canal pour faire des photos d’autres maisons, et oui la maison de l’Amant n’est pas la seule belle demeure et on peut voir le long de l’eau quelques autres maisons d’origine chinoise (dont une ou deux en excellent état) ainsi que quelques pagodes. J’omets volontairement de ne pas montrer en photos toutes les maisons, cela fera l’objet d’un second article spécifique à l’architecture de la ville.

Je fonce ensuite dans le Nord de Sa Dec, dans la région où doivent se trouver les fameuses pépinières. Ce n’est pas difficile à trouver et en quelques minutes je suis entouré de plantes en tout genre. Chaque maison semble en vendre et c’est très agréable pour une balade.

Tu ne comprends peut-être pas mais Sa Dec est une destination hyper connue pour ses fleurs, avant de te dire delta du Mékong un vietnamien va relier Sa Dec aux fleurs. Il y a de pépinières partout autour de la ville et c’est donc LE TRUC spécial de Sa Dec.

J’arrive au bout d’une petite route et la vue se dégage complètement sur le Mékong, le fleuve est immense à cet endroit et ça me fait toujours un truc.

Alors que je fais une photo je me rends compte que la maison juste derrière moi est magnifique, il y a plein de fleurs devant et avec le petit palmier c’est sublime. Je me fais couper la route par une dame en vélo qui n’est autre que la propriétaire de la maison. Je lui explique que sa maison est vraiment sublime avec toutes ses fleurs, elle en semble ravie.

En route par les canaux et petits villages vers Cao Lanh

Je continue ma route à travers les pépinières puis je bifurque pour prendre un énorme ferry. Ce n’est pas un petit ferry comme on en trouve souvent mais là c’est l’énorme ferry gouvernemental (qui se paye avant de rentrer sur le bateau, et non directement dessus comme les petits ferrys privés).

Pendant le ferry
Juste après !

De l’autre côté je tape un énorme tout droit jusqu’à une zone de rizières que j’avais repérée sur Google Maps. Juste avant les rizières j’aperçois un petit groupe en train de décharger des briques. Ils se marrent en me voyant et je peux faire quelques belles photos.

Quelques centaines de mètres plus loin c’est un vieux monsieur qui semble ramasser les jacynthes sur sa pirogue, je prends donc mon second boitier (avec un gros zoom, un 70-200). Cependant il me fait le coup de la panne puisque la mise au point ne se fait plus. Bon Ben plus de zoom du coup, niquel.

A ce moment je suis sur le chemin de la grande ville de Cao Lanh, la capitale de la province de Dong Thap. Je n’ai aucune envie d’aller dans cette ville mais c’est un bon point de repère pour se faire une grande boucle en scooter. Je tombe d’ailleurs enfin sur de grandes rizières, rien d’incroyable mais c’est quand même beau.

J’arrive rapidement dans les environs de Cao Lanh, progressivement tu sens que l’espèce de nationale sur laquelle tu viens d’arriver est pleine de camions, c’est poussiéreux, il y a toujours les mêmes magasins, bref on se barre. Je prends tout de suite à gauche et je fonce jusqu’à l’énorme pont de Cao Lanh, on rentre dans la région de Sa Dec !

L’immense pont de Cao Lanh

Un petit café et direction Sa Dec

En rentrant sur Sa Dec la route est en plutôt bon état et il y a assez peu de camions, je peux donc rouler comme un assassin (comprendre 60km/h, équivalent de 150 en France).

Sur la route

J’arrive rapidement sur le Nord de la grande zone des pépinières, à ce moment coup de bol mais je peux même observer quelqu’un qui arrose ses plantes sur une barque.

C’est un peu la photo “iconique” de Sa Dec (avoir les gens qui arrosent les plantes sur une barque). Surtout c’est un endroit connu pour les photographes peu avant le Tet (le nouvel an lunaire) car Sa Dec est à cette période en plein boom (il faut approvisionner tout le Sud du Vietnam en fleurs du Tet). Bon malheureusement pour moi il y a peu de plantes autour de la barque et c’est pas très photogénique.

Finalement je m’arrête dans un café (qui fait aussi homestay) au bord du Mékong, l’endroit me paraissait joli mais c’est en fait un peu claqué (pas la vue, mais le staff comprend rien, mon café met 10 minutes à arriver, bref je suis fatigué et en tant que bon français donc je suis pas content rapidement).

Au lieu de rentrer à l’hôtel j’opte pour un déjeuner dans les environs du marché, je commande un Hu Tieu, ça baragouine et je me retrouve avec un Pho, bon ben impeccable c’est pas comme si j’habitais à Hanoi. Je suis finalement à mon hôtel à 13h00, il fait une chaleur pas possible donc passer quelques heures à ne rien faire sous la clim ne me fera pas de mal.

