Taipei – Grande balade à pied entre le temple de Longshan, le mémorial de CKS et Ximending

Après notre arrivée à Taipei et notre super Taipei Safari, c’est l’heure pour nous de passer une journée à découvrir les incontournables de Taipei. Après 2 jours très gris la chance est avec nous puisqu’il y a un temps magnifique lorsqu’on ouvre les rideaux, tout était avec nous lors de cette journée ! Nous avons prévu une grande journée à pied qui commencera par le temple de Longshan, coninuera à travers plein de petites rues jusqu’à Ximending (le quartier “jeune”), puis traversera le fameux mémorial de Tchang Kaï-chek avant de terminer avec un peu d’art.

Petit-déjeuner au 7/11 et les graffitis de Vincent

La grande classique lors d’un voyage dans le Nord-Est de l’Asie c’est le petit-déjeuner au 7/11, en effet on ne sait pas trop où aller pour prendre un bon petit-déjeuner pas trop cher et 7/11 est très pratique. Du coup pour notre troisième jour on commence le menu “jus de fruit + brioche” au 7/11.

Quelques minutes après on retourne à l’endroit avec les nombreux graffitis aperçu la veille avec Vincent. C’est vrai qu’avec du beau temps ça rend tout de suite mieux. Bon et puis c’est aussi beaucoup mieux pour faire les photos de Madame !

Oui le mec KO par terre donne des faux-airs de Shinsekai !

La longue avenue pleine de Néons

Ensuite on se met à marcher et on est tellement heureux puisque le ciel est bleu ! On a passé la semaine précédente notre voyage à prier pour que la pluie ne soit pas trop présente (la météo nous annonçait de l’eau tous les jours) et en ce jour Bouddha a entendu nos prières.

L’avenue en direction du temps de Longshan est très photogénique. Rectification, tout Taipei est très photogénique donc après à peine 2 jours je suis encore sous le charme de ces vieux bâtiments, ces scooters un peu partout, ces beaux taxis et les inscriptions chinoises omniprésentes.

Tout n’est pas parfait à Taipei, loin de là, mais dieu sait que c’est photogénique. Que ça soit une ruelle pourrie, des gens qui attendent à un feu rouge ou les taxis

Le temple de Longshan

Quelques minutes après nous arrivons devant le temple de Longshan, au début je ne suis pas sûr car Maps.me (l’application GPS incontournable, fonctionne sans internet) n’est pas très claire mais finalement c’est bien le bon temple. Le temple de Longshan est le temple le plus connu de Taipei, il y a beaucoup de monde et comme lors des temples découverts avec Vincent il faut bien dire que certains détails des temples taïwanais sont magnifiques.

On sent vraiment une atmosphère assez particulière dans le temple, certains viennent prier de façon extrêmement sérieuse. Là aussi on voit encore une fois des personnes lancer les “dés” (si vous n’avez pas suivi je vous invite à lire l’article sur mon Taipei Safari qui est mentionné dans l’introduction de cet article).

A l’arrière il y a d’autres endroits pour prier avec d’autres dieux, le endroits sont magnifiques et certains vont prier à absolument tous les dieux. Ils doivent avoir 2-3 trucs à demander à un peu tout le monde.

Les longues rues de Taipei jusqu’à Ximending

Après le temple on continue notre marche, et… il faut que je parle des arcades de Taipei. Pour faire simple à Taipei (et à Taiwan de façon générale) il y a des immenses arcades qui servent de trottoirs. C’est parfois l’enfer lorsque tu déplaces ta valises à cause de petites marches mais c’est aussi parfois très photogénique… et ça abrite de la pluie.

En arrivant au coin de Ximending la vue est absolument dingue, mon dieu que ce ciel bleu et ces beaux nuages aident. C’est le jour et la nuit et on a presque l’impression de visiter un nouvel endroit par rapport aux jours précédents qui étaient très gris.

Même l’immense bâtiment de briques rend exceptionnellement bien. Une famille de japonais passe facilement 3-4 minutes à faire des selfies devant, heureusement qu’il faut beau et qu’on est de bon humeur pour attendre.

