Île du tigre à Long Xuyen – ma (rare) déception dans le delta du Mékong

Long Xuyen était une de mes nombreuses étapes lors d’un grand voyage dans le delta du Mékong. J’avais déjà eu la chance de découvrir des endroits comme Cai Be, Can Tho ou My Tho mais j’ai quand même décidé de passer une dizaine de jours dans le delta du Mékong. Au programme des étapes connues comme Ben Tre ou Chau Doc mais aussi des endroits beaucoup plus perdus comme Long Xuyen.

L’île du tigre à Long Xuyen

On va commencer par le commencement, Long Xuyen est une grosse ville qui se trouve dans le delta du Mékong. Elle se trouve quasiment à mi-distance entre Chau Doc et Can Tho. En face de la ville de Long Xuyen se trouve une grosse île connue des étrangers comme l’île du tigre. Il y a bien entendu des hôtels dans Long Xuyen mais pas mal de voyageurs vont sur l’île du tigre s’ils veulent passer plusieurs nuits.

On accède à l’île du tigre depuis plusieurs quais à Long Xuyen, il est possible de prendre des ferrys locaux ou de privatiser une petite barque pour passer. Le ferry n’avait pas l’air de partir tout le temps donc j’ai négocié une petite barque et en 15 minutes j’étais arrivé au Sud de l’île du tigre.

Première balade à pied sur l’île du tigre

J’arrive en milieu d’après-midi sur l’île, je trouve rapidement une nana pour m’emmener en moto jusqu’à mon homestay et tout se déroule tranquillement. Personne ne parle anglais donc on se débrouille, le monsieur a une fiche avec plein de traductions “vietnamien-anglais”. Je pose mes affaires dans le homestay et je pars à pied en quête de nourriture.

J’ai repéré un restaurant indiqué sur Google Map et je me dirige là bas à pied, ça n’a pas l’air loin. Sur le chemin je repère de magnifiques maisons, vraiment les maisons ici semblent superbes (celle de mon homestay est aussi très belle).

Comme souvent dans le delta du Mékong pas mal de familles vendent directement des fruits ou des légumes, il y a systématiquement une annonce devant la maison sous forme d’une corbeille.

J’arrive finalement au restaurant qui est en fait une petite gargote mais ça fera l’affaire, je commande un Hu Tieu et un thé glacé qui arrivent en deux temps trois mouvements. D’ailleurs pour information la facture sera de 11 000 VND pour tout cela soit 0.39 €, oui la campagne au Vietnam c’est vraiment pas cher.

Je parle un peu vietnamien donc j’arrive à me connecter aux gens, la grand-mère et la mère qui tiennent ça sont super sympas. Pile à ce moment c’est la sortie du collège/lycée et il y a donc quelques étudiantes qui s’arrêtent pour prendre un Hu Tieu, j’explique alors aux 2 dames que je trouve les Ao Dai vraiment magnifiques et du coup elles me poussent à prendre en photo 2 filles qui sont à table.

Après une petite pause dans mon homestay je pars me balader à pied. Il y a en fait pas mal de scooters et de vélos sur les petits chemins, je pense qu’on est juste à côté de Long Xuyen donc très clairement il y a du monde qui habite sur l’île du tigre.

Mon homestay

Partout il y a encore ces maisons magnifiques, on y accède parfois après un petit pont au dessus d’un canal asséché.

Il y a aussi pas mal de vendeurs ambulants, il y a du monde qui vit sur place donc potentiellement un marché plus grand pour la mafia des fruits & légumes ?

Les canaux sont dans l’ensemble vraiment très bras et on a plus l’impression d’un marécage qu’un arroyo du puissant Mékong. Au détour d’un pont j’ai alors cette vision du canal un peu pourri avec dans le fond le puissant bassac et ses centaines de bateaux qui passent dans la journée.

Tout au long de ma marche je croise de nombreuses personnes qui me saluent, une personne gênée que son chien aboie ou des dizaines (vraiment) d’enfants qui courent pour me dire “Hello”. Tous les habitants semblent d’ailleurs avoir adopté un mode de vie tranquille qui repose sur l’utilisation intensive du hamac, on en voit partout que ça soit dans les cafés, au bord des canaux ou dans les maisons.

Grand tour en vélo de l’île du tigre

Le lendemain matin je me lève aux aurores pour découvrir le marché flottant de Long Xuyen. Je vous passe les détails car le marché flottant de Long Xuyen aura un article dédié la semaine prochaine !

Après avoir passé la matinée à me fondre dans le paysage local (comprendre à rester dans le hamac de mon homestay) je prends mon vélo et je pars me faire un grand tour de l’île. Mais avant cela je suis bien entendu obligé de passer par le petit stand de Hu Tieu. Chose amusante mais on est dimanche donc la grand-mère et le mère sont de repos, à la place c’est la fille qui tient la boutique. Elle parle un peu anglais car elle est à l’université pour devenir institutrice.

Après quelques minutes à pédaler j’aperçois enfin mes premières rizières, je sais qu’il y en a sur l’île mais elles ne sont pas facile d’accès, il y a souvent des maisons qui bloquent le passage et des chiens qui montrent vite les dents.

En continuant au bord du Mékong je peux voir pas mal de maisons flottantes, il y en a un peu partout autour de l’île du tigre et beaucoup semblent être tournées sur la pisciculture. On voit d’ailleurs bien sur la photo ci-dessous qu’on reste proche d’une grande ville avec quelques usines dans l’arrière-plan.