Dans la campagne de Sa Dec

A 15h30 je reprends mon scooter et je commence à faire un tour dans l’arrière-pays. Franchement même sur des chemins perdus il y a encore des pépinieristes de partout, j’ai même l’impression que le mec fait pousser des sapins (au Sud du Vietnam ?).

Les rizières dans la région semblent à peine avoir été plantées, malheureusement je fais le coup classique et j’enfonce mon pied dans la boue en descendant dans la rizière, bravo Brice.

Je me balade mais je galère vraiment à me repérer, les canaux sont mal indiqués sur Google Map, certaines routes ont changé et je me plante une fois ou deux. Heureusement je me fais couper la route par une mamie avec sa barque, ça a le don de me remplir de bonheur.

Et la priorité à droite ?

Lorsque je dis nouvelle route c’est tout simplement qu’il y a une nouvelle très belle route, ils ont même fait un rond-point alors qu’il n’y a quasiment personne dessus (sûrement un ingénieur qui a fait ses études en France vu qu’on est les champions de l’univers du rond-point).

Je passe quelques villages, des vieilles maisons, de grande rizières, d’autres mamies sur des barques, bref c’est le delta du Mékong.

Malheureusement la route sur laquelle je me trouve est complètement dégommée, je me fais un peu piéger car “je roule fort” mais après quelques trous bien sentis sur mon scooter je me calme très rapidement pour pas finir dans le Mékong.

Oui c’est comme ça qu’on remplit le riz !

Je souhaite rejoindre une pagode un peu perdue mais avec le temps (il est 16h50) je me rends bien compte que ça va être foutu. Je m’arrête sur un pont, une autre mamie me coupe la route. Sa Dec la ville des mamies sur des barques.

Après m’être perdu une nouvelle fois (une galère à trouver cette pagode), des mamies m’expliquent que la pagode est fermée. Bon tant pis je décide de rentrer, je m’arrête sur un énième pont pour faire une photo que j’aime beaucoup.

Je prends la route pour rentrer jusqu’à l’hôtel, sur le chemin (et comme pour le Bassac), je tombe sur une énorme briquetterie, c’est pas magnifique ça ?

Finalement je décide de rentrer à l’hôtel, cependant en traversant Sa Dec je remarque qu’il y a des chaises partout au bord du Mékong. Tout le monde semble s’être installé pour passer la soirée, et j’en fait de même en commandant mon smoothie à la fraise (oui je suis un mec comme ça). Tranquille !

Le soir je ressors tranquillement de l’hôtel pour aller faire un Hu Tieu assez connu de Sa Dec. Les portions sont petites mais c’est vraiment excellent (j’ai même pas payé 1€ pour 2 portions + un thé glacé, me demandez pas pourquoi).

Le dimanche matin de la lose dans les fruits

En ce dimanche matin je me lève une nouvelle fois sur les coups de 6h, je quitte rapidement Sa Dec et je prends la direction de la rive opposée, mon but étant alors de descendre toute la langue de terre au bord du Mékong. Il n’y a pas à dire la rive opposée à Sa Dec est magnifique.

Et le mec qui me dit qu’il a pas vue de bateau à Sadec il prend un coup de tête !

Je m’arrête dans un petit marché, qui est beaucoup plus photogénique que le marché principal de Sa Dec, au bord de l’eau une petite halle, quelques dames qui vendent fleurs et légumes au bord de l’eau, juste tranquille !

Je cherche à prendre mon petit-déjeuner mais les stands de Com Tam ne m’attirent pas plus que ça, je continue donc ma route quelques kilomètres avant de trouver mon bonheur.

C’est peu dire que je suis fatigué en ce dimanche matin, cela fait maintenant 9 jours que je voyage non-stop (quasi exclusivement pour le travail) et je n’ai fait que me lever à 6h du matin. Dans l’idée tu travailles du matin au soir et le soir tu rebosses (soit pour des meetings, soit pour traiter les emails que tu n’as pas pu traiter pendant la journée), bref je suis fatigué et même les quelques bateaux qui passent sous un pont n’arrivent pas à me faire sortir de ma torpeur.

Il faut aussi dire que j’ai choisi la mauvaise région pour partir me balader il n’y a que des jardins fruitiers à se mettre sous la dent et honnêtement… ben ça n’a rien de spécial. C’est des kilomètres et des kilomètres d’arbres, surtout il y a très peu de vie car il n’y a que quelques villages, je ne croise que des motos qui font le chemin en sens inverse. Même les canaux, habituellement assez empruntées, sont tous vides.

Du coup j’en ai ma claque, je suis crevé, je suis pas dans l’ambiance, bref ça ne sert à rien. Je récupère le premier bac qui est sur ma route et je reprends la direction de Sa Dec.

A Sa Dec je fais le meilleur truc possible, je me trouve un café tranquille au bord de l’eau, je discute rapidement avec les mamies, je fais des grands sourires à tout le monde et je kiff ma vie !