Marche jusqu’à la porte Ouest et passage dans la rue des photographes

On quitte rapidement Ximending (qu’on commence à bien connaitre vu que notre hôtel se trouve dans ce quartier) et on prend des petites ruelles pour observer quelques beaux bâtiments (mentionnés dans le Lonely Planet).

On commence à ce moment à avoir très faim, mais l’on continue de marcher car c’est magnifique et qu’on ne voit pas de restaurant intéressant. On arrive finalement au bout de la rue où se trouve une des portes de la ville. On a le même problème qu’à Taipei 101, on se retrouve dans une immense avenue et le vent est dingue.

Après la porte on se dirige vers un autre monument, sur le chemin on se retrouve dans la rue du matériel photo. Il y a des dizaines de boutiques qui vendent du matériel, des appareils photos, des cartes SD… et ça tombe bien car j’en avais besoin d’une.

Déjeuner dans une excellente adresse

Peu après on trouve enfin le restaurant qui nous semble parfait. Un autre quelques centaines de mètres auparavant paraissait parfait mais il n’y avait plus de place. On s’arrête et on pointe à la dame ce qu’on veut dans l’assiette des autres clients. Il y a du monde donc on se dit que ça doit être excellent.

Le papy, qui est aussi le cuistot, parle un peu anglais et nous demande “spicy or not spicy ?”, puis quelques minutes après notre nourriture arrive. C’était excellent et on a payé une fortune, quelque chose comme 4€ pour les 2 plats. Qu’est ce que c’est cher Taiwan !

Si jamais vous tombez dessus par hasard une fois dans votre vie, sachez que le stand ressemble à ça (c’est pas 3 étoiles au Michelin mais il y avait toujours des gens en train d’attendre donc c’est tout comme).

La police devant le palais présidentiel

On reprend notre marche (mais cette fois on a plus faim) et on passe devant l’énorme palais présidentiel. Je dis énorme mais il y a quand même une forte ressemblance avec la cour suprême du quartier colonial de Yangon (bon fan #1 de la Birmanie oblige, celle de Taipei ne fait pas le poids).

En me rapprochant je fais une photo avec les 2 pieds au niveau de la rue, ma femme me dit “Brice la police arrive” du coup je m’arrête… car oui forcément il y a des policiers (palais présidentiel) partout donc j’ai le droit au petit regard noir et on repart tranquillement.

Enfin quand je dis qu’on repart, en fait sur la route on se prend une autre porte de la ville, il y en a partout à Taipei c’est pas possible (bon celle-ci est moins belle).

Le mémorial de CKS

Finalement on arrive dans les environs du Mémorial Tchang Kaï-chek, l’endroit ne m’attirait pas plus que ça mais étant donné qu’on passait à côté on a fait un petit crochet.

Bon le moins que l’on puisse dire c’est que j’ai failli faire une bêtise, en arrivant devant c’est super impressionnant. L’endroit est tout simplement immense. Il y a quelques bus qui s’arrêtent devant et des touristes qui sont là un peu tout le temps mais ça reste très raisonnable.

On commence à marcher dans l’immense allée du Mémorial Tchang Kaï-chek, on se croirait dans l’image qu’on a de monuments à la gloire d’un dictateur  d”Asie Centrale. La comparaison s’arrête là mais c’est vraiment très très très grand.

Le seul problème c’est qu’on est à l’aire d’Instagram et que la photo classique est évidente (en plein centre), du coup il y a de longues lignes de personnes qui font la même photo (moi y compris) et c’est assez marrant à voir (notamment une jeune touriste qui pose son iPhone par terre, puis court pour s’allonger et faire sa photo, elle se rate 2 fois donc on se tape une franche rigolade et elle aussi).

On grimpe les marches et on arrive à l’intérieur du mémorial Tchang Kaï-chek, coup de chance mais il y a une petite cérémonie en cours avec les gardes. J’avais évité de venir au moment de la cérémonie car c’était supposé être plein de touristes. Oui il y a du monde mais au final ça n’est pas choquant du tout et la cérémonie est quand même belle (on est très loin de cette à Séoul).