Pour ma part je continue ma balade sur ces petits chemins, dans l’ensemble ils sont en excellent état et il ne s’y passe pas grand chose ce qui n’est pas pour me déplaire.

Au bout de l’île j’arrive à un petit hameau, il y a quelques magasins et j’essaye de trouver de l’eau mais aucun n’en a (chose bizarre, habituellement on en trouve toujours en Asie). Il y a aussi un petit marché et pour information je trouverai une grande bouteille d’eau 100 mètres plus loin (quel suspens).

Là encore ce qui me marque vraiment est la beauté des maisons, les jardins sont soignés et les maisons sont de toutes les couleurs et juste sublimes. Je ne suis pas du tout impressionné par les paysages mais alors les maisons sont à tomber !

Je continue mon tour de l’île et je reste un peu sur ma faim, je tombe ça et là sur un beau paysage ou sur la vision “classique” d’une dame sur son vélo dans un village mais dans l’ensemble je suis très déçu surtout après avoir découvert des endroits comme Vung Liem ou Ben Tre.

Je rentre donc en fin de journée dans mon homestay après avoir passé une petite demi-heure dans un café (tout le monde est curieux donc tout le monde viendra discuter avec toi !). Long Xuyen c’était sympa mais ça ne restera pas mon étape préférée dans le delta du Mékong, loin de là !

Tout n’est quand même pas noir à Long Xuyen

Bon alors autant je n’ai pas aimé l’île du tigre, autant je me dois quand même de donner 4 avantages de la région :

  1. Les maisons sont magnifiques, vraiment si vous êtes un passionné d’architecture c’est l’endroit où aller.
  2. Tout le monde est vraiment beaucoup trop sympa (encore plus que d’habitude), pas de tourisme veut toujours dit gens gentils !
  3. Les écoliers portent toujours le Ao Dai et ça c’est quand même vraiment mortel.
  4. Le marché flottant de la région est de loin mon préféré dans le delta du Mékong.

Conseils :

Où dormir à Long Xuyen

J’y étais début mars ce qui est encore la haute-saison et je n’ai croisé quasiment personne, je doute donc que tu puisses avoir un problème de logement à Long Xuyen et encore plus sur l’île du tigre.

Le meilleur hôtel de la ville :

Il n’y a qu’un seul hôtel qui tienne la route à Long Xuyen et c’est le Hoa Binh, c’est le seul hôtel réglo avec une piscine, rien de bien fou.

Chez l’habitant sur l’île du tigre :

Il y a facilement 5-6 homestays qui sont tous à la suite sur le même chemin, je me suis arrêté au premier et j’ai regardé les autres après, ils ont tous exactement la même tête. Pour le mien j’ai mis les détails ci-dessous, le gars parle pas anglais mais vous devriez trouver une solution.

Comment aller jusqu’à Long Xuyen

Il est très facile d’aller à Long Xuyen car c’est une vraie “grosse ville”, donc dans l’idée si tu veux un burger, t’acheter une télé 16/9 ou des cosmétiques coréens tu trouveras ton bonheur dans le centre de la ville. Pour revenir un peu plus sérieux absolument tous les bus qui vont de Chau Doc à Can Tho passent par Long Xuyen, il y a aussi de très nombreux minivans qui font le chemin. Pour ma part j’ai pris un taxi de mon hôtel à Can Tho  jusqu’à la gare de bus de Can Tho et j’ai ensuite demander Long Xuyen, on m’a mis dans un minivan pourri classique du Vietnam et 10 minutes après on partait pour Long Xuyen.

Pour rejoindre l’île du tigre il y a plusieurs bacs qui font le chemin (vous pouvez voir les points sur google maps). Pour ma part le minivan m’a lâché au début de Long Xuyen, j’ai trouvé un Xe Om (le moto taxi au Vietnam) et je lui ai montré “Bên phà Ô Môi” qui est le quai où je voulais aller. Il m’y a emmené pour 30 000 VND.

Comment repartir de Long Xuyen

Pour repartir c’est encore plus simple, tu te fais déposer au même quai en revenant du marché flottant (c’est le quai qui est juste à côté du marché central et du marché flottant donc c’est très très simple). De là il y a aussi des Xe Om qui attendent et tu n’as qu’à expliquer où tu veux aller (pour information Cambodge se dit “kamputchia” si tu n’arrives pas à faire comprendre Chau Doc), pour 30 000 le mec t’emmènes jusqu’à une compagnie de bus et c’est reparti pour un tour ! Normalement vous iriez soit à Can Tho, soit à Chau Doc après Long Xuyen mais au cas où sachez qu’il y a plein de bus pour Saigon.

Où manger sur l’île du tigre ?

J’ai pris tous mes repas chez l’habitant sauf mes déjeuners et j’ai à chaque fois pris mon Hu Thieu au Quán Chay, c’est facile à trouver grâce à notre ami Google Maps et ça semble ouvert 7 jours sur 7.

Budget pour l’île du tigre :

  • 150 000 pour la chambre
  • 50 000 pour le petit-déjeuner
  • 70 000 la location de vélo
  • 150 000 le dîner
  • 250 000 pour le marché flottant
  • Un repas dans un restaurant sur l’île aura du mal à vous coûter plus de 40 000

Conseils :

Vous avez des questions sur l’île du tigre à Long Xuyen ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

2 comments

  1. Anne Guégaden

    Bonjour,
    Merci pour tous vos articles que je reçois régulièrement et qui me font faire à chaque fois un petit voyage. Surtout que le Vietnam était mon premier grand voyage (en 2009) et que j’avais beaucoup aimé.
    Bons futurs voyages.
    kénavo !

Type to Search

See all results