Ensuite c’est la partie la moins intéressante du voyage, on rentre à l’hotel, on rend sa clé, on prend un taxi pour la station de bus, on attend, on fait 4h de bus jusqu’à Saigon, on reprend un taxi pour l’aéroport, on attend, on prend son avion pour Hanoi, on attend ses bagages, on prend un taxi, on arrive à la maison à Hanoi.

Dernière photo de l’aéroport de Saigon

Conseils pour découvrir Sa Dec

Sadec, c’est pour qui ?

Faites bien attention, Sa Dec n’est pas la meilleure destination du delta du Mékong, il y a pas mal de défauts (pas de tours en bateau notamment, une campagne pas incroyable, aucun semblant de tourisme donc personne ne loue de vélos) et c’est vraiment pour ceux qui peuvent se débrouiller (y’a 0 truc pour les étrangers, faut bouffer dans des restaurants de rue, y’a rien en anglais, etc.).

J’aurais même tendance à être manichéen en disant qu’il n’y a qu’une petite demi-journée de visite à Sa Dec :

  • On passe par le marché
  • On visite la maison de l’Amant
  • On traverse le Mékong pour voir quelques vieilles shophouses ainsi que les pépinières…
  • On… ben on rien du tout ! après il reste une forêt et à se balader dans la campagne et puis c’est un peu tout !

Si vous n’aimez pas prendre votre petit-déjeuner sur des tabourets et vous arrêter 30 minutes à prendre un café au bord du Mékong, alors vous pouvez même totalement oublier Sa Dec. J’adore le delta du Mékong mais il faut bien le dire, il y a beaucoup mieux que Sa Dec pour passer une nuit.

Néanmoins si vous aimez les endroits où peu de gens vont, si vous voulez être bien accueilli partout et passer votre temps à boire des cafés et à simplement profiter d’un Vietnam authentique (mais pas forcément hyper beau), Sa Dec ça peut le faire !

Comment se repérer dans Sadec ?

Vous trouverez ci-dessous une petite carte de Sadec pour vous aider à vous repérer :

  • 1 : Le marché central de Sa Dec, il s’etend quasiment jusqu’à la maison de l’Amant au Nord et jusqu’après le pont (mentionné QL80A sur cette carte) au Sud.
  • 2 : La maison de Huynh Thuy Le (l’Amant), l’entrée coûte d’ailleurs 30 000 VND (un peu plus d’1€).
  • 3 : Toutes les zones où j’ai pu voir de belles maisons, il y en a 2-3 légèrement au Nord de la maison de l’Amant, puis d’autres mais de l’autre côté de la rive (d’ailleurs à l’écriture de cet article le pont mentionné entre les 2 numéros 3 est fermé, à la place il y a un service de ferrys). J’ai pu observer d’autres belles maisons juste en face de la maison de l’Amant (là aussi c’est mentionné en #3).
  • 4 : Une fois que vous avez passé ce pont vous avez encore quelques villages, puis c’est totalement claqué avec des kilomètres et kilomètres d’arbres fruitiers
  • 5 : Le début de la zone des pépinières, ça s’etend sur plusieurs kilomètres vers le Nord, juste à côté du 5 vous avez aussi un gros service de ferry pour traverser le Mékong.
Comme vous pouvez le voir Sa Dec n’est pas directement sur le Mékong, la partie principale de la ville est plutôt sur

Concernant la région de Sa Dec vous trouverez ci-dessous quelques indications, attention cela reste mon “feeling” et cela dépend parfois des rencontres où de la chance, mais c’est pour vous donner une idée si vous vous retrouvez à Sa Dec :

La Maison de l’Amant, ça vaut le coup ?

Je m’attendais à un endroit assez touristique, dans la réalité je suis passé 4 fois devant pendant (le weekend) et il n’y avait jamais personne. C’est vrai que j’y suis passé en juillet (qui n’est pas la haute saison) mais quand même, pas un chat je vous dis. La maison n’est pas incroyable, mais avec un guide ça doit être beaucoup plus intéressant.

Une vieille maison de Sadec

Sa Dec c’est pour qui ?

  • Sa Dec au bord de l’eau bloqué entre le marché, le ferry et les vieilles shophouses = c’est OUI ; j’ai presque ajouté « en vélo » mais vu qu’il n’y a aucune infrastructure touristique t’en trouveras sûrement pas.
  • Sa Dec en moto en se baladant dans la campagne environnante = c’est BOF
  • Sa Dec avant le Tet (nouvel an lunaire) si tu es photographe et que tu veux faire des photos des pépinières = c’est OUI
  • Sa Dec si tu as prévu 3-4 jours dans le delta du Mékong = c’est NON (hormis si tu rentres dans le dernier point plus bas)
  • Sa Dec si tu as ta moto et que t’as prévu 10-15 jours dans le delta = c’est OUI, tu y passes la nuit tranquillement, tu découvres la région le matin puis après le déjeuner tu repars vers d’autres horizons (genre Can Tho qui n’est qu’à 1h30 de route).
  • Sa Dec si tu es un passionné des migrations et de l’histoire des mouvements humains et de leurs influences sur le Vietnam = c’est un ENORME OUI. Encore une fois il faut avoir besoin de s’extasier devant 4 pauvres shophouses et d’imaginer la vie ici il y a 100 ans. Moi c’est ce que j’aime mais c’est pas pour tout le monde.