En quittant le mémorial de Tchang Kaï-chek on se rend vraiment compte de la chance qu’on a d’avoir une météo si belle. On a eu 2 jours de temps très gris précédemment et avoir un ciel magnifique est super agréable.

Marche jusqu’au Songshan Cultural and Creative Park

On quitte rapidement le mémorial et l’on reprend notre marche dans Taipei, on se retrouve alors dans des quartiers très différents. J’ai un peu l’impression de marcher dans Tokyo avec des quartiers très marqués et cet impression d’avoir des villages qui ont fusionné dans une grosse ville.

On traverse quelques rues jolies dont une avec une belle maison japonaise (tient tient). A ce moment ça fait déjà énormément de temps que l’on marche et pour être honnête on est fatigué, du coup on ne visite pas vraiment l’endroit, on souhaite simplement rejoindre le Songshan Cultural and Creative Park.

Sur la route on veut s’arrêter pour goûter quelque chose, on tombe sur un endroit avec pas mal de street-food mais malheureusement ce n’est que des vrais plats et on est pas chauds pour s’envoyer un bol de noodles.

Songshan Cultural and Creative Park et bus gratuit

C’est bon Maps.Me me dit qu’on est plus qu’à 22 mètres du “parc créatif”, en fait l’endroit longe une énorme avenue avec de grands bâtiments où passent des dizaines de bus, du coup on se dit qu’on peut essayer le bus pour rentrer à l’hôtel car ça semble être un peu galère en métro.

Concernant le Songshan Cultural and Creative Park je dois dire que c’est la grosse déception. C’est mignon et c’est différent mais dans l’ensemble c’est vraiment assez petit. Il y a quelques magasins pour que les taïwanais viennent faire du shopping mais on quitte rapidement l’endroit. On a tant marché pour venir voir ça ! Est-ce l’endroit que l’on imaginait différemment, est-ce que c’est décevant ou est-ce qu’on est fatigué ? Sûrement un peu des trois ! Les avis sur Tripadvisor semblent plutôt bon donc ça doit être nous.

En rentrant on attend à l’arrêt de bus et on monte dans le premier qui passe, étant donné qu’on est qu’à 2 stations de la gare centrale quasiment tous les bus y vont. En rentrant rien ne se passe et en sortant alors que je veux payer le chauffeur me fait signe que je peux y aller, pas besoin de payer. Sur le coup on se dit deux choses :

  • On a dû mal faire un truc (j’avais une pièce de 50TWD pour payer, le ticket devait coûter autour des 18 par personne)
  • Les taïwanais c’est quand même des amours

En regardant le soir sur internet je découvrirai que si on a pas la carte électronique il faut payer exactement l’appoint, bon ben du coup on saura pour les prochains bus.

En arrivant à Ximending (quartier où se trouve notre hôtel) je ne peux m’empêcher de faire des photos. Ma femme rentre à l’hôtel mais avec des nuages pareil c’est la régalade. Il n’y a pas besoin d’aller bien loin et il suffit de lever la tête.

Fin de journée dans Yakdon

Après un peu de repos à l’hôtel on repart le soir en direction de Yakdon, c’est peu dire que les marchés de nuit nous ont gonflé donc on sélectionne quelques adresses sur internet et on retourne prendre notre métro (je ne sais pas combien de fois on l’aura pris en 4 jours mais énormément).

En arrivant à Yakdon c’est tout de suite le buzz du point de vue de la nourriture, on s’arrête à une espèce de crêperie un peu bizarre mais c’est excellent.

Ensuite on souhaite découvrir un autre restaurant de Beef Noodles mais en arrivant devant c’est tout petit et il y a une longue file. Du coup on retourne dans un autre restaurant pour manger des petites spécialités et c’est juste excellent. On termine la soirée tranquille en faisant quelques photos de nuit, Yakdon c’est vraiment une ambiance sympa.

Questions ?

Vous avez des questions sur cet article à Taipei ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

1 comment

  1. Pingback: CHINA: 60 POSTS QUE AYUDAN PARA VIAJAR [7] | Viatges pel Món

Type to Search

See all results