Dormir à Sa Dec :

J’ai dormi dans le meilleur hôtel de Sa Dec, c’est pas compliqué j’ai pris le plus cher sur Agoda et c’était aussi le mieux noté. C’est le Life House Sadec ; sur place rien d’incroyable mais des chambres propres, grandes, avec climatisation, peu de charme mais ça fait l’affaire. Le staff parle un anglais plutôt correct (c’est moins ça pour le staff de nuit mais il sait compter jusqu’à 8 pour te donner le code du Wifi donc ça passe).

Attention je suis passé au Flower & Frog homestay et ça avait l’air un peu claqué, c’est une grande chambre qui fait dortoir. Le staff au restaurant avait l’air nul (une galère, les 3 sur leurs téléphones à faire les loques). Ca semble être le choix « logique » pour les petits budgets mais je ne suis pas fan. En revanche l’emplacement de l’hôtel est vraiment top, directement dans les pépinières et au bord du Mékong (attention, sur le fleuve principal et non sur le petit canal de Sa Dec avec les shophouses, le marché, etc.). Du Homestay il doit y avoir 10 minutes de scooter pour rejoindre le centre de Sa Dec. Donc si vous êtes sur un budget “backpacker” ça sera une bonne option.

Transports – Comment arriver à Sa Dec

Si vous ne voyagez pas en moto, sachez que Sa Dec est une ville plutôt bien desservie puisque c’est quand même une ville assez importante du delta. Comme toujours dans le delta du Mékong je ne peux que vous recommander la compagnie Futa :

  • Les bus sont propres
  • Les bus partent à l’heure
  • Vous pouvez réserver directement sur leur site internet
  • On vous donne une bouteille d’eau dans le bus
  • C’est abordable

Depuis Sa Dec Futa ne dessert que Saigon, du coup pour les autres villes du delta il faudra prendre d’autres compagnies/minivans. La gare routière se trouve à quelques minutes de voiture au Sud du marché central.

Sa Dec est une ville assez “centrale” du delta du Mékong, c’est un peu bloquée entre Long Xuyen, Cai Be, Vinh Long et Can Tho.

Où manger à Sa Dec ?

J’ai pris 4 repas à Sa Dec, ce qui doit correspondre au record mondial pour un voyageur étranger, plusieurs conseils :

Vous avez énormément de stands de nourriture juste à côté du marché (derrière le parking en face de la halle principale), la plupart des stands vendent des Hu Tieu (la soupe), ou des Com Tam (porc grillé avec du riz). J’ai mangé deux fois là bas et c’était bon et très bon.

Dans un sens général la moitié de la région fait du Com Tam ou Hu Tieu le matin, si vous vous baladez arrêtez-vous dans un stand où il y a déjà quelques locaux. Le Com Tam coûte généralement 20 000 dongs (un peu moins d’1€).

J’ai goûté un excellent Hu Tieu à “Hu Tieu Ba Sam 6K“, c’est sur google Map et c’est juste à côté de la maison de l’Amant. Le dîner était excellent, l’endroit très prisé des locaux et ça coûte RIEN (pour 2 Hu Tieu… oui les portions sont petites et un thé glacé ça m’a coûté 15 000, soit genre 0.6€).

Des petits stands au marché de Sadec

Je pense que c’est uniquement le weekend mais toute la rive (côté maison de l’Amant) est envahie par des chaises et des stands pendant le weekend (le vendredi soir je suis arrivé trop tard pour voir, mais si vous y êtes un samedi c’est sûr !). L’ambiance est super cool et vous avez plein de stands de smoothies ou de Hot-Pot.

J’ajoute un dernier point sur Sa Dec le soir, il y a aussi de belles photos à faire avec certaines maisons encore illuminées. Vous posez votre appareil photo sur un poteau au bord de l’eau, vous mettez en mode manuel, 30 secondes, F22, Iso 200 et hop.

Questions ?

Vous avez des questions sur Sadec (ou Sa Dec), n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous. Pour rappel j’ai vraiment arpenté de long en large le delta du Mékong donc vous pouvez retrouver de très nombreux articles sur la catégorie delta du Mékong et mon immense guide sur la région.

Leave a Reply

Type to Search

See all results